: un canal du quartier de Qanat à Doha, photogr. V. Ginouvès, décembre 2023, CC-BY.

Quelles archives pour le Qatar ?

Entre le 12 et le 14 décembre 2023 une formation à la collecte, l’archivage et la dissémination d’enregistrements sonores pour mettre en place des projets patrimoniaux ou d’histoire orale s’est tenu à la bibliothèque nationale du Qatar1, située en plein coeur de la Cité de l’éducation de Doha2. Une occasion unique de visiter cette magnifique bibliothèque de 42 000 mètres carrés3, de rencontrer son public et certains de ses agents ou de parcourir ses services d’archives en me promenant dans l’immense octogone.

Le catalogue de la bibliothèque, riche d’un million de références, peut-être interrogé en langues anglaise et arabe. Nombre d’archives sont accessibles sur un portail spécifique créé dans le cadre d’un partenariat avec la British Library qui a mis à sa disposition deux millions de pages d’archives numérisées issues de ses collections  liées à l’histoire du Golfe et de son héritage scientifique4 mais il y a aussi des archives qui appartiennent à la bibliothèque qui ont été numérisées et décrites dans le catalogue général5. En effet, si la bibliothèque se présente avant tout comme une bibliothèque publique qui offre à toutes et tous le prêt gratuit de ses ouvrages, elle s’est aussi donné comme mission d’être une bibliothèque de recherche et une bibliothèque patrimoniale. 

Ainsi, vous trouverez dans le catalogue 1 300 références de cartes sur les 14 000 qui y sont conservées sous la responsabilité de Huseyin Sen. Elles concernent en majorité l’Europe, mais aussi le monde ottoman et plus largement islamique. Certaines cartes sont particulièrement rares comme celle connue sous le nom de Mappamondo Hacı Ahmet, une carte en forme de coeur imprimée en Italie, à Venise en 1559, peut-être  la première carte en turc [En ligne : https://ediscovery.qnl.qa/islandora/object/QNL%3A00018397#page/1/mode/1up/search/i24443451]. Et si le sujet vous intéresse, profitez de l’occasion pour lire l’amusant billet sur la disparition du Qatar des cartes européennes (“The Disappearance of Qatar from European Maps”, non daté), publié sur le site EastEast par James Onley,  lorsqu’il était directeur de la recherche historique de la bibliothèque entre 2017 et 2022.

La bibliothèque conserve également 3500 manuscrits en diverses langues (arabe, perse, turc ottoman, latin et – il faut le noter – deux volumes en amazigh) dont 976 sont en ligne. Mahmoud Zaki est responsable de ce département. Les manuscrits arabo-islamiques les plus précieux sont exposés au centre de la BNQ, dans un espace excavé de six mètres de profondeur, comme un site archéologique, et recouvert de travertin beige6.

L’Archive de photographies historiques compte plus de 100 000 images du monde arabe et islamique7. L’accent géographique est celui du Qatar et de la péninsule arabique mais  la collection documente également régions de l’Afrique du Nord, du Moyen-Orient et de l’Asie centrale des débuts de la photographie comme des photographies orientalistes artistiques, coloniales, architecturales ou vernaculaires.  Les photographies du Qatar apportent une vue unique du développement urbain et social de la région jusqu’aux années 1980. Giulia Martini est responsable de cette collection.

Actuellement, 1974 photographies sont documentées et en ligne dans le catalogue de la bibliothèque. Lorsque les images sont libres de droit, elles s’affichent en imagettes et pour obtenir un exemplaire de la photographie, il vous convient d’écrire directement à Giulia Martini en précisant votre demande (lien direct vers la collection d’images dans le catalogue de la NLQ).

Soucieuse d’attirer un nouveau lectorat, la QNL organise chaque année une exposition temporaire. Cette année elle s’inscrit dans le cadre de l’année de la culture Qatar- Indonésie 2023 et elle est déployée sous le titre Letters of Faith: The Arabic Script in Indonesia. Maryam Al Mutawa en a été la commissaire, vous pourrez la voir jusqu’à la fin du mois d’avril 2024.

Concluons sur une note sonore : s’il n’y a pas encore de département d’archives orales à la bibliothèque nationale du Qatar – peut-être sera-t-il créé après cette formation ? – il faut signaler que plusieurs disques anciens ont été numérisés, dans le cadre du partenariat avec la Bristish Library, et sont publiés sur Sound Cloud en libre accès8. Deux archivistes de notre workshop  participaient au projet de mise en place des toutes nouvelles archives nationales du Qatar qui ouvrira ses portes sous peu. Au vu du bâtiment réalisé par Allies et Morrisson dans le centre de Doha, nul doute qu’avec ces deux incroyables monuments, les archives du Qatar seront bien conservées.

Bonne recherches dans les archives Qatar !9.

Les présentations de la formation

Crédits de l’image “à la une” : un canal du quartier de Qanat à Doha, photogr. V. Ginouvès, décembre 2023, CC-BY. Les autres photographies ont été prises à la bibliothèque nationale du Qatar par V. Ginouvès excepté une image du fonds photographique prise par Giulia Martini, dont le portrait a été réalisé Maryam Al-Mutawa.



Citer ce billet
Véronique Ginouvès (2023, 17 décembre). Quelles archives pour le Qatar ? Archives de la recherche & Phonothèque. Consulté le 23 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ve7u

  1. La QNL a été inaugurée le 16 avril 2018 par l’émir du Qatar Tamim ben Hamad al-Thani, en présence de de son père Hamad ben Khalifa al-Thani et de son épouse, la Cheikha Moza, présidente de la Fondation du Qatar et initiatrice du projet, la bibliothèque. []
  2. La cité de l’éducation est un vaste espace de 14km², encore en construction en 2023 selon un plan conçu par l’architecte Arata Isozaki (1931-2022), où l’on peut se rendre en métro (green line) et où l’on circule en tram gratuitement. Elle regroupe de nombreuses institutions et universités du monde, comme (sans exhaustivité) la Carnegie Mellon University, la Virginia Commonwealth University, l’UCL, le Weill Cornell Medical College, HEC Paris. []
  3. L’ouvrage architectural est l’œuvre de l’Office for Metropolitan Architecture (OMA) dirigé par l’architecte hollandais Rem Koolhaas. []
  4. Les documents sont accessibles à travers un portail en langues anglaise et arabe, [https://www.qdl.qa] avec des documents relatifs à toute l’histoire du golfe Arabo-Persique, incluant des pages des India Office Records et des manuscrits médiévaux arabes qui étaient jusqu’ici accessibles uniquement sur le site de British Library pour obtenir un document d’archives. En effet, la Bibliothèque nationale qatarie a été nommée Centre de Préservation et de Conservation pour les pays arabes et le Moyen-Orient, ce qui en fait l’organe principal pour la sauvegarde du patrimoine écrit de la région. []
  5. Tous les documents sont catalogués en MARC2 : https://ediscovery.qnl.qa. []
  6. Cette pierre a été choisie car elle renvoie à la pierre dont se sont servi les romains pour les plus beaux édifices de la Rome antique. []
  7. Il peut s’agir de pièces photographiques, d’images en lots, en albums, portfolios ou d’illustration dans des publications du début de l’histoire de la photographie. Toutes sont décrites en MARC21 à la pièce ou par collections dans le catalogue de la bibliothèque. []
  8. Au moment de l’écriture de ce billet, 139 titres pouvaient être écoutés, donnant accès à des chants et musiques irakiennes (69 titres), du Liban, du Bahrain, du Koweit, d’Arabie Saoudite, ou d’autres pays de la zone. Les morceaux sur SoundCloud font partie du projet de bibliothèque numérique. []
  9. Je profite de ce billet pour saluer Stéphane Ipert, qui a oeuvré pour que puisse s’organiser cette formation qui a été financée par l’Ambassade de France. Il quittait son poste de directeur des collections patrimoniales (Directeur Distinctive Collections – Heritage Library) de la QNL ce même jeudi 14 décembre 2023 vers de nouveaux projets où le patrimoine aura certainement sa place. Nous lui souhaitons de belles nouvelles aventures ! []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.