A la découverte de la Discoteca di stato – ICBSA, Rome

Les 4 et 5 juillet 2023, dans le cadre du programme MedMus – Méditerranée(s) musicale(s) : Techniques, circulations et représentations – XIXe-XXIe siècles Panagiota Anagnostou (école française d’Athènes) et Séverine Gaby-Thienpont (IDEMEC, UMR7307), ont organisé un atelier pour tenter de lister les bonnes pratiques de l’archivage des données recueillies sur le terrain. En effet,  leur projet pluridisciplinaire1, qui traverse le bassin Méditerranéen et trois écoles françaises2 privilégie la collecte sur le terrain. L’objectif est, à la fin du programme, de donner accès aux archives sonores enregistrées, dans la mesure du règlement des questions juridiques et éthiques. L’atelier, fructueux et constructif, s’est terminé sur le terrain des archivistes,  par une visite à  l’ICBSA, l’Istituto centrale per i beni sonori ed audiovisivi, anciennement nommé “Discoteca di Stato”.

Le Secteur archives de la recherche / Phonothèque de la Médiathèque SHS de la MMSH et l’ICBSA ont signé une convention de collaboration scientifique le 9 octobre 2019 pour faciliter les échanges entre les deux institutions. Cette convention s’appuie en particulier sur le travail mené par Matteo Cialone dans le cadre de sa thèse, “L’ethnomusicologue, l’archiviste et le magnétophone” – ED055, en cours, sous la direction d’Olivier Tourny (IDEMEC) et Christine Esclapez (PRISM).

Merci à  Luciano D’Aleo et à Corinna Ranzi de leur disponibilité et de la transmission de leur savoir. La rencontre avec l’équipe de la numérisation a été l’occasion de la découverte d’un portail encore trop méconnu, créé en 2018, sur la chanson italienne : http://www.canzoneitaliana.it … on peut s’en douter, tout n’est pas en écoute libre et renvoie pour la variété à des plateformes payantes après quelques secondes d’extrait, mais plusieurs disques du domaine public sont écoutables dans leur totalité ainsi que la majorité des enregistrements de musique traditionnelle, dont voilà quelques sélections :

A virrinedda, interprété par Ros:a Balistreri (Sicilia) : www.canzoneitaliana.it/a-virrinedda.html

Amore mio non piangere, interprété par Giovanna Daffini (Emilia Romagna) www.canzoneitaliana.it/amore-mio-non-piangere.html

Buongiorno macellaro interprété par Michele L. Straniero (Toscana) www.canzoneitaliana.it/buongiorno-macellaro.html

Et j’ai eu la joie de réentendre le groupe des Pouilles Arakne Mediterranea où Giorgio Di Lecce nous réjouit de ses percussions : Canterina (Te pizzicau) : www.canzoneitaliana.it/canterina-te-pizzicau.html

Dommage que les références discographiques ne soient pas mieux précisées. Il est seulement indiqué pour ces morceaux “Mostra delle Regioni” ce qui correspondent sans doute à l’exposition de 1961 à Turin pour le centenaire de l’Unità d’Italia,ceci sans plus d’information. Mais ne boudons pas notre plaisir… à vos oreilles !

A lire également,pour en savoir plus sur l’activité de l’ICBSA : https://icbsaitalia.hypotheses.org

Crédits de l’image “à la une” : détail d’un phonographe à jeton vers 1910, phogr. Séverine Gaby, 5 juillet 2023, CC-BY-NC.

Merci à Matteo Cialone pour sa relecture.



Citer ce billet
Véronique Ginouvès (2023, 10 juillet). A la découverte de la Discoteca di stato – ICBSA, Rome. Archives de la recherche & Phonothèque. Consulté le 5 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/svjo

  1. Plusieurs chercheur·e·s de différents horizons sont impliqués dans ce projet qui croise musicologie, anthropologie et histoire des techniques. []
  2. Trois écoles françaises sont impliquées : l’institut français d’archéologie orientale (IFAO); l’École française d’Athènes (EFA) et l’École française de Rome qui finance le projet. []

Une réflexion sur « A la découverte de la Discoteca di stato – ICBSA, Rome »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.