Yémen : rire de la guerre pour ne pas en pleurer…

Le 29 novembre 2017 à la MMSH, Fatima Al-Zawiya (IREMAM – AMU) et Jean Lambert (CREM – Nanterre) ont partagé lors d’une conférence organisée par l’Iremam des histoires drôles et des caricatures politiques du Yémen. Associer le Yémen et le rire semble une gageure… Mais s‘agit-il vraiment d’un oxymore ? C’est la question à laquelle les deux chercheurs, par leur expérience du terrain, ont répondu avec humour.

En préambule, Jean Lambert a rappelé que selon H.Bergson1 le rire était bien le propre de l’homme. Et tout au long de leur intervention,  les deux chercheurs ont démontré que le rire pouvait exister dans un pays ravagé par une guerre civile.  En effet, le rire se révèle un exutoire et  ne pas être passif devant les événements représente une résistance. Rappelant les vecteurs de transmission de l’histoire drôle (oralité virale) et de la caricature qui, elle, voyage sur les réseaux sociaux tels que Facebook, What’s app, Fatima Al-Zawiya et Jean Lambert  ont proposé un panorama à la fois politique et humoristique du Yémen.

Première cible des histoires drôles, le président du Yémen de 1977 à 2012 , Ali Abdallah Saleh , personnage haut en couleur, qui se prêtait ainsi parfaitement aux piques de la tradition orale de la blague.

Les caricaturistes, eux, ont une prédilection pour le président actuel Abdrabbo Mansour Hadi qu’ils croquent régulièrement.

 

 

 

 

 

 

Enfin on t’a trouvé une utilité !! (mortier à piments)

Le parti Al-Islah , les Houthis , Al-Qaïda au Yémen ne sont pas épargnés non plus…


Même les bombardements sur Sanaa provoquent des histoires drôles…


Il existe également ce que les chercheurs nomment une « poésie politique », citant à ce propos un poème écrit à un officier, femme de l’aviation emirati, qui déchne les passions..


En écoutant les deux chercheurs, il s’avère que ce climat humoristique n’est pas seulement une manière d’exorciser le malheur mais également de dénoncer les intrigues, alliances, mésalliances des forces politiques yéménites et d‘exprimer toute l’absurdité de la guerre.


Quel est l’avenir du Yémen ? A cette question, il y a peut-être plusieurs réponses dont une, sous le signe du rire encore une fois…

 

Le Yémen dans le futur :
il y avait des fours électriques, il y a avait des robinets avec de l’eau, et des voitures avec de l’essence dedans…

Vous pouvez retrouver l’intégralité de la conférence mise en ligne sur la base de données de la phonothèque Ganoub.

Hélène Giudicissi, Matteo Cialone.

 

Crédits photographiques :
 A la une, avec l’aimable autorisation de l’Iremam.

 

  1. https://www.ebooksgratuits.com/html/bergson_le_rire.html. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *