Archives par mot-clé : outil collaboratif

Sida, Musées et Communautés : journée d’étude, 18 janvier 2018

Dans le cadre du cycle conserver et exposer la lutte contre le VIH Sida, une journée d’étude se tient le 18 janvier 2018 au Fort Saint Jean, MuCEM, sur le thème « Sida, Musées et Communautés ». Au cours de l’histoire de la lutte contre le sida, la notion de “communauté ” a été utilisée pour désigner diverses catégories d’acteurs engagés à différents titres dans la lutte contre l’épidémie, qu’il s’agisse de groupes exposés au VIH, de volontaires associatifs, de soignant.es, de malades, d’universitaires, etc. Certaines “communautés” encore parfois stigmatisées et/ou minoritaires s’organisent aujourd’hui pour préserver et valoriser leur(s) mémoire(s) dans une quête de reconnaissance sociale. Elles deviennent ainsi des “communautés-sources” pour les musées et centres d’archives qui souhaitent rendre compte de l’histoire sociale de l’épidémie. Ce nouvel enjeu social pose toutefois de nombreux défis aux institutions muséales. Continuer la lecture de Sida, Musées et Communautés : journée d’étude, 18 janvier 2018

Le patrimoine écrit était à l’honneur à Albi les 27 et 28 juin 2017

Les journées du patrimoine écrit qui se sont déroulées à Albi, les 27 et 28 juin dernier, ont été riches d’enseignements et d’échanges. La première journée était consacrée aux dernières actualités et au patrimoine mis en danger et la seconde présentait les thématiques actuelles et leurs liens avec le patrimoine ainsi que les expériences qui font l’actualité autour de leurs fonds. Continuer la lecture de Le patrimoine écrit était à l’honneur à Albi les 27 et 28 juin 2017

La phonothèque, actrice de l’innovation en SHS

Entre recherche et patrimoine, les archives sonores enregistrées sur le terrain par les chercheurs en sciences humaines et sociales sont peu exploitées. La phonothèque de la MMSH a mis en place une expertise depuis quelques années pour bénéficier des ressources du crowdsourcing afin de mieux faire connaître ses collections mais aussi de les enrichir. Voilà ce que l’équipe de la phonothèque1 a présenté sur le pôle « expertise » du salon Innovatives SHS2 où nous avions la chance d’être les voisins de la TGIR Huma-Num et d’OpenEdition.  

Continuer la lecture de La phonothèque, actrice de l’innovation en SHS

  1. Nous étions trois à représenter la phonothèque de la MMSH : Anissa-Claire Adgharouamane, archiviste, Hélène Giudicissi, adjointe à la phonothèque, et Claire Grégoire Saint-Pierre, juriste du patrimoine. []
  2. Les 17 et 18 mai derniers s’est tenue la troisième édition d’Innovatives SHS : salon pour la valorisation en sciences humaines et sociales, organisé par le CNRS au Parc Chanot de Marseille. Pour présenter leurs projets, les 68 exposants ont été répartis en différents pôles : éducation, expertise, patrimoine, santé et territoire. Pour les découvrir, vous pouvez consulter le mur du salon. []

Participez à l’enrichissement des archives sonores au salon Innovatives SHS !

L’équipe de la phonothèque vous attend mercredi 17 et jeudi 18 mai , à Marseille, Parc Chanot , Palais de l’Europe pour des ateliers participatifs organisés dans le cadre du salon Innovatives SHS.
Les inscriptions sont gratuites mais obligatoires, ici. Continuer la lecture de Participez à l’enrichissement des archives sonores au salon Innovatives SHS !

Appel à projets de l’UOH – Université ouverte des humanités

L’UOH – Université ouverte des humanités1 publie un nouvel appel à projets avec un focus sur le développement des usages. Le dépôt des pré-projets via des dossiers de candidature allégés doit être effectué pour le 30 mai 2017. Toutes les informations administratives sont indiquées ici. Continuer la lecture de Appel à projets de l’UOH – Université ouverte des humanités

  1. L’UOPH est une UNT – université numérique thématique consacrée aux Sciences humaines, Sciences sociales, Lettres, Langues et Arts : http://www.uoh.fr []

Participez au mois du crowdsourcing d’Europeana Sounds…

Avez-vous l’oreille musicale  ? Sauriez-vous distinguer quel instrument de musique est en train de se jouer ? Testez donc vos capacités à le faire en écoutant les collections mises à disposition par le projet Europeana Sounds. En fin de parcours, le mois de décembre est dédié à une campagne de crowdsourcing autour de quelques 30 000 instruments de musique, et notamment ceux des archives du CNRS (de la MMSH ou du CREM).

Comment procéder ?  Europeana Sounds a développé un outil qui utilise Pundit en lien avec le thesaurus des instruments de musique MIMO…  ce n’est pas très compliqué, une fois que vous êtes logué, il vous suffira de quelques clics et d’une écoute attentive pour devenir archiviste… À vous de jouer !

Les collections sonores de la MMSH : http://www2.withculture.eu/custom/soundspace/index.html#collectionview/56ed34e675fe24208a57ce19/count/20

Les collections sonores du CREM : http://www2.withculture.eu/custom/soundspace/index.html#collectionview/580e12544c74794092b80107/count/20

Twittez le mois du crowdsourcing d’Europeana Sounds !

 

Crédits photographiques : Des pianos flottants à l’Estaque : hélicon à la mer, 2009. Véronique Ginouvès, CC-BY-NC-SA

Épinglez les collections sonores de la phonothèque dans Historypin !

L’après-midi organisée le 17 octobre à la MMSH a été l’occasion d’explorer de façon collaborative les fonctionnalités du média social Historypin pour mettre en valeur deux collections sonores de la phonothèque1.

Mémoire orale des Arméniens des quartiers de Marseille et des Bouches-du-Rhône

Récits de vie de français vivant au Maghreb entre 1930 et 1962

L’équipe de la phonothèque explorait pour la première fois cet outil dont le but est d’épingler2 des contenus (photos, vidéos, fichiers audio, textes) sur une carte générée par Google Maps. Après le chargement des fichiers sur SoundCloud, dans une collection spécifique, un tutoriel de l’outil a été réalisé pour guider l’organisation de l’après-midi. La navigation dans Historypin, est possible par deux approches : le lieu (à partir d’une recherche sur la carte) ou bien en se promenant dans les collections thématiques. Une fois inscrit, l’utilisateur peut créer ses propres collections, ou bien enrichir des collections existantes, ce qui a été le cas lors de cet atelier.

Lors de l’après-midi, la majeure partie des participants a choisi d’enrichir les témoignages des Arméniens des Bouches-du-Rhône,  sans doute en raison de la familiarité avec les lieux évoqués. En effet, une des missions principales était de géolocaliser ces entretiens, d’après le lieu principalement évoqué, une des difficultés étant l’itinéraire parfois complexe de la communauté arménienne, d’Asie-Mineure en France.

L’enrichissement a permis d’identifier les lieux d’implantation de cette communauté : leurs lieux de vie dans les différents quartiers de Marseille : Beaumont, Les Trois- Lucs (12e), La Rose (13e) et dans les environs : Bouc-Bel-Air (13320), Le Tholonet (13100), Martigues (13500) ainsi que leurs lieux de culte (église apostolique à Saint Jérôme, cathédrale des Saints-Traducteurs au Prado).

La saisie de mots-clés3 a permis de compléter les lieux évoqués dans les entretiens, mais aussi d’évoquer les thèmes récurrents, comme la cuisine, la musique et les traditions arméniennes. Pour cette première session dans HistoryPin, une modération s’est avérée nécessaire pour rectifier des fautes de frappe ou mots « parasites », qui nuisaient à la qualité de l’indexation.

L’annotation collaborative a également servi à apporter des informations de contextualisation, comme cette précision sur le quartier de Croix-Sainte :
Le quartier de Croix Sainte était là où se situait l’usine d’oléagineux Verminck (route de Port-de-Bouc à Martigues)
ou encore sur la localisation de l’association culturelle arménienne à Aix-en-Provence :
Aujourd’hui elle [l’association] s’appelle « Hay’s club du Pays d’Aix »

Enfin, la possibilité d’épingler de nouveaux éléments a permis a un utilisateur de signaler une exposition sur les Arméniens à Marseille au Musée d’histoire de Marseille.

En effet, un des atouts de l’outil Historypin est de pouvoir croiser tous types de documents, en intégrant des articles, photographies, vidéos en commentaire. Après avoir utilisé l’outil, il nous a semblé qu’une fonctionnalité  à développer serait le tracé d’itinéraires, qui – dans le cas de la migration des arméniens – mettrait en valeur les trajets des réfugiés, comme pour la collection sonore des réfugiés d’Asie-Mineure.

Comme lors de l’edit-a-thon du 23 octobre 2015,  organisé en partenariat avec la communauté Wikimedia France et Europeana Sounds, les collections sélectionnées par l’équipe de la phonothèque avaient pour objet les récits de migrants. Une idée d’enrichissement pourrait consister à lier ces articles de Wikipedia qui ont été créé lors de l’edit-a-thon directement aux enregistrements via Historypin.

Visitez le blog d’HistoryPin : http://blog.historypin.org/

 

  1. Cette journée a été organisée avec le soutien du groupe « Enrichment & participation » du projet Europeana Sounds, Workpackage 2, dont un des axes est l’enrichissement des données à travers l’usage d’outils collaboratifs. Au préalable, les fichiers  audio sélectionnés par l’équipe de la phonothèque ont été préalablement chargés sur la plateforme SoundCloud sous licence « Attribution » (CC-BY) avec le soutien d’Harry Van Biessum. []
  2. To pin en anglais []
  3. Tags en anglais []

Enriching MMSH’s sound archives : participate in a collaborative afternoon on October 17th

On October 17th, in the middle of the Open Access Week, and in the frame of the Europeana Sounds program, we invite you to join us in an afternoon dedicated to the annotation of the MMSH sound archives in order to help us to enrich our sourds with a focus on the geolocation. You will tag on History Pin a set of oral history interviews from the MMSH Sound Archives Center. For this session, we choose two very different historical periods : a collection about oral memory of Armenians living in Bouches-du-Rhône  (South of France), and an other about french people in Algeria in the middle of the 20th century ; both are under creative commons CC-BY. Continuer la lecture de Enriching MMSH’s sound archives : participate in a collaborative afternoon on October 17th

Enrichissez les collections de la phonothèque ! Journée collaborative, le 17 octobre 2016

Le 17 octobre  2016, avec le soutien du programme européen Europeana Sounds, au cœur de l’Open Access Week, l’équipe de la phonothèque de la MMSH organise une après-midi dédiée à l’annotation de ses archives. Une centaine d’entretiens1 sont disponibles à l’écoute sur SoundCloud dans la Playlist de la phonothèque de la MMSH.
Le but de cet atelier collaboratif est de géolocaliser ces enregistrements sur la plateforme HistoryPin qui permet d’épingler des médias à l’aide de Google Maps. Continuer la lecture de Enrichissez les collections de la phonothèque ! Journée collaborative, le 17 octobre 2016

  1. Deux thématiques historiques ont été sélectionnées en fonction de leur intérêt historique et parce qu’elles ne posaient pas de problèmes juridiques de diffusion : la collection créée par l’association Paroles Vives sur la mémoire des arméniens dans les Bouches-du-Rhône, et des récits de vie de français ayant vécu en Algérie, au Maroc ou en Tunisie entre 1930 et 1962. []

Chercheurs et organisations communautaires: un exemple de collaboration réussie

Le projet ARUC (Alliance de Recherche Universités-Communautés)- Histoires de vie Montréal a débuté en 2007 et s’achèvera en 2012.  Un projet de 5 années durant lesquelles une équipe de plus de 150 chercheurs universitaires et communautaires réalisent des entrevues auprès de résident(e)s montréalais(e)s ayant été victimes de violations aux droits de la personne. Ces entrevues sont enregistrées en format vidéo ou audio et sont conservées au Centre d’histoire orale et de récits numérisés de l’Université Concordia (CHORN) et éventuellement chez des organismes communautaires partenaires.

La notion d’ « autorité partagée » entre les chercheurs, les intervieweurs, ainsi que les personnes interviewées est le concept clé de ce projet. Ceci est possible notamment grâce à l’obtention d’un « consentement éclairé » des personnes interviewées lors des collectes (Cf. le code déontologique décrivant l’éthique du projet). De plus, le projet prévoit des stratégies de partage d’autorité après l’entrevue:  les personnes interrogées participent également à la production de la recherche et notamment à l’interprétation des propos recueillis. Il s’agit en définitive de développer une relation de confiance qui favorise  la collaboration et les prises de décision partagées.

Ce projet est structuré en 7 groupes de travail autour de thèmes géographiques (« Cambodge », « Haïti » , « Rwanda ») ou transversaux  (« Jeunes réfugiés », « Shoah et autres persécutions contre les  juifs », « Histoires de vie en éducation »)  et le groupe « Histoires orales et représentations artistiques ». Ce dernier groupe de travail se base sur les histoires de vies recueillies lors des interviews et élabore des œuvres  musicales, théâtrales, dansées ou encore des expositions, conférences etc. Ainsi les témoignages recueillis participent à la création artistique contemporaine engagée: une façon de donnée une autre vie aux archives ainsi constituées.

Différents outils ont été développés dans le cadre de cette collaboration:

Le projet Histoire de Vie démontre (encore une fois) l’intérêt et la richesse d’une collaboration à grande échelle entre universitaires et communautés, de sorte que ces dernières ne soient pas uniquement observées mais deviennent des partenaires de la recherche. (Nous reprenons ici les propos de Steven High).

Océane Chotard

Après avoir obtenu un master recherche en musicologie-spécialité ethnomusicologie: « Les sillons du Gwo ka de la Guadeloupe » (2008) à l’Université François-Rabelais de Tours, Océane complète sa formation par une maîtrise des sciences de l’information à l’Ecole de Bibliothéconomie et des Sciences de l’Information à l’Université de Montréal (en cours).
Ses intérêts professionnels résident dans la préservation, la valorisation et la diffusion du patrimoine musical et particulièrement en ce qui concerne les documents sonores.

More Posts - Website