Portrait de Graziela Mello-Vianna, 2023

Accueil de Graziela Mello-Vianna à la MMSH

Le secteur Archives de la recherche – Phonothèque de la Médiathèque de la MMSH accueille du 28 mai au 15 juillet, la professeure Graziela Mello-Vianna de la Faculté de philosophie et de sciences humaines de l’Université fédérale du Minas-Gerais (FAFICH-UFMG) au Brésil, dans le cadre d’une mobilité internationale entrante financée par le CNRS.  Graziela Mello-Vianna dirige le Laboratoire de recherche Escutas, certifié par le CNPq (Brésil) lié à la Faculté de philosophie et de sciences humaines de l’Université fédérale du Minas Gerais. Elle enseigne au sein du Département de communication sociale où elle dirige des recherches de doctorat et master1.  Ses recherches portent sur le son, la radio, les paysages urbains, les arts visuels et la chanson.

Programme

29 mai Conférence à la MMSH (ouverte à tout·e·tes), salle 101, 14h30 : Nouvelles cartographies sensibles : la cartographie sonore comme méthode de recherche et d’enseignement

Les ateliers sont ouverts à tou·te·s sur inscription auprès de Véronique Ginouvès (nom.prenom@univ-amu.fr)

5 juin – Atelier 1, salle Seurat, Médiathèque MMSH – Cartographies d’un territoire à partir du son. Podcasts et parcours sonores :  écrire avec le son, méthodologie et pratiques.

12 juin – Atelier 2 (pratique), Aix-en-Provence : Déambulation – des dérives et des flâneries dans les lieux à étudier.

19 juin – Atelier 3 (pratique), salle Seurat, Médiathèque MMSH – Archéologie – Cartographies sonores et archives. Propositions d’écritures et de visualisations.

26 juin – Atelier 4 (théorique et pratique), salle Seurat, Médiathèque MMSH – Montage – Réusages artistiques des archives sonores- question d’éditorialisation, réflexion sur les questions éthiques et juridiques.

Contact de Graziela Mello-Vianna : grazielamv<at>ufmg.br ou  grazielamv<at>fafich.ufmg.br

 

Résumé du projet présenté au CNRS par Graziela Mello-Vianna pour une mobilité internationale entrante

Dans la ville de Belo-Horizonte (Brésil), le carnaval et la samba font depuis 2022 l’objet d’une recherche académique pluridisciplinaire et participative [voir : https://phonotheque.hypotheses.org/42986] avec le soutien du Fonds Municipal de la Culture de la Mairie de ville de Belo-Horizonte. L’objectif est de créer une cartographie sonore de la Samba qui traverse la ville et le temps, comme une façon d’explorer les voi(x)es qui habitent ce territoire, à travers le Carnaval et les sambistes qui jouent de la samba pendant toute l’année . Un échange dans le cadre des Chaires françaises en novembre 2023 (Ambassade de France / Université Fédérale du Minas-Gérais) a permis de mettre en avant l’importance de mettre en place un processus de conservation des archives collectées au fil du projet, pour atteindre une forme stable et robuste de cumulativité et faciliter leur réusage dans la dynamique de la science ouverte vers la société2. Il s’agit d’offrir à des publics divers une écoute polyvocale de ce patrimoine immatériel, de réfléchir de façon collaborative à la question du réemploi et de recréation de ce type d’archive et de favoriser des actions de recherche conçues en relation avec le monde académique, culturel et celui de la société civile. Cette mobilité offre l’opportunité de réunir deux personnes engagées sur les nouvelles formes d’écriture, d’archivage et de dissémination du son, la Professeure-artiste brésilienne Graziela Mello Vianna et l’archiviste Véronique Ginouvès.

Au cours de son séjour, Graziela Mello Vianna pourra puiser à la fois dans les archives de la Phonothèque de la MMSH et dans ses outils mais aussi dans les archives de l’Inathèque, avec laquelle le Pôle Images/Sons Pratiques du numérique de la MMSH travaille de longue date. L’accueil de Graziela Mello-Vianna permettra de faire découvrir de nouvelles formes d’écriture alternatives développées à l’UFMG et de penser de nouvelles formes d’actions collectives sur les pratiques sonores en organisant des ateliers pratiques autour du podcast. Dans le cadre de cette mobilité, 4 ateliers sont prévus sur la production de podcast comme dispositifs de réusage du patrimoine immatériel ainsi qu’une conférence sur la cartographie sensible du sonore et son usage sans l’enseignement. Au-delà de sa pratique académique, l’artiste-chercheuse laissera trace, à son départ, une production artistique sonore, récit de la samba croisant les carnavals en France et au Brésil.

 

Crédits de l’image à la une : portrait de Graziela Mello-Vianna par Maria de Lourdes Renault Baeta, 2022, CC-BY-NC-SA.

 



Citer ce billet
Véronique Ginouvès (2024, 13 mai). Accueil de Graziela Mello-Vianna à la MMSH. Archives de la recherche & Phonothèque. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11nuh

  1. Graziela Mello-Vianna est titulaire d’un doctorat en Sciences de la Communication par l’ECA, École de Communication et d’Arts de l’Université de São Paulo, d’un Master en Communication Sociale par l’Université Fédérale du Minas Gerais (2002) et d’une licence en Communication Sociale de l’Université Fédérale du Minas Gerais (1995). Elle a obtenu une bourse du CAPES pour un stage de doctorat au Centre de Sociologie de l’Innovation à Paris (2007-2008), codirigé par Cécile Méadel. Elle participe au programme international de recherche (IRP) franco-brésilien AMIS (archives, images, médias, sociétés), porté par le LARHRA – UMR CNRS 5190 et dans lequel le Pôle images, sons, pratiques du numérique est impliqué. Sa dernière publication est un livre d’artiste Pas perdu. []
  2. Dans ce cadre, Véronique Ginouvès a été accueillie au mois en novembre 2023 en tant que professeure invitée à l’université fédérale du Minas-Gerais au sein du département. []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.