Mexico, 24-29 juin : la phonothèque aux DH2018

La phonothèque représentera l’équipe du Consortium des ethnologues lors du congrès international Digital Humanities 2018 à Mexico, du 24 au 29 juin prochain.  Les organisateurs du congrès ont choisi l’image des ponts (bridges/puentes) qui se retrouve dans les différentes interventions. Ainsi, lors d’une première session intitulée Building Bridges With Interactive Visual Technologies1 sous la présidence d’Adeline Joffres, responsable de la coopération internationale à Huma-Num, les travaux réalisés en partenariat avec le consortium 3D-SHS dans le cadre du projet H2020 PARTHENOS seront notamment présentés. Dans ce panel seront présents, outre le consortium Archives des ethnologues, ceux de Cahier, Corli et Masa sous le titre communThe Impact of FAIR Principles on Scientific Communities in (Digital)Humanities. An Example of French Research Consortia in Archaeology, Ethnology, Literature and Linguistics. Leurs différentes expériences et les usages des principes du FAIR y seront présentés. Venez les écouter, jeudi 28 juin, de 11h à 12h30, Mexico City au Sheraton Maria Isabel (salle Constitución C).

En avant première, voilà le titre et le résumé de l’intervention collective du Consortium des ethnologues : Continuer la lecture de Mexico, 24-29 juin : la phonothèque aux DH2018

Collecter, écouter, partager

Le 30 mai 2018, s’est tenue à Marseille ( I2MP) la sixième séance, du séminaire sur la collecte ethnographique dans les musées de société, organisée par le département de la recherche et de l’enseignement du MuCEM et le Pôle Recherche-Musée de l’IDEMEC.

 Il s’agissait d’évoquer  la collecte du/des son(s) dans divers champs disciplinaires, l’accessibilité rendue possible par les ressources numériques et l’internet et le (ré)usages de ce(s)son(s) dans les domaines des archives,  et des pratiques  artistiques et muséales.

Les interventions, organisées en trois temps, ont  donné à entendre et à appréhender des méthodes, des outils innovants et des réalisations  ou des projets riches et prometteurs.

Enquêter, collecter, valoriser les sons de la recherche en sciences humaines et sociales

Tout d’abord, Continuer la lecture de Collecter, écouter, partager

Parcourir l’Iran à travers les archives de Christian Bromberger

Christian Bromberger, ethnologue, professeur émérite à l’université de Provence et ancien directeur de l’IDEMEC et de l’Institut français de recherche en Iran, a déposé à la phonothèque de la MMSH une partie des sources de sa recherche en Iran. Un premier corpus sonore, enregistré au début des années 1970 dans le cadre de sa thèse, porte sur les modes de vie et musiques traditionnelles du Gilan et le Turkmen-Sahrâ (zone nord de l’Iran). Ils donnent à entendre, souvent en gilaki, en turkmène ou quelquefois en persan, des récits de la vie quotidienne en Iran au début du 20ème siècle, comme les caravansérails ou les codes vestimentaires, mais aussi des chants et des morceaux musicaux. Ces archives sonores sont entièrement en ligne sur Ganoub, la base de données de la phonothèque de la MMSH.
Continuer la lecture de Parcourir l’Iran à travers les archives de Christian Bromberger

Archives en bibliothèques. Regards croisés, chercheurs et professionnels

Ces journées d’étude constituent la deuxième rencontre du projet Archives en bibliothèque. Elles s’intéressent aux papiers savants, entendus comme l’ensemble des documents de toute nature produits ou rassemblés par un savant (de l’érudit du XVIIe siècle au chercheur du XXIe siècle), qui sont aujourd’hui conservés dans des bibliothèques. Elles questionnent la façon dont la bibliothèque « archive » ce qui a déjà été, d’une certaine manière, archivé par le savant et à rebours évaluent la possibilité de « remonter l’archive », en identifiant les enjeux et les méthodes d’une histoire régressive de ces fonds. Continuer la lecture de Archives en bibliothèques. Regards croisés, chercheurs et professionnels

Le Consortium « Archives des ethnologues » aux Rencontres Huma-Num 2018

Pour la deuxième fois, la TGIR Huma-Num réunira une centaine de participants issus de la communauté scientifique et des institutions et infrastructures de recherche. Les Rencontres se tiendront à Ecully du 11 au 14 juin 2018, avec pour objectif de créer un espace d’échange entre les différents consortiums et services d’Huma-Num, les Maisons des sciences de l’homme et autres partenaires issus du domaine de la recherche en Lettres et SHS.

A travers un programme très riche, les participants évoqueront notamment l’interopérabilité des données, la conservation et l’archivage, la valorisation et le Linked Open Data.

Continuer la lecture de Le Consortium « Archives des ethnologues » aux Rencontres Huma-Num 2018

Venez fêter la journée internationale des archives à Beyrouth le 8 juin 2018 !

A l’occasion de la journée internationale des archives, la Phonothèque de la MMSH souhaite  porter un coup de projecteur sur l’exposition réalisée dans le Hangar de UMAM Documentation & Research le samedi 9 juin. Elle lance le début d’une succession d’événements qui se dérouleront sur les deux années à venir puisque le thème porte sur la commémoration des 100 ans de la création du Liban en 1920Lebanon 1920 – 2010: How Might We Commemorate this Centennial? Continuer la lecture de Venez fêter la journée internationale des archives à Beyrouth le 8 juin 2018 !

De Crémone à Paris. Itinéraire d’un luthier aux aspirations internationales

Le luthier Pierre Barthel, Paris, juin 2016 (photo HCH)
Le luthier Pierre Barthel, Paris, juin 2016 (photo HCH)

Pierre Barthel débute sa formation de luthier en 1974 à 18 ans. Il fait partie des « nouveaux luthiers », venus à ce métier non par filiation luthière ni racines mirecurtiennes mais « par hasard », dit-il. Vers 17 ans, alors qu’il souhaite devenir ingénieur du son, un documentaire lui donne envie de s’orienter vers la lutherie.

Continuer la lecture de De Crémone à Paris. Itinéraire d’un luthier aux aspirations internationales

De l’art de mener un entretien : retour sur un cours de Philippe Joutard

Philippe Joutard est intimement lié à l’histoire de la phonothèque de la MMSH puisqu’il l’a fondée en 1979 avec Jean-Claude Bouvier.  Ancien professeur d’histoire moderne à l’université de Provence (aujourd’hui Aix-Marseille Université) et à l’École des hautes études en sciences sociales (Paris), il a également été recteur des académies de Besançon et de Toulouse dans les années 1990.

Il est surtout l’historien moderniste qui, au début des années 1970, a initié des travaux d’enquêtes orales pour sa thèse et qui, face à des historiens français frileux et réticents, a lancé en France l’histoire orale. Continuer la lecture de De l’art de mener un entretien : retour sur un cours de Philippe Joutard

La recette du mois : le vin de cerises

Pour mieux faire connaître les archives sonores de la phonothèque de la MMSH. Le dernier lundi du mois, nous vous faisons découvrir des recettes de cuisine enregistrées et révélées par les informateurs sur le terrain.  Le choix de ce mois-ci s’est porté sur une recette de  vin de cerises.

L’ethnobotaniste Magali Amir a réalisé de nombreuses enquêtes de terrain en Haute-Provence et plus largement en France sur les usages des plantes dans  la société rurale . Pour le Parc naturel régional du Luberon, elle a ainsi collecté plus de 86 heures d’entretiens entre 1994 et 1995 qui ont été déposées à la phonothèque de la MMSH.  Lors de l’enquête 4077,  enregistrée le 15 avril 1998, elle interroge Katia Belleville,  une habitante de Saint-Saturnin-d’Apt  qui, au cours de l’entretien  nous dévoile sa recette de vin de cerises :

Continuer la lecture de La recette du mois : le vin de cerises

De la lutherie à la sculpture ou comment gagner en liberté créative

Mieke Bodart devant la porte du 14 Rue Paradis à Marseille vers 1974 (coll. Mieke Bodart)

Mieke Bodart est née et a grandi à Oldenzaal en Hollande. En 1968, après avoir passé son baccalauréat, elle intègre l’Ecole de lutherie de Mittenwald en Allemagne. Elle a 18 ans. Elle fait partie des «nouveaux luthiers », venus à ce métier non par filiation luthière mais par goût de la musique, du violon et des activités manuelles. Depuis l’enfance, elle aime « fabriquer ». Vers 8 ans, elle commence à apprendre à jouer du violon et démonte son instrument pour comprendre comment il est construit.

  1. Devenir luthier (Mieke Bodart, extrait de l’enquête n°5187)

Continuer la lecture de De la lutherie à la sculpture ou comment gagner en liberté créative

A propos d'archives sonores et audiovisuelles