Comment sont nées les villes nouvelles de l’étang de Berre ? Histoire urbaine, histoire d’un territoire

Transformer le cadre de vie des gens n’est pas une tâche à prendre à la légère. Architectes, urbanistes, paysagistes, tous ont un impact important sur les milieux dans lesquels nous évoluons jours après jours. Comme tout technicien ou artiste, ceux qui participent à la planification, à la création ou à la conception de tels espaces portent un regard particulier sur leur travail. Il est alors intéressant de documenter la perception de l’histoire de ces différents professionnels afin de pouvoir confronter les points de vues.

René Borruey, architecte et historien, est aussi enseignant-chercheur à l’École nationale supérieure d’architecture de Marseille depuis 1994, et directeur du laboratoire INAMA. Dans le cadre d’un projet de recherche sur les villes nouvelles françaises1, il réalise 13 entretiens, menés entre 2003 et 2007, auprès de divers acteurs de l’Établissement public d’aménagement des rives de l’étang de Berre (EPAREB). Tous et toutes apportent leur perception, leurs anecdotes, leur compréhension du projet ambitieux qu’étaient les villes nouvelles. De l’architecte au paysagiste, de la programmatrice au directeur général adjoint de l’Établissement, René Borruey a voulu reconstruire, pas à pas, un tableau des évènements, des enjeux de l’époque et des jeux politiques les accompagnant. Ces entretiens constituent une des sources qui ont permis la rédaction du rapport de recherche : Les formes urbaines de la ville nouvelle des Rives de l’étang de Berre2.

Continuer la lecture de Comment sont nées les villes nouvelles de l’étang de Berre ? Histoire urbaine, histoire d’un territoire

  1. En 2003, le ministère de la Culture lance un appel à proposition de recherche interministériel « Histoire et Évaluation des Villes Nouvelles Françaises » (HEVN). Ce programme propose, 35 ans après la fondation de ces villes nouvelles : « d’interroger leur rôle significatif dans l’histoire urbaine récente. » | Ministère de la culture. Villes Nouvelles Françaises.  [en ligne]. Disponible sur : http://www.culture.gouv.fr/Thematiques/Architecture/Formations-Recherche-Metiers/La-recherche-architecturale-urbaine-et-paysagere/L-organisation-de-la-recherche/La-politique-incitative-a-la-recherche/Villes-Nouvelles-Francaises []
  2. BORRUEY René, BARTOLI Pascale, CARPENTIER Anne. Les formes urbaines de la ville nouvelle des Rives e l’étang de Berre : histoire du projet. [rapport de recherche]. Ministère de la Communication, BRAUP, ENSA-Marseille, Laboratoire INAMA. 2010, 183p. Disponible sur : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01824896 []

Utrecht, 8-12 juillet : la phonothèque aux DH2019

La phonothèque représentera l’équipe du Consortium des archives des ethnologues lors du congrès international Digital Humanities 2019  du 8 au 12 juillet prochain.

Accueillie par l’Université d’Utrecht, cette édition 2019 de la conférence internationale annuelle de l’Alliance of Digital Humanities Organizations, aura lieu dans la ville médiévale d’Utrecht, l’une des plus anciennes villes des Pays-Bas. La modernisation et la croissance rapides de la ville ont inspiré le thème directeur de la conférence : la complexité.

Le panel “Building community at the National and/or International Level in the Context of the Digital Humanities”auquel la phonothèque participera, réunit différents consortium labellisés par la TGIR Huma-Num qui sera aussi présente :

Cette table ronde se propose d’examiner différentes manières de ” former une communauté ” entre les acteurs de la recherche en sciences humaines et d’étudier comment ceux-ci se regroupent autour d’intérêts communs, en interaction avec des organisations existantes ou spécialement créées pour soutenir les sciences humaines numériques (infrastructures de recherche nationales ou européennes, réseaux professionnels, centres de recherche spécialisés, etc.)

L’objectif de ce panel n’est pas d’adopter une perspective purement comparative, mais de comprendre les enjeux du mouvement ” humaniste numérique ” et de mesurer l’impact des interactions entre les différents types d’organisations observées (institutions, réseaux professionnels, acteurs sociaux, etc.), à différentes échelles (locale, nationale, supranationale), sur la création et l’évolution des communautés. Il s’agit de comprendre comment ces différents niveaux s’articulent et si l’intégration à un niveau supranational peut être un facteur de cohésion et de durabilité.

Durant ces journées, Hélène Giudicissi, représentera la phonothèque et, en particulier, le 11 juillet elle fera le récit du voyage ethnographique proposé par le Consortium archives des ethnologues (en “image à la une” du billet) : A New Journey Through Shared Ethnological Archives For UnderstandingAnthropology: The “Archives Des Ethnologues”, A Multifaceted Consortium.

Vous pouvez accéder au programme détaillé de la conférence ici

Découvrez le poster du consortium des ethnologues :

 

Understanding mediterranean collections : des conférences publiques à Aix et à Marseille

Dans le cadre du réseau des centres de recherches en sciences humaines sur la Méditerranée (RAMSES), la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH), en partenariat avec le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM), les Archives Nationales d’outre-mer (ANOM), l’École française de Rome (EFR) et l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo), organise une école d’été internationale à Aix-en-Provence et Marseille, du 8 au 17 juillet 2019 sur le thème : “Understanding Mediterranean Collections”.

L’école propose de réfléchir à la manière dont les sciences humaines et sociales travaillent avec et sur les collections méditerranéennes. Elle réunira une vingtaine de participants venus de pays et d’horizons professionnels très différents qui suivront les modalités pédagogiques de l’école mais elle offrira aussi l’occasion de participer à plusieurs conférences publiques pluridisciplinaires, qui se tiendront à la MMSH et au MuCEM. Vous y êtes toutes et tous cordialement invité.e.s.

Conférences ouvertes au public

Understanding mediterranean collections

Lundi 8 juillet, 14h-16h : Les collections muséales d’Alexandrie : une perspective historique, par Marie Dominique Nenna (directrice du Centre d’études alexandrines), MuCEM-I2MP FORT SAINT JEAN (inscription préalable sur i2mp@mucem.org)

Mercredi 10 juillet, 9h30-12h :  deux conférences sur la thématique “Collections en conflits”. Karima Dirèche (Telemme) : Constituer le corpus des archives du web de la révolution du sourire. Quelques pistes de réflexion, suivie de Katia Bellan (AMU), Marseille filmée : images, histoire, mémoires, 1945, MMSH,  Salle Germaine Tillion

Mercredi 10 juillet, 16h30-18h30 : Collections en péril. Vols et dégradations sur patrimoine islamique par Omniya Abdel Barr(architecte, Victoria and Albert Museum), MMSH, SALLE DUBY

Vendredi 12 juillet, 14h-16h : Reconstituer les bibliothèques anciennes. Sources et méthodes par Patrick Latour (bibliothèque Mazarine), MMSH, Salle Germaine Tillion

Samedi 13 juillet, 9h30-10h30 : Les cahiers d’écoliers du fonds Roux par Dahbia Abrous (Inalco), MMSH, salle DUBY (inscription préalable sur ecole-umc@mmsh.univ-aix.fr)

Mardi 16 juillet, MuCEM-I2MP, Fort Saint-Jean

9h30-12h : Les archives numériques de la révolution tunisienne, par Houria Abdelkafi et Elisabeth Cestor commissaires de l’exposition (inscription préalable sur i2mp@mucem.org)

16h30-18h30 : Collections in the web archives, Anat Ben-David (sociologue, The Open University of Israel) introduction par Sophie Gebeil (historienne, AMU). Conférence en langue anglaise. (inscription préalable sur i2mp@mucem.org)

Mercredi 17 juillet, 9h30-12h : Les deux tentations des musées ethnographiques par Christian Bromberger (anthropologue, AMU), suivie de  Archiving ethnography? The impossibility and the necessity. Damned if we do, damned if we don’t. par David Zeitlyn
(anthropologue, Université d’Oxford), MUCEM-I2MP, FORT SAINT JEAN [conférence en langue anglaise]. (inscription préalable sur i2mp@mucem.org).

Lectures et films proposés en lien avec les conférences.

Crédits photographiques : Statue de Dusarès mutilée en basalte (Hauran, Syrie), vers 1925, collections photographiques de l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo). La statue proviendrait de Jhariyé, Shoubeih. Mission archéologique au Jebel Druze. Plaque de verre (13×18) publiée in Maurice Dunand, Musée de Soueida, p.37, n°42, Pl.7 n°42. CC-BY-NC https://medihal.archives-ouvertes.fr/medihal-00509517

La recette du mois : orties ou fanes de radis, bonnes pour la soupe

En continuation de la série des recettes du mois, nous partageons ce lundi une nouvelle recette de cuisine issue des archives sonores de la phonothèque de la MMSH. Ce mois-ci : la soupe aux fanes de radis ou aux orties.

Dans le cadre d’un stage réalisé en 2015 au Musée de Salagon, Pauline Mayer, alors étudiante en ethnobotanique, a réalisé une enquête sur la cueillette et la consommation d’herbes sauvages1 dans les Alpes-de-Haute-Provence. Elle a rencontré ainsi une douzaine de témoins amateurs de cueillette et de cuisine des plantes sauvages. Geneviève Riboud (enquête n°5787 dont un extrait est disponible en ligne) est une passionnée de botanique originaire des Hautes-Alpes, elles’est entretenue avec Pauline Mayer au sujet de l’origine de ses connaissances en botanique, des espèces comestibles locales et des recettes qu’elle tient de sa grand-mère. Continuer la lecture de La recette du mois : orties ou fanes de radis, bonnes pour la soupe

  1. La recherche a été réalisée dans le cadre de son mémoire de Master, soutenu en 2015 au Muséum d’histoire naturelle de Paris. Le stage de Pauline Mater s’est déroulé dans les Alpes-de-Haute-Provence, il a été encadré et financé par le Musée de Salagon. []

Pour l’amour de la guitare : apprendre l’ébénisterie en France et la lutherie aux USA

Le luthier Florian Deneuville à l’établi (Aix-en-Provence, mai 2019)

Florian Deneuville découvre la guitare et la musique à 7 ans en 1995, suite à un drame familial, la perte de son père. Il débute la guitare classique à l’école de musique du village de Lamanon. Il fera de cet instrument et de son goût pour le travail du bois une passion et un métier.

La passion de la guitare (Florian Deneuville, extrait de l’enquête n°5344)

Pour se familiariser avec la construction des guitares, il commence à en démonter et désosser certaines, avec un matériel rudimentaire. Continuer la lecture de Pour l’amour de la guitare : apprendre l’ébénisterie en France et la lutherie aux USA

La phonothèque aux états généraux de l’édition en sciences humaines et sociales

Les 17 et 18 juin 2019 se tiendront les états généraux de l’édition en sciences humaines et sociales organisés par l’EHESS. Le programme complet et mis à jour est accessible en ici.  Il sera question  des données de la recherche dans l’atelier sur le thème « Éthique de la publication (intégrité, déontologie, plagiat, etc.) » qui se tiendra le lundi 17 à 11h30 et réunira Michelle Bergadaà, Véronique Ginouvès et Matthieu Noucher. Continuer la lecture de La phonothèque aux états généraux de l’édition en sciences humaines et sociales

ANR Histinéraires : colloque à l’IHTP, les 13 et 14 juin 2019

Le programme ANR Histinéraires « La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte », s’est fixé pour objectif d’étudier les « Mémoires de synthèse des activités scientifiques » des habilitations à diriger des recherches soutenues en histoire depuis le début des années 1990 jusqu’à aujourd’hui. Ce corpus inexploité, distinct du « travail inédit » souvent objet de publication et du recueil d’articles, constitue en effet un gisement d’informations sur la communauté historienne contemporaine. Il est susceptible de nourrir une sociologie de la profession et une étude de l’historiographie et de ses évolutions non plus fondée sur les écrits de quelques chefs de file mais ancrée dans la masse des parcours de recherche d’une génération d’historiens. Il prend acte de la valorisation de la réflexivité au sein de la communauté historienne et s’appuie sur les apports de la sociologie et de l’histoire des sciences. Continuer la lecture de ANR Histinéraires : colloque à l’IHTP, les 13 et 14 juin 2019

Alpes de Lumière’s inventory of Provence dry stone sheds

The “Bories” operation was launched in 1956 by Alpes de Lumière, an association working on the preservation of the natural and cultural heritage of the region of Haute-Provence in south-eastern France, created by Pierre Martel. The use of paper cards as datasheets is a substantial practice in Pierre Martel’s process of documentation and promotion of the lower Alps territory.

The inventory aspect of the association’s work was central since its beginnings. The aim of mapping the heritage of the territory was to promote a revival of its rich cultural legacy while the region was highly affected by the desertification of its inhabitants, its economical activities and its cultural facilities during the fifties.

Filing index cards was one of Pierre Martel’s constant concern, who used to document each of his own discoveries on heavy paper cards. Continuer la lecture de Alpes de Lumière’s inventory of Provence dry stone sheds

La recette du mois : les mûres sauvages dans leur coulis

Pour mieux faire connaître les archives sonores de la phonothèque de la MMSH, le dernier lundi du mois, nous faisons découvrir des recettes de cuisine enregistrées et révélées par les informateurs sur le terrain.

Dans cadre d’un stage au Musée ethnologique de Salagon1, Pauline Mayer s’est entretenue en 2015 avec Jean-Yves Royer, spécialiste de la culture occitane dans une enquête (n°5781) sur les habitudes de cueillette de plantes sauvages dans les Alpes-de-Hautes-Provence. Continuer la lecture de La recette du mois : les mûres sauvages dans leur coulis

  1. La recherche a été réalisée dans le cadre de son mémoire de Master, soutenu en 2015 au Muséum d’histoire naturelle de Paris. Le stage de Pauline Mater s’est déroulé dans les Alpes-de-Haute-Provence, il a été encadré et financé par le Musée de Salagon. []

Nouvelles archives numériques au Proche-Orient : le son, l’image, le film et le web

Nouvelles archives numériques au Proche-Orient : le son, l’image, le film et le web. Enjeux du partage des données de terrain au Liban, en Jordanie et en Syrie, Beyrouth, 29-30 mai 2019 (programme mis à jour, informations et inscriptions : https://nanpo.sciencesconf.org)

أرشيفات رقمية جديدة في الشرق الأدنى: الصوت والصورة والأفلام والويب

تحديات تبادل البيانات الميدانية في لبنان والأردن وسوريا

محاضرات وجلسات نقاش باللغة الفرنسية مع ترجمة فورية للغة العربية

المدخل مفتوح للجميع بعد التسجيل: nanpo@sciencesconf.org

برنامج المؤتمر باللغة العربية

Continuer la lecture de Nouvelles archives numériques au Proche-Orient : le son, l’image, le film et le web

A propos d'archives sonores et audiovisuelles