Marceau Gast et l'école nomade hal-03468741v1

Avent 2021 – Les archives de Marceau Gast, l’anthropologue pédagogue

Notes concernant les objets qui sont sur ma table de travail : Je passe plusieurs heures par jour assis à ma table de travail. Parfois je souhaiterais qu’elle soit le plus vide possible. Mais le plus souvent je préfère qu’elle soit encombrée à l’excès […] Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.17

Marceau Gast (1927-2010), ethnologue, spécialiste de l’alimentation, directeur de recherche au CNRS, dont les archives sont déposées à la MMSH, a recueilli et produit de nombreux matériaux sur ses différents terrains à travers l’Algérie, le Niger, le Yémen et la France – qu’il s’agisse du Queyras, où il a mené un terrain comparatif sur le travail du bois des coffres kabyles, ou des différents projets autour de la pédagogie Freinet menés avec Pierre Guérin. Soucieux de s’assurer la sauvegarde tous ces matériaux et de leur diffusion auprès du plus grand nombre1, il a documenté minutieusement dans différents carnets son terrain et ses documents qu’il rangeait dans ses chemises, ses classeurs, ses boitiers ou ses cartons.  Une des richesse de son fonds réside dans la multiplicité des supports et donne à lire les interactions entre les informations contenues sur les différents matériaux. Ainsi, les photographies viennent en soutien pour nous représenter visuellement ce que décrit à l’oral ou à l’écrit Marceau Gast. Les carnets de terrain nous précisent les dates, le contexte de rencontre avec les témoins, les relations sur le terrain et le cheminement de la pensée du chercheur. Les enregistrements sonores, donnent vie à tous les noms cités et  nous permettent d’entendre les instruments photographiés ou les situations racontées dans les carnets.

En guise de synthèse, et pour vous donner envie de mieux connaître ce fonds qui est loin d ‘être encore circoncis, ce billet vous présente rapidement, à travers une brève biographie de Marceau Gast, les différentes thématiques  présentes dans le fonds sous différents formats.

Marceau Gast, de l’enseignant au chercheur

Marceau Gast obtient en 1948 un CAP d’instituteur. La même année, il enseigne à Laghouat, El Oued (1948-1950) puis dans le campement de l’Amenokal (1951-1954) et pendant deux ans il devient  instituteur sédentaire à Tamanrasset (1954-1956). Il y enseigne le français, les mathématiques et participe même quelques séances de tir. Le lieu d’enseignement est une  hutte d’école construite de paille et de typhas qui sert à la fois d’école nomade et d’habitat pour l’instituteur2

Après cette période d’enseignement, passionné par son terrain, il devient stagiaire au CNRS en 1960 et débute ses recherches sur l’alimentation. Après avoir obtenu son doctorat en 1966, il continue à travailler autour des questions sur les traditions agraires, de consommation et de conservation alimentaire. En 1969, Gabriel Camps crée le laboratoire LAPEMO3, le laboratoire d’anthropologie, de préhistoire et d’ethnologie des pays de Méditerranée Occidentale, dont Marceau Gast en sera le directeur en 1985. Lorsque le “E” d’ethnologie disparaîtra du nom du laboratoire devenu LAPMO, Marceau Gast rejoindra l’IREMAM peut après, en 1990, comme responsable du pôle « Anthropologie » jusqu’à sa retraite en 1993.

L’alimentation

L’alimentation est un thème important pour Marceau Gast. Il s’agit du sujet de sa thèse Alimentation des populations de l’Ahaggar ; étude ethnographique écrite en 1968. Ses recherches sur l’alimentation concernent les techniques, les aliments mais aussi les moments de convivialité.

hal-03374436 – Fonds Marceau Gast – Alimentation de la population de l’Ahaggar – Le repas de dattes pilées

 

Planche contact du fonds photographique du Yémen

Nous suivons le chercheur et ses interactions avec ses témoins sur son terrain à travers ses multiples sources, comme ici par exemple, où nous suivons les modes d’alimentation d’une femme et de son bébé après l’accouchement4 :

Le mode alimentaire de la femme après son accouchement et celui de son enfant dans l’Ahaggar
Hal- 03388772 Fonds Marceau Gast – Alimentation de la population de l’Ahaggar
Carnet de mission Ahaggar : mars, octobre et décembre 1964 page 89

 

Enregistrer, les récits, la musique et la poésie

Sensible à l’usage du son Marceau Gast emportait avec lui systématiquement son magnétophone sur le terrain.

Mallette métallique ayant appartenu à Marceau Gast contenant un magnétophone, un micro, des bandes vierges et une batterie.
Mallette métallique ayant appartenu à Marceau Gast contenant un magnétophone, un micro, des bandes vierges et une batterie.

Outre ses nombreux entretiens, il a enregistré des situations de poésie et de musique contextualisées. Dans notre indexation, l’usage du terme “réalité musicale” est empruntée à la réflexion menée par Bernard Vecchione, dans le sens où photographies et enregistrements englobent la réalité de la musique comme une réalité complexe, d’ordre anthropologique.  Ainsi, les instruments de musique photographiés le sont toujours en situation,  reliés à ses enregistrements et ses notes, mais aussi à son engagement sur le terrain. Ainsi, Marceau Gast  a participé au Colloque international d’imzad de 2005, où il a fait une communication sur “Sauver l’imzad et son contexte en pays touareg”. 


Enregistrement d’une joueuse d’Imzad dans le Hoggar en 1964
L’imzad est un violon touareg. (Voir Marceau Gast, Textes touaregs en prose, p. 72)

La littérature, notamment des contes et des poèmes en Ahaggar et au Yémen, est aussi repérée, archivée et contextualisée .


Un homme récite des poèmes en langue tamahaq dans une oasis près d’Idelès à la fin de l’année 1964
Dans les années 1970, un homme au Yémen du nord parle des poésies, contes et proverbes ainsi que de leur transmission

Les archives de Marceau Gast, vont continuer à être classées et nous vous informerons de notre travail au fil de notre carnet. En attendant, vous pouvez consulter en ligne

  • Les archives sonores sur Ganoub
  • Les archives photographiques sur MédiHAL

A lire, l’expérience de Marceau Gast enseignant dans les classes nomades et en particulier sa pratique de la pédagogie Freinet racontée par sa fille : Nicole Fabreguas, “Un instituteurs chez les Touaregs”, Sahara-Sahel, a paraître, décembre 2021. Voir : https://www.entrevues.org/revues/saharien/

Image à la une : Marceau Gast et l’école nomade, 1954, CC-BY-ND-NC, hal-03468741v1.



Citer ce billet
Ceux qui passent à la phonothèque (2021, 18 décembre). Avent 2021 – Les archives de Marceau Gast, l’anthropologue pédagogue. Archives de la recherche & Phonothèque. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/svgu

  1. Marceau Gast a commencé à s’intéresser à l’organisation de ses archives et à leurs futurs usages dès 2004 en entrant en contact avec la phonothèque de la MMSH avec qui il a signé quatre conventions sur la conservation et la diffusion de ses fonds. Après son décès, ses archives ont été déposée dans un bureau à l’IREMAM et à la Médiathèque de la MMSH. Par ailleurs une partie des photographies du sud algérien a été confiée à la numérisation, sur un financement du service patrimoine d’AMU pour la numérisation (1902 clichés ont été numérisés). Le secteur Archives de la recherche est en train de repérer ces différents dépôts. Une lettre de don, confiant ces archives a été signée par l’ensemble des ayants droit (épouse et enfants) le 26 mars 2021 . []
  2. Enregistrement sonore “L’instituteur Marceau Gast présente ses élèves de l’école nomade au début des années 1960 et son contexte []
  3. Lien stable vers la notice d’autorité de la bibliothèque du Congrès : https://lccn.loc.gov/n84065780. []
  4. La recherche menée par Marceau Gast prend aussi son intérêt dans les comparaisons que ses sources permettent, comme par exemple ici la question de l’alimentation du nouveau-né qui a pu être reliée une recherche postérieure sur le colostrum, menée par l’anthropologue Joël Candau. []

Une réflexion sur « Avent 2021 – Les archives de Marceau Gast, l’anthropologue pédagogue »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.