Avent 2021 – La sociologie aixoise à travers les archives de Georges Granai et la re-découverte de son enseignement

E) Vingt Mille Lieues sous les mers – Conseil sait CLASSER les poissons. Ned Land sait CHASSER les poissons. Conseil établit le catalogue raisonné des poissons que Ned Land arraisonne. Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.156.

C’est en 1961 qu’est créée à la faculté des lettres d’Aix-en-Provence la section de sociologie, dont l’actuel département de sociologie est l’héritier. Le responsable en est Georges Granai (1922-1981), qui revient à Aix (où il fit ses études de philosophie près de vingt ans auparavant) après un début de carrière qui l’a mené à Paris, Lyon et Tunis.

Héritier intellectuel de Marcel Mauss, proche d’André Leroi-Gourhan (dont il fut l’assistant) et de Georges Gurvitch (qui dirigea sa thèse d’État), malheureusement tombé dans l’oubli, Granai est un des personnages importants de la vie universitaire aixoise des années 1960 et 1970. Il prend part aux chantiers pluridisciplinaires , telle l’enquête sur le village provençal menée par Georges Duby et le CESM1, et n’hésite pas à se rapprocher des économistes et des juristes, créant en 1969 l’Institut d’Aménagement Régional (IAR) avec Georges Meyer-Heine (1905-1984), structure qui persiste aujourd’hui sous le nom d’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme Régional (IUAR)2.

Granai oriente son enseignement vers la sociologie des phénomènes urbains dans un esprit d’application pratique : ses recherches s’inscrivent dans le cadre de divers contrats passés avec les ministères (Construction, Équipement) et les collectivités locales (Aix-en-Provence, Marseille, Toulon…).

Concernant l’enseignement, il est peut-être au coeur de son activité, ainsi que l’explique Pierre Lassave (directeur de recherches CNRS – EHESS), qui a été son élève :

Orateur hors pair, marchant de long en large sans notes, Granai fascinait son public en usant d’un langage imagé et accessible pour établir la différence entre connaissance pratique et connaissance scientifique ou pour décrire les voies et moyens de la rupture critique propre à la construction de l’objet sociologique. Il semble qu’après la disparition soudaine de Gurvitch en 1965, le chercheur plein de promesses des années 1950 ait abandonné son projet de thèse d’État, happé par une longue série de tâches pédagogiques, de recrutements et de direction de la recherche sur contrats.3

Cette thèse d’État jamais soutenue est peut-être ce qui a manqué à Georges Granai pour rester dans les mémoires : malgré l’importance de ses activités d’enseignement, de recherche, de direction administratives et scientifiques, il ne bénéficiait que du statut de maître-assistant. Il essaya durant les dernières années de sa vie de rattraper ce manque, désormais sous la direction de Jean-Paul Trystram, mais la maladie dès le milieu des années 1970, puis son décès prématuré en 1981 l’en empêchèrent.

Redécouverte de l’homme, collecte et traitement des archives

Ce n’est que récemment, lors de la table-ronde organisée pour les 60 ans du département de sociologie d’AMU en 2019 que Georges Granai est ressorti de l’ombre et a été mis en avant comme figure fondatrice :

Dans cet élan, une partie de ses archives, conservées depuis son décès par sa fille, Laure Granai, a été collectée par Pierre Lassave et Constance de Gourcy (maîtresse de conférence HDR – Mésopolhis) en 20204.

Fonds Granai - Cassettes et bandes
Échantillon de cassettes audio et bandes magnétiques issues du fonds Georges Granai

En 2021, le financement d’un prestataire par le département de sociologie a permis de classer le fonds et de rédiger un instrument de recherche. Une autre prestation, actuellement en cours, vise à prolonger ce classement et valoriser le fonds. Enfin, la numérisation des 23 bandes magnétiques qu’il contient vient d’être lancée – préalable indispensable au traitement des enregistrements qu’elles renferment – ainsi que d’une sélection de dossiers papiers. Cette restitution de la parole de l’enseignant Granai permettra par exemple une mise en perspective avec certaines notes préparatoires et transcriptions de cours.

