Archives par mot-clé : BnF

Retour vers le futur des sons historiques

Les échanges et les interventions lors de la journée d’Europeana Sounds ont été riches, souvent surprenants, drôles,  inventifs et en avance sur le temps du métier d’archiviste… Le concert final, en lien avec la réédition d’un coffret sur le congrès du Caire de 19321,  en a  été  une merveilleuse conclusion.  Dans ce moment magique, les improvisations de la grande voix alépine, Amam Khairy, étaient soutenues par trois autres musiciens syriens Iyad Haimour (qanun), Fawaz Baker (‘ûd), Mouhannad Jaramany (contrebasse).

Voilà  ci-dessous, une synthèse à travers les tweets et quelques images, en attendant des points plus approfondis, et la prochaine journée qui se tiendra à Lisbonne. Le programme Europeana Sounds poursuit sa route, les données de la phonothèque de la MMSH commencent à être moissonnées par Euopeana, et d’autres seront  bientôt accessibles, à suivre !

Crédits photographiques : diapositive issue de la présentation de David Haskiya, responsable développement produit, Europeana et de la chaîne musique d’Eureopana Sounds.

  1. Je n’ai rien trouvé à écouter dans Gallica de tous ces airs et pourtant ils appartiennent bien au domaine public puisque les enregistrements ont été réalisés en 1932. Nous espérons pouvoir les entendre bientôt : l’augmentation des fichiers sonores sur le site de Gallica a été annoncé lors de cette journée. Peut-êre aussi qu’une copie numérique a été déposée à la bibliothèque d’Alexandrie ? []

IASA 2015 : « Tous pour un, un pour tous » : biens communs et solutions partagées

L’association international des archives sonores et audiovisuelles (IASA) tiendra sa 46ème conférence annuelle à la Bibliothèque nationale de France à Paris, du dimanche 27 septembre au jeudi 1er octobre sur le thème Tous pour un, un pour tous : biens communs et solutions partagées. Elle sera l’occasion de de mieux connaître le programme Europeana Sounds par divers ateliers  et sera suivie le vendredi 2 octobre par une journée de conférences et de performances organisées dans le cadre de ce programme, sur le thème The Future of Historic Sounds.

The International Association of Sound and Audiovisual Archives (IASA) 46th Annual Conference will be hosted at the Bibliothèque nationale de France, Paris. Dates: Sunday 27 September – Thursday 1 October 2015 Conference theme: « All for One — One for All: Common Concerns — Shared Solutions ». On Friday 2nd October, the Europeana Sounds International Conference The Future of Historic Sounds will be held at the same venue as the IASA conference.

56 conférenciers venus de 16 pays différents présenteront leurs projets autour des archives sonores et audiovisuelles : Allemagne (1), Angleterre (3), Australie (3), Autriche (5), Etats-Unis (19), Finlande (1), France (14), Hongrie (1), Irlande (1), Luxembourg (1), Malaisie (1), Nouvelle-Zélande (1), Norvège (2) Ouganda (1), République Tchèque (1), Suède (1).  11 posters seront présentés par des ressortissants d’Afrique du Sud (1), de Chine (1), de France (2), d’Inde (3), de Turquie (2), du Mexique (1).

56 speakers will come from  16 countries, will present their sound and audiovisual projects : Australia (3), Austria (5), Czech Republic (1), Germany (1), ireland (1),Luxembourg (1), Malaysa (1), New-Zeland (1), Norway (1), Uganda (1), United-Kingdom (3), United-States (19), Sweden (1). 11 posters will be presented from China (1), France (2), India (3), Turkey (2), Mexico (1), South Africa (1)

Ne manquez pas mardi 29 septembre à 18h30 dans le petit auditorium, la conférence multimedia par Rina Sherman “The Ovahimba Years – Les années Ovahimba”, une ethnographie multimecia entre la Namibie et l’Angola (1997-2004) et la journée du programme Europeana Sounds le 2 octobre sur le thème Le futur des sons historiques (entrée libre).

Do not miss Tuesday, 29th, 18:30, Small Auditorium: Multimedia Conference by Rina Sherman “The Ovahimba Years – Les années Ovahimba”,  A multimedia ethnography between Namibia and Angola (1997-2004) and the Europeana Sounds conferences about The future of the historic sounds (free admission).

La phonothèque de la MMSH présentera dans le grand auditorium de la BnF le 1er octobre 2015 à 16h une conférence sous le titre Open access to the field recording: When biomedical sciences meet social sciences.

The MMSH Sound Archive Center will present Friday, 1st, 16:00,  the BnF auditorium a conference about Open access to the field recording: When biomedical sciences meet social sciences.

 

Programme complet des conférences IASA

The future of the historic sounds : programme

Crédits photographiques : Vue de Paris entre 1941 et 1945, photographie du SDASM – San Diego Air & Space Museum. Pas de restrictions de droits connues.

Le futur des sons historiques, Paris, vendredi 2 octobre 2015

Le programme européen Europeana Sounds est dans sa deuxième année et – à travers les différents axes du projet – a réussi à créer un solide réseau d’experts, de techniciens, de passionnés et de curieux. En profitant de l’opportunité de l’organisation à Paris en 2015 du congrès international de IASA (association internationales des archives sonores et audiovisuelles), Europeana Sounds a mis sur pieds une journée insolite et alléchante, croisant les conférences et les discussions, s’ouvrant sur les dernières innovations technologiques liées au son à travers des démonstrations et des performances inédites…

Une interprétation simultanée en français et en anglais sera assurée, avec le soutien de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France.

Les places sont limitées alors, n’oubliez pas de réserver !

Consultez le programme en ligne en langue anglaise ou sous sa version imprimable et faites connaissance avec les intervenants :

9h00–9h30 Accueil et enregistrement des participants
9h30–9h40 Quelques mots d’introduction par Bruno Racine, président de la Bibliothèque nationale de France (BnF) et de la Fondation Europeana
9h40–9h55 Le future des sons historiques : Prélude, Richard Ranft, directeur du département Sons et Images, British Library, et coordinateur du projet Europeana Sounds
9h55–10h50 De l’enregistrement à l’écoute : pourquoi et comment donner accès au patrimoine sonore ?
Modérateur : Richard Ranft, directeur du département Sons et Images, British Library et coordinateur du projet

  • Steen Kaargaard Nielsen, professeur associé, département de dramaturgie et de musicologie, université d’Aarhus
  • Pascal Cordereix, responsable du service des documents sonores, Bibliothèque nationale de France (BnF)
  • Aude Julien-da Cruz Lima, chargée des archives sonores du centre de recherche en ethnomusicologie, centre national de la recherche scientifique (CREM-CNRS)
  • Alexis Rossi, directrice médias & accès, Internet Archive
10h50–11h05 Pause
11h05–11h35 Le bruit, une histoire humaine, par David Hendy, maître de conférences dans le domaine des médias, université du Sussex
11h35–12h30 Créer un accès légal au patrimoine sonore
Modératrice : Lisette Kalshoven, conseillère en droits d’auteur, patrimoine et éducation ouverte, Kennisland

  • Isabel Bordes Cabrera, chef  de la bibliothèque numérique, bibliothèque nationale d’Espagne
  • Dr. Krisztina Rozgonyi, régulatrice principale et conseillère juridique, maître de conférences, Université ELTE de Budapest
  • Dr. Simone Schroff, chercheuse en droit de la propriété intellectuelle, institut de droit de l’information, université d’Amsterdam
12h30–14h00 Pause
14h00–15h00 Interagir avec les archives musicales : le regard du monde de la musique électronique, session live avec Matthew Herbert, musicien électronique
15h00–16h00 De l’écoute à l’interaction : les innovations liées au son, partie 1
Modérateur : Johan Oomen, directeur recherche et développement, institut néerlandais pour le son et l’image et coordinateur technique pour Europeana Sounds

  • Nouvelles approches à la recherche de la musique, Alexander Schindler, scientifique spécialiste en MIR,  institut autrichien de technologie
  • Introduction à la musicologie computationnelle, John Ashley Burgoyne, chercheur post-doctorant et professeur, université d’Amsterdam
  • Introduction au web audio, Samuel Goldszmidt, responsable adjoint, Centre de Ressources, institut de Recherche et de Coordination Acoustique/Musique (Ircam)
16h00–16h10 Pause
16h10–17h10 De l’écoute à l’interaction : les innovations liées au son, partie 2
Modérateur : Johan Oomen, directeur recherche et développement, institut néerlandais pour le son et l’image et coordinateur technique pour Europeana Sounds

  • La sémantisation des corpus de la parole, Michel Jacobson, ingénieur informatique, centre national de la recherche scientifique (CNRS), Laboratoire ligérien de linguistique & Olivier Baude, maître de conférences, université d’Orléans
  • La chaîne « Musique » sur Europeana, David Haskiya, responsable développement produit, Europeana
  • L’enrichissement de contenu sur un modèle collaboratif, Maarten Brinkerink, chef de projet R&D, institut néerlandais pour le son et l’image
  • Développer une interface « search-by-playing » pour les archives musicales avec Tunepal et Europeana, Dr. Bryan Duggan, maître de conférences en sciences de l’informatique, institut de technologie de Dublin
17h10–17h30 Performance surprise

 

Crédits photographiques : Desert Storm parade, National Homecoming Celebration, Screaming Eagle Band, Photographer: Harold Dorwin, 1991, Smithsonian Institution., No known copyright restrictions.

Nouvelle version de Gallica : 2009, l’année des archives sonores en ligne !

Comme cadeau de nouvel an, la bibliothèque nationale de France nous ouvre ses collections sonores sur le web. Le 19 janvier 2009, Gallica2 a lancé sa nouvelle version et propose désormais en écoute en ligne 518 documents sonores. Sur 675 024 documents numériques accessibles, on ne peut pas vraiment dire que les documents audiovisuels soient prédominants, mais tout de même… sur Gallica1 parmi sur les 170 000 documents numériques mis en ligne, seuls 79 documents sonores étaient proposés. Ceux-ci ne sont d’ailleurs pas encore intégrées dans la nouvelle offre mais on peut imaginer qu’ils le seront dès la mi-février où il est annoncé que Gallica2 se sera entièrement substitué Gallica1.

Actuellement, sur Gallica2 il n’est pas possible de se promener dans les collections pour avoir une idée précise de ce que l’on peut entendre mais on peut espérer qu’un lien se fasse au fil du temps avec les notices « fonds » du répertoire du catalogue collectif de France qui, lui aussi, est en pleine mutation. Des nouvelles fonctionnalités de Gallica2, la plus intéressante est certainement la citabilité des ressources et la possibilité de les copier simplement (par un permalien ou une vignette exportable) mais aussi la syndication de ses recherches ou la création d’un espace personnel. Pour l’utilisation des documents, l’information est indiquée dans les notices complètes des documents (champ « Droits ») et vous pouvez également, lors de la recherche avancée, cliquer sur les cases « Libre » ou « Sous condition » dans la rubrique « Type d’accès ».

Pour découvrir les documents sonores, outre la recherche avancée qui vous permet de les sélectionner (cocher la case « documents sonores »), vous pouvez « déplier » des listes d’auteurs ou de langues (à gauche de l’écran).  L’offre dominante actuelle concerne avant tout la musique, et principalement la musique savante. Pour le moment, il n’y a pas d’enregistrements accessibles en langue régionale de l’hexagone à part le corse (je note dans la liste l’expression « français moyen » que ne suis pas sûre de bien comprendre). Les enquêtes de Roger Devigne , de Ferdinand Brunot ou de Geneviève Massignon ne sont donc pas encore disponibles, mais Gallica nous promet de nouveaux enrichissements très rapidement, aussi ne boudons pas notre plaisir ! Ecoutez en ligne le lamento du bandit Giuan Camellu, le chant persan Tasnif segah accompagné au ney ou des chants malgaches interprétés par un groupe de musiciens de Fenoarivo dans les années 1930 ou encore des pièces de chant choral de la Rennaissance française dirigées par Nadia Boulanger dans les années 1950.

Crédit photographique : Grand cèdre, parc Stanley, Vancouver, C.-B., 1897, William McFarlane Notman, archives photographiques Norman, Muse Mc Cord http://www.mccord-museum.qc.ca/en/collection/artifacts/VIEW-3138