« C génial » : des collégiens à la rencontre de la culture scientifique

Le mercredi 11 Avril 2018, la Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme (MMSH) accueillait la finale académique du concours “C génial”, organisé par la fondation éponyme. Issu d’une co-organisation entre le service Culture scientifique du Rectorat et la MMSH, cet événement  récompense des projets en lien avec la culture scientifique et réalisés par des collégiens. Des domaines aussi différents que le « mieux vivre avec la technologie » (projet du lauréat académique),  la préservation de la biodiversité en milieu péri urbain (par l’installation de niches à oiseaux dans les établissements scolaires) ont été présentés à la MMSH.

 

Le matin, quatorze groupes concurrents, venant de toute l’académie ont été auditionnés par le jury  dans des salles de conférences aménagées pour l’occasion. Lors d’une visite des stands, chaque groupe expliquait son projet. Pendant les délibération du jury, les participants ont pu visiter la MMSH, et répartis en différents ateliers découverte, ils ont aussi participé à la recherche « en train de se faire ».

L’équipe de la phonothèque a eu le privilège de recevoir deux groupes de ces collégiens originaires d’Avignon, de Salon-de-Provence ou encore  de Fuveau. L’objectif de l’atelier était de  découvrir l’archivage des enquêtes de chercheurs, son utilité et quels champs professionnels en émanent. Ils ont ainsi pu découvrir toute la chaîne archivistique, de la collecte à la valorisation et l’organisation des données sonores dans la base Ganoub.

A partir d’un extrait d’enregistrement, les collégiens ont dû essayer de reconstituer son contexte, son intérêt pour la connaissance et son apport pour la science. Ils ont aussi  listé les informations nécessaires à son interprétation et son archivage : qui parle et avec qui ? quand cela a été enregistré ?  où ? pourquoi ?  Nous avions  sélectionné un enregistrement inédit qui précède l’un des premiers documents audiovisuels de la série BT sonore (Bibliothèque de Travail sonore) consacré au Hoggar et réalisé par l’ethnologue Marceau Gast en 1961.

L’enregistrement laissait apprécier les chants des enfants du Sahara, mais aussi exposait la correspondance entre ces jeunes et des élèves français (les interlocuteurs successifs lisaient les lettres qu’ils s’étaient envoyées) et devait permettre de comprendre le contexte de production de l’enregistrement1. Des passages lus par l’ethnologue mettaient une image sur les sons à intervalles réguliers, suscitant les questions et interventions de l’auditoire.

Les collégiens ont également eu l’occasion de se familiariser en direct avec la base de donnés Ganoub, accessible gratuitement et par tous. Répartis entre les deux salles de la phonothèque, ils ont effectué des recherches avec des mots-clefs ou bien de façon plus ciblée, avec un numéro d’enquête par exemple. Ceci leur a permis d’en découvrir le fonctionnement et in extenso la méthode d’archivage : les élèves ont vu de quoi se constitue une notice d’entretien, comment elle se compose ; ils ont écouté les liens streaming des extraits. Enfin, afin qu’ils se figurent concrètement comment on crée des pistes sonores mises en ligne, une présentation succincte du logiciel WaveLab leur a été faite.

C’est à 16h que le verdict est tombé : après avoir expérimenté les ateliers du jour mis en place, tous les participants de « C génial » se sont réunis dans l’amphithéâtre pour  la remise des prix. En présence de M. Beigner, Recteur d’académie, le lauréat pour la finale nationale à Paris a été désigné. D’autres prix ont été décernés, notamment un prix spécial de la MMSH en l’honneur de son vingtième anniversaire cette année.

 

Vous pourrez retrouver le détail de la remise  des distinctions sur le site de l’académie d’Aix-Marseille.

La phonothèque remercie l’ensemble des élèves et leurs accompagnateurs pour leur participation ainsi que la curiosité dont il ont fait preuve ce jour-là au cours de l’atelier.

Un grand merci également à Marwen Ayed (M2 En cross-Media Université de Sousse) Antoine  Berteau (L3 anthropologie) Marylène Mattei (M1 Métiers des archives et des bibliothèques. Médiations de l’histoire et humanités numériques), tous les trois en stage à la phonothèque de la MMSH, qui ont encadré les enfants durant cette après-midi.

Crédits photographiques :  images de Sylvie Laurens de la MMSH et de Marwen Ayed, Université de Sousse, pour les images prises sur le vif à la phonothèque de la MMSH (sous licence CC-BY)

 

  1. L’enregistrement a été réalisé dans le cadre de la production de documents pédagogiques pour les écoles Freinet, pour en savoir plus consulter le billet de Matthieu Andréani du 26 septembre 2014 : « In Tayent, l’ami du bout du monde » : Marceau Gast, Pierre Guérin et les documents sonores pédagogiques. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.