Archiver les sources orales d’Histinéraires

Des historiens, des égo-histoires et des archives
Les historiens sont les chercheurs les plus familiers à l’usage des archives, sans lesquelles ils ne peuvent travailler. Or, dans le programme ANR Histinéraires le rapport s’est inversé : devenant objet de la recherche à travers le récit qu’ils font d’eux-mêmes, de leur parcours d’historien, académique comme intellectuel. Racontés d’abord dans les écrits des mémoires de synthèse des activités scientifiques de l’Habilitation à diriger la recherche (HDR), ils sont désormais enrichis par une série d’entretiens menés dans le cadre de l’enquête orale Histinéraires, et des quelques séances enregistrées du séminaire « L’écriture de soi des historiens ». Le programme est l’occasion de mettre en archive l’ensemble de ce corpus inédit. Forte de son expérience des archives orales de terrain et de sa collaboration avec les chercheurs, la phonothèque de la MMSH s‘est vue confier le traitement documentaire et la conservation des enregistrements sonores du projet Histinéraires. Continuer la lecture de Archiver les sources orales d’Histinéraires

Les bonnes résolutions sonores 2018 : sauvegarde sur le long terme et principes du FAIR

Les projets numériques se multiplient mais comment  savoir s’il sera toujours possible d’y accéder sur le long terme ? En 2015 nous nous en inquiétions déjà avec l’arrêt brutal de Crevilles et depuis cet été c’est la plateforme MedMem, pourtant soutenue par une institution solide comme l’Ina,  qui ne répond plus :

Et si nous profitions de la nouvelle année pour tirer la leçon de cette inquiétante situation1 ? Continuer la lecture de Les bonnes résolutions sonores 2018 : sauvegarde sur le long terme et principes du FAIR

  1. Il faudrait tenir le compte des disparitions des bases de données et autres projets en ligne, et vérifier où (et si) les données ont été récupérées sur un autre système. Ainsi depuis plusieurs mois maintenant – peut-être même depuis plus d’une année – le site e-corpus [http://www.e-corpus.org] où plusieurs centres de ressources académiques avaient placé leur données n’est plus accessible. Les liens renvoient la plupart du temps à des pages blanches… 10 références sont encore affichées à travers Isidore. []

Dive into Europeana to listen to the sea

In December, the Centre national de la recherche scientifique (CNRS) present music and sound archive collections, picked up from the following centres : Centre de recherche en ethnomusicologie (CREM), the Centre de Recherche sur l’Espace Sonore et l’environnement urbain (CRESSON) and from the phonothèque de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH). Continuer la lecture de Dive into Europeana to listen to the sea

Plongez dans Europeana pour écouter la mer

Au cours du mois de décembre, une sélection d’archives sonores du CNRS  – celles du Centre de recherche en ethnomusicologie (CREM), du  Centre de Recherche sur l’Espace Sonore et l’environnement urbain (CRESSON) et de la phonothèque de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH) – sur la thématique de la mer sont mises en avant sur la plateforme Europeana à partir des fonds d’Europeana Music. Continuer la lecture de Plongez dans Europeana pour écouter la mer

Yémen : rire de la guerre pour ne pas en pleurer…

Le 29 novembre 2017 à la MMSH, Fatima Al-Zawiya (IREMAM – AMU) et Jean Lambert (CREM – Nanterre) ont partagé lors d’une conférence organisée par l’Iremam des histoires drôles et des caricatures politiques du Yémen. Associer le Yémen et le rire semble une gageure… Mais s‘agit-il vraiment d’un oxymore ? C’est la question à laquelle les deux chercheurs, par leur expérience du terrain, ont répondu avec humour. Continuer la lecture de Yémen : rire de la guerre pour ne pas en pleurer…

La recette du mois : Comme un coq en pâte…

Pour mieux faire connaître les archives sonores de la phonothèque de la MMSH, une fois par mois le dernier lundi , nous vous faisons découvrir des recettes de cuisine enregistrées et révélées par les informateurs sur le terrain mais pour Noël, exceptionnellement, nous anticipons la parution d’une semaine. Le choix de ce mois-ci s’est porté sur les galettes, pain et brioches « figuratives »..

En décembre 2014, vous aviez entendu la recette de la crichenta, une brioche dont la recette était extraite de l’enquête 2688 , enregistrée le 11 Novembre 1982  par Danièle Musset1. auprès de Madame Marie Rostagni  habitante de Breil-sur-Roya.

