Archives par mot-clé : Master

Billets d’étudiants du parcours médiation de l’histoire & humanités numériques (Master professionnel AMU)

Les étudiants de la promotion 2016-2017 du Master 2 professionnel « Métiers des archives et des bibliothèques. Médiation de l’histoire et humanités numériques » d’Aix-Marseille Université viennent de publier une série billets sur le carnet de leur Master. Ils reprennent différentes thématiques des enseignements qui leur ont été dispensés au cours du premier semestre. Une belle occasion de découvrir les contenus des cours mais aussi de mieux faire connaître ce diplôme. À un moment où les professions d’archivistes et de bibliothécaires convergent,  au coeur des mutations imposée par le numérique,  la spécificité de ce Master est essentielle pour comprendre les nouveaux métiers qui s’offrent aux étudiants qui seront sur le marché du travail à la rentrée prochaine. Continuer la lecture de Billets d’étudiants du parcours médiation de l’histoire & humanités numériques (Master professionnel AMU)

Autour des humanités numériques à Aix-Marseille Université

Où en est-on à l’AMU en matière d’humanités numériques?

Le 26 novembre 2015, une matinée a été organisée, dans la continuité d’un atelier qui avait eu lieu le 12 décembre 2014 sur les questions des “Données en SHS : production, entrepôt, diffusion”.

L’objectif de cette seconde journée était double : permettre aux acteurs des  humanités numériques à AMU de se rencontrer et de se connaître, mais aussi  présenter les activités de l’université de Pise (Italie) où a été créé un Master orienté vers les digital humanities.  En effet, un des projets de l’organisateur de ces rencontres, le PR2I1 Humanités d’AMU,  est de mettre en place un enseignement spécialisé dans ce domaine au sein d’AMU.   Autour de ces questions, la matinée – en présence de Sophie Bouffier, directrice de la MMSH – était animée  par Philippe Blache, directeur du laboratoire Parole et langage (LPL) et Patrice Bellot (Laboratoire des Sciences de l’Information et des Systèmes – LSIS) / OpenEdition). Alessandro Lenci2 invité par le PR2I pour représenter l’Université de Pise . Trois grands axes ont structuré les présentations :
1/ Les différentes initiatives existantes dans le domaine des Humanités numériques par différents acteurs au sein d’AMU ;
2/ La présentation du cursus Humanités numériques à l’Université de Pise par le professeur Alessandro Lenci ;
3/ Les perspectives à AMU en termes de recherche et de formation dans le domaine des Humanités numériques.

Après une brève introduction de Philippe Blache sur la nécessité de développer les Humanités numériques au sein de l’université, Patrice Bellot  a fait une rapide présentation d’un l’acteur central dans le domaine au CNRS, la TGIR Huma-Num, et de ses services.  Puis ont été présentés les  projets émanant de différentes structures et laboratoires de recherche de l’AMU :

*le LEST (Laboratoire d’Economie et de Sociologie du Travail)
a présenté deux associations : l’AIM (Association Information et Management) et l’AGeCSO (Association pour la Gestion des Connaissances dans la Société et les Organisations)

* le LID2MS (Laboratoires interdisciplinaires de droit, des médias et des mutations sociales) a mis en avant ses deux missions : réfléchir aux conséquences du développement du numérique sur les savoirs juridiques et accompagner la création et la connaissance des normes juridiques susceptibles d’encadrer les Humanités numériques

* TELEMME (Temps, Espaces, Langages, Europe Méridionale, Méditerranée) a présenté la base de données d’Ex-Voto provençaux réalisée par Eric Carroll à partir du fonds iconographique issue de la recherche de Bernard Cousin.

* ArkeoGis  Système d’Information Géographique (SIG) pour mutualiser les données géolocalisées de l’archéologie et de la géographie a été présenté par Loup Bernard (MSHA).

* Abdelmajid Arrif (USR 3125) a présenté le projet en cours de réalisation CINUMED (Cité Numérique de la Méditerranée), un  portail de ressources numériques fédérées en SHS sur la Méditerranée

* Bernard Bel a présenté SLDR (Speech and Language Data Repository), développé dans le cadre d’ORTOLANG (Outils et Ressources pour un Traitement Optimisé de la LANGue), exemple de mutualisation et archivage des données de la recherche

* Judith Hannoun (Maison Asie Pacifique) a présenté ODSAS (Online Digital Sources and Annotation System), une plateforme d’archivage et d’annotation utilisée par le CREDO, Centre de Recherche et de Documentation sur l’Océanie

* La Sonothèque « Sons du Sud » est développé au sein du département SATIS (formations aux métiers de l’image et du son). Elle propose une base de données à destination des professionnels du secteur de l’audiovisuel, constituée d’ambiances sonores du bassin méditerranéen

* Au sein de PsyCLE (Centre de Recherche en Psychologie de la Connaissance, du Langage et de l’Émotion), UserLab : laboratoire d’analyse de l’utilisabilité et des usages des nouvelles technologies, étude instrumentée des activités collectives

* L’équipe de la phonothèque de la MMSH (représentée par Ariane Néroulidis et Marine Soubrié) a présenté la valorisation de ses archives sonores de la recherche à travers différentes plateformes : Isidore, Calames et Europeana sounds, rendue possible grâce à l’interopérabilité de sa base de données Ganoub. En terminant sur la question de l’archivage sur le long terme des données de la recherche par le CINES.

* Enfin l’archivage du web a été abordé à travers un sujet de thèse (soutenue le 12 décembre 2015), présentée en moins de 180 secondes ! – par Sophie Gebeil du laboratoire TELEMME sur « Les mémoires de l’immigration maghrébine sur le Web ».

Le diaporama de la présentation de la phonothèque est disponible ci-dessous :

Dans un second temps a été abordé le sujet de la formation dans le domaine des humanités Numériques à travers l’exemple de l’Université de Pise, représentée par Alessandro Lenci . Depuis 2002, le département de Philologie, littérature et linguistique, en collaboration avec le département d’informatique, propose un cursus axé sur les Digital Humanities : Informatica Umanistica.

Il propose une Licence en tronc commun et un Master donnant le choix parmi 4 parcours :
Edition électronique
Graphisme, interactivité, environnements virtuels
Knowledge management
Technologie du langage

La présentation d’Alessendro Lenci est acessible en ligne.

Ce billet est l’occasion de présenter également un nouveau master de l’Université d’Aix-Marseille tourné vers les Humanités avec une orientation différente par rapport au cursus proposé par l’université de Pise puisqu’il est tourné vers les métiers de l’information. En effet,  le master métiers des archives et des bibliothèques et médiation de l’histoire et humanités numériques propose une formation à la gestion des outils documentaires, des matériaux historiques et des sources utiles à l’historien. Ce master fait le pari de la convergence des métiers de l’information et de leur orientation vers les humanités numériques et et la médiation. La formation est conçue en partenariat étroit avec des professionnels des collectivités locales impliqués dans des missions culturelles (musées, bibliothèques, centres d’archives, acteurs des médias, etc.) permettant l’acquisition des savoirs par des cours théoriques mais aussi une professionnalisation grâce à des stages en situation et des apprentissages techniques.

D’autres formations diplômantes orientées vers les Digital Humanities pourraient être bientôt créées au sein d’Aix-Marseille Université. D’autres réunions seront organisées pour réfléchir à ces futurs enseignements et les organiser.

Crédits photographiques : 
Tyne & Wear Archives & Museums, Office workers in the 1970’s. https://www.flickr.com/photos/twm_news/9717154582/. Pas de restrictions de droits. 

  1. Les Pôles de Recherche Interdisciplinaire et intersectoriels PR2I ont été mis en place à AMU pour promouvoir la transdisciplinarité au sein de l’université []
  2. Alessendro Lenci est  professeur agrégé au département de philologie, littérature et linguistique de l’Université de Pise et directeur du  Laboratoire :  linguistique et informatique (CoLing Lab). Il est également chercheur associé de l’Istituto di Linguistica Computationale du CNR (ILC- CNR) à Pise et un membre de l’ILC au Dylan Lab-CNR. []

Master « Métiers des archives, des bibliothèques et de la documentation sonore et audiovisuelle » 2014-2015

Pour la troisième année, il est possible de suivre le cursus du Master professionnel 1 & 2 « Métiers des bibliothèques, des archives et de la documentation sonore et audiovisuelle » du Département d’histoire UFR ALLSH 2014-2015 arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales Aix-Marseille Université – AMU. Toutes les informations administratives sont accessibles en ligne. Continuer la lecture de Master « Métiers des archives, des bibliothèques et de la documentation sonore et audiovisuelle » 2014-2015

Présentation du Master « Métiers des archives, des bibliothèques et de la documentation sonore et audiovisuelle » à Aix-en-Provence

Les inscriptions pour le Master professionnel 1 & 2 Métiers des bibliothèques, des archives et de la documentation sonore et audiovisuelle du Département d’histoire UFR ALLSH 2013-2014 arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales Aix-Marseille Université – AMU sont ouvertes.

Objectif de la formation :

Le parcours propose aux étudiants de M1 une formation de haut niveau spécialisée en sciences humaines qui leur permet en outre de recevoir une initiation poussée et exigeante à trois métiers de l’information scientifique et technique : bibliothèque, archives et documentation sonore/audiovisuelle ; au cours du master 2, ils privilégient l’un de ces domaines de compétence tout en intégrant des savoirs complémentaires transdisciplinaires. La formation est adossée à l’unité mixte de recherche TELEMME (UMR 7303, Temps, espaces, langages, Europe méridionale, Méditerranée) de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) et s’appuie sur le réseau professionnel régional et national de ce laboratoire. Les connaissances abordées sont celles de l’histoire des institutions, mais aussi de la gestion, l’administration, la médiation des fonds d’archives, des bibliothèques et de la documentation sonore et audiovisuelle. En valorisant les bonnes pratiques, elle vise à assurer aux étudiants un fort degré d’autonomie et les réflexes professionnels adéquats dans les postes qu’ils occuperont au service du livre, des archives et de la documentation sonore et audiovisuelle. Elle invite également à découvrir le rôle de l’histoire dans les centres de ressources publics et privés et à appréhender les enjeux juridiques et éthiques pour la gestion et la diffusion des collections comme la mise en place de politiques d’archivage et documentaires. Le point fort de ce master est de proposer une spécialisation à un métier, fondée notamment sur plusieurs stages, tout en introduisant un enseignement transversal des digital humanities, ce qui permettra aux étudiants d’exercer leurs fonctions dans divers contextes.

 

Contenu de la formation :

Le cursus se construit sur un socle d’enseignements théoriques en histoire associé à des apprentissages techniques, à la mise en œuvre d’instruments de recherche ou de produits et de services documentaires, à des ateliers et à des stages tutorés conduits par un réseau régional et national de professionnels. Les étudiants ont également l’opportunité de suivre des séminaires conduits par des enseignants chercheurs et des professionnels et de publier des comptes-rendus sur les carnets de recherche du Master. Les enseignements au sein des masters 1 et 2 proposent aux étudiants une progression pour une spécialisation vers différents domaines professionnels autour de cinq grands axes :

1-    La connaissance de l’histoire et de l’organisation des institutions culturelles en France

2-    Une progression vers la spécialisation des différents métiers du livre, des archives et de la documentation audiovisuelle et de leurs enjeux, éclairés en particulier par les questions que posent les nouveaux modèles économiques et le libre accès

3-    L’acquisition de savoir-faire et des bonnes pratiques des professionnels de la culture, de la recherche et du patrimoine dans le domaine de la numérisation des données, de leur catalogage et de leur mise en ligne

4-    L’appréhension de la complexité des questions juridiques et éthiques pour la gestion et la valorisation de collections dans les centres de ressources privés et publics dans tous les types d’institutions

5-    L’apprentissage de l’exploitation des collections dans les centres de ressources et leur médiation culturelle, à travers en particulier le management de projet.

Cette formation allie la richesse documentaire de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur à l’expérience scientifique et professionnelle des intervenants. Elle est fondée sur une collaboration étroite entre les enseignants du département d’Histoire et les responsables de grandes bibliothèques et des centres d’archives : Service commun de documentation d’Aix-Marseille Université, Cité du Livre d’Aix-en-Provence, Bibliothèque de Marseille à vocation régionale (Alcazar), Médiathèque de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH) et en particulier sa phonothèque, le Centre régional de formation aux carrières des bibliothèques (CRFCB), les centres d’archives départementales de trois départements – des Bouches-du-Rhône, du Gard et du Vaucluse-, le centre d’archives régionales PACA, les Archives municipales de Marseille, les Archives Nationales d’Outre-Mer (ANOM), l’INA Méditerranée. Ces liens permettent de mutualiser certains enseignements et d’offrir aux étudiants des possibilités de stages ou de courts séjours de recherche.

 

Débouchés :

Cette formation apporte aux étudiants les compétences historiques, institutionnelles, juridiques, et techniques nécessaires à la présentation dans les meilleures conditions des concours de la fonction publique (État et territoriale) de bibliothécaire, chargé d’études documentaires, secrétaire de documentation, attaché de conservation, assistant de conservation, conservateur de bibliothèque. Elle ouvre également aux carrières de chef d’établissement culturel et patrimonial public et privé des secteurs professionnels concernés (bibliothèque, documentation). Elle permet aussi de postuler à des emplois dans les centres de ressources, services d’archives ou de documentation dans des entreprises relevant du secteur privé. Enfin, les ateliers professionnels, en prise directe avec les évolutions du champ professionnel, offrent des possibilités pour postuler à des métiers émergents dans les digital humanities.

Conditions d’admission :

Le Master 1 est accessible aux titulaires de licences en sciences humaines et sociales des arts lettres et langues, qui accompagneront leur demande d’une lettre de motivation et d’un CV sous réserve d’une décision favorable du jury de recrutement. Le Master 2  est accessible aux titulaires d’un Master 1 sous réserve d’un stage en archives (pour la spécialité archives) d’une décision favorable du jury de recrutement à partir d’un CV et d’une lettre de motivation.

 

Contacts :

– Parcours archives : Laure Verdon, histoire médiévale

– Parcours bibliothèque : Céline Régnard, histoire contemporaine

– Parcours documentation sonore et audiovisuelle : Maryline Crivello, histoire des médias, histoire moderne

 

Crédits photographiques : Navy Archives Personnel, Bess Glenn in foreground, August 14, 1942. U.S. National Archives’ Local Identifier: 64-NA-372, Still Picture Records Section, Special Media Archives Services Division (NWCS-S), National Archives at College Park, 8601 Adelphi Road, College Park, MD, 20740-6001, pas de restrictions de droit connues.

Atelier sur les sources orales à l’université Antilles-Guyane, 10-14 décembre 2012

Pendant une semaine au Pôle universitaire de Cayenne, il sera question de projets culturels s’appuyant sur des archives sonores et audiovisuelles numérisées1. La formation a pour objectif de comprendre comment travailler sur ce type de documents de leur collecte à leur valorisation. Pour que la formation soit la plus concrète possible, il sera demandé aux étudiants de réaliser en début de semaine une brève enquête de terrain enregistrée, suivant certaines règles établies collectivement. L’enseignement s’appuiera ensuite sur cet enregistrement pour développer les différents éléments de la chaîne documentaire : organisation du fichier numérique en vue de sa conservation, de sa consultation et de sa diffusion ; traitement et analyse documentaire ; résolution des questions juridiques et éthiques pour sa diffusion en ligne ; mise en ligne et valorisation.

Voilà rapidement les grands thèmes qui seront abordés au cours de la semaine autour des archives sonores et audiovisuelles :

–       Histoire et utilisation de la source orale en sciences humaines et sociales

–       Méthodes d’enquête en sciences humaines et sociales ;

–       Prise de son sur le terrain ;

–       Formats du son numérique ;

–       Logiciels de numérisation ;

–       Missions d’un centre d’archives sonores et audiovisuelles ;

–       Questions juridiques et éthiques ;

–       Traitement documentaire et indexation ;

–       Mise en ligne, bases de données et portails ;

–       Conservation des données numériques sur le long terme ;

–       Collaborations et réseaux ;

–       Valorisation des archives scientifiques ;

–       Rédaction collective d’une charte de qualité d’une collection sonore et audiovisuelle.

 

Crédits photographiques : Rural school girl, San Augustine County, Texas, photographie de John Vachon (1914-1975), avril 1943. Collections de la bibliothèque du Congrès (LOC). Pas de restrictions de droits connues. 

  1. Au sein du pôle universitaire de Cayenne, les étudiants en Master2 de la spécialité « Sociétés et intercuturalités « Domaine Arts, lettres et langues – Mention Arts, lettres et civilisation, ont suivi en première année de Master un TD sur « La collecte de données et numérisation » qui se prolonge cette année d’un autre TD sur « Le traitement des données numérisées en lettres et sciences humaines : les sources audiovisuelles ». Marianne Palisse, anthropologue, maître de conférence à l’université de Cayenne, m’a sollicitée pour cet enseignement. []

Un nouveau master sur les métiers de la documentation sonore et audiovisuelle

A la rentrée 2012-2013, un nouveau parcours intitulé « Documentation sonore et audiovisuelle » s’ajoutera au Master professionnel « Métiers des archives et des bibliothèque » du domaine Histoire et humanités d’Aix-Marseille Université (AMU)1. Cette spécialité vient couvrir un manque patent car il y a aujourd’hui très peu de Masters en France qui associent le métier d’historien à celui d’archiviste de l’oral et de l’audiovisuel. Un des enseignements pionnier dans le domaine est certainement celui proposé par Florence Decamps à l’EPHE depuis 1997, à Paris, sur l’axe Histoire des organisations et archives orales. Un autre Master, créé en 2009 au sein de l’Université Paris Ouest (Nanterre – La Défense), propose également aux historiens un enseignement sur la méthodologie de l’histoire orale; Celui d’Aix-Marseille Université fait le choix de s’orienter vers les métiers autour de la source orale et audiovisuelle et de la connaissance des institutions d’archivage en Méditerranée2.

Le parcours « Documentation sonore et audiovisuelle » a été conçu, dans sa totalité, en partenariat avec les professionnels des institutions locales impliquées dans des missions culturelles. Ainsi, le cursus se construit autour d’enseignements théoriques, d’apprentissages techniques et de stages tutorés qui permettent aux étudiants de se trouver « en situation ». Les professionnels ont déterminé 5 objectifs principaux pour ce parcours, ouvert à partir de la rentrée universitaire 2012. :

1- La connaissance de l’organisation des collections sonores et audiovisuelles en France et en Méditerranée ;

2- La connaissance des métiers de l’archivage audiovisuel ;

3- La connaissance des métiers liés aux sources orales et à leur archivage dans les sciences humaines et sociales ;

4- La connaissance des nouveaux métiers du web pour l’édition documentaire, la numérisation des données et la veille d’informations ;

5- L’apprentissage de la valorisation et de l’exploitation des collections d’archives.

Les informations d’inscription sont accessibles sur le site de l’AMU. Il est possible, pour les étudiants déjà titulaires d’un Master de sciences humaines et sociales, de s’inscrire directement au Master 2, sous réserve d’examen de leur candidature.

 

Crédits photographiques : John Goddard teaching a class, prise de vue autour des années 1970, département de géographie, Bibliothèque LSE, British Library of Political and Economic Science. Url : http://archives.lse.ac.uk/Record.aspx?src=CalmView.Catalog&id=IMAGELIBRARY%2f518&pos=3 

 

  1. Ce Master a été créé en 2005 à l’Université de Provence []
  2. Placé sous la direction scientifique de Maryline Crivello, professeur d’histoire moderne, directrice de l’UMR TELEMME, le parcours professionnel a été conçu avec Marie-Christine Hélias, documentaliste à l’INA Méditerranée, et Véronique Ginouvès, responsable de la phonothèque de la MMSH []