Avent 2021 – Le fonds Arsène Roux, collection de manuscrits de langues arabes et berbères

Je sens confusément que les livres que j’ai écrits s’inscrivent, prennent leur sens dans une image globale que je me fais de la littérature, mais il me semble que je ne pourrai jamais saisir précisément cette image, qu’elle est pour moi un au-delà de l’écriture, un «pourquoi j’écris» auquel je ne peux répondre qu’en écrivant, différant sans cesse l’instant même où, cessant d’écrire, cette image deviendrait visible, comme un puzzle inexorablement achevé. Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.12.

Extraits du fonds de manuscrits Arsène Roux : Manuscrit du Coran, 1700-1800 (http://cinumed.mmsh.univ-aix.fr/idurl/1/16921)

Le fonds Arsène Roux a été légué en 1974 au LAPEMO, laboratoire d’anthropologie, de préhistoire et d’ethnologie des pays de la Méditerranée occidentale1 alors dirigé par Gabriel Camps, qui était le directeur de rédaction de l’Encyclopédie berbère, publication qui sera ensuite rattachée à l’IREMAM2. En 2004, le fonds est déménagé des bâtiments de l’avenue Pasteur à la Médiathèque de la MMSH.

Professeur de linguistique spécialiste des langues arabes et berbères (norme iso 639 : ber) et auteur d’une thèse sur Le parler arabe des musulmans de Meknès en 1925, Arsène Roux (1893-1971) a recueilli tout au long de sa vie des archives et des manuscrits principalement au Maroc. L’ensemble est multiforme et regroupe des recueils de tradition orale, des notes de travail, des fichiers lexicaux, des tirés à part, des données bibliographiques, etc., constitués et compilés par le chercheur. C’est en particulier entre 1915 et 1940 qu’il recueille de nombreux manuscrits en arabe dialectal et berbère sur la littérature populaire marocaine du XVIe au XXe siècle.

Extraits des archives du fonds Arsène Roux : documentation de sa thèse sur Le parler arabe des musulmans de Meknès (http://cinumed.mmsh.univ-aix.fr/idurl/1/16890)
Extraits du fonds d’archives Arsène Roux : Notes personnelles sur le parler des Aït Atta prises par Arsène Roux à Erfoud en 1930 (Quelques textes du dialecte berbère des Aït Atta. Dialoques et textes ethnologiques : http://cinumed.mmsh.univ-aix.fr/idurl/1/103079)

Ces archives sont à la fois produites par Arsène Roux mais aussi par tous celles et ceux qui travaillaient avec lui ou des passionné·e·s de la langue berbère de son entourage. Il est ainsi possible de lire les écrits de ses élèves, de ses informateurs·trices et assistant·e·s, auxquelles viennent s’adjoindre ceux de ses collègues, souhaitant enrichir cette collection de référence dans le champ des études berbères.

Le fonds constitué à la MMSH a été classé et reconditionné par Harry Stroomer et Nico van den Boogert. Il est scindé en deux collections : celle des manuscrits (près de 200) en langue berbères ou arabes et celle des archives (notes, fichiers lexicaux, etc.). Une partie de ces collections a été numérisée et est consultable en ligne sur le site Cinumed de la MMSH.

Extraits du fonds d’archives Arsène Roux : Cahiers d’écoliers 120_01_037. Contes et chants en arabe ou en berbère, Ben Bouazza Allal, 1930-1935 – http://cinumed.mmsh.univ-aix.fr/idurl/1/101113 ; Matériaux lexicaux, Noms de parenté Zouaoua Français – berbère. Frère ainé, Arsène Roux – http://cinumed.mmsh.univ-aix.fr/idurl/1/102707
Extraits du fonds d’archives Arsène Roux : Parlers du Maroc central. Volume I, Arsène Roux (Registres manuscrits contenant thèmes et versions berbères : http://cinumed.mmsh.univ-aix.fr/idurl/1/103083)

Plusieurs documentalistes se sont occupé·e·s de ce fonds depuis son leg. Claude Brenier-Estrine a géré le fonds à l’IREMAM jusqu’à son déménagement à la MMSH3, puis Bérangère Clément en a eu la responsabilité, qu’elle a partagée ensuite avec Evelyne Disdier. En 2018, en collaboration avec plusieurs institutions de recherche et l’équipe de la médiathèque4 Salem Chaker puis Malika Assam, enseignant·e·s de langue berbère à Aix-Marseille université, ont porté un projet Collex lauréat sur le fonds qui s’est terminé en 2020.

Ressources en ligne sur le fonds Arsène Roux

Crédits photographiques :
– photographie de couverture :
Extrait du fonds d’archives Arsène Roux, Étude du droit musulman et coutumier dans le Sous, par El Bounâmani Si Lahcen, 1954, numérisé par la MMSH et diffusé sur le site Cinumed – e-mediatheque de la MMSH, tous droits réservés
– photographies d’archives et de manuscrits du fonds Arsène Roux (voir légendes associées) numérisé·e·s par la MMSH et diffusé·e·s sur le site Cinumed – e-mediatheque de la MMSH, tous droits réservés



Citer ce billet
Emilie Groshens (2021, 14 décembre). Avent 2021 – Le fonds Arsène Roux, collection de manuscrits de langues arabes et berbères. Archives de la recherche & Phonothèque. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/svgq

  1. Ce laboratoire perdra ensuite la lettre “E” d’ethnologie, pour se consacrer à la préhistoire. Il est difficile de donner une date précise sur cette “disparition” : sur les listes d’autorité de la bibliothèque du Congrès ou de la Bibliothèque nationale de France, aucune date sur le changement n’apparaît clairement. Nous continuons notre enquête… []
  2. Institut de Recherche et d’Etudes sur le Monde Arabe et Musulman []
  3. Lire Claude Brenier-Estrine, “Bibliothèque et documentation berbères : quel avenir au sein de la médiathèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme ?”, in Les manuscrits berbères au Maghreb et dans les collections européennes : localisation, identification, conservation et diffusion : actes des journées d’étude d’Aix-en-Provence, 9 et 10 décembre 2002, Méolans-Revel : Atelier Perrousseau, Kitâb Tabulae, 3, pp.19-26, ISSN 1773-7125 []
  4. Au sein de l’USR3125, Olivier Dubois bibliothécaire à la médiathèque, puis après son départ à la retraite, Hassan Moukhlisse, documentaliste, ont suivi le projet avec Bérangère Clément. Les institutions porteuses du projet scientifiques étaient : l’Institut de recherches et d’études sur les Mondes arabes et musulmans (UMR 7310), l’Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM-Rabat, Maroc), le LACNAD EA 4092 de l’INALCO – Langues et Cultures du Nord de l’Afrique et Diasporas  – Institut national des langues et civilisations orientales et la Chaire de langue et littérature berbères, Universita degli Studi di Napoli (Dipartimento Asia Africa. []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.