Découvrez les voix des Sassi di Matera le 8 décembre à la MMSH

Entre 2018 et 2020 une cinquantaine de témoignages ont été filmés et enregistrés par deux anthropologues, Katia Ballacchino et Vita Santoro, auprès d’anciens habitants des Sassi di Matera dans le cadre du programme “Matera capitale européenne de la culture 2019”.

Une convention de collaboration scientifique lie la Médiathèque de la MMSH et le DICEM – Dipartimento delle Culture Europee e del Mediterraneo au sein de l’université de la Basilicate et l’engage à archiver et mettre en ligne, en collaboration, les entretiens enregistrés.

Le catalogue de ces archives vient d’être publié en langues anglaise, italienne et française sous ce lien : http://calames.abes.fr/pub/ms/FileId-4896 Elles sont bien sûr écoutables en ligne, selon les conditions juridiques et éthiques en vigueur.

Ces témoignages recueillent des informations sur la petite enfance dans les Sassi, la mortalité infantile, l’âge de la scolarisation et l’école (la plupart des témoins ne sont entrés qu’à l’école élémentaire), la vie dans les grottes – l’humidité, l’entassement, la proximité avec les animaux -, le rapport à l’adversité mais aussi la solidarité de voisinage, les tâches épuisantes comme le portage de l’eau, les rapports entre les hommes et les femmes, le mariage et la vie conjugale. L’entretien se termine sur leur souvenir de l’évacuation des grottes, où témoignent celles et ceux qui étaient heureux·ses de quitter les lieux ou au contraire qui ne voulaient pas partir. Il est enfin question de ce que sont devenus ces lieux après les années 1950, souvent occupés par des populations marginales, de prostitution ou de rapine et le sentiment aujourd’hui d’appartenance à la ville de Matera.

Ce quartier avait été qualifié par le Premier ministre italien Alcide De Gasperi dans les années 1950 de “honte nationale” à cause des conditions de vie misérables de ses habitants. Ceux-ci logeaient dans des habitations troglodytes, en pierre creusées à flanc de ravin sans lumière ni eau courante ou tout-à-l’égout. La loi n° 619 du 17 mai 1952 dite “De Gasperi” imposa l’évacuation des populations des Sassi (environ 15 000 personnes) et leur relogement.

C’est sur ce projet passionnant et ambitieux qu’a travaillé Mara Bertelsen, stagiaire en licence professionnelle Métiers de l’information : archives, médiation et patrimoine, parcours Archives orales et audiovisuelles au CNAM.  Elle présentera son travail vendredi 8 décembre à 10h en salle Germaine Tillion.

Sa présentation sera suivie par la projection d’un film de témoignages des anciens habitants des Sassi (30 min) réalisé dans le cadre du programme cité ci-dessus.

Si vous êtes intéressé·e par cette présentation, signalez-nous votre présence en nous écrivant à  contact.bibliotheques.mmsh@services.cnrs.fr

En espérant que les témoignages de ces habitant·es ayant été troglodytes vous intéresseront, et au plaisir de vous croiser vendredi !

Pour en savoir plus sur les grottes de Matera :

Fabre, D., & Iuso, A. (2010). Les monuments sont habités. Les Editions de la MSH. https://www.sudoc.fr/143122517

Rotolo, M. (2020). Labelliser pour transformer : le cas de Matera en Italie, Patrimoine mondial de l’Unesco et Capitale européenne de la culture. In Les labels dans le domaine du patrimoine culturel et naturel. Presses universitaires de Rennes. https://www.sudoc.fr/250183250

Varriale, R. (2019). Re-Inventing Underground Space in Matera. Heritage, 2(2), 1070–1084. https://doi.org/10.3390/heritage2020070



Citer ce billet
Adèle Werner (2023, 6 décembre). Découvrez les voix des Sassi di Matera le 8 décembre à la MMSH. Archives de la recherche & Phonothèque. Consulté le 25 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/svk6

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.