Sassi de Matera vus d'en haut de la ville

Matera, 17h45 : présentation d’un livre et d’une collecte de témoignage oraux

Lundi 9 octobre 2023 à 17h45, à l’université de Basilicate, la phonothèque sera présente à Matera pour la promotion de l’ouvrage Sassi e memoria : etnografie per un archivio delle voci (2022) dirigé par Ferdinando Mirizzi et Vita Santoro, l’occasion de mettre en avant la collecte orale réalisée dans le cadre du projet IDEA – Matera 2019.

 Read the post in EnglishLeggere il post italiano

couverture du livre Sassi e memoria

En 2019 la ville de Matera (région Basilicate, Italie) a été nommée “Capitale de la culture 2019”. Ce projet, dirigé par l’architecte Joseph Grima, s’appuyait sur deux grands axes : la création d’une école ouverte de design (Open design school) et la mise en place d’un institut Demo-Etno-Anthropologico I-DEA à vocation de musée ethnologique sur le territoire et le quartier des “Sassi” de Matera. Ce quartier avait été qualifié par le Premier ministre italien Alcide De Gasperi dans les années 1950 de “honte nationale” à cause des conditions de vie misérables de ses habitants. Ceux-ci logeaient dans des habitations troglodytes, en pierre creusées à flanc de ravin (les “Sassi”) sans lumière ni eau courante ou tout-à-l’égout. La loi n° 619 du 17 mai 1952 dite “De Gasperi” imposa l’évacuation des populations des Sassi (environ 15 000 personnes) et leur relogement.
Dans le cadre du projet Matera 2019, le projet I-DEA a eu pour objectif de constituer des “archives sur les archives” en s’appuyant sur les témoignages d’anciens habitants. Katia Ballacchino et Vita Santoro ont ainsi collecté 51 entretiens auprès de 24 femmes et de 24 hommes nés entre 1919 et 1953 aux métiers variés : avocats, bibliothécaires, employés, forgerons, maçons, manoeuvres, paysans, poètes en langue régionales, pour les hommes et agricultrices, couturières, institutrices, femmes au foyer, pour les femmes. Les âges des témoins varient entre 70 et 100 ans.

Au moment des entretiens, plus personne n’habitait le quartier des Sassi. La grille d’enquête aborde, sous l’angle du récit de vie la petite enfance dans les Sassi, la mortalité infantile, l’âge de la scolarisation et l’école (la plupart des témoins ne sont entrés qu’à l’école élémentaire), la vie dans les grottes – l’humidité, l’entassement, la proximité avec les animaux -, le rapport à l’adversité mais aussi la solidarité de voisinage, les tâches épuisantes comme le portage de l’eau, les rapports entre les hommes et les femmes, le mariage et la vie conjugale. L’entretien se termine sur leur souvenir de l’évacuation des grottes, où témoignent celles et ceux qui étaient heureux·ses de quitter les lieux ou au contraire qui ne voulaient pas partir. Il est enfin question de ce que sont devenus ces lieux après les années 1950, souvent occupés par des populations marginales, de prostitution ou de rapine et le sentiment aujourd’hui d’appartenance à la ville de Matera.

La convention de collaboration scientifique entre le DICEM (Dipartimento delle Culture Europee e del Mediterraneo) de l’université de la Basilicate et la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme signée le 14 janvier 2022 engage le secteur Archives de la recherche / Phonothèque de la Médiathèque de la MMSH à cataloguer, archiver, mettre à disposition et conserver sur le long terme les enregistrements réalisés dans le cadre du projet. Mara Bertelsen, archiviste, catalogue actuellement le fonds.

Accès aux notices

Titre du fonds : Collecte, catalogage, archivage de documents mémoriels et de témoignages oraux nativement numériques pour la réalisation d’une première exposition de I-DEA (2018-2020) dans le cadre du programme Matera capitale européenne de la culture 2019.

Lieu de la présentation : Via Lanera, 20, Matera, Aula Magna du Campus Universitaire de Matera

Date de la collecte : 2018-2020

Format des données : Collecte orale nativement numérique enregistrée et filmée, accompagnée de 288 photographies des témoins. 51 entretiens. Pour chaque entretien, sont conservés un fichier son au format wav et un fichier vidéo au format MP4, systématiquement accompagnés d’une transcription en langue italienne et de deux fiches chronothématiques en langue anglaise et italienne (format PDF A). Chaque témoin est photographié a minima par un portrait. Poids des fichiers : 34,7 Go format wav 44.1khz/16bits, 92,2 Go format mp4, 490 Mo format jpg.

A propos du projet Matera 2019 dans nos carnets : https://phonotheque.hypotheses.org/21115 (15 février 2017) et https://phonotheque.hypotheses.org/22514 (8 septembre 2017), https://phonotheque.hypotheses.org/35331 (3 février 2022).

A lire également : Véronique Ginouvès, “Snatches of sound archives or the wonder of listening to a collective memory accessible to the world – reflection”,  in Sassi e memoria : etnografie per un archivio delle voci,  éd. par Ferdinando Mirizzi e Vita Santoro, Matera : Graficom Edizioni, 2022, 195p.

 

Vue sur le Bradano et les rues des Sassi de Matera, février 2017, photographie de V. Ginouvès, CC-BY-NC-SA.



Citer ce billet
Véronique Ginouvès (2023, 3 octobre). Matera, 17h45 : présentation d’un livre et d’une collecte de témoignage oraux. Archives de la recherche & Phonothèque. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/svjt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.