Lancement de la version bêta du Portail du patrimoine oral

Le 12 décembre 2008, lors des Rencontres du patrimoine culturel immatériel de Bretagne, une version bêta du Portail du patrimoine oral a été présentée au public. Ce portail est issu d’un travail collectif impulsé par le pôle associé BnF/FAMDT, qui a bientôt 10 ans désormais. Il rassemble cinq centres d’archives sonores à travers la France :

– Le CERDO – centre d‘études, de recherche et de documentation sur l‘oralité (UPCP – Métive) à Parthenay ;
– Le conservatoire occitan, centre de musiques et danses traditionnelles Toulouse/Midi-Pyrénées ;
Dastum en Bretagne ;
– La maison du patrimoine oral à Anost, dans le Morvan ;
– La phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) à Aix-en-Provence.

Ce portail s’appuie sur le protocle OAI-PMH.  Au-delà des questions techniques, l’objectif est d’offrir une interrogation commune des corpus sonores, des recherches sur différents critères (dont les titres uniformes essentiels dans l’oralité) et surtout d’écouter ces enregistrements, trop longtemps méconnus. Le principe est d’alimenter un dépôt avec les notices de chaque base de données sonores et audiovisuelles des cinq centres. Ce dépôt est créé à partir d’un réservoir alimenté régulièrement par les centres qui effectuent un tri sur les notices déversées, y intégrant uniquement les notices des enregistrements sonores et audiovisuels inédits. A terme, 70 000 notices pourront être interrogées ! Le format adopté est celui des 15 éléments du Dublin Core. Le résultat des requêtes posées au catalogue collectif sur le méta portail renvoie vers le catalogue d’origine, permettant la lecture de la notice complète et des son contexte ainsi que l’écoute du fichier son mis en ligne sur les bases locales.

Les archives sonores, elles aussi, doivent enter dans le « bien commun » des ressources proposées sur l’Internet. Non seulement cela est légitime pour tous ceux qui ont choisi de transmettre oralement leur culture, leur savoir-faire, leur répertoire… mais aussi cela est nécessaire si l’on veut pouvoir poser la question de l’évaluation de la pertinence globale des ensembles constitués et accessibles. L’accélération des dépôts et l’expansion formidable de l’utilisation des témoignages oraux doivent aussi être liées à une cartographie documentaire satisfaisante des archives sonores inédite afin de proposer de véritables instruments de repérage, de classement et d’identification de ces documents.

Ce portail est encore à l’état de test, n’hésitez pas à nous signaler tout ce qui vous semblera intéressant pour l’améliorer et le rendre plus efficace à la recherche. Merci de votre participation.

Vous pouvez consulter en ligne le diaporama de l’intervention de Véronique Ginouvès (MMSH), Pierre-Olivier Laulannée (FAMDT), Mickaël O’Sullivan (Maison du patrimoine oral).

Crédits photographiques : Maison du patrimoine oral (Anost) – Orchestre Louis Jouarie, à Arleuf (58).

Diaporama sur le portail du patrimoine oral diffusé lors des journées sur le patrimoine immatériel à Rennes, le 12 décembre 2008.


4 réflexions au sujet de « Lancement de la version bêta du Portail du patrimoine oral »

  1. Je ne suis pas arrivée à consulter en ligne le diaporama. Peut-on consulter le catalogue en test ? Comment avez-vous procédé pour mettre en place ce projet ? Appel à une société extérieure ?

  2. Bonjour Françoise,
    le diaporama est accessible sur le site de la FAMDT (http://www.famdt.com) et je crois qu’aujourd’hui ils ont des problèmes de connexion. Je viens de l’ajouter à la fin de l’article au format PDF. Pour le projet de portail utilisant le protocole OAI-PMH, nous avons lancé un appel d’offre en juin 2007 (consultable sur le site de l’AFAS : http://afas.imageson.org/document1116.html). C’est la société GB-Concept qui l’a obtenu et qui depuis suit le projet. Pour info (mais j’y reviendrai) les FREDOC 2009 porteront sur l’OAI-PMH : l’occasion de se rencontrer ?

  3. Bonjour,
    Nous avons un projet de catalogue audiovisuel qui présente de nombreuses similitudes avec votre portail. Aussi suis-je très intéressée par votre réalisation. Sur la version beta de votre portail, je constate que quand on clique sur la notice originale, on ouvre une nouvelle fenêtre qui remplace celle ouverte, ce faisant on quitte donc votre portail. Cela me semble dommageable, mais peut-être un aspect des choses m’échappe-t-il ? Une autre question : avez-vous envisager de permettre l’écoute des sons depuis la notice sur votre portail, sans qu’il soit systématiquement nécessaire d’aller sur la notice originale ? Les différents centres d’archives participant y étaient-ils opposés ?
    Merci d’avance pour votre réponse.

  4. Merci de vos remarques et bon courage pour votre projet ! Le protocole OAI-PMH permet l’interopérabilité entre différents catalogues (http://fr.wikipedia.org/wiki/Open_Archives_Initiative_Protocol_for_Metadata_Harvesting). L’objectif n’est pas de se substituer aux catalogues locaux mais de faire parler entre elles des bases hétérogènes. Voilà pourquoi, une fois la recherche effectuée, vous retrouvez les notices originales sur le catalogue local où vous pouvez éventuellement compléter votre recherche. L’exemple le plus connu au niveau international est le catalogue Oaister (www.oaister.org) qui permet d’interroger ensemble plus de 1000 catalogues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *