La chanson comme acte d’opposition et/ou de résistance

affichhe chanson

Le lundi 17 janvier, à l’ARSH – UFR Arts et sciences humaine, Université Grenoble – Alpes, se tiendra une journée sur le thème La chanson comme acte d’opposition et/ou de résistance organisée par Anne-Marie Granet, historienne,  dans le cadre de l’Atelier Images-sons-mémoires – AtISM au sein du LAHRA, laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes (UMR 5190).

 

Matinée, à partir de 10h,  Chanter, un acte politique

Yvan Gastaut (Université de Nice) : La vie politique sous l’influence des airs populaires (fin 19èe – début 21ème siècle)

Philippe Bouchardeau (LARHRA) : Contester en chanson au 19ème siècle

Après-midi, à partir de 14h, Archiver les chansons de résistance

Perrine Poupin (École d’architecture de Grenoble) : Lutter en chantant dans le Nord de la Russie : le cas du conflit contre le projet de décharge géae à Shies

Véronique Ginouvès (Médiathèque MMSH, secteur archives de la recherche) et Elisabeth Cestor, (MUCEM) : Chanter dans des langues minoritaires : les fonds de la phonothèque de la MMSH.

Intermède

Chorale Les chorageuses (luttes féministes, ouvrières, sociales) avec Perrine Camus (UGA- LARHRA)

 

Date 17 janvier

Horaires 9 h 30 – 17 h

Lieu Salle B1 – ARSH- 1er étage

La journée se tient en présentiel mais aussi en zoom, en cliquant sur ce lien :
https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/97142833628?pwd=MkJCZmQrOUFpSTNvSW5VZEFRUTAzUT09

 

Crédits photographiques, The Freedom Singers, quatuor formé en 1962, Albany State College, Albany, Georgia, qui reprenait des chants pour défendre les droits civiques. En savoir plus. CC-BY-NC-SA


4 réflexions sur « La chanson comme acte d’opposition et/ou de résistance »

Répondre à Clément Roux Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.