Les archives sonores entre phonétique, sciences humaines et sociales, sciences informatiques et patrimoine numérique

L’AISV, association italienne des sciences de la voix  (the Italian Association of Speech Sciences / l’associazione italiana scienze della voce) lance un appel à propositions pour son prochain congrès annuel qui se tiendra à Arezzo du 14 au 16 février 2019 organisé par le département des sciences de la formation, sciences humaines et de la communication intercuturelle.

Pour ce quinzième congrès, la thématique abordée est d’actualité à quelques semaines du discours de notre Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Frédérique Vidal qui a présenté le 4 juillet son plan national pour la science ouverte. Ainsi la conférence abordera tout à la fois les questions de données de la recherche de leur réusage et de leur accès, d’humanité numériques et de transdisiciplinarité, sous le titre Les archives sonores, entre phonétique, sciences humaines et sociales, sciences informatiques et patrimoine numérique1.

Problématique du programme2 :

Les archives sonores sont des artefacts3 qui se retrouvent dans nombre de domaines des sciences humaines et sociales, qu’il s’agisse de la phonétique (phonologie, dialectologie, sociolinguistique, linguistique corporelle), des technologies de la parole (élaboration du langage naturel, reconnaissance automatique de la parole), de l’histoire orale ou encore de la sociologie, l’anthropologie, la psychologie.

Ces archives contiennent des données en grand nombre. Elle sont pertinentes pour les sciences  humaines et sociales mais elles sont pourtant sous-exploitée, en particulier pour les études qui portent sur le patrimoine culturel immatériel. Les raisons sont nombreuses pour expliquer cette utilisation limitée, mais la plus critique est peut-être la fragmentation des archives, des dépôts institutionnels et des centres de traitement des données, ce qui nuit à l’accessibilité et à la réutilisation des ressources orales. La conférence vise à explorer la possibilité d’une collaboration plus étroite entre les spécialistes de la voix, les experts de l’analyse conversationnelle et de l’analyse des corpus, les ingénieurs du son et les historiens de l’oral.

Parmi les sujets de discussion possibles, sont proposés4 :

  • Quelles sont les enjeux soulevés par la réutilisation des archives orales à d’autres fins que les archives originales  ?
  • Quelles opportunistés offrent les archives orales aux technologies de la parole ?
  • Comment la linguistique peut-elle utiliser l’histoire orale ?
  • Quels intérêts et quels problèmes posent l’usage des archives d’histoire orale dans la recherche linguistique ?
  • Quels sont les avantages et les inconvénients posent  l’utilisation d’outils phonétiques dans les archives issues de recherches en histoire orale et en sciences sociales ? Les historiens de l’oral pourraient-ils bénéficier de collaborations interdisciplinaires plus étroites ?
  • Que faut-il faire pour assurer la préservation à long terme des dépôts numériques au-delà d’une description adéquate de leurs métadonnées ?
  • Comment aborder l’exigence que pose les questions éthiques et juridiques liées aux archives sonores ?
  • Quelles sont les opportunités et les défis pour le partage en ligne des archives de la parole ?
  • Quelles sont les normes établies et quelles sont les standards souhaitables ? Quelles sont les plates-formes de partage existantes et les idées de projets en cours d’élaboration dans le domaine ?
  • Quelles sont les possibilités offertes par l’Union européenne en matière de conservation et de gestion des archives orales ou de la parole ?

 

L’annonce en langue italienne : https://www.aisv.it/aisv2019/it/

L’annonce en langue anglaise : https://www.aisv.it/aisv2019/en/

Langues des interventions : anglais et italien

Les dates importantes pour proposer une contribution :
Soumission des résumés : 25 septembre 2018
Notification d’acceptation : 30 octobre 2018
Date de la conférence : 14 au 16 février 2019
Articles soumis : 15 mars 2019

Le comité d’organisation est composé de :
Fabio Ardolino (Università di Pisa)
Silvia Calamai (Università degli Studi di Siena)
Letizia Cirillo (Università degli Studi di Siena)
Caterina Pesce (Università degli Studi di Padova)
Duccio Piccardi (Università di Pisa)

Contact pour toute question auprès du comité d’organisation : aisv2019<at>gmail.com

 

Crédits photographiques : Visite du centre d’archives sonores du département de musicologie de l’Université Saint-Esprit de Kaslik, Liban, photographie de V. Ginouvès, mai 2018, CC-BY-NC.

  1. Titre italien : Gli archivi sonori al crocevia tra scienze fonetiche, informatica umanistica e patrimonio digitale – Titre anglais : Audio archives at the crossroads of speech sciences, digital humanities and digital heritage. []
  2. J’ai réalisé la traduction, si elle ne vous semble pas correcte parfois, signalez-les moi : le texte italien est accessible sur le site de l’AISV ou en note ci-dessous. []
  3. Le texte en langue italienne est le suviant : Gli archivi sonori sono artefatti comuni a molti campi delle scienze umanistiche e sociali, dalle discipline linguistiche (fonetica, fonologia, dialettologia, sociolinguistica, linguistica dei corpora) e le tecnologie del parlato (elaborazione del linguaggio naturale, riconoscimento automatico del parlato), sino alla storia orale e alle discipline etnografiche, sociologiche, antropologiche, psicologiche. Essi contengono una grande quantità di dati di rilievo per le scienze sociali e le discipline umanistiche ma, allo stesso tempo, rappresentano una risorsa poco sfruttata nel quadro del patrimonio culturale immateriale. Le ragioni di questo ridotto utilizzo sono molteplici ma forse la più stringente riguarda la frammentazione degli archivi, dei repository istituzionali e dei centri di elaborazione dati che mina l’accessibilità e la riusabilità delle risorse orali. Il convegno mira a valutare la possibilità di una più stretta collaborazione tra studiosi della voce, esperti di analisi conversazionale e di analisi dei corpora, ingegneri del suono e storici orali. []
  4. Le texte en langue italienne est le suivant : Tra i possibili temi di discussione:
    – Quali sono le criticità sollevate dal riutilizzo di archivi orali e di parlato per fini altri rispetto a quelli originali?
    – Quali sono le opportunità rappresentate dagli archivi orali per le tecnologie del parlato?
    – In che modo la linguistica può servirsi della storia orale? Quali vantaggi e problematiche implica l’utilizzo degli archivi di storia orale nella ricerca linguistica?
    – Quali sono i vantaggi e gli svantaggi associati all’utilizzo degli strumenti della fonetica nella ricerca storica orale e nelle scienze sociali? In che modo gli storici orali potrebbero trarre beneficio da un clima di più stretta collaborazione interdisciplinare?
    – Cosa occorre fare per garantire la conservazione a lungo termine degli archivi digitali, nonché un’adeguata descrizione dei loro metadati?
    – Come affrontare le delicate questioni etiche e legali relative agli archivi sonori?
    – Quali sono le opportunità e quali le criticità relative alla condivisione online di archivi di parlato?
    – Quali sono gli standard consolidati e quali quelli auspicabili? Quali sono le piattaforme di condivisione esistenti e le idee progettuali in fieri?
    – Quali sono le opportunità offerte dall’Unione Europea relativamente alla conservazione e dalla manutenzione di archivi orali e di parlato? []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.