Tous les articles par Ceux qui passent à la phonothèque

À la découverte des archives sonores, un stage à la phonothèque de la MMSH

Dans le cadre d’un stage d’observation de la vie professionnelle en classe de 3ème, j’ai choisi d’effectuer ma semaine à la phonothèque de la MMSH. Étant intéressée par les sciences sociales et humaines, ce stage me convenait parfaitement.

J’ai été accueillie par l’équipe de la phonothèque qui m’a guidée dans ma découverte du monde des archives sonores (le matériel utilisé, les logiciels, les sites…) On m’a proposé de commencer à traiter un fonds que Marie-Luce Gélard, anthropologue,  a déposé à la phonothèque. Continuer la lecture de À la découverte des archives sonores, un stage à la phonothèque de la MMSH

Archiver les sources orales d’Histinéraires

Des historiens, des égo-histoires et des archives
Les historiens sont les chercheurs les plus familiers à l’usage des archives, sans lesquelles ils ne peuvent travailler. Or, dans le programme ANR Histinéraires le rapport s’est inversé : devenant objet de la recherche à travers le récit qu’ils font d’eux-mêmes, de leur parcours d’historien, académique comme intellectuel. Racontés d’abord dans les écrits des mémoires de synthèse des activités scientifiques de l’Habilitation à diriger la recherche (HDR), ils sont désormais enrichis par une série d’entretiens menés dans le cadre de l’enquête orale Histinéraires, et des quelques séances enregistrées du séminaire « L’écriture de soi des historiens ». Le programme est l’occasion de mettre en archive l’ensemble de ce corpus inédit. Forte de son expérience des archives orales de terrain et de sa collaboration avec les chercheurs, la phonothèque de la MMSH s‘est vue confier le traitement documentaire et la conservation des enregistrements sonores du projet Histinéraires. Continuer la lecture de Archiver les sources orales d’Histinéraires

Yémen : rire de la guerre pour ne pas en pleurer…

Le 29 novembre 2017 à la MMSH, Fatima Al-Zawiya (IREMAM – AMU) et Jean Lambert (CREM – Nanterre) ont partagé lors d’une conférence organisée par l’Iremam des histoires drôles et des caricatures politiques du Yémen. Associer le Yémen et le rire semble une gageure… Mais s‘agit-il vraiment d’un oxymore ? C’est la question à laquelle les deux chercheurs, par leur expérience du terrain, ont répondu avec humour. Continuer la lecture de Yémen : rire de la guerre pour ne pas en pleurer…

2e congrès international des archives numériques, Morelia, Mexique, 9 – 11 novembre 2017

L’Instituto de Investigaciones Bibliotecológicas y de la Información (IIBI – Institut de Recherches Bibliologiques et de l’Information) et la Escuela Nacional de Estudios Superiores Unidad Morelia (ENES Morelia – École Nationale des Études Supérieurs, unité Morelia de l’Université Nationale Autonome du Méxique – UNAM), avec la Licence Archives et Gestion, en collaboration avec le Programa de Posgrado en Bibliotecología y Estudios de la Información (Programme du Master Bibliologie et Études de l’Information), la Direction Générale des Bibliothèques de la UNAM, l’Universitad  Complutense de Madrid (UCM – Université Complutense de Madrid), et l’Escuela de Altos Estudios en Comunicación Educativa (ESAE – École d’Hautes Études en Communication Éducative de l’Instituto Latinoamericano de la Comunicación Educativa – ILCE – Institut de la Communication Éducative d’Amérique Latine) ainsi que la Asociación Internacional de Archivos Sonoros y Audiovisuales (IASA – Association International d’Archives Sonores et Audiovisuelles), vous invitent à participer au II Congrès International d’Archives Digitales « Connecter les savoirs des bibliothèques, archives, musées et galeries pour la préservation numérique », dans lequel des idées, projets, études et exercices d’applications dédiés à la conservation numérique des collections de bibliothèques, des centres d’archives, des musées et des galeries d’art, seront présentés, discutés et échangés. Continuer la lecture de 2e congrès international des archives numériques, Morelia, Mexique, 9 – 11 novembre 2017

Promenade sonore sur les traces des arméniens de la Cabucelle à Marseille

L’association Paroles Vives a déposé de nombreuses collections sonores à la phonothèque de la MMSH dont une série d’entretiens avec des témoins d’origine arméniennes dont les familles s’étaient réfugiées dans les Bouches-du-Rhône après le génocide de 1915. Cette collecte de récits de vie est aussi un appui pour retrouver les traces visibles et matérielles des communautés arméniennes de certains quartiers de Marseille. Ainsi, le 14 octobre prochain, l’association organise une balade dans le quartier de la Cabucelle.
Extrait de l’enquête 2100 sur le quartier de la Cabucelle :

Le circuit vous amènera à découvrir l’installation des exilés, dans le camp Oddo puis dans différents quartiers de Marseille ; comment la communauté arménienne a imprégné  le territoire et et s’est inscrite dans le patrimoine culturel marseillais.  Le témoignage oral est aujourd’hui la meilleure façon de se représenter comment était la vie des réfutés dans le camp Oddo. En effet ce camp, créé au moment de l’arrivée massive des arméniens à Marseille en 1922, a été fermé en 1927 et  il n’en reste trace principalement qu’à travers des registres. Vous pouvez ainsi écouter un extrait sonore issu de la collection réalisée par l’association Paroles Vives qui complète un article de Wikipédia (extrait de l’enquête 2072).

Cette balade patrimoniale est une proposition à fouler le bitume mais aussi à tendre ses oreilles. Des témoignages oraux ponctuent cette marche et redonnent vie à cette tranche de l’histoire collective. Les mémoires vivantes et les documents vous feront entrer dans l’épaisseur historique de Marseille. Des livrets-découvertes sont distribués aux participants afin de rendre la visite interactive, le marcheur est invité à des jeux d’observations. Si vous voulez vous faire une idée de « comment ça marche ? », vous pouvez jetez un coup d’oeil ici sur de précédents événements.

Continuer la lecture de Promenade sonore sur les traces des arméniens de la Cabucelle à Marseille

Ouverture des données : vers un accès plurimodal à la culture

Le jeudi 28 septembre 2017, la phonothèque était présente au Musée Départemental Arles Antique (MDAA) pour une table ronde sur le thème « Open Data et crowdsourcing pour les acteurs des musées et du patrimoine », organisée par Florine Vanorle de l’association Mise à Jour : l’occasion de partager sur l’une des orientations phares empruntées par la phonothèque, à savoir l’ouverture des données. Les échanges étaient enrichissants et les intervenants tous convaincus de la nécessité d’ouvrir l’accès aux données (et particulièrement aux données culturelles), d’élargir « le champ des communs », avec Internet et le numérique comme moteurs. Continuer la lecture de Ouverture des données : vers un accès plurimodal à la culture

Open Data et crowdsourcing dans les musées – Arles, 28 et 29 septembre

Les 28 et 29 septembre 2017 se tiendront au musée départemental – Arles antique deux journées professionnelles sur le thème « Open Data et crowdsourcing pour les acteurs des musées et du patrimoine ». Ces ateliers ont pour objectifs de former les institutions culturelles à l’ouverture des données dans le domaine du patrimoine et des musées, de partager les expériences déjà menées par les institutions culturelles et de réfléchir à de nouvelles formes de médiation à expérimenter (le programme prévisionnel expose de façon plus précise les objectifs de ces journées). Continuer la lecture de Open Data et crowdsourcing dans les musées – Arles, 28 et 29 septembre

Kuhuisha nyaraka za sauti Tanzania

Tanzania, tangu mwaka 2011, mradi ulianzishwa unaotazama kumbukumbu ya kihistoria ya Tanzania kuhusiana na Urithi wa Ukombozi wa Mwafrika. Tasisi husika za umma Tanzania zinajitahidi kulinda na kuhifadhi urithi huo kwa ajili ya kizazi cha sasa na kijacho kupitia ufadhili wa UNESCO pamoja na Jumuiya ya Ulaya. Kuna umuhimu mkubwa wa kuruhusu kumbukumbu za uhai wa Nyaraka za Sauti kusikika kupitia nchi husika. Warsha ya kwanza ilifanyika mwaka 2014, TBC, Dar es Salaam. Baada ya miaka mitatu, kabla ya mradi kuisha, warsha nyingine ilifanyika (yakifuatiwa na maonesho). Warsha hiyo ilitoa fursa ya kufunzwa utaalamu wa kidijitali na namna ya kuorodhesha taarifa za nyaraka za sauti. Taasisi nne ziliudhuria mafunzo hayo:Kutoka kulia kwenda kushoto: Continuer la lecture de Kuhuisha nyaraka za sauti Tanzania

Pratiques et méthodes autour des archives audiovisuelles, 16 octobre 2017, MMSH

Atelier professionnel annuel du Pôle Image-Son, pratiques du numérique en SHS
organisé en collaboration avec le laboratoire TELEMMe et l’Ina Méditerranée

Visual studies et Méditerranée.
Le chercheur connecté : entre pratiques et méthodes

 

Le 16 octobre 2017 se tiendra l’atelier professionnel « Visual studies et Méditerranée. Le chercheur connecté : entre pratiques et méthodes ».1 Cette journée annuelle du pôle Image-Son, pratiques du numérique en SHS est l’occasion pour des chercheurs et des professionnels des archives de partager leurs expériences et leurs méthodes de travail. Cette journée se déroulera à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH – Aix-en-Provence) où un dispositif de consultation des archives du dépôt légal de l’Ina a été mis en service en 20162. Continuer la lecture de Pratiques et méthodes autour des archives audiovisuelles, 16 octobre 2017, MMSH

  1. Les Visual Studies sont au courant de recherche apparu au début des années 1990, qui englobe la pluralité des phénomènes que recouvrent les notions de vision, de visualisation et d’univers visuels. Pour en savoir plus : http://www.cnrs.fr/inshs/recherche/RTP-Visual-Studies/definition.htm []
  2. À ce propos, lire le billet du 2 septembre 2017 []

Quand l’historien se raconte… : table-ronde à l’IHTP

Quand l’historien.ne se raconte :
récits de soi, récits d’HDR
vendredi 2 juin 2017 – 14h/17h30 – IHTP,  salle 311
Programme Histinéraires
« La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte »

Le programme « La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte », de son acronyme HISTINÉRAIRES, étudie les Mémoires de synthèse des activités scientifiques des habilitations à diriger des recherches soutenues en histoire depuis le début des années 1990 jusqu’à 2010. Ce corpus inexploité, distinct du « travail inédit » souvent objet de publication et du recueil d’articles, constitue un gisement d’informations sur la communauté historienne contemporaine. L’objectif est de nourrir une véritable sociologie de la profession et une étude de l’historiographie et de ses évolutions non plus fondée sur les écrits de quelques chefs de file mais ancrée dans la masse des parcours de recherche d’une génération d’historiens. Continuer la lecture de Quand l’historien se raconte… : table-ronde à l’IHTP