De quoi nous parlent les archives Granai ?

Après quelques dossiers administratifs contenant curriculums vitae, listes de publications et traces de son passage à l’Institut des Hautes Études de Tunis à la fin des années 1950, le fonds contient de nombreuses notes et enregistrements de cours évoqués plus haut, entre autres : sociologie du travail, sociologie de l’aménagement, enseignements dispensés à l’IAR, séances sur le fait social, le changement social ou encore exposés oraux d’étudiants.

Le fonds Granai après son classement, juillet 2021

C’est également son activité en tant que chercheur que présente le fonds, dont les archives montrent combien Granai s’est investi dans la recherche sous contrat et dans son projet de thèse d’État, pour lequel nous disposons de nombreux tapuscrits accompagnés de remarques et corrections.

Un sous-fonds relatif à la commune de Monoblet (30), où résidait le producteur, témoigne de son investissement politique, en tant que membre du conseil municipal, mais également dans le projet de zone d’environnement protégée (ZEP), qu’il a porté de nombreuses années durant.

Enfin un dossier de correspondance reçue ferme le fonds, qui contient des lettres et cartes postales d’étudiants et de collègues, soucieux de son avis, de sa pensée, puis, malheureusement, de sa santé.

Fonds Georges Granai - Aperçu d une boite d archives papiers
Quelques dossiers et carnets relatifs aux enseignements de Georges Granai

Ces archives sont ainsi intéressantes en ce qu’elles contribuent à l’histoire de la faculté des lettres d’Aix-en-Provence puis de l’Université de Provence (donc d’Aix-Marseille Université) mais également parce qu’elles contribuent à restituer la pensée de leur producteur via l’étude de ses cours et de ses dossiers de recherche (dont sa thèse d’État). La présence d’études sociologiques des phénomènes urbains permet également d’en faire une source d’histoire locale.

L’aventure du fonds Granai montre finalement combien le sort des archives de chercheurs retraités ou décédés peut dépendre de prises de conscience actuelles pour leur intérêt patrimonial et scientifique. L’histoire des institutions universitaires ne peut se passer d’une démarche proactive de collecte de ces sources personnelles, qui documentent non-seulement la pensée de leur producteur mais tout le cadre institutionnel dans lequel celle-ci s’est déployée.

Puisque leurs producteurs ne travaillent pas seuls, les fonds d’enseignants-chercheurs se répondent et se documentent les uns les autres. Ils font alors apparaitre les réseaux professionnels, le cheminement des idées, les controverses, la trajectoire des politiques de recherche, a fortiori dans une époque, les années 1960-1970, qui est celle d’un développement de la recherche collective et de l’interdisciplinarité. À l’heure où cette dernière se voit de plus en plus invoquée, voilà un champ de recherche à même de mobiliser archivistes et chercheurs de différentes disciplines.

Ce billet est également accessible depuis la page web du département de sociologie d’Aix-Marseille Université.



Citer ce billet
Ceux qui passent à la phonothèque (2021, 15 décembre). Avent 2021 – La sociologie aixoise à travers les archives de Georges Granai et la re-découverte de son enseignement. Archives de la recherche & Phonothèque. Consulté le 20 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/svgr

  1. Laboratoire TELEMMe, fonds Georges Duby, voir les articles DUBY/11 à DUBY/19 sur la coordination des recherches rurales []
  2. Intervention de Jean-Pierre Simon lors de table-ronde de la journée G. Meyer-Heine de novembre 2016, qui évoque les enseignements de Granai à l’IAR []
  3. Pierre Lassave, “Georges Granai (1922-1981)”, Bulletin d’histoire de la sociologie, Association française de sociologie, N° 9, 2019, p.11 []
  4. Le fonds occupe 2.7 mètres linéaires : 1.2 mètres linéaires d’archives papier, 15 cassettes audio et 23 bandes magnétiques []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.