Collecter le patrimoine immatériel de la Guadeloupe : formation au centre Rèpriz

Le centre Rèpriz – Centre des Musiques et Danses Traditionnelles et Populaires – CMDT1 a impulsé l’inscription du Gwoka sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO, obtenue en novembre 2014.  Il a profité de cet anniversaire pour organiser une quinzaine axée sur la formation, la transmission et le savoir en organisant des animations, des stages et des conférences dans le sens de ses missions de collecte et valorisation  du patrimoine musical de la Guadeloupe.

Ce soir, jeudi 26 novembre, à 19h00 au Mémorial ACTe, vous pourrez assister à la projection du film documentaire « Gwoka-la Linèsko, jou mèkrédi-lasa ». Réalisé par Philippe Mugerin et produit par le centre Rèpriz, le film retrace les grandes étapes de la préparation du dossier de candidature et la journée qui s’est déroulée le 26 novembre 2014 à l’UNESCO.

Samedi, se tiendra la dernière action : une journée consacrée à la compréhension et aux enjeux du patrimoine du culturel immatériel avec les conférences de Christian Hottin2, Charles Quimbert3 et Félix Cottellon4.

Pour vous donner une idée de la formation de samedi 21 novembre menée par la phonothèque de la MMSH, vous pouvez suivre le storify réalisé par Laurent de Bompuis, ci-dessous5  :

 

Crédits photographiques : Pendant la formation à la collecte au centre Rèpriz, le 21 novembre 2015, photographie de Laurent de Bompuis.

  1. Le centre est adhérent au réseau de la FAMDT. []
  2. Adjoint au département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique à la direction générale des patrimoines au Ministère de la Culture – DPRPS. []
  3. Directeur de Bretagne Culture et diversité, ancien directeur de Dastum. Porteur de l’inscription du fest noz sur la liste représentative du PCI. []
  4. Félix Cottellon est le fondateur du Festival de gwoka en 1988 et du centre Rèpriz en 2005. Il a reçu cette semaine l’Elwa d’or pour avoir porté l’inscription du Gwoka sur la liste repésentative de l’UNESCO []
  5. Merci à Gaëlle Bazir, d’AJN Communication d’avoir tweetté les interventions de la matinée []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *