Les temporalités du Sida : journée d’étude le 30 novembre 2018

Une journée d’étude sur le thème “Les temporalités du sida” aura lieu le 30 novembre 2018, dans les locaux de l’I2MP au MuCEM dans le cadre du séminaire “Collecter, conserver et exposer la lutte contre le VIH-sida” qui est organisé en partenariat avec le LabexMed et avec le soutien du Réseau Thématique 28 de l’AFS « Recherches en sciences sociales sur la sexualité ».

Les différentes interventions de la journée seront centrées sur les enjeux de la restitution des temporalités multiples de l’épidémie du VIH-sida dans la mise en récit muséale.

Si le terme épidémie désigne l’augmentation rapide de l’incidence d’une maladie en un lieu donné, sur un moment donné, le VIH-sida est aussi lié à la temporalité propre à l’avancée thérapeutique et à celle, individuelle, du temps vécu. Dans ce cadre, différents champs et mondes, les personnes infectées ou affectées, les soignants et chercheurs, les institutions les politiques rendent compte d’une relation à la temporalité unique.

Dans l’objectif de l’exposition sur le sida en cours, cette journée d’étude propose de réfléchir à la prise en compte des temporalités propres à l’épidémie du VIH-sida, et au traitement des temporalités vécues, individuelles et collectives.

Inscription :  i2mp@mucem.org

Programme :

9h30 – 9h35 : Présentation de la journée par les organisateurs.trices

9h35 – 12h30 : Comment aborder l’origine et la fin de l’épidémie de VIH/sida dans une exposition ?

9h35 – 9h45 : Introduction et modération de la matinée par François Berdougo, Médecins du Monde.

9h45 – 10h25 : Comment aborder l’origine de l’épidémie de VIH/sida dans une exposition ? Martine Peeters, IRD, TransVIHMI Guillaume Lachenal, Paris Diderot, laboratoire SPHERE

10h25 – 10h45 Pause

10h45 – 11h25 : Comment aborder la fin de l’épidémie de VIH/sida dans une exposition ? Joseph Larmarange, IRD Ceped Eve Plenel, Paris Sans Sida

11h25 – 11h55 : Discussion sur la matinée

11h55 – 12h30 : Comment aborder l’origine et la fin de l’épidémie de VIH/sida dans une exposition ? Conclusion de la matinée par Vinh-Kim Nguyen, IHEID, Genève ; Ecole de Santé Publique, Université de Montréal ; Collège d’études Mondiales, FMSH, Paris.

12h30 – 14h : Déjeuner

14h00 – 16h40 : Comment traiter des temporalités vécues, individuelles et collectives ?

14h – 14h15 : Introduction et modération par Marjorie Mailland, Réseau Santé Marseille Sud

14h15 – 14h45 : Les temporalités associatives Nicole Ducros, ancienne cheffe de projet RDR, Tipi ; coordinatrice des plaisirs, projet lieu de répit, association JUST Mylène Frappas, cadre de santé publique, mission Sida et toxicomanie de la ville de Marseille (1995-2015)

14h45 – 15h25 : La singularité des expériences des femmes et des enfants, Alice Desclaux, IRD, TransVIHMI ,Fabienne Hejoaka, IRD, TransVIHMI

15h25 – 15h45 : Discussion

15h45 – 16h : Pause

16h – 16h40 : La mise en récit des temporalités individuelles, Janine Pierret, directrice de recherche honoraire au CNRS Daniel Bizeul, Cresppa-CSU, CNRS-Paris 8-Paris Nanterre

16h45 – 17h15 : Conclusion et discussion

A partir de 18h, projection du film « Zéro patience » dans la salle du miroir (Vieille Charité – 2 rue de la Charité, 13002 Marseille), en présence de Didier Roth-Bettoni, journaliste et historien du cinéma LGBT

Résultat de recherche d'images pour "zero patience"

 

Image à la une : Bust of Cronus. Vatican. British Library 2013  Image taken from page 135 of « South by East. Notes of travel in Southern Europe. … With illustrations »  Aucune restriction de droits d’auteur connue. 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.