image de la piece de theatre Juke box sur mer

Un 501ème billet pour fêter les réusages des archives sonores

Depuis la création de ce carnet, 920 billets ont été publié, celui-ci est le 501ème que je rédige. Pour marquer ce petit événement qui me renvoie à quelques 15 ans en arrières1, j’ai voulu partager mon texte avec toutes celles et ceux qui utilisent les archives et créent, publient ou communiquent en s’appuyant sur les enregistrements mis à la disposition du public. J’ai déjà évoqué plusieurs expériences de réusage  alors en voilà trois partagées très récemment, toutes à fois étonnantes, réflexives et généreuses.

Phonoremix est une série de podcasts conçue et réalisée par Marion Dupuis (CRAL/CNRS) et Lisa George (Centre Norbert Elias/CNRS), aux oreilles affutées aux archives et à la recherche en sciences humaines et sociales2. Je vous laisse découvrir ces podcats qui mettent à l’honneur les archives sonores du secteur archives de la recherche de la Médiathèque de la MMSH. Les deux ingénieuses ingénieures ont fait écouter à des chercheur·es en sciences sociales des entretiens archivés qui avaient été utilisés dans le cadre de recherches antérieures. Enregistrées parfois depuis un demi-siècle, voilà que ces archives se réveillent et se transforment en matière vivante pour continuer à participer à l’analyse du monde contemporain.

 

On dit souvent que lorsque les données sont ouvertes, on ne peut jamais savoir comment elles seront revisitées, transmises ou réutilisée. En ce début d’année nous avons reçu par courriel un bel exemple d’inattendu… Un peu comme si des petites souris s’étaient cachées à la Phonothèque et avaient observé son fonctionnement3. Le résultat est présenté dans une pièce de théâtre Jukebox-sur-Mer où de façon interactive le public propose un numéro d’inventaire et où le·la témoin et l’enquêteur·trice rejouent l’enquête de terrain…4. La mise en ligne de ce fonds a été possible grâce au travail de l’association pour l’histoire et le patrimoine Seynois et du travail archivistique de France Besson-Girard5.

Mise a jour 2023 : Le spectacle Juke-box-sur-Mer par la compagnie Badass Fracasse s’est tenu également le 11 juin 2023 dans le cadre du festival national Cocktail Malakoff : https://malakoffscenenationale.fr/theatre-71/archives/saison-2022-2023/jukebox-sur-mer

La proposition de réusage qui s’appuie sur des archives de la Médiathèque de la MMSH est l’oeuvre de Jérémie Nicolas. Elle a pris pour nom Haraka. Il s’agit d’une installation métallique circulaire où le visiteur pénètre par un couloir plongé dans une pénombre brisée par un bref rail de lumière. Au cœur du cercle, une voix tombe du ciel, une question posée par un historien spécialiste de la guerre d’Algérie qui a recueilli les témoignages de harkis. La réponse qui surgit est musicale. Elle restitue les récits dramatiques et contradictoires des supplétifs de la guerre, leurs silences, leurs hésitations, les manques au cœur des discours qui expriment l’indicible d’un événement traumatique6.

 



Citer ce billet
Véronique Ginouvès (2023, 2 avril). Un 501ème billet pour fêter les réusages des archives sonores. Archives de la recherche & Phonothèque. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/svj6

  1. En réalité, les premiers billets datent de 2004, envers et contre toute réalité numérique d’une période où Hypothèses n’existait pas encore car j’ai rétro-publié une série de billets issus d’un wiki qui risquait de laisser évaporer un travail que mené dans les Andes en 2004 avec toute une équipe de collègues ethnomusicologues, muséographes, archivistes et bibliothécaires. []
  2. Le mixage et l’habillage sonore ont été réalisés par Simon Garette, CRAL/EHESS. []
  3. Mais je n’ai jamais rencontré aucune de ces souris. []
  4. La représentation théâtrale s’est tenue en juin 2022 dans le cadre de l’initiative Entre Meufs de la compagnie Badass fracasse, créée par Morgane Janoir et Margaux Vessié. Les comédiennes étaient Pauline Darcel et Léna Monème, la mise en scène était réalisée par Arielle Noy Gsell. []
  5. France Besson-(Girard était à cette période en M2 à l’ENSSIB, aujourd’hui elle est bibliothécaire spécialiste du département d’études Est-asiatiques à la bibliothèque de l’université de Genève. []
  6. Une première présentation de l’installation sur le site de la MSH Nord est décrite ici : https://web.archive.org/web/20220911053741/https://www.mshparisnord.fr/autres-evenements-lies-aux-recherches-de-la-mshparisnord/haraka-2021 ; un article du Point contemporain y revient avec plus de précisions (n° 25, 2022), https://web.archive.org/web/20220629141321/http://pointcontemporain.com/focus-jeremie-nicolas-haraka. L’installation devrait être présentée à la MMSH et la MSH de Montpellier en 2023. []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.