Chants populaires de la Basse-Bretagne : mise en ligne des ouvrages de François-Marie Luzel (1874 et 1868)

Standing stones at Kermario, Carnac, Britanny, France
Les catalogues de chansons traditionnelles sont essentiels aux phonothécaires qui les utilisent pour l’analyse et l’indexation de la littérature orale enregistrée sur le terrain.  Pour le conte, la classification internationale Aarne et Thompson, permet d’organiser les différentes versions autour de titres uniformes. Pour la chanson, il n’existe pas d’outil à vocation universelle. Les principaux catalogues sur le domaine français sont nationaux ou francophones, mais la plupart du temps les archivistes du son utilisent des ouvrages, de type anthologie, qui couvrent des zones culturelles. Certains sont encore publiés aujourd’hui, la plupart datent du 19e siècle et du début du 20e siècle, quand les folkloristes se sont attachés à la chanson populaire.

Ces jours ci, la bibliothèque universitaire de Rennes a mis en ligne les deux volumes d’un ouvrage important pour la chanson traditionnelle :  les « Chants populaires de la Basse-Bretagne – Gwerziou Breiz-Izel » (1874 puis 1868), recueillis par  François-Marie Luzel (1821-1895). Une aubaine pour les archivistes de l’oral ! Cet enseignant, également archiviste, juge et journaliste à ses heures, s’était lancé dès 1864 dans la collecte du patrimoine populaire en Bretagne, aussi bien dans le domaine du conte que du théâtre ou de la chanson. Ses archives sont rassemblées, dans leur grand majorité, à la Bibliothèque municipale de Rennes. Pour les bretons mais aussi pour ceux qui, plus largement, s’intéressent à la chanson traditionnelle, l’accès simplifié à ce recueil est capital.

Ravie de ma trouvaille et de ma rencontre avec François-Marie Luzel, j’ai recherché ses deux autres volumes sur la chanson. L’édition des Soniou Breiz-Izel de 1890 est disponible en libre accès sur Gallica et le tome 1 de la réédition de Donatien Laurent chez Maisonneuve et Larose en 1971 est en « en accès limité » sur Googlebooks. Les quatre volumes sont également en cours de traitement chez Wikisource, et les éditions de Luzel sur la chanson font peut-être partie de la collaboration BnF/Wikisource et nous aurons bientôt le résultat de ce travail.

Entre ces quatre  éditions électroniques des catalogues de Luzel, sans aucun doute le site le plus ergonomique pour les consulter  est celui publié par la BU de Rennes à l’aide d’Omeka, du Center for History and New Media (oui le même laboratoire qui développe Zotero). Pour l’utilisateur, le menu en haut de la page est vraiment pratique. Il propose en seul coup d’oeil de consulter l’ouvrage numérisé, voir sa notice, en lire une présentation, consulter sa table des matières ou rechercher par mots. Dans la recherche, le mot apparaît sur la droite, les différentes informations nécessaires à la catégorisation et une citation rapide de l’ouvrage sont là avec un petit plus, l’affichage de la géolocalisation de l’édition. François-Marie Luzel, qui a aussi été archiviste, aurait apprécié…  Les responsables du projet à la BU de Rennes, Laurence Leroux et Julien Sicot, font part de leur expérience dans un diaporama qui donne envie de se lancer dans une expérience similaire. N’hésitez donc pas à visionner Omeka ou comment réaliser une bibliothèque numérique à l’échelle d’un SCD (mai 2010).

Références citées :

Luzel, François-Marie (1821-1895), « Chants populaires de la Basse-Bretagne : premier volume / recueillis et traduits par F.M. Luzel , » in Bibliothèque numérique – Université de Rennes 2, Item #321, http://bibnum.univ-rennes2.fr/items/show/321 (accessed August 27, 2010).

Luzel, François-Marie (1821-1895), « Chants populaires de la Basse-Bretagne : second volume / recueillis et traduits par F.M. Luzel , » in Bibliothèque numérique – Université de Rennes 2, Item #322, http://bibnum.univ-rennes2.fr/items/show/322 (accessed August 27, 2010).

Crédits photographiques :  Woman at standing stones / Menhirs at Kermario alignments in Carnac, Britanny. Photographe inconnu.  Permalien :  http://www.kms.raa.se/cocoon/bild/show-image.html?id=16001000218244 [Kulturmiljöbild – The Swedish National Heritage Board’s photographic database]. Pas de restriction de droit connu.


4 réflexions sur « Chants populaires de la Basse-Bretagne : mise en ligne des ouvrages de François-Marie Luzel (1874 et 1868) »

  1. Merci beaucoup pour cette très intéressante mise au point sur les fonds Luzel. En ce qui concerne plus précisément les manuscrits de chansons de ce collecteur, qui contiennent des centaines de pièces encore inédites, la Bibliothèque municipale de Rennes conserve en effet un très intéressant ensemble, avec des manuscrits correspondant à des chansons recueillies non seulement par Luzel lui-même mais aussi par plusieurs de ses amis et correspondants (Fonds Luzel, ms. 1020 à 1031). Il faut également noter un épais manuscrit de collectes de chansons (ms. 45) qui est conservé dans le fonds Luzel de la Bibliothèque municipale de Quimper. Beaucoup moins connu, un précieux carnet d’enquêtes de terrain de Luzel se trouve dans le fonds Anatole Le Braz conservé aux archives du Centre de Recherche Bretonne et Celtique (Université de Bretagne Occidentale, Brest).

  2. Je suis toujours ravie de connaître de nouveaux chercheurs qui travaillent sur les catalogues de chansons traditionnelles car ils sont au centre de l’analyse documentaire de la littérature orale. Alors merci pour vos informations et également merci de m’avoir signalé par ailleurs une version librement accessible qui m’avait échappée sur GoogleBooks qui semble issue du catalogue HOLLIS de l’université de Harvard (http://discovery.lib.harvard.edu/?q=luzel) et qui présente les tomes 1 et 2 des Gwerziou http://books.google.com/books?id=9xQeAAAAMAAJ&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *