boitier d'un film super 8 archivé au musée de l'image et du son de Bel-Horizonte, sous le titre "L'inspecteur Willoughby", photogr. V. Ginouvès, 31 octobre 2023, CC-BY-NC.

Une visite au Museu da Imagem e do Som – Musée de l’image et du son de Belo Horizonte

Nombre d’enseignement de la professeure de communication Graziela Mello Vianna se font hors des murs de l’université  fédérale du Mina-Gerais. Depuis quelques temps, certains parcourent les lieux de mémoire de la Samba dans le but de cartographier la mémoire du carnaval et de cette danse urbaine, des sambistes – ses musiciens – et de celles et ceux qui y participent ou qui créent des chars ou des costumes, cuisinent pour l’occasion, organisent la fête ou dansent.

Invitée à intervenir lors d’un ces cours/ateliers sur les bonnes pratiques de la collecte, j’ai eu l’opportunité le 31 octobre de visiter le Museu da Imagem e do Som de Belo-Horizonte1 et de rencontrer un groupe féru de samba qui travaille sans relâche à décrire ce patrimoine. Le musée lui-même conserve 90 000 objets, principalement des pellicules de films (40 000) mais aussi des enregistrements sonores, des disques, des affiches, des photographies, des livres, des lecteurs d’images et de son – et tous ont ont un lien avec Belo-Horizonte et le Minas-Gerais.

Nous avons visité les cinq salles de conservation du MIS qui, s’il n’a pas les moyens financier de numériser sa collection, les conserve dans les meilleures conditions possibles, dans des salles où la température et l’hygrométrie sont surveillées,

Museu da Imagem e do Som de Belo-Horizonte - Visite des salles d'archives

et tous les films sont rangés dans des boites en polypropylène inerte pour leur conservation.

Museu da Imagem e do Som de Belo-Horizonte - Visite des salles d'archives, boites de rangement des films

Le musée conserve également des machines de lecture des différents formats et a présenté l’usage d’une “Moviola” pour lire les films les plus anciens. La télévision brésilienne Globo a numérisé une toute petite partie des films qu’elle a produite et qui sont conservés par le MIS dans une salle spécifique.

Museu da Imagem e do Som de Belo-Horizonte - Visite des salles d'archives : la moviola

La seconde partie de l’après-midi a été présentée par Marcos Maia, historien du carnaval et de la samba, coordinateur du collectif de Sambistes Mestre Conga. Avec l’équipe de recherche de Graziela Mello Vianna et de Nisio Teixeira de l’UFMG, il mène une recherche participative de la mémoire du carnaval à Belo-Horizonte. Ces ateliers sont pour lui l’occasion de visionner des films des années 1970-1980 aux sambistes pour solliciter leur mémoire et les interroger sur celles et ceux qu’ils reconnaissent, pour qu’ils fournissent des informations sur les sambistes mais aussi l’organisation et les événements au fil du temps.

Marcos Maia note tout avec attention. L’objectif est d’inscrire un jour la samba de Belo-Horizonte au patrimoine culturel immatériel de l’humanité2.

Museu da Imagem e do Som de Belo Horizonte - Visionages participatif de films sur la samba pour repérer d'anciens sambistes

Ce jour là de nombreux et nombreuses maîtres de samba étaient là et l’un d’entre eux s’est retrouvé à l’écran en 1978 sur une émission de Globo :

MIS, un homme se retrouve dans les archivesNous avons continué l’après-midi par une présentation du travail de thèse de Victor Pinheiro Louvisi doctorant en sciences de l’information à l’UFMG dans le département des sciences de l’information et elle s’est clôturée par la visite de l’exposition temporaire du MIS, sur les journaux d’actualité télévisés au cinéma, les cinejornais.

Crédits photographiques : image “à la une”, boitier d’un film super 8 archivé au musée de l’image et du son de Bel-Horizonte, sous le titre “L’inspecteur Willoughby”, photogr. V. Ginouvès, 31 octobre 2023, CC-BY-NC.



Citer ce billet
Véronique Ginouvès (2023, 1 novembre). Une visite au Museu da Imagem e do Som – Musée de l’image et du son de Belo Horizonte. Archives de la recherche & Phonothèque. Consulté le 25 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/svjy

  1. Ce musée se trouve sur l’avenue Álvares Cabral dans le quartier Lourdes. Il existe de nombreux “MIS” au Brésil et le premier a été créé à São Paulo en 1970. Lors de ma venue les membres du réseau MIS venaient d’organiser une rencontre nationale pour la première fois. []
  2. Actuellement seule la La Samba de Roda de Recôncavo de Bahia a été inscrite sur la listes représentative du PCI de l’UNESCO en 2008. []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.