Archives de catégorie : Europeana Sounds

Récits et encyclopédie : edit-a-thon / journée collaborative à la phonothèque de la MMSH

Le CREM (Centre de recherche en ethnomusicologie)  CNRSMusée de lHomme, la phonothèque de la MMSH (Maison méditerranéenne des sciences de l’homme) ,  et l’association Wikimédia France organisent une journée contributive sur les projets Wikimédia (Wikipédia, Wikimedia Commons…) le 23 octobre 2015 de 10h à 17h à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme à Aix-en-Provence (salle 10 et  salle informatique de l’école doctorale) dans le cadre du programme Europeana Sounds et avec le soutien du Nederlands Instituut voor Beeld en Geluid (Institut du son et de la vision des Pays-Bas). Inscrite dans le Festival francophone des communs, cette journée est également intégrée aux ateliers numériques du LabexMed « Les sciences humaines et sociales au coeur de l’interdisciplinarité pour la Méditerranée ».

L’objectif principal des  journées contributives ou edit-a-thon est d’enrichir des articles publiés dans l’encyclopédie Wikipedia sur des thématiques particulières. Le 23 octobre nous vous proposons d’enrichir ensemble les articles sur la question des populations en mobilité, des réfugiés et des migrants,  à partir de témoignages oraux. A partir de l’écoute de témoignages recueillis auprès de réfugiés ou de migrants du début du 20ème siècle, il s’agira de permettre à tou-te-s de tirer partie de la transmission orale, faire connaître les anonymes de l’histoire et initier de nouveaux contributeurs à utiliser le son en lien avec les articles. Ces enregistrements ont été réalisés par des historiens, des ethnomusicologues ou des anthropologues dans le cadre de programmes de recherche : dans le cadre de cette journée,  les collections sonores de la phonothèque de la MMSH et du CREM – CNRSMusée de lHomme seront mises à disposition des participants pour qu’ils mettent en lien les sources orales et les articles.

Lors de cette journée – ouverte à tou-te-s sur inscription -, les participants seront encadrés par des bénévoles de l’association Wikimédia France afin de mettre en lien des articles avec des enregistrements sonores, soit en indiquant les liens en note, soit en illustrant les articles Wikipédia avec les extraits sonores sur la thématique. Il sera possible au cours de la journée, d’utiliser le logiciel libre d’édition du son, Audacity, pour – une fois les extraits identifiés – les découper et les mettre en lien avec les articles. Les participants pourront alors en temps réel contribuer à alimenter Wikipédia et ainsi diffuser la connaissance au plus grand nombre.

Vous trouverez ci-dessous, les modalités de participation et une présentation des collections qui seront proposées au cours de cette journée, en attendant voilà quelques éléments pour avoir une idée de ce qui pourra être réalisé le 23 octobre.

Que pouvez-vous faire au cours de cette journée ?
– Mieux connaître/approfondir un sujet en consultant des archives et participer à améliorer un article
– Elaborer une bibliographie sonore pour enrichir un article de Wikipedia en référençant des archives librement accessibles
– Repérer des lieux, des situations, des anecdotes racontés dans les récits des réfugiés et les mettre en lien avec des articles
– Téléverser des archives sonores libres de droit dans Wikimedia Commons – Comprendre et préciser les licences d’utilisation des archives sonores mises en ligne
– Initier de nouveaux contributeurs à l’édition collaborative
– Rencontrer des contributeurs locaux de Wikipedia et tisser des liens avec eux pour de prochaines publications
– Connaître la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme et ses activités scientifiques
– Valoriser et mettre en relation différentes collections sonores de la phonothèque de la MMSH et du CREM
– Inviter au dialogue pour comprendre les récits des réfugiés à travers l’histoire

inscrivez-vous via ce formulaire en ligne

La Maison méditerranéenne des sciences de l’homme et le CREM  –  CNRSMusée de lHommdisposent au sein de leurs services d’archive de plusieurs fonds qui pourront être utilisés lors de cette journée de contribution. Nous vous présentons ci-dessous les collections sonores dont les collections sont librement réutilisables pour effectuer des liens ou des citations avec les articles, la recherche sur la base à partir de mots-clés devrait vous aider à travailler sur les sujets qui vous intéressent et vous permettre d’identifier des articles à modifier ou des articles à créer avant votre venue le 23 octobre. Vous pouvez inscrire vos projets d’enrichissements ici :  https://framacalc.org/Editathonsonore

Trois collections de la MMSH

Mémoire des arméniens dans les Bouches-du-Rhône
120h – 2006-2007 / Autorisation de réutilisation donnée par les témoins enregistré
Ces enquêtes ont pour objectif de décrire l’installation de la diaspora arménienne dans les Bouches-du-Rhône (sept quartiers de Marseille, La Ciotat, Aix et le pays d’Aix, Martigues et la région de l’étang-de-Berre, Arles et la Camargue, et les Salins-de-Giraud) et la transmission de la culture arménienne sur trois générations depuis les années 1920.
Traitement documentaire en langue française et accès aux fichiers son.

Grecs d’Asie-Mineure réfugiés à Syros
26h – 1997-2001 puis 2015 / Autorisation de réutilisation donnée par les témoins enregistrés et par les Archives des Cyclades
Nombre de grecs d’Asie-Mineure se sont réfugiés sur l’île de Syros à la suite de la catastrophe de Smyrne. Ces entretiens ont été réalisés auprès des premières et deuxièmes générations qui ont vécu cet évènement. Le corpus sonore est en langue grecque et française (un entretien). La collection a été traitée d’un point de vue documentaire en langue française à la phonothèque de la MMSH puis traduit en langue grecque pour être accessible aux Archives historiques de l’île de Syros. Les informateurs abordent leur vie avant l’été 1922, leurs relations avec les habitants de la ville, le récit de leur fuite, leur arrivée et leur intégration sur l’île de Syros.
Traitement documentaire en langue française et accès aux fichiers son.
Traitement documentaire en langue grecque et accès aux fichiers son https://phonotheque.hypotheses.org/15101

Italiens immigrés dans les quartiers Saint-Jean et Panier de Marseille
17h – 1979-1980 / Autorisation donnée par les enquêteurs
Cette série d’enquêtes enregistrées en juin 1980 par un collectif de chercheurs (Nicole Coulomb, Claudette Castell et Anne Sportiello) avait pour objectif de retrouver la mémoire de l’entre deux guerre des habitants du Panier et du quartier Saint-Jean à Marseille en particulier des immigrés italiens. Les résultats de cette recherche n’ont jamais été publiés.
Traitement documentaire en langue française et accès aux fichiers son.

D’autres collections sonores sont accessibles sur la base Ganoub http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr

 

Les Archives sonores du CNRSMusée de lHomme compte de nombreux exemples sur la base de données Telemeta :
– La notion d’exil est présente également dans les archives de musique traditionnelle:
– Pendant 40 ans, Mireille Helffer, directrice de recherche du CNRS, a fait des recherches sur le répertoire des moines tibétains exilés:
Monastères tibétains réfugiés au Népal et en Inde: https://fr.wikipedia.org/wiki/Diaspora_tib%C3%A9taine

Sur les réfugiés : http://archives.crem-cnrs.fr/haystack/quick/collection/?q=r%C3%A9fugi%C3%A9
Sur les migrations : http://archives.crem-cnrs.fr/haystack/?q=migration
Femmes kurdes déplacées :
http://archives.crem-cnrs.fr/archives/collections/CNRSMH_I_2006_008
Chant de femme exilée du Fezzan Libyen enregistrée (1948) :
http://archives.crem-cnrs.fr/archives/items/CNRSMH_I_1984_006_001_21

Pour le moment aucun Edit-a-thon n’a été organisé à partir d’extraits sonores issus de l’histoire orale mais en janvier 2015 s’est tenu dans les Pays-Bas une journée participative sur le thème des chants d’oiseaux, racontée ici qui pourra vous donner une idée de la façon dont peut se dérouler ce genre de journée.

Crédits photographiques : les enfants de l’orphelinat de Syros où de nombreux orphelins d’Asie-MIneure ont été accueillis, fête de Noël vers 1923,  collection photographique des archives historiques des Cyclades. Domaine public.

IASA 2015 : « Tous pour un, un pour tous » : biens communs et solutions partagées

L’association international des archives sonores et audiovisuelles (IASA) tiendra sa 46ème conférence annuelle à la Bibliothèque nationale de France à Paris, du dimanche 27 septembre au jeudi 1er octobre sur le thème Tous pour un, un pour tous : biens communs et solutions partagées. Elle sera l’occasion de de mieux connaître le programme Europeana Sounds par divers ateliers  et sera suivie le vendredi 2 octobre par une journée de conférences et de performances organisées dans le cadre de ce programme, sur le thème The Future of Historic Sounds.

The International Association of Sound and Audiovisual Archives (IASA) 46th Annual Conference will be hosted at the Bibliothèque nationale de France, Paris. Dates: Sunday 27 September – Thursday 1 October 2015 Conference theme: « All for One — One for All: Common Concerns — Shared Solutions ». On Friday 2nd October, the Europeana Sounds International Conference The Future of Historic Sounds will be held at the same venue as the IASA conference.

56 conférenciers venus de 16 pays différents présenteront leurs projets autour des archives sonores et audiovisuelles : Allemagne (1), Angleterre (3), Australie (3), Autriche (5), Etats-Unis (19), Finlande (1), France (14), Hongrie (1), Irlande (1), Luxembourg (1), Malaisie (1), Nouvelle-Zélande (1), Norvège (2) Ouganda (1), République Tchèque (1), Suède (1).  11 posters seront présentés par des ressortissants d’Afrique du Sud (1), de Chine (1), de France (2), d’Inde (3), de Turquie (2), du Mexique (1).

56 speakers will come from  16 countries, will present their sound and audiovisual projects : Australia (3), Austria (5), Czech Republic (1), Germany (1), ireland (1),Luxembourg (1), Malaysa (1), New-Zeland (1), Norway (1), Uganda (1), United-Kingdom (3), United-States (19), Sweden (1). 11 posters will be presented from China (1), France (2), India (3), Turkey (2), Mexico (1), South Africa (1)

Ne manquez pas mardi 29 septembre à 18h30 dans le petit auditorium, la conférence multimedia par Rina Sherman “The Ovahimba Years – Les années Ovahimba”, une ethnographie multimecia entre la Namibie et l’Angola (1997-2004) et la journée du programme Europeana Sounds le 2 octobre sur le thème Le futur des sons historiques (entrée libre).

Do not miss Tuesday, 29th, 18:30, Small Auditorium: Multimedia Conference by Rina Sherman “The Ovahimba Years – Les années Ovahimba”,  A multimedia ethnography between Namibia and Angola (1997-2004) and the Europeana Sounds conferences about The future of the historic sounds (free admission).

La phonothèque de la MMSH présentera dans le grand auditorium de la BnF le 1er octobre 2015 à 16h une conférence sous le titre Open access to the field recording: When biomedical sciences meet social sciences.

The MMSH Sound Archive Center will present Friday, 1st, 16:00,  the BnF auditorium a conference about Open access to the field recording: When biomedical sciences meet social sciences.

 

Programme complet des conférences IASA

The future of the historic sounds : programme

Crédits photographiques : Vue de Paris entre 1941 et 1945, photographie du SDASM – San Diego Air & Space Museum. Pas de restrictions de droits connues.

Le futur des sons historiques, Paris, vendredi 2 octobre 2015

Le programme européen Europeana Sounds est dans sa deuxième année et – à travers les différents axes du projet – a réussi à créer un solide réseau d’experts, de techniciens, de passionnés et de curieux. En profitant de l’opportunité de l’organisation à Paris en 2015 du congrès international de IASA (association internationales des archives sonores et audiovisuelles), Europeana Sounds a mis sur pieds une journée insolite et alléchante, croisant les conférences et les discussions, s’ouvrant sur les dernières innovations technologiques liées au son à travers des démonstrations et des performances inédites…

Une interprétation simultanée en français et en anglais sera assurée, avec le soutien de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France.

Les places sont limitées alors, n’oubliez pas de réserver !

Consultez le programme en ligne en langue anglaise ou sous sa version imprimable et faites connaissance avec les intervenants :

9h00–9h30 Accueil et enregistrement des participants
9h30–9h40 Quelques mots d’introduction par Bruno Racine, président de la Bibliothèque nationale de France (BnF) et de la Fondation Europeana
9h40–9h55 Le future des sons historiques : Prélude, Richard Ranft, directeur du département Sons et Images, British Library, et coordinateur du projet Europeana Sounds
9h55–10h50 De l’enregistrement à l’écoute : pourquoi et comment donner accès au patrimoine sonore ?
Modérateur : Richard Ranft, directeur du département Sons et Images, British Library et coordinateur du projet

  • Steen Kaargaard Nielsen, professeur associé, département de dramaturgie et de musicologie, université d’Aarhus
  • Pascal Cordereix, responsable du service des documents sonores, Bibliothèque nationale de France (BnF)
  • Aude Julien-da Cruz Lima, chargée des archives sonores du centre de recherche en ethnomusicologie, centre national de la recherche scientifique (CREM-CNRS)
  • Alexis Rossi, directrice médias & accès, Internet Archive
10h50–11h05 Pause
11h05–11h35 Le bruit, une histoire humaine, par David Hendy, maître de conférences dans le domaine des médias, université du Sussex
11h35–12h30 Créer un accès légal au patrimoine sonore
Modératrice : Lisette Kalshoven, conseillère en droits d’auteur, patrimoine et éducation ouverte, Kennisland

  • Isabel Bordes Cabrera, chef  de la bibliothèque numérique, bibliothèque nationale d’Espagne
  • Dr. Krisztina Rozgonyi, régulatrice principale et conseillère juridique, maître de conférences, Université ELTE de Budapest
  • Dr. Simone Schroff, chercheuse en droit de la propriété intellectuelle, institut de droit de l’information, université d’Amsterdam
12h30–14h00 Pause
14h00–15h00 Interagir avec les archives musicales : le regard du monde de la musique électronique, session live avec Matthew Herbert, musicien électronique
15h00–16h00 De l’écoute à l’interaction : les innovations liées au son, partie 1
Modérateur : Johan Oomen, directeur recherche et développement, institut néerlandais pour le son et l’image et coordinateur technique pour Europeana Sounds

  • Nouvelles approches à la recherche de la musique, Alexander Schindler, scientifique spécialiste en MIR,  institut autrichien de technologie
  • Introduction à la musicologie computationnelle, John Ashley Burgoyne, chercheur post-doctorant et professeur, université d’Amsterdam
  • Introduction au web audio, Samuel Goldszmidt, responsable adjoint, Centre de Ressources, institut de Recherche et de Coordination Acoustique/Musique (Ircam)
16h00–16h10 Pause
16h10–17h10 De l’écoute à l’interaction : les innovations liées au son, partie 2
Modérateur : Johan Oomen, directeur recherche et développement, institut néerlandais pour le son et l’image et coordinateur technique pour Europeana Sounds

  • La sémantisation des corpus de la parole, Michel Jacobson, ingénieur informatique, centre national de la recherche scientifique (CNRS), Laboratoire ligérien de linguistique & Olivier Baude, maître de conférences, université d’Orléans
  • La chaîne « Musique » sur Europeana, David Haskiya, responsable développement produit, Europeana
  • L’enrichissement de contenu sur un modèle collaboratif, Maarten Brinkerink, chef de projet R&D, institut néerlandais pour le son et l’image
  • Développer une interface « search-by-playing » pour les archives musicales avec Tunepal et Europeana, Dr. Bryan Duggan, maître de conférences en sciences de l’informatique, institut de technologie de Dublin
17h10–17h30 Performance surprise

 

Crédits photographiques : Desert Storm parade, National Homecoming Celebration, Screaming Eagle Band, Photographer: Harold Dorwin, 1991, Smithsonian Institution., No known copyright restrictions.

Europeana Sounds aggregation and mid-year meeting

Un an et demi après le lancement du projet d’Europeana Sounds, une seconde session  d’entraînement a été organisée par le NTUA1 du 24 au 26 juin 2015 à Athènes.

Durant ce rassemblement ont été abordées les questions juridiques2 appliquées aux objets culturels, avec une présentation des licences Creative Commons, et d’outils permettant de guider ce choix tels que l’ Europeana Rights Statement Selection Tool et Out of Copyright.

L’enrichissement des contenus par le crowdsourcing a également fait l’objet d’une discussion, durant laquelle ont été présentés des outils collaboratifs comme le widget d’annotation Pundit ou encore le module TunePal permettant d’identifier des morceaux de musique traditionnelle irlandaise. Ces outils seront intégrés au futur module de Music Channel en même temps que d’être aggrégés directement sur les sites des institutions.

Une session de travail sur l’outil d’ingestion MINT -Metadata INTeroperability services- a été menée afin d’explorer les fonctionnalités avancées, du mapping et du thésaurus, mis en place pour faciliter l’interopérabilité des données.

Enfin, un bilan du projet a été communiqué, avec un chiffre de 26 620 enregistrements déjà publiés sur le portail Europeana Sounds.

Vous trouverez ci-dessous le programme de cette deuxième session d’entraînement :

PROGRAMME

Wednesday, June 24 – “Metadata Training Session: IPR”

14,00-14,10 Introduction (Lisette Kalshoven, KL)

14,10-14,50 IPR in cultural heritage & ELF

14,50-15,15 Determining edm:rights using tools

15,15-16,00 Working with use cases

Setting the purpose for the afternoon

How IPR broadly works in cultural heritage objects, with special attention for the specifics of the Creative

Commons licenses and how the Europeana Licensing Framework works

Using the Europeana Right Statement chooser & OutOfCopyright.eu to make choosing an edm:rights value easier

Using examples from Europeana (Sounds) to walk through some complicated cases. Bring in your own use case, so we can help each other!

16,00-16,20 Coffee break

16,20-16,40 WP3 update & Rightstatements.org

Update of the process WP3 is in, trying to make licensing solutions easier with the rights holder consultation and creating policy recommendation. Also, a quick update on the work that we Europeana is doing with rightstatements.org

16,40-17,00 Next Steps & Close

14,00-17,00 Planning the further development of Channels

Parallel Meeting WP4 – “Channels Development planning session”

(This is not an open session. The meeting is intended for invited WP4 technical partners)

The purpose of the meeting is to set goals for and create a roadmap of Channels development for the next 12 months or so.

National Technical University of Athens – MINT team

Thursday, June 25 – “WP2 Crowdsourcing enrichment” – “WP5 Metadata ingestion”

09,00-09,30 Coffee and Welcome

09,30-10,00 Introduction to WP2 and the work accomplished in Y1 (Maarten Brinkerink, NISV)

10,00-11,00 Introduction of the work planned in Y2 related to crowdsourcing enrichments divided into:

1. Enrichment related work in the Europeana Core Infrastructure and Music Channel (Remy Gardien, EF & Sergiu

2. The crowdsourcing widget for Data Providers websites (Alessio Piccioli, NET7)

3. The HistoryPin Traditional Music Pilot (Konstantin Dankov, Shift)

11,00-11,20 Coffee break

11,20-12,45 Working session based on a home work assignment. Gordea, AIT)

This session will focus on investigating what types of enrichment – that are part of the planned work – would be most suitable to these tracks.

Homework for Data Providers: Please send us 5 representative examples from your collection (metadata and content), that in your opinion are suitable for inclusion in the Music Channel.

12,45-14,00 Lunch break

“WP1 Aggregation: First Sounds on Europeana and Next Steps”

14,00-14,15 Welcome and presentation of the workshop

14,15-15,15 Metadata ingestion plan: targets, reporting progress (Tom Miles, BL)

15,15-15.30 Coffee break

15,30-16,15 Europeana Sounds publication into Europeana (Cécile Devarenne, EF)

16,00-16,45 Recap of the previous training session (Nikos Simou, NTUA+ Cécile Devarenne, EF)

16,45-17,00 Q&A session

National Technical University of Athens – MINT team

Friday, June 26 – “WP5 MINT training”

9,30-11,00 Short introduction to the RDF Model based on the EDM sounds profile: already uploaded them on MINT)

– Relate items to collections using MINT

11,00-11,15 Coffee break

11,15-13,00 Advanced mappings:

– The following mapping functionalities will be covered with examples

o Functional mapping

o Conditional mapping

o Value mapping

o Structural mapping

o Structural on any element

o Thesauri mapping

13,00-14,00 Lunch break

14,00-15,30 Europeana Publication:

– Item and Europeana Preview, transformation and validation, publication and OAI manager

15,30-15,45 Coffee break

15,45-17,30 Q&A session

Crédits photographiques : Maarten Brinkerink, Session on crowdsourcing enrichments, Music Library, Athens Concert Hall, 25 June 2015, Athens.  (CC BY-NC 2.0)

  1. National Technical University of Athens []
  2. Intellectual Property Rights []

En effeuillant le mois de décembre…

Nous signalions il y a quelques jours le lancement du calendrier de l’Avent du domaine public du collectif SavoirCom1. Ce site reprend l’idée du de la friandise offerte aux enfant chaque jour jusqu’à Noël et poursuit même après le 25 décembre, tant la richesse du Domaine Public est grande. Il vous révèle, quotidiennement, un ou une des artistes, auteur(e)s, voire oeuvres qui s’élèveront dans le domaine public au 1er janvier 2015. Edouard Munch, Jean Giraudoux et Sergueï Prokoudine-Gorski sont les premiers venus… d’autres vont suivre.

Un autre calendrier vous accompagnera tout au long du mois, celui du projet Europeana Sounds. Là encore, chaque jour un des 24 partenaires des 12 pays participants vous propose d’écouter un ou plusieurs extraits sonores. Le 3 décembre le CREM et la phonothèque de la MMSH se sont prêtés à l’exercice et deux billets, en langue française et anglaise, ont été publiés sur le thème de la fête de Noël en Provence. L’occasion d’écouter un conte facétieux inédit en langue provençale enregistré en 1900 lors de l’Exposition Universelle de Paris qui nous présente un Joseph très occupé dans la crèche  ou d’évoquer le petit et le grand souper de Noël avec Ernestine Gonfon, une informatrice née en Provence à la fin du 19ème siècle.

Très beau mois de décembre à tou-te-s !

Accès direct au billet d’Europeana Sounds sur Noël en Provence
En langue française : http://www.europeanasounds.eu/fr/actualites-fr/noel-en-provence-cest-toute-une-histoire
En langue anglaise  : http://www.europeanasounds.eu/news/december-3-celebrate-christmas-just-as-in-provence

Crédits photographiques : Acropole, Athènes, Fronton aux olives, 20134, photogr. V. Ginouvès (CC BY-NC-SA 2.0).

1er Workshop à Athènes dans le cadre du programme Europeana Sounds

Dans le cadre du programme Eureopana Sounds auquel la phonothèque de la MMSH participe, le premier atelier pratique sur l’éditeur XML Mint (ou dans le langage européen l’atelier de « Metadata Ingestion »)  à eu lieu à Athènes les 23 et 24 octobre. Il était hébergé à la bibliothèque de la NTUA – National Technical University of Athens.

Le programme était très technique et comprenait :

  • Une présentation du processus d’intégration des données dans Europeana à partir du schéma de métadonnées du son pour EDM (Europeana Data Model) sur MINT (Metadata Ingestion Tool)
  • Des excercices sur MINT pour tous les participants au programme dans le cadre du Work Package 1 (WPsur your ) pour transformer et publier leurs métadonnées
  • Des présentation de mapping en utilisant les référentiels et le vocaulaire sous SKOS.

MINT semble très prometteur comme outil même si des développement doivent encore être fait par NTUA pour permettre d’être plus proche des questions que posent l’analyse documentaire du son et l’analyse archivistique (en particulier la question de la gestion des collections). Le chantier commence à la phonothèque de la MMSH !

Le programme des deux journées :

1st training workshop
on EDM-sound profile and Metadata Ingestion
23-24 October 2014
National Technical University of Athens, Athens
Thursday, October 23

14:00-14:15   Welcome and presentation of the workshop (NTUA)

14:15 – 14:30   Metadata ingestion plan: targets, reporting progress (Andra Patterson, BL)

14:30 – 15:15 Europeana ingestion process (Cecile Devarenne EF)

15 :15 – 15 :30  Coffee break

15:30 – 16:30 EDM schema and EDM profile for sound (Cecile Devarenne EF)

16: 30 – 16:45 Metadata quality: mandatory fields, rights, controlled vocabularies (Andra Patterson, BL)

16:45 – 17:00 Q&A session

18:00  Professional visit to Athens Concert Hall

Friday, October 24

9:30 – 11:00    Submitting metadata:  introducing the MINT environment (NTUA)

11:15 – 13:00      Hands-on session part I: Simulation of the ingestion of a sample collection

                             (All partners with their own laptops)

