La Libye est-elle documentée aux ANOM ?

Les Archives nationales d’outre-mer conservent et communiquent des archives qui peuvent intéresser les chercheur·e·s de la MMSH, une sélection est présentée dans ce carnet sous la rubrique Anom.

On pourrait croire que la Libye en est absente, et les fonds relatifs à l’Algérie conservés aux ANOM sont bien connus ; mais non ! Une frontière avec l’Algérie, la surveillance des confréries, la nécessité pour le gouverneur général de se documenter, la seconde guerre mondiale, tous ces éléments ont concouru à l’existence de dossiers sur la Libye et surtout sur le Fezzan aux ANOM.

Libye, carte, ANOM GGA 29H2

On les trouve dans plusieurs séries d’archives différentes. Entre 1869 et  1954, les services du gouverneur général accumulent des renseignements, sur les tribus (GGA 29H1), et sur la confrérie Senoussiya (GGA 16H).

Description des tribus Touareg, ANOM GGA 29H2

L’état-major des armées rédige en 1902 une étude précise sur la Tripolitaine, peuplée de 750.000 habitants (Arabes et Berbères). Sept à huit caravanes en partent chaque année pour le Soudan. Le Fezzan est une oasis, contrôlée par les frères de l’ordre des Senoussiya, considérée comme une “secte” qui influence aussi la Tunisie, l’Algérie, le Maroc et le Tchad, écrit l’état-major (GGA 29H2). C’est son influence politique qui passionne l’autorité française. Cette confrérie est surveillée dès 1874 en raison de ses rapports avec l’Allemagne (91 2U 23) et encore dans les années 1940 (GGA 3R).

Jean-Louis Triaud a écrit l’histoire de cette confrérie musulmane vers 1900,  alors installée au Tchad. Il a décrit son rôle dans le réseau commercial. Cette puissante confrérie est organisée comme un Etat mais dans des sociétés nomades. Les dirigeants senoussistes sont lucides sur le rapport de force avec les Français (JL Triaud, Tchad 1900-1902 : une confrérie musulmane, la Sanusiyya, face à la France, Paris, L’Harmattan, 1988).

Rapport de renseignement sur l’exhumation d’El Mahdi Senoussi, 1952, ANOM GGA 3R275

Le cabinet civil du gouverneur général s’intéresse au voyage du roi Idriss Ier https://fr.wikipedia.org/wiki/Idris_Ier_(roi_de_Libye) en Algérie en 1953, et aux frontières, tandis que le cabinet militaire collecte de nombreux renseignements sur la Libye, de 1939 à 1958, y compris donc après l’indépendance (GGA 3R) .

Le Fezzan a été administré par la France de 1943 à 1951, suite à sa conquête par la France libre en 1943 : toute une partie du fonds ministériel 81F est consacrée à cette mission.

Plus tard, l’Organisation commune des régions sahariennes, bras armé du ministre du Sahara  entre 1957 et 1962 , pense à la Libye pour envisager l’évacuation du pétrole algérien : elle conserve le traité de 1955 avec la Libye, et la délimitation de frontière de 1956. Les services du ministère chargé de l’Algérie reçoivent encore en 1963 des informations sur la situation politique en Libye (81F 538).

Quelques fonds d’archives d’origine privée concernent également la Libye : Madeleine de Lyée de Belleau, femme de lettres, exploratrice, photographe et artiste, , a laissé un carnet de route sur la Tripolitaine en 1935, quelques textes comme “Sables roses de Libye : la première française à Ghat” et quelques photos de Libye (67 APC). Le fonds de la Société commerciale Fezzan-Tchad 1943-1951 est contenu dans celui de la compagnie de chemins de fer Bône-Guelma (156 AQ 103). Enfin dans un contexte bien plus tardif, en 1999, le couple de scientifiques Edmond et Suzanne Bernus a fait un voyage en Libye, d’où il a rapporté un cahier de tournée et des photos de gravures et peintures rupestres (224 APOM).

Isabelle Chiavassa

Archiviste-paléographe, actuellement conservatrice en chef aux ANOM, plusieurs postes d'archiviste occupés à Paris, Marseille et Aix, 28 articles publiés et 3 autres sous presse.

More Posts


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Isabelle Chiavassa (29 juin 2023). La Libye est-elle documentée aux ANOM ? Archives de la recherche & Phonothèque. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/svjk


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.