Le patrimoine oral en Bourgogne

Dans les années 1970, des associations du Morvan se sont mises en quête de répertoire musical et instrumental, de contes et de récits de tradition orale. Cette action s’est consolidée au fil du temps, professionnalisée, toujours dans le respect du témoin collecté. L’inauguration de la Maison du Patrimoine Oral en Bourgogne, le 20 septembre dernier à Anost, en est l’aboutissement. Elle est le fruit d’une concertation  entre les associations intéressées par le domaine, les collectivités territoriales (Parc, Région, Départements, Communautés de communes) et les services de l’Etat (DRAC, DIREN). L’oralité vient donc ainsi s’inscrire dans le patrimoine bourguignon, comme la 6ème maison à thème d’un  réseau bien ancré dans le territoire, après la maison du seigle (créée en 1989), celle des galvachers (1994), de Vauban (1996), de l’élevage et du charolais (1999) et des hommes et des paysages (2000).

Le pôle « archives sonores et audiovisuelles » de la Maison du Patrimoine Oral que dirige Mickaël O’Sullivan, numérise, documente et valorise des archives sonores sur l’ensemble du territoire bourguignon en collaboration avec les différents centres d’archives départementales, et régionales, le parc naturel du Morvan et l’association Musique Danse Bourgogne. Vous pouvez d’ores et déjà interroger la base de données et découvrir de nombreuses archives sonores et audiovisuelles.

Pour préparer cette maison du patrimoine oral, un colloque avait été organisé en septembre 2006 à Bibracte sur le thème « Le patrimoine immatériel : de la collecte à la restitution ». Il était déjà possible d’écouter les interventions et les débats mais, pour fêter cette nouvelle maison, les actes viennent de paraître. Ce petit ouvrage, joliment illustré, est une passionnante introduction au patrimoine immatériel. N’hésitez pas à vous le procurer, pour la modique somme de 15 euros, à la boutique du parc naturel régional du Morvan.

Et pour oublier l’hiver qui s’installe, faire revenir les beaux jours…, écoutez donc cette imitation de la mésange par Maurice Digoy.


2 réflexions sur « Le patrimoine oral en Bourgogne »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.