Or, à l’écoute de l’ enquête 2691, enregistrée le 5 décembre 2008 par Danièle Musset auprès de Madame Joséphine Sassi habitante de Breil-sur-Roya Alpes-Maritimes, il est fait mention  d’un usage Continuer la lecture de La recette du mois : Comme un coq en pâte…

  1. ethnologue, ancienne directrice du Musée Ethnologique de Salagon de Haute-Provence []

Calendrier de l’Avent du domaine public 2018

Depuis 2013 le collectif savoirsCom1 publie un calendrier de l’Avent  qui nous permet de découvrir une sélection des nouvelles œuvres qui entreront dans le domaine public à l’aube de la nouvelle année.

Chaque jour du mois de décembre, retrouvez sur Aventdudomainepublic.org un portrait présenté par l’un des membres du collectif ou des contributeurs qui se sont invités. Vous pouvez également consulter la version québécoise du calendrier, où vous découvrirez  que les pipes, nuages ou les urinoirs de Magritte s’élèvent cette année dans le domaine public. Continuer la lecture de Calendrier de l’Avent du domaine public 2018

Clôture et nouveaux horizons pour le fonds Roche-Taranger

Le fonds Roche-Taranger, constitué d’enquêtes orales menées par des étudiants de l’Université de Provence1 entre 1977 et 1998, est issu d’un cours de littérature et d’un cours de cinéma dirigés par Anne Roche et Marie-Claude Taranger.

Ce fonds est important, non seulement par sa volumétrie (183 cassettes analogiques numérisées, 217 fichiers numériques issus de ces supports, plus de 164 heures d’archives sonores et 2,74 mètres linéaires d’archives papier) mais aussi par son contenu2. Continuer la lecture de Clôture et nouveaux horizons pour le fonds Roche-Taranger

  1. Devenue Aix-Marseille Université depuis 2012. []
  2. Le fonds Roche-Taranger comprend 5 corpus d’archives : Le corpus « Celles qui n’ont pas écrit » est le plus important en nombre d’enquêtes. Il rassemble des récits d’hommes et de femmes à propos de leurs souvenirs et de leur vision de l’histoire avant 1945. Le corpus « « Je vous le raconte volontiers parce qu’on ne me l’a jamais demandé… » : récits autobiographiques de français en Algérie, au Maroc, en Tunisie dans les années 1930 à 1962 » regroupe les témoignages de Français qui ont vécu entre 1930 et 1962 dans un pays du Maghreb. La majorité des entretiens porte sur des récits d’appelés de la guerre d’Algérie et a été enregistrée durant l’année universitaire 1990-1991. Le corpus « Le cinéma des années 1930 dans le midi de la France » regroupe des témoignages de contemporains ayant vécu l’arrivée du cinéma en Provence. Le corpus « Archives orales annexes au fonds Roche-Taranger » est constitué par des enregistrements qui accompagnent les enquêtes orales réalisées en majorité par des étudiants. On y trouve des conférences ainsi que des séances de téléenseignement sur la thématique du récit autobiographique. Enfin, le corpus « Documentation d’accompagnement du fonds Roche-Taranger » présente les documents manuscrits et tapuscrits relatifs à ces enquêtes orales, principalement des transcriptions d’élèves et leurs analyses correspondantes ainsi que des documents liés aux différentes publications des enseignantes. []

Trois offres de stage à la phonothèque de la MMSH

Au cours de l’année universitaire 2017-2018 la phonothèque Maison méditerranéenne des sciences de l’homme d’Aix-en-Provence (MMSH), est susceptible d’accueillir trois stages dans les domaines des archives et de l’informatique documentaire. Continuer la lecture de Trois offres de stage à la phonothèque de la MMSH

La recette du mois : la panade de Noël

Pour mieux faire connaître les archives sonores de la phonothèque de la MMSH. Le dernier lundi du mois, nous vous faisons découvrir des recettes de cuisine enregistrées et révélées par les informateurs sur le terrain.  Le choix de ce mois-ci s’est porté sur la recette de la panade de Noël.

La recette de la semaine est celle d’une panade  aux épinards extraite de l’enquête  59 enregistrée par Irène Ripert, en janvier 1981 à Bédoin dans le Vaucluse (84410). Elle a été publiée au format papier sur la revue Le Passadou en décembre 2008  (en langue provençale et française), à la page 16 du bulletin 854 « Bédoin Passadou » . En voici la version  orale originale  en langue provençale, qui associe les épinards…au miel1. Faire bouillir le volume d’un saladier d’épinards frais environ dans de l’eau salée, mixer ou écraser en purée et  faire réduire sur le feu pour éliminer l’eau et ajouter5 grosses cuillères de miel. Une fois cuit mais non caramélisé étaler sur la pâte en prenant soin de prélever une quantité suffisante de pâte pour la décoration en croisillons. Etaler encore un peu de miel sur le dessus avant de mettre au four 45 mn environ à 180°. )) :


La panade est une recette qui, par tradition se fait à Noël, en Provence, et plus couramment aux pommes en voici la recette (réalisée au beurre mais sans doute à l’huile d’olive à l’origine).
La pâte :
300 g de farine
150 g de beurre
3/4 de verre de lait
1/2 sachet de levure
1 pincée de sel
La garniture ((Je sélectionne toujours des fruits biologiques et j’utilise du sucre roux biologique également.)) :
6 pommes de votre choix
1 orange
1 citron
Sucre
La fabrication :
Bien mélanger farine et levure.
Faire une fontaine avec la farine, y ajouter la levure, le beurre coupé en dés, puis y mettre le sucre, le lait et le sel. Pétrir à la main boule homogène.
Si vous utilisez un appareil pour faire la pâte, mélanger d’abord la farine et la levure puis rajouter beurre, sucre, lait et sel, mettre sur épi pendant 45 secondes. Faire une boule homogène.
Râper les pommes et les placer dans une casserole avec un peu de sucre, y ajouter le zeste de l’orange et l’ajouter aux pommes râpées et cuire entre 5 et 8 minutes tout en remuant à l’aide d’une spatule de bois.
Étendre la pâte au rouleau, en gardant suffisamment de pâte pour la décoration, y étaler es pommes râpées cuites faire des croisillons avec le reste de pâte, rabattre les bords et couvrir tout le pourtour d’un cordon de pâte.
Enfourner à four chaud (180°C 45 minutes)
Au sortir du four, y verser le jus d’une 1/2 orange mélangé à une cuillère à soupe de jus de citron et saupoudrer d’un peu de sucre roux.

A l’origine le mot panade est une bouillie à base de pain, de lait, de bouillon, de beurre qui était consommée chaude et à laquelle on ajouter des jaunes d’œufs.
Ci6dessous quelques exemples de bases. Elles servaient, certes, à augmenter le volume mais aussi à faire ressortit le goût de l’aliment phare de la recette.
.Panade au pain était utilisée bien souvent pour les farces de poissons (ex : roulé de poisson) et se composait ainsi : 250 g de mie de pain dur trempé cassé et écrasé dans 3 dl de lait chaud, 1 cuillère à café de sel,. Mélanger et faire dessécher sur le feu ; laisser refroidir puis incorporer à votre poisson. Panade à la farine était utilisée plutôt pour les farces de viande grasse ou maigre. Bouillir 25 cl d’eau avec une pincée de sel et 80 g beurre, y ajouter d’un coup 150 grammes de farine hors du feu comme pour confectionner les choux et faire dessécher sur le feu pour décoller la panade des bords de la casserole. Panade à la pomme de terre : était utilisée pour les réaliser des quenelles ou des farces à base de viande. Il vous fait pour cela cuire 2 pommes de terre coupées en rondelles, les cuire et les laisser réduire dans 3 dl de lait avec 20 g de beurre, saler et poivrer. Ecraser la purée et une fois refroidie l’incorporer à la farce.
Panade de farine pour poisson et volaille et réaliser des quenelles : Mélanger 125 g de farine (ou moitié de semoule fine), 4 jaunes d’œufs et 80 g beurre fondu et mélanger avec 3dl de lait chaud ajouter sel poivre, muscade ou piment selon votre gout. Travailler la pâte sur le feu au fouet pour épaissir et ajouter votre volaille ou poisson mixé, rouler, façonner et fariner vos quenelles avant de les pocher et les placer dans un plat à gratin avec une sauce au four pour les faire gratiner.

  1. Voilà la recette transcrite : Préparer une pâte à foncer avec 300 g de farine de blé, 1 demi-verre d’eau, 1 verre d’huile , et une pincée de sel ((Vous pouvez aussi opter pour une pâte brisée au beurre []

A propos d'archives sonores et audiovisuelles