1er janvier 2013 = 1st Public Domain Day

 

Le Manifeste du domaine public affiche en préambule une phrase prononcée par Victor Hugo lors de son discours d’ouverture du congrés littéraire international le 7 juin 1878  :

Le livre, comme livre, appartient à l’auteur, mais comme pensée, il appartient—le mot n’est pas trop vaste—au genre humain. Toutes les intelligences y ont droit. Si l’un des deux droits, le droit de l’écrivain et le droit de l’esprit humain, devait être sacrifié, ce serait, certes, le droit de l’écrivain, car l’intérêt public est notre préoccupation unique, et tous, je le déclare, doivent passer avant nous. 

Quelques 130 ans plus tard elle est donc toujours d’actualité. Au-delà du Manifeste, le Center for the Study of the Public Domain et le Réseau uropéen Communia ont décidé de dédier une journée à la célébration du domaine public, chaque premier jour de la nouvelle année. Celle du 1er janvier 2013 sera le premier évènement.

Après des décennies de mesures qui n’ont singulièrement cessé de réduire le domaine public, le Manifeste vient réaffirmer avec force à quel point son rôle est précieux ; surtout au moment où Internet et les technologies numériques offrent la possibilité d’utiliser et de redistribuer la culture avec une facilité et une puissance qui ne pouvaient, jusqu’ici être imaginées, sinon par les poètes visionnaires, tel Victo Hugo qui continue ainsi son discours :

Ah ! la lumière ! la lumière toujours ! la lumière partout ! Le besoin de tout c’est la lumière. La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez-le rayonner, laissez-le faire. Qui que vous soyez qui voulez cultiver, vivifier, édifier, attendrir, apaiser, mettez des livres partout ; enseignez, montrez, démontrez ; multipliez les écoles ; les écoles sont les points lumineux de la civilisation.

Pour annoncer cette grande fête du domaine public, le groupe de Savoirs Communs a créé en décembre un Calendrier de l’Avent original, vous présentant différents créateurs-trices dont les oeuvres (textes, photographies, dessins et caricatures, sculptures, peintures ou même monuments) rejoindront dès 2013 nos biens communs de la connaissance. Sont ainsi à l’honneur Luigi Antonelli, Guillaume Apollinaire, Roberto Arlt, André Bellessort, Paul Bigot, Jacques-Émile Blanche, Franz Boas, Leonetto Cappiello, Pierre Champion, Charlie Christian, Léon Daudet, Neel Doff, Germaine Dulac, Emma Calvé, Hector Guimard, Miguel Hernández, Joseph Hornecker, André de Lorde, Bronisław K. Malinowski, Victor Margueritte, Tina Modotti, Robert Musil, Biófilo Panclasta, Ernest Pérochon, Bruno SchultzAnnemarie Schwarzenbach, Charles Seignobos, Édith Stein, Grant Wood, Stefan Zweig, illustres créateurs-trices auquel s’est ajouté Pouhiou, en domaine public volontaire. 

Des oeuvres qui premettront -et ce, dès ce nouvel an- à l’ensemble des humain-e-s de se cultiver, s’éduquer, se faire rêver s’enrichir ou s’inspirer en toute liberté. 

Signez le Manifeste !

 

Crédits photographiques : Children in Fort Smith Are Learning That Protecting the Environment Will Take More Than Awareness …, 06/1972 (U.S. National Archives’), Photographer: Olive, Jim Subjects: Fort Smith (Sebastian county, Arkansas, United States) inhabited place Environmental Protection Agency Project. Pas de restrictions de droit connues.

Permalien : http://arcweb.archives.gov/arc/action/ExternalIdSearch?id=553911


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *