Archives de catégorie : Actualités

Participez à l’enrichissement des archives sonores au salon Innovatives SHS !

L’équipe de la phonothèque vous attend mercredi 17 et jeudi 18 mai , à Marseille, Parc Chanot , Palais de l’Europe pour des ateliers participatifs organisés dans le cadre du salon Innovatives SHS.
Les inscriptions sont gratuites mais obligatoires, ici. Continuer la lecture de Participez à l’enrichissement des archives sonores au salon Innovatives SHS !

Appel à projets de l’UOH – Université ouverte des humanités

L’UOH – Université ouverte des humanités1 publie un nouvel appel à projets avec un focus sur le développement des usages. Le dépôt des pré-projets via des dossiers de candidature allégés doit être effectué pour le 30 mai 2017. Toutes les informations administratives sont indiquées ici. Continuer la lecture de Appel à projets de l’UOH – Université ouverte des humanités

  1. L’UOPH est une UNT – université numérique thématique consacrée aux Sciences humaines, Sciences sociales, Lettres, Langues et Arts : http://www.uoh.fr []

Des images inédites du patrimoine yéménite désormais accessibles en ligne

Les premières images inédites du fonds Fatima Al-Baydani-Alzawiya sont en ligne : un premier regard offert sur un fonds unique, et une réponse à la volonté affirmée de la chercheuse de promouvoir la culture yéménite auprès du plus grand nombre.

 

Fonds Fatima Al-Baydani-Alzawiya : Rencontre sur la plage d’al-Mahrah avec deux femmes narratrices de contes fantastiques, en présence de la traductrice de l’enquêtrice et une accompagnatrice locale

Un projet de diffusion ancré dès le départ de la collecte Continuer la lecture de Des images inédites du patrimoine yéménite désormais accessibles en ligne

La phonothèque au salon Innovatives SHS 2017

En 2017, l’institut des sciences humaines et sociales du CNRS a choisi d’organiser sa troisième édition du salon Innovatives SHS, salon de la valorisation en sciences humaines et sociales au Parc Chanot, à Marseille les 17 et 18 mai prochain1. Pour la première fois, l’équipe de la phonothèque de la MMSH y sera présente avec la présentation d’un projet de valorisation sur les sciences collaboratives.

Continuer la lecture de La phonothèque au salon Innovatives SHS 2017

  1. Ce salon professionnel est destiné à présenter une pluralité d’actions de valorisation de la recherche en sciences humaines et sociales à destination d’un public composé, en particulier, de décideurs économiques et politiques []

Usages des Patrimoines Numérisés, Paris, 28 avril 2017

La 5ème séance de la deuxième session (2016-2017)  du séminaire doctoral Acteurs de la numérisation du patrimoine et usagers des patrimoines numérisés : conservation, médiation, éducation, création et recherche du réseau UDPN, sera consacré à la médiatisation des archives.  Différents types d’usages (journalistiques, scientifiques, culturels ou artistiques) seront représentés à travers les points de vue de quatre intervenants issus d’horizons différents dans une table ronde :
Marie-Anne Chabin (Archive 17, Univ. Paris X Nanterre)
Véronique Ginouvès (USR 3125, Phonothèque MMSH)
Louise Merzeau (DICEN, Univ. Paris X Nanterre)
Valérie Schafer (ISCC, CNRS)
L’objectif sera de questionner la nature des fonds documentaires dans son articulation avec les remédiations numériques des formes archivistiques. L’objectif de cette séance est d’échanger autour des bonnes pratiques et de s’interroger ensemble sur les notions théoriques qui les sous-tendent.

Pour rappel la première session avait pour sujet Révolution ou transposition ? Les patrimoines numérisés au prisme de leurs utilisations  et s’était déroulée en six séances au cours de l’année universitaire 2015-2016.

La séance est coordonnée par Marie-France Chambat-Houillon (CEISME, Univ. Sorbonne Nouvelle), Céline Ferjoux (CARISM, Univ. Panthéon Assas, UDPN, USPC), Matteo Treleani (GERIICO, Univ. Lille 3)

Site de l’UDPN – Usage des patrimoines numérisés : https://udpn.fr/spip.php?mot51

Lieu du séminaire : Maison de la Recherche de l’UniversitéParis 3 (4, rue des Irlandais, 75005 Paris), Salle du Conseil, au 1er étage

Horaires : 10h – 13h

 

Crédits photographiques : tirage d’une photographie du studio de  Costică Acsinte (Roumanie), non daté, pas de restrictions de droit connues. Cote 2014090026_000

Libérons le droit d’auteur dans l’enseignement !

COMMUNIA lance une campagne d’information et une pétition1 sur rightcopyright.eu pour que les questions juridiques puissent être abordées de façon plus libre dans l’enseignement. L’objectif est d’influencer le législateur pour que les enseignants et les éducateurs utilisent enfin simplement tout type de documents dans le cadre de leur métier. Continuer la lecture de Libérons le droit d’auteur dans l’enseignement !
  1. COMMUNIA est un regroupement d’usagers dont l’objectif est d’élargir le domaine public et de développer l’accès, la réutilisation et le partage des biens culturels et de la connaissance, . COMMUNIA souhaite limiter l’exclusivité  du droit d’auteur à des proportions raisonnables qui n’imposent pas de restrictions inutiles sur l’accès et l’utilisation. []

Formation à la collecte au CNRPAH, Alger, avril 2017

Du samedi 1er au 5 avril 2017, une formation à la collecte, son archivage et sa valorisation a eu lieu au Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques – CNRPAH, suivie par une quinzaine d’étudiants, en master 1 et 2 d’ethnomusicologie1. Ce master, dont la branche algérienne a été créée par Maya Saidani, ethnomusicologue au CNRPAH, est dirigé, en convention avec l’université de Gabès et l’Institut supérieur des arts et métiers, par Mohamed Gouja, musicologue2. Continuer la lecture de Formation à la collecte au CNRPAH, Alger, avril 2017

  1. Option « Musique et musicologie, option recherche ». []
  2. Du 12 au 15 Avril 2017 un colloque sera organisé à Gabès en étroite collaboration avec le CNRPAH et l’université de Gabès, dans la lignée de la série de colloques que l’Institut supérieur des arts et métiers organise depuis trois ans. La thématique, cette année, portera sur le thème « Maghreb, Sahara, Sahel : unité et diversité culturelle ». []

J’ai un long voyage à faire, je ne sais qui le fera…

Jean-François Dutertre, le 10 mars, puis Jean-Michel Guilcher, le 27, ont décidé de partir en voyage et quitter le monde des musiques traditionnelles qu’ils avaient contribué à ré inventer. Le premier était chanteur, compositeur, collecteur, joueur de vielle et d’épinette ; le second ethnologue, chercheur, spécialiste de la danse traditionnelle en France, collecteur.

Tous les deux ont participé à une dynamique formidable pour la connaissance des musiques et des danses traditionnelles de France. Chacun avec un apport spécifique pour les phonothèques de l’oral. Pour ma part je retiendrai la méthode et la rigueur de la collecte chez Jean-Michel Guilcher et le questionnement critique et sensible de Jean-François Dutertre sur les questions de la diffusion des musiques traditionnelles et des collectages – en particulier lorsque dans son dernier métier il était délégué général à l’ADAMI – Société civile pour l’administration des droits des artistes et musiciens interprètes.

Où donc leurs collectes peuvent-elles être entendues aujourd’hui ? Une partie de celles de Jean-François Dutertre peuvent être entendues sur le site des Archives de Vosges. Une partie de celles de Jean-Michel Guilcher (98 notices) sont accessibles sur la base de Dastum.

« Je n’irai plus à la fontaine, le printemps s’en va » entonnaient gaiement Jean-François Dutertre avec Yvon Guilcher, fils de Jean-Michel, il y a quelques 40 ans. Les entendre donnent envie de chanter ou de danser avec eux…

 

Crédits photographiques : danse bretonne, photographie prise un an avant la naissance de Jean-Michel Guilcher en 1913, page 282 de l’ouvrage France from sea to sea, domaine public.

La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte, 24 mars 2017, MMSH

Le projet « La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte », de son acronyme HISTINÉRAIRES, se propose d’étudier les «  Mémoires de synthèse des activités scientifiques » des habilitations à diriger des recherches soutenues en histoire depuis le début des années 1990 jusqu’à 2010. Ce corpus inexploité, distinct du « travail inédit » souvent objet de publication et du recueil d’articles, constitue un gisement d’informations sur la communauté historienne contemporaine. Il est susceptible de nourrir une véritable sociologie de la profession et une étude de l’historiographie et de ses évolutions non plus fondée sur les écrits de quelques chefs de file mais ancrée dans la masse des parcours de recherche d’une génération d’historiens. Il prend acte de la valorisation de la réflexivité au sein de la communauté historienne et s’appuie sur les apports de la sociologie et de l’histoire des sciences. Cette séance participe de la volonté de dresser la cartographie d’une communauté telle qu’elle n’a jamais été entreprise en s’appuyant sur ce qu’en disent ses acteurs soit le projet d’une historiographie « vue d’en bas » pour reprendre un mot d’ordre devenu classique de l’historiographie. Continuer la lecture de La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte, 24 mars 2017, MMSH

#Freebasselday, 5ème anniversaire

Aujourd’hui cela fera 5 ans que Bassel Khartabil est en détention en Syrie. Ingénieur, défenseur du logiciel libre et contributeur au projet des Creatives Commons, Bassel a été enlevé sans raison particulière le 15 mars 2012. Il a été emprisonné, sans doute dans plusieurs établissements, et avec lui ont disparu quelques 65 000 syriens dans les geôles du régime qui a recours depuis 5 ans aux disparitions forcées1 . De Bassel, plus personne n’a entendu parler depuis plus d’un an.  L’habitude devient angoissante, désormais quatre billets dans ce carnet  s’insurgent contre cette détention, en 2013, 2014, 2015, 2016. Peu importe, le collectif de soutien de Bassel Khartabil est international et tenace. Cette année encore, prenez le temps de penser à lui, comme à l’un de vos proches, comme à une personne à laquelle vous tenez et qu’avec force vous souhaitez retrouver : Continuer la lecture de #Freebasselday, 5ème anniversaire

  1. Voir le documentaire « Disparus, la guerre invisible de Syrie », d’Etienne Huver et Sophie Nivelle-Cardinale, qui a reçu le 27 mai 2016 le prix Albert Londres dans la catégorie Audiovisuel []