Films Sardan

Rushes sonores des films ethnologiques : comment les archiver ?

La numérisation des documents sonores et audiovisuels du fonds déposé par le chercheur Jean Pierre Olivier de Sardan à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme se concrétise par 139 fichiers numériques1. Lors de mon stage j’ai écouté et traité les fichiers son associés aux films La bouche déliée et Sassalé

Pour mieux comprendre la méthode de travail du chercheur, j’ai réalisé un entretien téléphonique avec Jean-Pierre Olivier de Sardan. Il m’a expliqué la façon dont les enregistrements sonores avaient été réalisés en même temps que les prises de vue mais aussi au cours d’enquêtes préliminaires. Les enregistrements ont été effectués avec un magnétophone Nagra par un ingénieur du son sur des bandes magnétiques tandis que les images étaient réalisées par une caméra 16mm. Toutefois, si les bandes son ont été montées suivant le scénario du film, nombre de rushes sonores n’ont pas été utilisés. Ce billet est l’occasion de les suivre sur les lieux d’enregistrements et de découvrir leur contenu.

Les fichiers sonores du film La bouche déliée

Les rushes sonores issus du film La bouche déliée ont été enregistrés au Niger dans le village de Kokomanimé et Tessa. La période de production des fichiers sonores du film s’étend de 1964 à 1969. La totalité des enregistrements pour ce film sont en langue Zarma, avec quelques bribes de français. Ces fichiers témoignent des différentes étapes de la préparation et de la cérémonie de mariage. Ils donnent à entendre des chants de femmes et d’hommes, des instruments de musique comme le tambour, des instruments à corde et à vent, des sons liés aux pratiques quotidiennes comme l’utilisation de la houe, le travail des femmes, l’élevage des bovins et l’ambiance du village. D’autres sons sont ceux de l’ambiance de la construction de la tente nuptiale (Tende) par les femmes, l’arrivée des invités et une discussion entre le futur marié et son beau-père. Jean Pierre Olivier de Sardan a réalisé aussi deux interviews en langue Zarma avec le chef de canton et un interprète et l’autre avec le père du marié. Ainsi, ces rushes sonores sont consultables sur Calames. Nous avons été étonnée, pendant notre stage, d’en découvrir une partie sur le site du Centre de Recherche en Ethnomusicologie – CREM : l’équipe des ethnomusicologues du LESC – laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparatives. Jean-Pierre Olivier de Sardan n’en avait plus vraiment le souvenir mais il suppose qu’il s’agissait d’un premier dépôt au musée de l’Homme au moment de la réalisation du film. Cela nous fait comprendre qu’à l’ère analogique des copies de fichiers pouvaient aussi être réalisées que ce n’est pas toujours chose simple de déterminer quel est l’original et quelle est la copie. La totalité de ces enregistrements correspond à une durée de 3h 30mn, une durée inférieure à la totalité des enregistrement des bandes son conservés par la MMSH, 4h 36mn. 

Le fonds sonore du film La bouche déliée conservé au musée de l’Homme a fait l’objet d’un contrat de dépôt signé par Gilbert Rouget, chef du département d’ethnomusicologie du musée de l’Homme avec Jean-Pierre Olivier de Sardan le 18 février 1970. Il concerne 22 bandes magnétiques datés de 1964 à 1969. Ce fonds est constitué des enregistrements de chants, d’homme, de femmes et d’enfants. Il contient aussi une discussion entre une veille femme et un homme, les chants d’une vieille femme. Ils sont consultables à travers le lien suivant : https://archives.crem-cnrs.fr/archives/collections/CNRSMH_I_1970_022/ 

Les fichiers sonores du film Sassalé

Pour ce film qui porte sur l’esclavage des paysans pauvres au sein du village de Sassalé, aujourd’hui renommé Katanga au Niger, la période de production de ces rushes s’étend de 1971 à 1972 et ils sont aussi en langue Zarma. Pour ce film, les enregistrements sonores que l’on ne retrouve pas dans les séquences du film sont plus nombreux. Ainsi, ont été enregistrés des chants rythmés d’homme et de femmes, la danse des jeunes filles, divers instruments à corde, l’ambiance du village et une discussion historique à Sassalé. D’autre part, Jean Pierre Olivier de Sardan a réalisé des entretiens en langue Zarma avec Mounkeila un interprète et d’autres avec Boubakar et celui du vieux Alidu et un homme sur les captifs à Sassalé. Les rushes sont en ligne sur le catalogue Calames. L’écoute de ces enregistrements sonores a permis d’identifier précisément s’ils font partie du film. 

Une bande sonore ce n’est donc pas uniquement ce que l’on entend dans un film, la richesse des rushes doit aussi être prise en compte car ils donnent à entendre la complexité du contexte et font mieux comprendre le message qu’a voulu transmettre le chercheur. Tout récemment un numéro spécial sur les rushes a été publié par la revue Sonorités sous le titre : « Du film aux archives audiovisuelles… et réciproquement : itinéraires de rushes ». Il montre la complexité de ces rushes, qu’ils soient sonores ou accompagnés des images, « la sinuosité de leur itinéraire, du film à l’archive et réciproquement, en passant par montage et remontage, dépôt et re-visite »2. Sa lecture pourra éclairer le travail que j’ai réalisé.

 

Astou Ndoye Seck Master 1 métiers des archives et des bibliothèques, médiation de l’histoire et humanité numérique.

Crédits de l’image “à la une” : images extraites des films Sassalé (9min 47s) et La bouche déliée (3min 46s ).



Citer ce billet
Ceux qui passent à la phonothèque (2022, 23 juillet). Rushes sonores des films ethnologiques : comment les archiver ? Archives de la recherche & Phonothèque. Consulté le 25 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/svhv

  1. Le fonds audiovisuel analogique est constitué de 100 cassettes audios, 34 bandes magnétiques sur bobine, 4 cassettes VHS ; à ces supports s’ajoutent 3 boites d’archives et des fichiers nativement numériques le. []
  2. Editorial de Florence Descamps, « Itinéraires de rushes », Sonorités, n°47, 2021 []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.