13:00 – 14:00      Lunch break

14:00 – 15:30      Hands-on session part II: Simulation of the ingestion of a sample collection

(All partners with their own laptops)

15:45 – 16:45      Hands-on session part III: Simulation of the ingestion of a sample collection

(All partners with their own laptops)

16:45 – 17:15      Q&A session

17:15 – 17:30      Wrap-up and next steps towards the Metadata Ingestion

End of the training workshop

Polyphonies des collections sonores européennes

TenoreOliena

Le CNRS est parti prenante du programme européen Europeana Sounds à travers les collections sonores de deux laboratoires de recherche :
– le LESC (Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative) qui accueille le CREM (Centre de recherche en ethnomusicologie) où sont numérisées et mises en ligne les archives sonores du CNRS-Musée de l’homme et celles des chercheurs en ethnomusicologie grâce à la plateforme web Telemeta  ;
– l’USR 3125 au sein de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme à Aix-en-Provence dont la phonothèque recueille, archive et valorise les entretiens de terrain des différents laboratoires qui la constitue sur la base de données Ganoub et sur la plateforme Calames.

Ces deux centres de ressources participent déjà à des catalogues collectifs ou des moteurs de recherche fédérés comme Isidore ou le Portail du patrimoine oral, leurs archives sonores seront bientôt présentes sur Europeana. Ainsi un nouveau territoire polyphonique se dessine en Europe où les voix du passé trouvent leurs auditeurs, se croisent, s’entendent… Ce projet sonore est présenté dans un des derniers billet du blog du programme Europeana Sounds et  illustré par deux chants polyphoniques issus des collections deux laboratoires.

Chant sarde, enregistré par Bernard Lortat Jacob en 1992 à Britti (province de Nuoro), CREM

Chant en langue française et occitane composé par Zéphirin Castellon, interprété à Belvédère en Vésubie, enregistré par Patrick Vaillant en 1989, MMSH

Crédits photographiques : Tenore à Oliena, photographie de Gabriele Doppiu, repérée par Enedina Sanna.

Europeana Sounds : une porte ouverte sur le patrimoine sonore européen

D’ici 2017 plus de 540 000 enregistrements seront  disponibles sur la plateforme en ligne Europeana illustrant la riche variété du patrimoine sonore européen : des performances de musique classique et contemporaine ; de la musique, des chants et des contes issus de la tradition orale ; des bruitages, environnements sonores et sons de la nature ; des langues, accents, dialectes et souvenirs ; des enquêtes de terrain réalisées par des chercheurs en sciences humaines et sociales…

Le projet Europeana Sounds, coordonné par la British Library, regroupe 24 bibliothèques nationales, institutions et centres de recherche sur le son et universités partenaires, répartis dans 12 pays européens (voir la fiche d’identité du projet Eureopeana Sounds au bas du billet). Ces collections reflètent la diversité des cultures, des histoires, des langues et la créativité européenne au cours de ces 130 dernières années. Europeana Sounds est une initiative novatrice puisque, pour la première fois, des établissements patrimoniaux d’envergure internationale dotés de collections audio exceptionnelles unissent leurs efforts pour améliorer l’accès à des enregistrements anciens, et partager leur expertise et leurs compétences. Que ce soit par la télévision, la radio, Internet ou le cinéma, l’audiovisuel constitue depuis des décennies la bande-son de notre vie quotidienne. Pourtant il reste largement ignoré quant à la préservation de notre patrimoine culturel.

Europeana Sounds donnera accès à une multitude d’enregistrements d’exception, illustrant la place significative qu’ont pris les sons dans le paysage social, culturel et scientifique de notre temps. De dialectes oubliés depuis longtemps aux sons d’environnements naturels en voie de disparition ou à la musique contemporaine, Europeana Sounds fera dialoguer passé récent et temps présent, réunissant les citoyens européens autour d’un patrimoine oral commun. Une grande part de ce patrimoine est née à l’âge du droit d’auteur. Le préserver pour les générations futures fera avancer le dossier du libre accès à ces documents protégés. Ces sons forment un nouveau champ de notre expérience culturelle partagée. Garantir son accès au grand public dans l’ère du tout numérique constitue un défi.

Pour Bruno Racine, Président de la BnF et de la Fondation Europeana, « le grand apport d’Europeana Sounds est de mettre en lumière un média fondamental qui, de façon assez surprenante, est soit négligé, soit au contraire considéré comme curieux ou trop complexe à gérer. »

Roly Keating, Directeur général de la British Library affirme : « nous sommes impatients de travailler avec d’autres bibliothèques et archives européennes pendant les trois années à venir pour constituer un nécessaire ‘jukebox virtuel’ réunissant des sons de tout le continent accessibles en ligne à l’ensemble des internautes. La British Library possède à elle seule cinq millions d’enregistrements dans ses collections, couvrant un large éventail de documents sonores : musique, théâtre et littérature, histoire orale et sons de la nature. »

Dans ce projet, le CNRS est représenté par deux grands centres de ressources sonores : les archives du CNRS – musée de l’Homme, gérées par le Centre de Recherche en Ethnomusicologie (CREM- LESC UMR 7186 CNRS Université Paris Ouest) où à été développé la plateforme web audio Telemeta, et la phonothèque de la MMSH – Maison méditerranéenne des sciences de l’homme à Aix-en-Provence (USR3125).

Suivre Europeana Sounds sur les réseaux sociaux : 
Sur Twitter : @EU_Sounds
Sur Facebook : www.facebook.com/SoundsEuropeana

Europeana_Sounds_KickOff_British Library_Elizabeth_Hunter_CCBYSA  (47)

Fiche d’identité du projet Europeana Sounds

Durée : 01/02/2014 – 31/01/2017 (36 months)

Co-financement : Information and Communication Technologies Policy Support Programme of the European Commission

Coût total : €6.14m (€4.91m contribution européenne)

24 participants au projet :
8 bibliothèques nationales : British Library (Coordinator, UK), Bibliothèque nationale de France (FR), Deutsche Nationalbibliothek (DE), Music Library of Greece (GR), National Library of Latvia (LV), Österreichische Mediathek (AU), Statsbiblioteket (DA), Österreichische Nationalbibliothek (AU)

5 Centres de recherche et d’archives : Sound & Vision (NL) , Irish Traditional Music Archive (IR), Language Archive at Max Planck (NL), Austrian Institute of Technology (AU), Centre national de la
Recherche scientifique (FR)

2 Autres types d’institution publiques : Istituto Centrale per il Catalogo Unico (IT), Rundfunk Berlin-brandenburg (DE)

3 Associations à but non lucratif : Kennisland (NL), Europeana (NL), Comhaltas Ceoltoiri Eireann (IR)

3 Universités : National Technical University of Athens (GR), Sabhal Mòr Ostaig (IR), Universidade Nova de Lisboa (PT)

3 Sociétés : NET7 SRL (IT), We Are What We Do Community Interest Company (UK), UAB DIZI (LT)

Contacts :
Richard Ranft, Coordonnateur du projet
richard.ranft<@>bl.uk – +44 207 412 7424

Catherine Gater, Directrice du projet
catherine.gater<@>bl.uk – +44 207 412 7854

Axelle Bergeret-Cassagne, Coordonnatrice de la communication du projet
axelle.bergeret-cassagne<@>bnf.fr – +33 153 79 52 3

Europeana est le portail numérique multilingue des musées, des bibliothèques, des archives et des collections audiovisuelles européennes. A ce jour, Europeana donne accès à 30 millions de livres, de films, de tableaux, de pièces de musée et d’archives en provenance de quelque 2 200 fournisseurs de contenus de toute l’Europe. Le contenu est issu de tous les États membres et l’interface du portail en ligne est disponible en 29 langues. Europeana est principalement financé par la Commission européenne.

Communiqué de presse du projet en langue française (27 mars 2014)

Communiqué de presse du projet en langue anglaise (27 mars 2014)

Communiqué de presse du projet en langue lettone (25 avril 2014)

Crédits photographiques : Logo d’Europeana Sounds créé en mars 2014, Photo de groupe du KickOffGroupe du projet à la British Library, février 2014, par Elizabeth Hunter (CC-BY-SA).

Lancement d’Europeana Sounds, 17 et 18 février 2014, British Library, Londres

Les 17 et 18 février 2014 a eu lieu le lancement du programme Europeana Sounds et son « Kick‐off Meeting » à la British Library (BL). Le CNRS y était présent avec deux collections sonores, celles du laboratoire de sociologie et d’ethnologie comparative à travers le groupe du CREM et celles de la phonothèque de la MMSH (USR 3125). Après les mots de bienvenue de Roly Keating, directeur de la BL, Richard Ranft le coordinateurs du projet a présenté les grands objectifs du programme Europeana Sounds suivi de  Jill Cousins, directeur exécutif d’Europeana,  qui a explicité les stratégies de ce portail européen dans lequel pour le moment peu de fichiers sonores sont mis à disposition : l’objectif à la fin du programme européen est qu’un million de sons puissent être accessibles sur le portail.  La matinée était assez technique car il fallait en deux jours comprendre à la fois l’objectif du programme mais aussi la façon dont les programmes européens fonctionnent et les règles du jeu à suivre. C’est, Krzysztof Nichczynski (Project Officer à la commision européenne) nous a expliqué comment nous allions devoir fonctionner et à quelles évaluations nous serions soumis.

Puis ce sont tous les coordonnateurs des « work packages » ou WP qui ont présenté de façon synthétique les grandes orientations du projet  :  –

  • WP1 (Aggregation / Agrégation) – Andra Patterson, (BL)
  • WP2 (Enrichment and Participation / Enrichissement et participation) – Maarten Brinkerink Netherlands Institute for Sound and Vision (NISV)
  • WP3 (Licensing Guidelines / Orientations juridiques) – Lissette Kalshoven, Kennisland (KL)
  • WP4 (Channels Development / Développement d’une chaîne thématique) – David Haskiya, Europeana Foundation (EF)
  • WP5 (Technical Infrastructure / Infrastructure technique) – Vassilis Tzouvara, National Technical University of Athens (NTUA) qui développe l’éditeur XML Mint qui sera l’outil utilisé par le programme.
  • WP6 (Dissemination & Networking / Réseaux et communication) – Marion Ansell, Bibiothèque Nationale de France (BnF)
  • WP7 (Project Management & Sustainability / Managment du projet et durabilité) ‐ Catherine Gater (Project Manager, BL) and Roger Gavin (BL finance).

Des ateliers ont été organisés par thématiques pour que nous puissions poser des questions, interroger les porteurs de WP et comprendre nos objectifs.

Après une visite du département de l’audiovisuel de la BL, Laurence Byrne (BL), a présenté des extraits sonores qui laissaient présager de l’intérêt de la diffusion de ces son dont les partenaires sont dépositaires sur la plateforme Europeana, présentés par Marianna Anastasiou (Friends of Music Society), Jane Topp Fargion (British Library), Juozas Markauskas (DIZI), Zane Grosa (National Library of Latvia), Max Kaiser (Max Planck Gesellschaft) and Mairead MacDonald (Tobar an Dualchais)

Outre la rencontre de tous les partenaires, la présentation des différents WP, la compréhension du futur modèle de métadonnées EDM et la façon dont nous allions organiser nos données, ces journées ont été pour nous l’occasion de préciser notre partenariat au sein du CNRS, avec le CREM au sein du laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative, au sein duquel ont été développées le projet Telemeta. Joséphine Simonnot a présenté les archives du CREM-Musée de l’homme et de la MMSH aux participants. Aude Da Cruz Lima et moi-même, avions proposé quelques fichiers en exemple pour les projets de valorisation à venir qui pouvaient être écoutés sur des postes à l’extérieur de l’auditorium. Ces journées ont également été l’occasion de mieux connaître la British Library, visiter les services de l’audiovisuel, interroger leur base de données « de l’intérieur » et mieux comprendre le travail à réaliser. Nous avons beaucoup de route à parcourir avant de pouvoir d' »ingérer » nos propres métadonnées dans MINT ! Une formation est prévue à Athènes d’ici quelques mois… A suivre !

Crédits photographiques : Europeana Sounds, Kick Off à la British Library, Elizabeth Hunter, 18 février 2015, CC-BY-SA.

Construire un jukebox pour l’Europe

Building a jukebox for Europe c’est sous ce titre joyeux que la British Library présente le programme Europeana Sounds qu’elle coordonne et qui a été lancé ce 1er février pour trois ans. L’objectif est de proposer des contenus sonores, accompagnés des documents qui leur sont associés, issus des grands centres de ressources en Europe. Le projet part du constat qu’Europeana, portail du patrimoine numérique européen, propose certes un gigantesque catalogue donnant accès à plus de 30 millions de livre, peintures, photographies, films, archives provenant des collections détenues par les institutions de 2200 sources mais que les documents sonores ne représentent que 2% de ce catalogue. Ainsi, Europeana Sounds a le projet de réunir les archives sonores de tous types, musique, parole, environnement naturel et sonore, d’une vingtaine d’établissements en Europe. Deux laboratoires du CNRS vont participer à ce réseau européen, en mettant en commun les collections du CREM et celles de la phonothèque de la MMSH. Soyez-en sûr-e-s, Les carnets de la phonothèque feront le récit ces nouvelles aventures sonores… En attendant, vous pouvez suivre l’actualité du projet sur le Twitter d’Europeana Sounds.

Présentation du projet Europeana Sounds en langue anglaise 

Europeana Sounds is Europeana’s ‘missing’ fifth domain aggregator, joining APEX (Archives), EUscreen (television), the Europeana Film Gateway (film) and TEL (libraries).

The project will:

  • increase the opportunities for access to and creative re-use of Europeana’s audio and audio-related content
  • build a sustainable best practice network of stakeholders to aggregate, enrich and share a critical mass of audio for public audiences, the creative industries (notably publishers) and researchers.

 

The consortium of 24 partners from 12 countries will:

  • Double the number of audio items accessible through Europeana to over 1 million and improve geographical and thematic coverage by aggregating items with widespread popular appeal such as contemporary and classical music, traditional and folk music, the natural world, oral memory, and languages and dialects.
  • Enrish metadata for 2 million items in Europeana’s audio and audio-related collections, developing techniques for cross-media and cross-collection linking.
  • Develop and validate audience-specific sound channels and a distributed crowdsourcing infrastructure for end-users that will improve Europeana’s search facility, navigation and user experience.
  • Engage music publishers and rights-holders in efforts to make more material accessible online through Europeana by resolving domain constraints and lack of access to commercially unviable (i.e. out-of-commerce) content.
  • These outcomes will be achieved through a network of leading sound archives working with specialists in audiovisual technology, rights issues and software development. The network will expand to include other content-providers and mainstream distribution platforms (Historypin, Spotify, Soundcloud) to ensure widest possible availability of their content.

Crédits photographiques : Women at the jukebox during a New Year’s Eve part in Tallahassee, Floride, 31 décembre 1956, Bibliothèque et archives nationales de Floride, projet Florida Memory, pas de restrictions de droit connues.