Archives par mot-clé : journée participative

La phonothèque aux journées du patrimoine écrit d’Albi (27-28 juin 2017)

« Actualités du Patrimoine écrit, Patrimoine écrit et actualités »

Tel sera le thème développé lors des Journées du Patrimoine écrit du Ministère de la culture qui se dérouleront du 27 au 28 juin 2017 à Albi. Le Centre Régional des Lettres – CRL en est co-organisateur avec la Ville d’Albi. Ce chiasme autour du patrimoine écrit et des actualités est au cœur des préoccupations de la phonothèque de la MMSH. En effet, actuellement, un des impacts de la numérisation des archives est l’intégration des pratiques participatives issues du web social. Le développement du  crowdsourcing1 Continuer la lecture de La phonothèque aux journées du patrimoine écrit d’Albi (27-28 juin 2017)

  1. Utilisation de la créativité, de l’intelligence et du savoir-faire d’un grand nombre de personnes, en sous-traitance, pour réaliser certaines tâches traditionnellement effectuées par un employé ou un entrepreneur. Voir, également, à ce sujet le mémoire de fin d’année du Master « Archives numériques » de l’ENSSIB soutenu par Ariane Nérouloudis qui a travaillé à la phonothèque et que nous tenons à remercier pour son passage très collaboratif http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/66008-le-crowdsourcing-applique-aux-archives-numeriques-concepts-pratiques-et-enjeux.pdf. []

Épinglez les collections sonores de la phonothèque dans Historypin !

L’après-midi organisée le 17 octobre à la MMSH a été l’occasion d’explorer de façon collaborative les fonctionnalités du média social Historypin pour mettre en valeur deux collections sonores de la phonothèque1.

Mémoire orale des Arméniens des quartiers de Marseille et des Bouches-du-Rhône

Récits de vie de français vivant au Maghreb entre 1930 et 1962

L’équipe de la phonothèque explorait pour la première fois cet outil dont le but est d’épingler2 des contenus (photos, vidéos, fichiers audio, textes) sur une carte générée par Google Maps. Après le chargement des fichiers sur SoundCloud, dans une collection spécifique, un tutoriel de l’outil a été réalisé pour guider l’organisation de l’après-midi. La navigation dans Historypin, est possible par deux approches : le lieu (à partir d’une recherche sur la carte) ou bien en se promenant dans les collections thématiques. Une fois inscrit, l’utilisateur peut créer ses propres collections, ou bien enrichir des collections existantes, ce qui a été le cas lors de cet atelier.

Lors de l’après-midi, la majeure partie des participants a choisi d’enrichir les témoignages des Arméniens des Bouches-du-Rhône,  sans doute en raison de la familiarité avec les lieux évoqués. En effet, une des missions principales était de géolocaliser ces entretiens, d’après le lieu principalement évoqué, une des difficultés étant l’itinéraire parfois complexe de la communauté arménienne, d’Asie-Mineure en France.

L’enrichissement a permis d’identifier les lieux d’implantation de cette communauté : leurs lieux de vie dans les différents quartiers de Marseille : Beaumont, Les Trois- Lucs (12e), La Rose (13e) et dans les environs : Bouc-Bel-Air (13320), Le Tholonet (13100), Martigues (13500) ainsi que leurs lieux de culte (église apostolique à Saint Jérôme, cathédrale des Saints-Traducteurs au Prado).

La saisie de mots-clés3 a permis de compléter les lieux évoqués dans les entretiens, mais aussi d’évoquer les thèmes récurrents, comme la cuisine, la musique et les traditions arméniennes. Pour cette première session dans HistoryPin, une modération s’est avérée nécessaire pour rectifier des fautes de frappe ou mots « parasites », qui nuisaient à la qualité de l’indexation.

L’annotation collaborative a également servi à apporter des informations de contextualisation, comme cette précision sur le quartier de Croix-Sainte :
Le quartier de Croix Sainte était là où se situait l’usine d’oléagineux Verminck (route de Port-de-Bouc à Martigues)
ou encore sur la localisation de l’association culturelle arménienne à Aix-en-Provence :
Aujourd’hui elle [l’association] s’appelle « Hay’s club du Pays d’Aix »

Enfin, la possibilité d’épingler de nouveaux éléments a permis a un utilisateur de signaler une exposition sur les Arméniens à Marseille au Musée d’histoire de Marseille.

En effet, un des atouts de l’outil Historypin est de pouvoir croiser tous types de documents, en intégrant des articles, photographies, vidéos en commentaire. Après avoir utilisé l’outil, il nous a semblé qu’une fonctionnalité  à développer serait le tracé d’itinéraires, qui – dans le cas de la migration des arméniens – mettrait en valeur les trajets des réfugiés, comme pour la collection sonore des réfugiés d’Asie-Mineure.

Comme lors de l’edit-a-thon du 23 octobre 2015,  organisé en partenariat avec la communauté Wikimedia France et Europeana Sounds, les collections sélectionnées par l’équipe de la phonothèque avaient pour objet les récits de migrants. Une idée d’enrichissement pourrait consister à lier ces articles de Wikipedia qui ont été créé lors de l’edit-a-thon directement aux enregistrements via Historypin.

Visitez le blog d’HistoryPin : http://blog.historypin.org/

 

  1. Cette journée a été organisée avec le soutien du groupe « Enrichment & participation » du projet Europeana Sounds, Workpackage 2, dont un des axes est l’enrichissement des données à travers l’usage d’outils collaboratifs. Au préalable, les fichiers  audio sélectionnés par l’équipe de la phonothèque ont été préalablement chargés sur la plateforme SoundCloud sous licence « Attribution » (CC-BY) avec le soutien d’Harry Van Biessum. []
  2. To pin en anglais []
  3. Tags en anglais []