Vieille Charité déménagement des archives

Consulter les archives de Jean-Pierre Olivier de Sardan à la MMSH (Aix-en-Provence)

En 2017, l’anthropologue africaniste Jean-Pierre Olivier de Sardan  a fait don d’une partie de ses archives à la phonothèque de la MMSH. Cette démarche s’est accompagnée de la la volonté d’en produire une copie numérique à transmettre au LASDEL, le Laboratoire d’Études et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local qu’il a contribué à fonder en 2001 à Niamey au Niger. L’ensemble1 a été numérisé et l’instrument de recherche est accessible sur la plateforme de l’enseignement supérieur et de la recherche, Calames : http://calames.abes.fr/pub/ms/FileId-4739

Voilà que cet instrument de recherche va devoir être modifié puisque nous avons réceptionné tout récemment une autre partie des archives de Jean-Pierre Olivier de Sardan. Nous allons dans les mois qui viennent devoir classer trente-six cartons qui attendaient sagement sur des étagères du Centre Norbert Elias à la Vieille Charité2 et modifier le plan de gestion de données de ce fonds. Un déménagement intempestif au sein des locaux nécessitait leur déplacement. Lisa George, responsable de la communication du laboratoire a organisé ce déménagement du 5 février dernier en mobilisant les différentes institutions et sollicitant les différents accords et autorisations dont ceux de son producteur, satisfait que ses archives puissent être regroupées en un seul lieu.

Dans une précédente conférence, Jean-Pierre Olivier de Sardan balayait d’un revers de manche les raisons narcissiques qui pourraient conduire un chercheur à déposer ses données dans un centre d’archives ;  il préférait souligner l’importance épistémologique des données en anthropologie et l’originalité de ces dernières par rapport aux autres disciplines pour pousser les anthropologues à déposer leurs sources. En tout cas, les archives de Jean-Pierre Olivier de Sardan sont désormais accessibles et consultables dans leur entier3 à la Médiathèque de la MMSH à Aix-en-Provence, en sollicitant le secteur Archives de la recherche & Phonothèque.

En ligne ou sur site, vous êtes bienvenu·e·s !

Extrait de la page 39 d'un cahier de notes de terrain, sur cahier à spirales n°3

Pour un aperçu de ces archives, nous vous invitons à lire ou relire les  billets publiés sur le fonds Olivier de Sardan sur Les carnets du secteur Archives de la recherche & ponothèque de la Médiathèque de la MMSH depuis 2020 :

Annick Boissel, “Faudrait pas nous prendre pour des indiens !” 15 octobre 2020, https://phonotheque.hypotheses.org/32355

Annick Boissel, “Avent -19 : L’archive sonore froissée par le temps”, 6 décembre 2020, https://phonotheque.hypotheses.org/32480

Annick Boissel, “Avent -16 : L’archive en madeleine”, 9 décembre 2020, https://phonotheque.hypotheses.org/32296

Pauline Muller, “Archives de la recherche : Pourquoi et pour qui un chercheur dépose-t-il ses archives ?”, 4 mai 2021, https://phonotheque.hypotheses.org/33401

Pauline Muller, “La génétique des textes appliquée aux archives de chercheur”,  21 juin 2021,  https://phonotheque.hypotheses.org/33590

Annick Boissel, “Le fonds Jean-Pierre Olivier de Sardan : ‘des traces de la réalité des autres’ – Partie 1/2”, 4 décembre 2021, https://phonotheque.hypotheses.org/33969

Annick Boissel, “Le fonds Jean-Pierre Olivier de Sardan : ‘des traces de la réalité des autres’ Partie 2/2”, 6 décembre 2021, https://phonotheque.hypotheses.org/33975

Astou Ndoye Seck, “Les films de Jean Pierre Olivier de Sardan : où les voir ?”, 7 juillet 2022, https://phonotheque.hypotheses.org/36783

Astou Ndoye Seck, “Rushes sonores des films ethnologiques : comment les archiver ?”, 23 juillet 2022, https://phonotheque.hypotheses.org/37140

Annick Boissel,  “Avent 2022 – Lieux – Films de la Médiathèque, MMSH – 8, Sassalé, Niger, 1970”, 8 décembre 2022, https://phonotheque.hypotheses.org/38462

 

Crédits photographiques : les cartons des archives de JP Olivier de Sardan prêts à être déménagés à la Vieille Charité, photographies de Lisa George, le 19 février 2024, droits réservés (image “à la une”) et  extrait de la page 39 d’un cahier de notes de terrain, sur cahier à spirales n°3, Histoire et organisation de la ville d’Abalak, fonds JP Olivier de Sardan conservé à la MMSH, licence CC-BY-NC.

 

 

 

  1. Le fonds est constitué de 100 cassettes audio, 34 bandes magnétiques sur bobine, 4 cassettes VHS, 3 DVD, 3 boites d’archive papier (0,3m linéaire) et de 457 fichiers nativement numériques. []
  2. Jean-Pierre Olivier de Sardan est rattaché au CNE en tant qu’anthropologue, directeur de recherche CNRS émérite. []
  3. Ou presque puisque d’une part le chercheur continue de travailler et de produire, qu’une autre partie de ses archives se trouve au Niger dont il est citoyen et d’autres traces se trouvent sur le Campus Cordorcet, où la documentation des laboratoires et des scientifiques parisiens qu’il a fréquenté y sont conservés. Par exemple dans la boîte 114 du fonds Claude Meillassoux on y retrouve des éléments sur sa thèse et de ses publication, tandis que le Museum d’histoire naturelle (Cote : 2 AM 2 T1) a recueilli des comptes rendus sur le systèmes des relations économiques et sociales chez les Wogo, datant de 1969 et son mémoire sur ce thème (Cote : 2 AM 2 I3) à l’Institut d’ethnologie. []

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Véronique Ginouvès (19 février 2024). Consulter les archives de Jean-Pierre Olivier de Sardan à la MMSH (Aix-en-Provence). Archives de la recherche & Phonothèque. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/vuzc


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.