Clôture et nouveaux horizons pour le fonds Roche-Taranger

Le fonds Roche-Taranger, constitué d’enquêtes orales menées par des étudiants de l’Université de Provence1 entre 1977 et 1998, est issu d’un cours de littérature et d’un cours de cinéma dirigés par Anne Roche et Marie-Claude Taranger.

Ce fonds est important, non seulement par sa volumétrie (183 cassettes analogiques numérisées, 217 fichiers numériques issus de ces supports, plus de 164 heures d’archives sonores et 2,74 mètres linéaires d’archives papier) mais aussi par son contenu2. En effet, les témoignages recouvrent la période de 1930 à 1945. Ce sont des voix de personnes ordinaires mais qui ont pourtant beaucoup de choses à dire sur cette époque, parfois attendues, parfois inédites. Ainsi, ce fonds constitue à la fois un riche un outil de recherche mais aussi une promenade sonore qui s’étend du Maghreb au Nord de la France, de la part de témoins qui livrent leurs souvenirs sur les années 1930, le Front populaire, la Seconde Guerre mondiale ou encore l’arrivée du cinéma dans le Midi.

Classeurs contenant les transcriptions et analyses d’enquêtes déposés par Anne Roche et Marie-Claude Taranger à la phonothèque

Avec le soutien de l’ABES, l’ensemble des notices documentaires ont été rétroconverties dans la plateforme Calames. Désormais, l’ensemble des notices des enquêtes enregistrées et des archives papier qui accompagnaient le dépôt sont accessibles en ligne sur :

  • Ganoub : la base de données de la phonothèque
  • Calames : le catalogue en ligne des archives et manuscrits de l’enseignement supérieur3

Tous les entretiens ont été numérisés et les fichiers son peuvent être écoutés en ligne. Comme tous les fonds de la phonothèque, les notices documentaires des enquêtes peuvent être consultées sur différentes plateformes :

  • Defter : la fiche corpus « « Je vous le raconte volontiers parce qu’on ne me l’a jamais demandé… » : récits autobiographiques de Français en Algérie, au Maroc, en Tunisie dans les années 1930 à 1962 »  est consultable sur le « portail des archives du Moyen-Orient et des mondes musulmans à partir des fonds documentaires orientalistes conservés en France ».
  • Le portail du patrimoine oral, le catalogue collectif d’archives sonores et audiovisuelles sur les traditions orales
  • Clarin : La plateforme du consortium européen European Research Infrastructure for Language Resources and Technology
  • Isidore : la plateforme de recherche permettant l’accès aux données numériques des sciences humaines et sociales (SHS)

Au cours de son traitement, l’équipe de la phonothèque a fait découvrir la richesse de ces archives orales et a permis d’en écouter des extraits grâce à plusieurs billets publiés sur les Carnets de la phonothèque :

La phonothèque remercie toutes les personnes qui ont collaboré au traitement du fonds Roche-Taranger : Matthieu Andréani, Ariane Néroulidis, Alice Belgacem, Enzo di Marzo, Hélène Giudicissi et Anissa-Claire Adgharouamane.


Crédits photographiques :
– A la une : Three women floating on their backs, Simpleinsonia, mis en ligne le 22 mars 2016 (disponible sur Flickr), CC-BY-2.0
– Classeurs contenant les archives du fonds Roche-Taranger, photographie par Anissa-Claire Adgharouamane, 7 novembre 2017, CC-BY-NC

  1. Devenue Aix-Marseille Université depuis 2012. []
  2. Le fonds Roche-Taranger comprend 5 corpus d’archives : Le corpus « Celles qui n’ont pas écrit » est le plus important en nombre d’enquêtes. Il rassemble des récits d’hommes et de femmes à propos de leurs souvenirs et de leur vision de l’histoire avant 1945. Le corpus « « Je vous le raconte volontiers parce qu’on ne me l’a jamais demandé… » : récits autobiographiques de français en Algérie, au Maroc, en Tunisie dans les années 1930 à 1962 » regroupe les témoignages de Français qui ont vécu entre 1930 et 1962 dans un pays du Maghreb. La majorité des entretiens porte sur des récits d’appelés de la guerre d’Algérie et a été enregistrée durant l’année universitaire 1990-1991. Le corpus « Le cinéma des années 1930 dans le midi de la France » regroupe des témoignages de contemporains ayant vécu l’arrivée du cinéma en Provence. Le corpus « Archives orales annexes au fonds Roche-Taranger » est constitué par des enregistrements qui accompagnent les enquêtes orales réalisées en majorité par des étudiants. On y trouve des conférences ainsi que des séances de téléenseignement sur la thématique du récit autobiographique. Enfin, le corpus « Documentation d’accompagnement du fonds Roche-Taranger » présente les documents manuscrits et tapuscrits relatifs à ces enquêtes orales, principalement des transcriptions d’élèves et leurs analyses correspondantes ainsi que des documents liés aux différentes publications des enseignantes. []
  3. Grâce à un financement de l’ABES pour la rétroconversion sur Calames, de septembre à décembre 2017. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *