Le cinéma des années 1930 dans le midi de la France

En 1984 deux chercheuses, Anne Roche et Marie-Claude Taranger, décidèrent d’intégrer un cours sur le cinéma des années 1930  avec des entretiens faits par les étudiants en DEUG1 Cinéma à l’Université de Provence2 pendant l’année académique 1984-1985. Ces enregistrement ont été déposés à la phonothèque de la MMSH avec le corpus de Celles qui n’ont pas écrit, les cassettes étaient simplement scotchées entre elles et le titre « Le cinéma des années 1930 » inscrit sur leur jaquette sans plus d’information. A la différence des autres enquêtes de la collection, aucune transcription ne les accompagnait.

Étudiant dans le cadre du master Métier du livre et des archives, médiation de l’histoire et  humanités numériques, j’ai réalisé l’analyse documentaire de ce corpus dans le cadre d’un stage. Les entretiens se concentrent sur les souvenirs d’enfance des informateurs à propos du passage du cinéma muet au cinéma parlant. D’après Marie-Claude Taranger, la professeure de cinéma qui avait lancé le projet et que j’ai rencontré, l’objectif était d’essayer de mieux comprendre l’impact du cinéma dans la société du début du dix-neuvième siècle à travers des témoignages oraux de ceux qui ont vécu cette époque. Je vous propose d’écouter quelques thèmes qui m’ont particulièrement intéressés :

A propos du passage du cinéma muet au cinéma parlant, les avis des informateurs sdivergent, même si la plupart d’entre eux disent avoir connu cette nouveauté avec enthousiasme.

En décrivant les limites techniques des premiers films parlant, un des témoin explicite pourquoi il n’a pas aimé cette innovation de prime abord : le cinéma parlant ressemblait à du mauvais théâtre.

L’ambiance des salles à l’époque du muet était gaie et bruyante et on se mettait dans la peau des personnages.

La description d’une séance de cinéma, démontre comment « aller au cinéma » pendant les années trente était particulier : il ne s’agissait pas de voir seulement un film, mais on y allait aussi pour les spectacles et les actualités. Le cinéma était le loisir le plus répandu.

Merci de vos commentaires si le sujet vous intéresse, vous pouvez écouter les 37 témoignages ici ou lire le catalogue documentaire de la collection sur le cinéma des années 1930 dans le Midi de la France.

Billet rédigé par Enzo di Marzo, Master 1,  Métier du livre et des archives, médiation de l’histoire et  humanités numériques, en stage à la phonothèque de la MMSH en mai et juin 2016.

Crédits photographiques de l’image à la une : Charlie Chaplin et Jackie Coogan dans le film The Kid, 1921. Domaine public.

  1. Diplôme d’études universitaires générales, supprimé en 2006. []
  2. Aujourd’hui Aix-Marseille Université. []

2 réflexions au sujet de « Le cinéma des années 1930 dans le midi de la France »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *