Les sons d’Istanbul

Soundscape of Istanbul : exposition du 24 juin au 23 juillet à Istanbul / Exhibition about the project Soundscape of Istanbul open between June 24th-July 23rd.

Le projet Soundscape of Istanbul a été créé par Pınar Çevikayak Yelmi dans le cadre de sa recherche doctorale à l’Université Koç sous la direction des professeurs Nina Ergin, Sertaç Käki et Asım Evren Yantaç.

Soundscape of Istanbul propose d’approcher la vie quotidienne urbaine, d’hier et d’aujourd’hui, du point de vue sonore. L’objectif est d’accroître la sensibilisation du public aux sons culturels à partir d’un site interactif ; non seulement parce que les sons sont partie prenante de notre vie quotidienne et de notre culture mais aussi parce qu’ils sont essentiels en termes de patrimoine culturel immatériel. Ce patrimoine culturel est en danger à cause des caractéristiques physiques du son lui-même mais aussi de la structure dynamique de la culture immatérielle. Les sons qui ne sont pas protégés ou archivés se perdent à jamais. Dans une ville dynamique comme Istanbul, la vie quotidienne et les sons urbains ne cessent de changer, à une vitesse ultra rapide. Il est donc nécessaire, si l’on veut protéger les repères sonores culturels de la ville, de les archiver aussi rapidement que possible pour maintenir l’identité culturelle et de la mémoire culturelle.

Afin de déterminer quels seraient les symboles sonores d’Istanbul, un sondage en ligne et des entretiens ont été réalisés. Ces sons urbains caractéristiques ont été enregistrées avec du matériel professionnel tout au long de l’année 2015. Une base de données a été développée et les sons culturels de la collection The Soundscape d’Istanbul a été rendu accessible au public avec le soutien de la bibliothèque de l’Université Koç Suna Kıraç. Ainsi, petit à petit les sons anciens sont ajoutés aux sons de la vie d’aujourd’hui.

Pour que la collection sonore puisse s’élargir, le projet Soundsslike a été lancé. Il propose une plate-forme interactive où les internautes peuvent télécharger leurs propres enregistrements sonores. L’objectif principal du projet est de sensibiliser le public aux sons urbains et culturels et de protéger ces sons en tant qu’œuvre collective.

Le projet vient de s’associer à Europeana Sounds et les sons seront bientôt accessibles sur le portail d’Europeana. Le projet a également été présenté comme une installation interactive présentatnt les enregistrements de terrain du Centre de Recherche des Civilisations Anatoliennes de l’Université Koç (RCAC).

Le projet Soundscape of Istanbul est unique et a la volonté de conduire à de nouvelles recherches multidisciplinaires car la culture sonore est profondément liée aux conditions sociologiques, politiques et économiques d’une société.

Soundsslikehttp://soundsslike.com
The soundscape of Istanbul : https://soundscapeofistanbul
Exposition / exhibition : Studio X, Istanbul,  24/06 -23/07 2016
Programme de l’exposition les sons d’Istanbul / Exhibition program

Texte traduit de l’anglais du blog The Soundscape of Istanbul

The Soundscape of Istanbul project is conducted by Pınar Çevikayak Yelmi during her doctoral research at Koç University supervised by Assoc. Prof. Nina Ergin, Assoc. Prof. Sertaç Kakı and Assoc. Prof. Asım Evren Yantaç.

The Soundscape of Istanbul project approaches everyday traditions and daily urban life from a sonic perspective and aims to increase public awareness of cultural sounds with an interactive installation. Sounds are inevitable parts of our daily lives and our cultures. Also, sounds are of great importance in terms of intangible cultural heritage. Sonic cultural heritage is twice endangered due to physical characteristics of sound itself and dynamic structure of intangible culture. Sounds that are not protected or archived get lost forever. In a dynamic city such as Istanbul, daily life and urban sounds change rapidly. Therefore, it is significant and necessary to protect cultural soundmarks of the city as expeditiously as possible to sustain cultural identity and cultural memory.

In this project, sound symbols of Istanbul were determined according to an online survey and interviews. These characteristic urban sounds were recorded with professional equipment throughout the year 2015. A specific metadata system was developed for cultural sounds and the collection of « The Soundscape of Istanbul » was made publicly accessible at Koç University Suna Kıraç Library. Thus, the collection lays background which future soundscapes and the recreation of past soundscapes may, then, be added as well.In order to expand this sound collection, « Soundsslike » project was initiated. In this project, an interactive platform was developed which anyone can upload their own sound recordings.

The main aim of the project is to raise public awareness of urban and cultural sounds and to protect these sounds as a collective work.The Soundscape of Istanbul project became associate partners with Europeana Sounds and the collection can also be accessible under Europeana Sounds portal. The project was also presented as an interactive installation with all the field recordings as well as participants’ recordings in Koç University Research Center for Anatolian Civilizations (RCAC).

The Soundscape of Istanbul project, besides being first of its kind, is very significant as it may lead to further multidisciplinary research as sonic culture is deeply dependent on various factors such as sociological, political, and economic conditions.

A LIRE : Un billet qui présente le projet en turc et en anglais sur le blog d’Europeana Sounds


3 réflexions au sujet de « Les sons d’Istanbul »

  1. Un projet en effet très intéressant (même s’il n’est pas « unique » selon le terme utilisé dans la présentation), à mettre en relation avec des approches de même type, comme par exemple auditorium-mundi (http://www.auditorium-mundi.de/index_ENG.php?page=ENG/project) ou encore les nombreux enregistrements de paysages sonores réalisés par des chercheurs depuis plus d’une décennie (voir par ex Sons des espaces publics au Caire et autres travaux de V. Battesti).

    1. Thank you very much for your interest on the project! Yes, there are lots of similar projects across the world. But « soundsslike » is unique for the city of Istanbul and for Turkey.

  2. Oui, le projet n’est pas unique… Un autre billet sur les Carnets de la phonothèque a déjà fait un point sur ces cartes sonores qui se multiplient avec en particulier les mappa di communità (https://phonotheque.hypotheses.org/6675) et le CRESSON à Grenoble a participé à un programme européen « Cartophonie » sur le même modèle (http://www.cartophonies.fr). En traduisant la présentation en langue française, j’ai conservé le terme « unique » car je n’ai pas connaissance d’un projet identique à Istanbul ou en Turquie, ne ne connais d’ailleurs pas de centre d’archives sonores organisé dans ce pays. Je vais signaler à Pinar Çevikayak Yelmi ce commentaire (ainsi que le signalement des sites Auditorium Mundi et du Caire), elle en tirera partie. Merci pour l’info !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *