Mixi-campus* dans la peau d’un enquêteur

Nous étions tranquillement en cours sur la collecte de terrain , échangeant quelques regards complices suite à quelques commentaires sur le document partagé où nous prenions nos notes collectivement.

Université de Guyane - cours - 2016/12

Quand tout à coup… Tam ! Tam Tam !
Intrigués par ce son inahabituel sur le campus, nos regards se croisent à nouveau…
Tam ! Tam Tam ! Nous hésitons…
Boudoum Tak ! Boudoum Tak Tak ! Boudoum Tak ! Plus d’hésitation !!!

Université de Guyane - cours - 2016/12

Nous nous lançons à la recherche de ce son.
Tout de suite, nous prenons en compte les conseils donnés en cours.
Tout le monde à son poste : Roberto prend  le magnéto, Mélodie se saisit des contrats1, Edith enregistre la bande d’annonce  pour anticiper l’archivage de l’entretien , Valérie s’empare de sa carte heuristique2, Sylvie le carnet de terrain3 en main et Henri, appareil photo autour du cou, suivent le reste du groupe.

Une fois arrivés sur les lieux, tout s’explique : Boudoum Tak ! Boudoum Tak Tak ! Boudoum Tak !

Université de Guyane - cours - 2016/12

Edith aborde avec tact le témoin afin de le questionner sur son art.

Sans réticences,  il accepte notre proposition. Valérie aux aguets pose la première question. Au fur et à mesure de l’entretien,  le voile se lève. Entre questions, réponses, enthousiasme, il nous apprend comment il fabrique le tambour, quels matériaux il utilise : différentes essences de bois, différentes peaux, le système de serrage…

Université de Guyane - cours - 2016/12Université de Guyane - cours - 2016/12

Malgré quelques hésitations, cet échange enrichissant se termine au rythme du tambour…
Boudoum tak ! Boudoum Tak Tak !
Ce son résonne encore dans nos têtes ; et le cœur joyeux, nous retournons en cours fredonnant :

« Béliya manman, beli beli belo
Béliya manman, beli beli belo
Tibolonm koté to k’alé
Tibolonm koté to soti mo k’alé la béliya »

Chant : Edith Jean-Simon, tambour : Henri Danglades

Article écrit par: Henri Danglades, Valérie Courroy, Sylvie Deltoy, Roberto Reddy,  Edith Jean-Simon et Mélodie Tcha.

 

* Nous avons choisi comme personnage Mixi-Campus en clin d’oeil à l’association créée en 2014 sur le campus de l’université de Guyane, mais nous étions un groupe complet : Danglades Henri, Courroy Valérie, Deltoy Sylvie, Reddy Roberto, Jean-Simon Edith et  Mélodie Tcha.

Etudiant-e-s de l'université de Guyane Mixi-campus* dans la peau d’un enquêteur Les carnets de la phonothèque 21 décembre 2016 http://phonotheque.hypotheses.org/20852
  1. droit de diffusion et d’utilisation de l’entretien []
  2. représentation d’une organisation mentale de la pensée []
  3. outil qui permet de noter les observations en lien avec l’enquête de terrain []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *