Tous les articles par Véronique Ginouvès

Un patrimoine culturel à sauver, Florence, Palazzo Strozzi, 31 janvier 2015

AFFICHE-31_01_2015

 

UN PATRIMONIO CULTURALE DA SALVARE

Le registrazioni audiovisive

come testimonianza linguistica, storica, antropologica

Date : 31 janvier 2015

Lieu : Sala l’Altana Palazzo Strozzi, Firenze

Organisation : Scuola Normale Superiore Piazza Strozzi Firenze -  Laboratorio di Linguistica - http://linguistica.sns.it

 

Programme

9,15 Ouverture

9,30 PIETRO CLEMENTE Etnografia e fonti orali: L’esperienza toscana

10,00 GIOVANNI CONTINI BONACOSSI Le fonti orali: Problemi storiografici e giuridici

10,30 GIAN BRUNO RAVENNI Archivi orali e audiovisivi in Toscana

11,00 Pause

11,30 PIER ANGELO BONAZZOLI La Banca della Memoria del Casentino: Un archivio audiovisivo di provincia

12,00 PIER MARCO BERTINETTO & SILVIA CALAMAI Il portale Gra.Fo e gli archivi orali di Toscana: i salvati e i sommersi

12,30 Consegna degli attestati di “Protettore della cultura orale” ai donatori di archivi per il portale Gra.Fo

13,00 Pause

15,00 VÉRONIQUE GINOUVÈS Un dispositif pour la dissémination des archives sonores de la recherche: L’exemple de la phonothèque de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme

15,30 CHRISTIAN HUBER Multidisciplinary Archiving of Audiovisual Research Documents in the Phonogrammarchiv

16,00 Discussions

Fin de la journée : 16,30

6837078343_bec9b25c8f_o

Nommer et définir les archives sonores - 27 janvier 2015, MMSH

Le mardi 27 janvier, l'Association française des archives sonores, orales et audiovisuelles (AFAS -http://afas.revues.org) organise une rencontre autour du témoignage oral à travers les sciences humaines et sociales sous le titre "Nommer et définir les archives sonores : les témoignages enregistrés. Exemples méditerranéens" à Aix-en-Provence, MMSH.
***
 
Le terme "témoignage" est profondément polysémique; il traverse aujourd'hui plusieurs univers ou domaines professionnels : la confession de foi religieuse, l'enquête policière, le monde judiciaire et pénal, le journalisme, la littérature, la communication, les sciences humaines et sociales... L'AFAS s'intéresse plus particulièrement aux témoignages enregistrés, dans un cadre patrimonial, scientifique, pédagogique ou culturel. 
De quelles appropriations le témoignage oral fait-il aujourd'hui l'objet, selon les différentes sciences sociales  Quelles pratiques et quels usages met-on en œuvre autour du témoignage ? Quelle valeur ou quel statut lui attribue-t'-on d'une discipline à l'autre ? Que veut-on faire et que fait-on lorsqu'on parle de recueillir, de collecter ou de constituer des témoignages oraux ?
 
Pour répondre à ces questions l'AFAS a demandé à Juliette Honvault (CNRS - IREMAM) de nous proposer une synthèse du séminaire qu'elle organise à la MMSH avec Ghilaine Alleaume (CNRS - IREMAM) sur le thème Statuts, valeurs et usages du témoignage dans le monde arabe et musulman. Deux expériences de collecte de témoignages filmés, dont les archives ont été déposées dans des phonothèques de la MMSH et de la BDIC, seront ensuite présentées celles des témoignages des coopérants français en Algérie par François Siino (CNRS - IREMAM) et des Algériens du Souf à Nanterre par Rosa Olmos (BDIC). Florence Descamps (EPHE, Présidente de l'AFAS) introduira et modèrera les échanges. 
L'après-midi sera suivi d'une réunion des adhérents de l'association.

Lieu MMSH, Aix-en-Provence, salle Paul-Albert Février
 
Horaires : 14h-17h
Avec le soutien du Pôle image/son, pratiques numériques de la MMSH (Aix-en-Provence).
 
Crédits photographiques : Mennonite Church USA Archives Follow Classroom in Toumghini, Algeria Caption: 1965. Girls gathered around teachers desk in classroom in Toumghini, Algeria. Citation: Mennonite Board of Missions. Photographs. Algeria, 1963-1965. IV-10-7.2 Box 1 Folder 24-25, Photo #6. Mennonite Church USA Archives - Goshen. Goshen, Indiana. 

The pre-milky food (gift and neonatal consumption of the colostrum): practices, representations and issues in public health

14775519634_4229c3cd4a_o

L’alimentation pré-lactée (don et consommation néonatale du colostrum) : pratiques, représentations et enjeux de santé publique - The pre-milky food (gift and neonatal consumption of the colostrum): practices, representations and issues in public health.
Bilan (aux 2/3 du programme) - Assessement (2/3 of the program).

 

MERCREDI 14 JANVIER 2015

14h00-14h15 : objectifs de la rencontre

14h15-15h45 : premiers résultats par pays (volet anthropologique). Pour chaque intervention, 20’ de présentation, 10’ de

14h15-14h45 : Allemagne (Hans Hahn, Kathrin Knodel)

14h45-15h15 : Bolivie (Céline Geffroy)

15h15-15h45 : Brésil (Leticia Ferreira)

Pause

16h00-16h30 : Burkina Faso (Ludovic Kibora)

16h30-17h00 : Cambodge (Eve Bureau)

17h00-17h30 : France (Céline Verguet)

17h30-18h00 : Maroc, milieu saharien (Marie-Luce Gélard)

18h00-18h30 : discussion générale

JEUDI 15 JANVIER 2015

9h00-10h00 : réussir P3 (volet anthropologique) : traitement des questionnaires

10h00-11h00 : réussir P3 (volet anthropologique) : traitement des entretiens

11h20-11h50 : premiers résultats du volet biologique (Valérie Verhasselt)

11h50-12h20 : premiers résultats du volet psychobiologique (Karine Durand, Benoist Schaal)

pause

15h50-17h00 : Convergences entres les volets anthropologique, biologique et psychobiologique ?

17h00-18h00 : utiliser Nvivo (Céline Geffroy, Céline Verguet)

VENDREDI 16 JANVIER 2015

9h00-10h15 : réussir P4 (valorisation, restitution, communications, publications) publications
- Organisation des données (Véronique Ginouvès, Thierry Rosso)
- Où publier ? publication(s) mono- ou interdisciplinaire(s) ?
- Mise en dépôt des données sonores numériques issues des entretiens menés dans le cadre de l'ANR
- Présentation succincte de Horizon 2020

10h50-12h00 : échanges avec les invité-e-s ne participant pas à l’ANR et des membres du service de réanimation néonatale de l’Hôpital l’Archet(1) : Maria-Fernanda Acosta (LAPCOS, U. de Nice Sophia Antipolis), Amélie Aubert (Université de Paris Ouest Nanterre La Défense, LESC & UMR 208-PaLoc/Nutriset), Sandé Baeyens (consultante en lactation, maternité, Hôpital l’Archet), Isabelle Bianquis (U. François Rabelais, Tours), André Bongain (CHU de Nice), Katia Boujnaiah (cadre sage-femme maternité, Hôpital l’Archet), Sylvie Chavigny (cadre néonatologie, Hôpital l’Archet), Chantal Crenn (Université de Bordeaux III), Stéphanie De Smet (Médecin réanimation-néonatale, Hôpital l’Archet), Geneviève Féret, puéricultrice coordinatrice départementale au Conseil général des Alpes-Maritimes, DEFP /SDPMI 06), Antonio Guerci (U. de Gênes), Sandrine Junay (consultante en lactation, néonatologie, Hôpital l’Archet), Armelle Lorcy (CHU de Québec/Institut national de santé publique du Québec), Chloé Mérel (consultante en lactation, réanimation-néonatale, Hôpital l’Archet), Pascale Rasse (Comité Allaitement du Conseil général des Alpes-Maritimes), Isabelle Séguy (CEPAM, U. de Nice Sophia Antipolis), Laura Schuft (LAMHESS, U. de Nice Sophia Antipolis), Isabelle Milhabet (LAPCOS, U. de Nice Sophia Antipolis), Christian Rinaudo (URMIS, U. de Nice Sophia Antipolis). - 14h00-15h40 : débat général (avec les partenaires de l’ANR, les invité-e-s non partenaires et les membres du service de réanimation néonatale de l’Hôpital l’Archet(1)) sur l’après ANR : Stop ? Nouvelle ANR ? Horizon 2020 ? Autre ?

16h00-17h00 : décision sur l’après ANR

Les journées sont organisées avant tout pour dresser un bilan de l'ANR Colostrum aux 2/3 du programme mais les  invité-e-s ne participant pas à l’ANR et les membres du service de réanimation néonatale de l’Hôpital l’Archet peuvent intervenir dans tous les débats pendant les 3 jours de la rencontre.

Lieu : Université de Nice, Maison des sciences de l'homme du Sud-Est (Salle plate – amphi 0.31)

Coordonnateur de l 'ANR COLOSTRUM : Pr. Joël Candau http://lasmic.unice.fr/homepage-candau.html
Université de Nice Sophia Antipolis MSHS SUd-Est - Campus Saint-Jean-d'Angély (SJA3)
Laboratoire d'Anthropologie et de Psychologie Cognitives et Sociales
LAPCOS, http://www.unice.fr/lapcos
3 Bd François Mitterrand 06357 Nice Cedex 4
http://colostrum.hypotheses.org

 

Crédits photographiques : Image page 354 "A textbook of obstetrics" (1899) publié en 1899 (1890s). Auteur : Hirst, Barton Cooke, 1861-1935. Philadelphia : Saunders. Domaine public.

15524609956_8e911a6501_o

Nouvelle année, nouvelle base de données - New year, new database

En 2015 Ganoub1, la base de données de la phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l'homme, fait peau neuve. En effet, l'équipe de la phonothèque vient de terminer la migration des données de Ganoub vers la nouvelle version du logiciel Alexandrie2. La base est désormais hébergée sur les serveurs du centre de calcul IN2P3 accueillie par la grille de services Huma-Num. Il reste certes quelques réglages à terminer, le thesaurus ne s'affiche plus dans son entier mais il le sera bientôt au format SKOS sur une URL spécifique : n'hésitez pas à nous faire part de vos retours ! N'oubliez pas que les données de la phonothèque sont également accessibles sur le Portail du patrimoine oral et Isidore, Calames (pour partie) et bientôt en 2015 sur Europeana.

In 2015 Ganoub3, the  sound archive database of the Mediterranean House of Social Sciences and Humanities - Maison méditerranéenne des sciences de l'homme, gets a tech update and a new look. The team has just finished the migration of the Ganoub's data to the new version of the software Alexandrie4. The database is now hosted at CCIN2P3 Computing Center within the Huma-Num "services grid" facility. No doubt there is still some settings and features to fix and complete, for example the thesaurus is not fully dispalying but it will be very soon available in SKOS format on a specific URL: feel free to send us your comments and feedback ! Don't forget that our data are also available on the Portail du patrimoine oral - Oral Heritage Portal, Isidore, Calames, and forthcoming  in 2015 on Europeana.

Avec tous nos voeux sonores pour la nouvelle année / With all our sound wishes for the new year:

Un souvenir de l'ancienne interface de Ganoub / Remember of the old interface of Ganoub:

10124285085_817ba337d6_o 

Crédits photographiques :
Crédits sonores : extrait de l'enquête 136 enregistrée par Jean-Noël Pelen auprès d'Ernestine Gonfon à Mouriés le 19 février 1976.
Image à la une : Page d'accueil de Ganoub, photographie "écouter au début du 20ème siècle dans l'Hérault", domaine public. 

  1. Le Sud en langue arabe []
  2. Version 7, logiciel développé par la société GB-Conceptl. Merci à Stéphanie Venck d'avoir suivi le projet ! []
  3. The South in arabic []
  4. Version 7, developed by GB-Concept. Thanks Stéphanie Venck for having followed the project. []
Tanzanie

Sources orales, sources sonores à l'âge du numérique, 19 janvier 2015

Le 19 janvier 2015 se tiendra à Lyon une journée d'étude sur le thème « Sources orales, sources sonores à l'âge du numérique. Du traitement des données à la valorisation des ressources ».

Présentation de la journée :

Dans un paysage des humanités numériques en plein essor, la multiplication des outils techniques disponibles pour le traitement des données pose à la recherche en sciences humaines et sociales des questions de plus en plus complexes. Les logiciels permettant de traiter des bases de données conséquentes ouvrent des perspectives nouvelles à l’usage des sources orales et, plus généralement, sonores (témoignages filmés, enregistrements…), et à la recherche. Une fois archivées, les données sont à même de documenter des champs peu couverts par les sources conventionnelles. Elles contribuent à renouveler les problématiques et les approches. Les procédés techniques facilitent aussi bien l’archivage de ces données, leur constitution en sources, que leur traitement analytique et leur valorisation. Le foisonnement des propositions techniques, leur complexité d’utilisation peut toutefois plonger dans la perplexité et décourager plus d’un chercheur. Par ailleurs, les possibilités d’exploitation des données qu’elles offrent, mais aussi leurs limites influent sur les méthodes d’analyse, voire sur les choix de problématisation. Enfin, le recours au numérique et à des outils fondés sur le partage des données, le travail collaboratif et la diffusion n’est pas sans soulever des problèmes éthiques et juridiques. Cette journée aura pour objectif de réfléchir à la rencontre entre les sources orales et certains outils numériques développés ces dernières années. Les interventions tenteront de clarifier les possibilités et les perspectives ouvertes par des logiciels permettant le traitement des données. Seront abordées les questions de la captation des données, filmées ou enregistrées, de leur traitement, de l’indexation et du catalogage, de l’interopérabilité entre des systèmes de conservation des données. La réflexion portera sur les usages, principalement scientifiques et pédagogiques, sur la production et la valorisation des ressources. Elle englobera les questions éthiques et juridiques soulevées par le numérique. Les contributions porteront sur différents types de corpus et leurs auteurs pourront présenter des outils, des programmes et des réalisations concrètes.

Programme :

09h00 : Accueil des participants

09h30 - 09h45 : Introduction

Matin : ordonner, indexer et analyser les données

Présidence : Jean-Philippe Magué (UMR ICAR)

9h45 - 10h15 : Edouard Lynch (LER, Lyon 2) : « Indexer des sons et des images en sciences humaines »

10h15 - 10h45 : Emmanuel Debono (IFE/LARHRA, ENS Lyon) ; « La collection de témoignages de l’USC Shoah Foundation. Indexation, catalogage et moteurs de recherche. »

11h15 - 11h45 : Alex Alber (Laboratoire CITERES, Tours) : « Présentation du logiciel Sonal pour l’aide à la transcription à l’analyse qualitative des entretiens »

11h45 - 12h15 : Joachim Carreira (LAS-EHESS, Paris) et Karine Basset (LARHRA-CNRS, Grenoble) : « Une expérience d’utilisation de Sonal au service d’un programme de recherche, « Histoire et mémoires du PnC (1970-2010) »
12h15 - 12h30 : Conclusion de la matinée

Après-midi : valoriser et diffuser les ressources

Présidence : Anne-Marie Granet Abisset (LARHRA-Pôle Images-sons-Mémoires)

14h00 - 14h30 : Aude Julien Da Cruz Lima (LESC-CREM, CNRS - Université Paris Ouest) : « Gérer et diffuser les archives sonores de la recherche ; le projet Telemeta et les archives sonores du CNRS - Musée de l'Homme (ethnomusicologie) »

14h30 - 15h00 : Véronique Ginouvès (responsable de la phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme, Aix-en-Provence) : « Valoriser les données de la recherche : quelle interopérabilité pour les archives sonores ? »

15h00 - 15h30 : Pause

15h30 - 16h00 : Elsa Coupard (Responsable du studio hypermédia de l’INA) : « Les grands entretiens de l’INA, conception et valorisation »

16h00 - 16h30 : Abderahmen Moumen (CRHiSM, Perpignan, Association Génériques, Paris) : « Histoire et mémoires de l'immigration : mobilisations et luttes pour l'égalité. 1968-1988 »

16h30 - 17h00 : discussion et conclusion

Informations pratiques :

Lieu : Institut Français de l’Éducation (ENS, Lyon) - 19 allée de Fontenay Lyon 7ème – Métro Debourg - Salle de réunion n°2 de 09h30 - 17h00

Organisateurs : LARHRA-IFÉ - Pôle Images-sons-mémoires (LARHRA) - Laboratoire d’Etudes Rurales

Organisateurs de la journée : Karine Basset (Larhra-Cnrs), Emmanuel Debono (IFé-Larhra), Edouard Lynch (Lyon 2, LER)

Crédits photographiques : visite des archives sonores de la radio-télévision nationale de Tanzanie, 26 août 2014, photographie de Véronique Ginouvès.

15708312911_568bba5e76_k

En effeuillant le mois de décembre...

Nous signalions il y a quelques jours le lancement du calendrier de l'Avent du domaine public du collectif SavoirCom1. Ce site reprend l'idée du de la friandise offerte aux enfant chaque jour jusqu'à Noël et poursuit même après le 25 décembre, tant la richesse du Domaine Public est grande. Il vous révèle, quotidiennement, un ou une des artistes, auteur(e)s, voire oeuvres qui s'élèveront dans le domaine public au 1er janvier 2015. Edouard Munch, Jean Giraudoux et Sergueï Prokoudine-Gorski sont les premiers venus... d'autres vont suivre.

Un autre calendrier vous accompagnera tout au long du mois, celui du projet Europeana Sounds. Là encore, chaque jour un des 24 partenaires des 12 pays participants vous propose d'écouter un ou plusieurs extraits sonores. Le 3 décembre le CREM et la phonothèque de la MMSH se sont prêtés à l'exercice et deux billets, en langue française et anglaise, ont été publiés sur le thème de la fête de Noël en Provence. L'occasion d'écouter un conte facétieux inédit en langue provençale enregistré en 1900 lors de l'Exposition Universelle de Paris qui nous présente un Joseph très occupé dans la crèche  ou d'évoquer le petit et le grand souper de Noël avec Ernestine Gonfon, une informatrice née en Provence à la fin du 19ème siècle.

Très beau mois de décembre à tou-te-s !

Accès direct au billet d'Europeana Sounds sur Noël en Provence
En langue française : http://www.europeanasounds.eu/fr/actualites-fr/noel-en-provence-cest-toute-une-histoire
En langue anglaise  : http://www.europeanasounds.eu/news/december-3-celebrate-christmas-just-as-in-provence

Crédits photographiques : Acropole, Athènes, Fronton aux olives, 20134, photogr. V. Ginouvès (CC BY-NC-SA 2.0).

Compte-rendu : "Que faire des archives sonores ?"

Oiseau en cage

Le 21 novembre dernier s'est tenu au Rize (Villeurbanne) une journée d’étude sur le thème "La fabrique des patrimoines musicaux" annoncée sur le carnet, à laquelle la phonothèque de la MMSH a participé dans le cadre de l'atelier  "Que faire des archives sonores". Un compte-rendu vient d'être publié sur le carnet Cinémadoc.

Un grand merci donc à Rémy Besson  qui a retranscrit les échanges très riches de l'après-midi. Je retiens pour ma part les remarques Yann Laville (conservateur adjoint au Musée d’Ethnographie de Neuchâtel) qui a insisté sur la nécessité de lâcher du lest sur les angoisses d'exhaustivité des archivistes. Nous ne pourrons jamais tout conserver et il faudra être capable d'utiliser les archives en dépit des absences, des trous et des vides comme d'ailleurs cela a toujours été le cas dans l'histoire des archives... Mais voilà, le numérique donne l'illusion de pouvoir tendre vers l'exhaustivité d'où cette obsession de chercher à obtenir les informations, le dépit lorsqu'on ne trouve que le silence. Par contre,  on l'oublie parfois et pourtant , peut-être plus qu'auparavant, il convient de documenter au mieux le passage du matériel au numérique. Pour mieux comprendre cette nécessité et ses modalités, la lecture de l'ouvrage Qu'est-ce qu'une archive de chercheur ? de Jean-François Bert est d'un grand secours. Son carnet, Archives et pratiques savantes renvoie également vers de nouvelles réflexions qui devraient élargir nos débats autour des archives sonores.

Pour rappel, la journée était organisée par le CMTRA en partenariat avec l’Institut de Recherche sur les Musiques du Monde, le Centre Georg Simmel (EHESS), le Rize et avec le soutien du Ministère de la Culture.

Crédits photographiques : Oiseau en cage à Cacao, village Hmong en Guyane, décembre 2014, photographie de V. Ginouvès. (CC BY-NC-SA 3.0 FR)

3093641514_efa46430e0_o

Participez au lancement du calendrier de l'Avent du domaine public

Le 1 décembre 2014 à 18h30, - si vous êtes parisien ou si vous passez par cette ville ce jour là - venez participer  au lancement du calendrier de l'Avent du Domaine Public au NUMA Café (RDC Connect).

A la manière des calendriers de l'Avent, le collectif SavoirsCom1 offrira chaque jour de décembre la friandise d'une oeuvre élevée dans le Domaine Public... Pour 2015 ce sont les oeuvres d'Yvette Guilber, Milena Jesenská, Kandisky, Filippo T. Marinetti, Paul Otlet, Antoine de Saint-Exupéry...  et de bien d'autres encore qui pourront  désormais être diffusées, traduites, interprétées, ré utilisées librement par tou-te-s. Ces nouvelles créations intégreront elles aussi les communs de la culture. Et avant de partir fêter 3ème édition du Calendrier de l'Avent du domaine public, pour participer allègrement aux conversations, n'hésitez pas à lire le billet du 5 novembre dernier sur le site de SavoirsCom1 Pourquoi nous parlerons désormais de communs plutôt que de biens communs.

PROGRAMME

18:30 Accueil

19:00 Ouverture de la soirée et animation, par Alexis Kauffmann C'est quoi le domaine public ? par Lionel Maurel
Pause oeuvre 1, par Véronique Boukali
Calendrier : La genèse du projet, par Julien Dorra
Pause oeuvre 2, par Véronique Boukali
Calendrier : Présentation générale du calendrier par Thomas Fourmeux et Silvère Mercier
Pause oeuvre 3, par Véronique Boukali
Présentation du livre Pages Publiques par Hervé Le Crosnier et Nicolas Taffin
Pause oeuvre 4, par Véronique Boukali
Présentation du BookScanner, par Benjamin Sonntag
Pause oeuvre 5, par Véronique Boukali
Présentation des affiches réalisées pour l'occasion, par Sylvia Fredriksson et ses étudiants de La Sorbone
Pause oeuvre 6, par Véronique Boukali

20h Lancement officiel du calendrier 2015 : Apéro en musique du domaine public et numérisation de livres avec le BookScanner (n'oubliez pas d'apporter vos vieux livres !)

Et dès le mois de janvier une nouvelle fête est à prévoir, celle du 1er festival du domaine public lancé à l'initiative de Romaine Lubrique.

Crédits photographiques de l'image à la une : Miami University Libraries - Digital Collections Follow Meigs & Co., Incorporated Persistent URL: digital.lib.muohio.edu/u?/tradecards,1454 Pas de restrictions de droit connues.

Des "Européens" restés en Algérie indépendante aux actes de refus pendant la guerre d'Algérie : le parcours d'une historienne, Hélène Bracco

6888084601_e7e7b053f8_o

 

Le vendredi 21 novembre 2014, Hélène Bracco, historienne, présentera ses ouvrages à la librairie Le lézard amoureux, 28 rue Emile Zola à Cavaillon (83300), à 18h30.

 

L'autre face : "Européens" en Algérie indépendante, préface de Daho Djerbal. 2e édition revue et augmentée. Paris : Non Lieu, 2012. 223p.

Pour avoir dit non : actes de refus dans la guerre d'Algérie : 1954-1962. Paris : Paris-Méditerranée, 2003. 334 p.

"Soldats algériens de l'armée française en guerre d'Algérie : un appelé du contingent, Bachir Hadjadj" dans l'ouvrage collectif dirigé par Raphaëlle Branche et Sylvie Thénault, La France en guerre, 1954-1962 : expériences métropolitaines de la guerre d'indépendance algérienne. Paris : Éd. Autrement, 2008. 501 p. (Collection Mémoires, ; n°142).

Les sources sonores sur lesquelles s'appuient les publications d'Hélène Bracco  ont été déposées à la phonothèque de la MMSH et cataloguées sur la base de données Ganoub. L'annonce de cette présentation est l'occasion, pour l'équipe de la phonothèque, de mettre en ligne un nouvel entretien issu de son corpus, repris dans la deuxième édition de son ouvrage "L'autre face".

Titre :  Récit de vie d'un couple d’Européens engagés avec le FLN

Numéro de l'enquête : 4017

Date de l'enregistrement : 1er mars 2011

Lieu de l'enregistrement : Aix-en Provence

Durée : 1h

Accès au fichier son : http://multimedia.mmsh.univ-aix.fr/phonotheque-4017

Résumé de l'enquête : 
Hélène Bracco s'est déjà entretenue avec ce couple d’informateurs engagé au côté du FLN durant la guerre d’Algérie mais l'entretien n'était pas enregistré. Le mari est né en Algérie de parents espagnols naturalisés Français. L'informatrice refuse le terme de Pied-Noir puisque ses ascendants, de confession juive, sont arrivés en 1492 d’Espagne, avant la colonisation française de 1830. En 1959 le couple d’informateurs a fui au Maroc, après la découverte par les autorités françaises de réunions du FLN dans leur appartement. Après le tremblement de terre de 1960 à Agadir, le couple est rentré en Algérie où la femme a pu exercer la profession d’institutrice et le mari a continué son activité de formateur dans l’aéronautique. Par son activité et les liens entretenus avec le FLN, le mari a été amené à s’occuper de l’avion de Ben Bella et à le piloter lors de l’évasion d’Aït Ahmed de la prison de Lambèse. Le coup d’Etat de Boumédienne a bouleversé leurs vies, le mari s’est retrouvé au chômage et le couple sans paye pendant plusieurs mois. Actuellement, le couple se partage entre la France et l'Algérie même si, aujourd'hui, la vie quotidienne en Algérie leur paraît de plus en plus difficile Ils évoquent les conditions d'obtention de la nationalité algérienne. L’entretien se conclut sur les dates et souvenirs significatifs de la guerre d’Algérie. 

 

Crédits photographiques : Repas dans une école en Algérie en 1963, Mennonite Board of Missions - Photographs. Algeria Pax, 1955-1963. IV-10-7.2 Box 2 folder 27, photo #30, Mennonite Church USA Archives - Goshen. Goshen, Indiana. Pas de restrictions de droit connues.

 

La fabrique des patrimoines musicaux, 21 novembre 2014, Villeurbanne

RIZE-NOV20141-image

Le 21 novembre 2014 au Rize (Villeurbanne) est organisée une Journée d’étude sur le thème, La fabrique des patrimoines musicaux. Organisée par le CMTRA en partenariat avec l’Institut de Recherche sur les Musiques du Monde, le Centre Georg Simmel (EHESS), le Rize et avec le soutien du Ministère de la Culture, cette journée d’étude réunit chercheurs, représentants d’associations et d’institutions culturelles pour échanger sur les liens entre création musicale, interculturalité et action patrimoniale. À partir de leurs expériences respectives, les intervenants reviendront sur des actions menées en vue de fabriquer des patrimoines musicaux, sur l’évolution des catégories institutionnelles et les nouvelles collaborations articulant recherche scientifique et action culturelle.

La table-ronde inaugurale permettra d’évoquer les stratégies de mobilisation collective : dans quelle mesure le collectage musical, la fabrique d’orchestres ou l’organisation de festivals permettent-ils de relier des personnes ou des groupes sociaux distincts ? Quels sont les effets volontaires ou involontaires de ces mobilisations ? Les ateliers thématiques seront l’occasion de questionner les modalités concrètes de ces démarches, à travers quatre entrées thématiques : la gestion des archives, l’exposition et la publication, la transmission, la création participative. La dernière table-ronde visera à questionner les partages institutionnels : des Centres de Musiques Traditionnelles au Ministère de la Culture en passant par les DRAC, les associations militantes, les conservatoires ou départements d’université, les intervenants reviendront sur l’évolution des catégories auxquels ils se réfèrent, sur les assignations qu’elles produisent et sur les points aveugles des découpages institutionnels.

PROGRAMME

10h : Mots de bienvenue / Présentation de la journée
Xavier de la Selle (Le Rize), Yaël Epstein (CMTRA), Talia Bachir-Loopuyt (IRMM/Centre Georg Simmel)

10h30-12h : Faire de la musique ensemble ? Musique, interculturalité, territoires.
Cette table-ronde vise à faire retour sur des projets mobilisant la musique comme un enjeu interculturel et de développement territorial. On attribue souvent à la musique le pouvoir de relier des individus et des groupes par delà des frontières culturelles et sociales. Mais quel(s) lien(s) font effectivement émerger ces mobilisations, quel impact ont-elles ? Quels territoires sont concernés ou, à l’inverse, laissés à l’écart? Dans quelle mesure ces mobilisations  contribuent-elles à redéfinir des sentiments d'appartenance mais butent-elles aussi sur certaines frontières? Du collectage à la fabrique d’orchestres en passant par la création participative et des expérimentations pédagogiques, les intervenants reviendront sur les stratégies, outils et pratiques qu’ils ont développés pour saisir les réalités multiformes qui les entourent et susciter la rencontre de groupes sociaux pluriels autour de la musique.

Modération de la table ronde :
Denis Laborde (Centre Georg Simmel / IRMM)
Intervenants :
Gilles Delebarre (Responsable pédagogique Cité de la Musique, projet DEMOS)
François Bensignor (Président du Collectif des Musiques et Danses du Monde d’IDF)
Bruno Messina (Directeur Agence Aida / Festival Berlioz)
Philippe Fanise (Directeur artistique Le monde est chez nous)
Guillaume Veillet (Chargé de mission PCI, Conseil Général de Haute-Savoie)
Anne Damon-Guillot (Maître de conférence, Université Jean Monnet CIEREC)
Marc Villarubias (Directeur de la Mission de Coopération Culturelle de la Ville de Lyon)

12h00-13h00 : Patrimoine et création. Retour sur la.BA.la.BEL (CMTRA/ARFI) et la Folle Tentative d’Aubervilliers. Avec Yaël Epstein et Mélaine Lefront (CMTRA), Christian Rollet et Clément Gibert (ARFI), Olivier Le Comte (Compagnie Les Souffleurs).

14h00-15h30 : Ateliers
La question du « faire–ensemble » se décline différemment selon les activités et cadres institutionnels. Nous avons ici distingué quatre faisceaux d’action : la gestion des archives, l’exposition et la publication, la transmission, la création collective, dont chacun alimente une vaste littérature et qu’il s’agira ici d’envisager à l’aune des retours d’expérience. Quels sont les acteurs concernés par ces opérations, quelles « prises » mobilisent-ils pour appréhender la spécificité de leur territoire ? Dans quelle mesure s’associent-ils ou ne s’associent-ils pas ? Comment bâtir des passerelles entre les mondes de la recherche scientifique, de l’action associative, des institutions culturelles et de la création artistique ? Chaque atelier sera modéré par un acteur du champ concerné en concertation avec un chercheur.

Atelier « Que faire des archives sonores ? »
Un immense corpus de documents enregistrés sur le terrain a été constitué par le passé, aujourd’hui conservé au sein de différents centres de ressources. Les participants de l’atelier s’interrogeront sur les modalités de leur accès, de leur mise en relation et de leur dissémination. Comment cartographier ces archives ? Quelles questions juridiques et éthiques se posent pour leur valorisation? Quelle place ont les témoins dans ce dispositif ?
Atelier modéré par Véronique Ginouvès (MMSH Aix) et Rémy Besson (LLA-CREATIS, Toulouse 2)

Atelier 2 « Exposer / publier » 
De l’organisation d’expositions ou d’événements culturels à la production de disques, brochures ou « Atlas Sonores »,  cet atelier explore les processus de mise en public de patrimoines musicaux et les problèmes qu’ils font surgir. Qui participe à l’élaboration de ces objets? Quelle place ces auteurs accordent-ils aux divers matériaux (sons, images, paroles de certains « témoins »)? Qui en fait usage et quel impact ont ces mises en public ?
Atelier modéré par Xavier de la Selle (Le Rize) et Talia Bachir-Loopuyt (IRMM / Centre Georg Simmel)

Atelier 3 Transmettre des patrimoines ?
Cet atelier sera l’occasion de réfléchir aux liens entre les patrimoines des habitants d’un territoire et les lieux de transmission de la musique. Nous porterons ici notre attention à des projets et structures travaillant à l’échelle de certains territoires ou quartiers (ENM de Villeurbanne, DEMOS, Orchestre à l’école, « Fabriques d’orchestres » en Ile de France, chorales du CMTRA…). Comment s’effectue le choix des répertoires ? Quels sont les publics visés et effectivement atteints ? L’enjeu, ici, n’est pas la caractérisation d’un type de musique (écrite/orale, traditionnelles/du monde) mais aussi de mettre en relation des mondes qui, malgré toutes les occasions de rencontre, se connaissent mal : les conservatoires, lieux de concert, associations, écoles et collèges.
Atelier modéré par Martial Pardo (ENM Villeurbanne) et Marta Amico (IRMM / centre Georg Simmel)

Atelier 4 «  Créer ensemble  »
Depuis quelques années émergent, en milieu urbain et rural, de nombreux projets centrés sur la mobilisation des habitants et la création participative. Ces projets s’appuient sur le partage de savoirs, y compris entre musiciens professionnels et amateurs. Quelles en sont les visées, les effets, les difficultés ? Comment ce type de rencontre peut-il (ou non) induire la dynamique de « faire société » ?
Atelier modéré par François Bensignor (Président du collectif MDM-IDF) et Laura Jouve-Villard (IRMM / Centre Georg Simmel)

15h30-17h00 Table-ronde « Plus facile à faire qu’à dire !  Le jeu des catégories et des institutions »
« Musiques traditionnelles », « musiques du monde », « musiques actuelles », « patrimoine immatériel », « patrimoines de l’oralité »… Les « mots-clés » mis en avant par les acteurs artistiques, associatifs, institutionnels évoluent et s’ajustent en fonction de stratégies de positionnement variables. Nous porterons ici notre attention aux dynamiques  d’institution de ces  catégories. Comment expliquer que les acteurs du monde associatifs recourent aujourd’hui aux notions de "patrimoine immatériel" et de "patrimoines de l’oralité" alors qu’elles suscitent la méfiance parmi les chercheurs ?  Qui sont les experts du « patrimoine musical » et dans quelle mesure leurs pratiques entrent-ils en dialogue ou en tension ? Après un exposé introductif de François Gasnault, les intervenants reviendront sur l’évolution des catégories dans le paysage institutionnel français, sur le partage des rôles entre diverses institutions (collectivités, associations, universités etc.) et l'émergence de nouvelles collaborations reliant ces différents mondes.

Intervenants :
- François Gasnault (Conservateur du Patrimoine, chercheur, IIAC)
- Yaël Epstein (Directrice du CMTRA)
- Christian Hottin  (Direction Générale du Patrimoine, Ministère de la Culture)
- Hélène Hatzfeld (Secrétariat général du Ministère de la Culture, GIS IPAPIC)
- Laura Jouve-Villard (Doctorante « Musique » à l’EHESS, coordinatrice IRMM)
- Yann Laville (Conservateur - Adjoint au Musée d’Ethnographie de Neuchâtel)
Modération : Emilie Da Lage (Attacafa, Université de Lille 3)

17h00-18h00 : Compte-rendu des ateliers et discussion finale.

Lieu de la journée d’étude : Le Rize , 23-25 rue Valentin-Haüy, 69100 Villeurbanne

Organisation : Centre de Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes en partenariat avec l’Institut de Recherche sur les Musiques du Monde et le RIZE - Centre Mémoires, cultures, échanges

Renseignements, contacts et réservation : CMTRA (Centre des Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes) http://www.cmtra.org
Talia Bachir-Loopuyt : tbachir<@>noos.fr
Yaël Epstein yael.epstein<@>cmtra.org

Accéder au Rize
Bus C3 | arrêt Blanqui-Centre mémoires & société
Bus 38 | arrêt Blanqui-Centre mémoires & société
Bus 11 | arrêt Arago
Bus 198 | arrêt Grandclément
Tram T3 | arrêt Reconnaissance Balzac
Vélo’v | « Mémoires & société » rue Valentin-Haüy