Appel à communication : Hommage à Marceau Gast

Les 14 et 15 mars 2011, deux journées en hommage à Marceau Gast seront organisées à la maison méditerranéenne des sciences de l’homme, là où ce chercheur décédé récemment, avait son laboratoire. Salem Chaker et Hélène Claudot-Hawad,  organisateurs de ces journées, ont choisi de reprendre dans le titre de leur journée le nomadisme de cet ethnologue, certainement l’un des meilleurs spécialiste du monde touareg :

Un ethnologue entre Sahara, Kabylie, Yémen et Queyras : Marceau Gast (1927‐2010), Itinéraire, terrains et recherches

Marceau Gast, Directeur de recherches honoraire au CNRS, est décédé le 25 juillet 2010 à Aix-en-Provence, après avoir lutté durant de longues années contre la maladie. Ethnologue, il a été un précurseur des études sur l’alimentation, les techniques et la culture matérielle traditionnelles des Touaregs de l’Ahaggar (dans les années 1960), avant de s’engager dans des thématiques d’anthropologie sociale : structures de la parenté, héritage, histoire et tradition orale de ces populations sahariennes. Mais le Sahara central et l’ethnologie n’ont pas été son unique horizon : ouvert à la comparaison, il a travaillé aussi sur la Kabylie, au Yémen, dans le Queyras et en Haute Provence et participé à de nombreux programmes interdisciplinaires associant ethnologues, préhistoriens, anthropologues, nutritionnistes, biologistes…

Après avoir commencé en 1948 une carrière d’instituteur au Sahara, notamment chez les Touaregs (1951‐1956), il entame en 1959 sa carrière de chercheur au CRAPE/Musée du Bardo d’Alger, où il engagera une collaboration d’une quarantaine d’années avec Gabriel Camps. En 1969, Marceau arrive à Aix‐en‐Provence avec Gabriel Camps qui fonde sa nouvelle unité de recherche à l’Université de Provence, le LAPMO, équipe associée au CNRS, que Marceau dirigera de 1985 à 1990, avant son intégration dans l’IREMAM (UMR 6568). Pendant cette période « française », il s’impliquera activement dans la vie scientifique collective : membre de plusieurs comités de rédaction et de nombreuses associations scientifiques, il est également élu au Comité national du CNRS. Admis à la retraite en 1992, Marceau a continué à avoir une vie scientifique très active, à travers de nombreuses publications, une participation régulière à l’Encyclopédie berbère dont il a été l’un des fondateurs, des conférences publiques où ses dons de passeur de savoirs captivaient toujours l’assistance.

Ses nombreux ami(e)s et collègues, du Sahara, du CRAPE (aujourd’hui CNRPAH), du LAPMO (aujourd’hui LAMPEA), de l’IREMAM et d’ailleurs voudraient à l’occasion de cette rencontre rendre hommage à l’homme et au chercheur à la carrière remarquable, par la profondeur de son ancrage dans un terrain, sa diversité et son ouverture aux disciplines connexes, son ouverture à l’Autre et aux autres, notamment aux jeunes chercheurs qu’il était toujours prêt à aider et à conseiller. La journée recevra des témoignages sur l’homme et le chercheur, des bilans et perspectives sur ses travaux et son apport dans les différents domaines où il est intervenu au cours de sa carrière.

Elles s’articuleront selon les axes suivants :

1. Marceau Gast instituteur au Sahara

2. Marceau Gast au CRAPE‐Musée du Bardo : ethnologue des Touaregs de l’Ahaggar

3. L’apport de Marceau Gast aux études sur l’alimentation des Touaregs

4. Parenté et organisation sociales : Marceau Gast observateur d’une société en mutation

5. La tradition orale : Marceau Gast à l’écoute d’un peuple.

6. Marceau Gast, un chercheur aux terrains multiples : Kabylie, Yemen, Queyas…

7. Un chercheur aux horizons scientifiques ouverts : Marceau Gast chercheur transdisciplinaire.

Organisation :

‒ Les propositions d’intervention, qui ne dépasseront pas 20 minutes, sont à envoyer avant le 15 décembre 2010 à Salem Chaker ou Hélène Claudot‐Hawad avec un résumé d’une dizaine de lignes.

‒ Les communications (et les autres contributions éventuelles qui n’auront pas pu être présentées lors de la rencontre) feront l’objet d’une publication, qui comportera une biographie et une bibliographie détaillées de MG.

– Une exposition de photographies de Marceau sur le Sahara sera montée par Hélène Claudot‐Hawad à la MMSH pour cette occasion.

Informations générales sur la rencontre :

La rencontre se déroulera sur deux jours : lundi 14 mars, mardi 15 mardi (matiné, avec possibilité de dépassement, si besoin est, sur le mardi après‐midi). Pour l’instant les organisateurs ne peuvent prendre aucun engagement quant à la prise en charge des déplacements (les demandes de financement sont en cours le budget n’est pas encore arrêté). Les organisateurs prient les personnes en exercice de s’adresser d’abord à leur institution de rattachement et de bien vouloir les contacter pour un éventuel complément. Ils recommandent aux participants de réserver leur voyage longtemps à l’avance pour pouvoir bénéficier de tarifs avantageux. Après le 15 décembre, leurs secrétariats pourront se charger de procéder, pour les participants qui le souhaitent, à des réservations d’hôtel. Aix‐en‐Provence, le 18 octobre 2010

Contacts : Salem Chaker (salem.chaker<@>univ‐provence.fr) et Hélène Claudot-Hawad (hawadclaudot<@>mmsh.univ‐aix.fr).

Ctédits photographiques : Centennial Exposition, Anthropology Exhibits  Description: Smithsonian exhibit of anthropological and other artifacts in the United States Government Building at the 1876 Centennial Exhibition in Philadelphia. Photographie noir et blanc, 8X10, 1876. Collection du Smithsonian Institution Archives. Permalien : http://photography.si.edu/SearchImage.aspx?t=5&id=3925&q=90-7264. Pas de restrictions de droit connues.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.