Grotte d'Afqa, Liban du Nord, automne 2019

Hommage à un architecte libanais, Jacques Liger-Belair

En 1975, Jean Métral rencontre à Beyrouth Jacques Liger-Belair (enquête MMSH-PH-4400) et lui fait le récit de son parcours professionnel. Il évoque son intérêt pour l’architecture traditionnelle libanaise et ses projets à venir. Il a 42 ans et il ne sait pas encore que quelques mois plus tard il devra mettre sa famille à l’abri de la guerre. En 2018, je cherche à documenter le fonds sonores que France Métral a donné à la phonothèque de la MMSH et à enrichir les quelques informations réunies sur la démarche du chercheur qui travaillait sur “Les français au Liban, une minorité allogène”. Je rencontre Jacques Liger-Belair qui, avec bienveillance et humour, accepte de me rencontrer, comme une forme de clôture de l’entretien avec Jean Métral. Il a 85 ans et me semble un jeune homme. Il ne se souvient absolument pas avoir enregistré cet entretien avec Jean Métral (un détail sans doute juste avant la guerre civile qui va l’obliger à vivre quelques mois dans sa deux-chevaux) mais il revient avec plaisir sur son parcours d’architecte, la création en 1980, de son agence AAA, où je l’ai rencontré, avec son premier associé toujours son comparse du moment, l’architecte Jean-Pierre Megarbané.

Il est parti désormais mais écoutez les archives sonores qui font encore entendre Jacques Liger-Belair, architecte engagé, qui avait la faculté de transmettre simplement et clairement.

La notice de l’enquête n°4400 enregistrée à Beyrouth en 1975, à écouter en ligne.

La notice de l’enquête n°5570 enregistrée à Beyrouth en 2018, à écouter en ligne.

Autres lectures

Eric Verdeil, géographe – Sciences Po CERI, a publié en 2001, des extraits d’un entretien qu’il avait réalisé avec Jacques Ligier Belair en 1988 : “Années soixante : le patrimoine n’est pas encore un article d’exportation à Beyrouth”, Lettre d’information de l’Observatoire de recherche sur Beyrouth et la reconstruction – CERMOC, Beyrouth, 2001, n°14, pp.28-32. [En ligne] https://shs.hal.science/halshs-00002824

Vous pouvez également lire plusieurs articles sur le journal L’Orient Le jour publiés en son hommage :

L’architecte moderne franco-libanais Jacques Liger-Belair nous a quittés, 5 avril 2024.

Jacques Liger-Belair, l’architecte à la barbe blanche qui écoutait la nature, May Makarem, le 5 avril 2024.

Adieu Jacques, mon ami, François M. Abisaab, 6 avril 2024.

 

Crédit photographique : Grotte d’Afqa, Liban du Nord, automne 2019, V. Ginouvès, CC-BY-NC.



Citer ce billet
Véronique Ginouvès (2024, 6 avril). Hommage à un architecte libanais, Jacques Liger-Belair. Archives de la recherche & Phonothèque. Consulté le 20 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w6fg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.