Ecouter en Provence un chant venu de Syrie : Lena Chamamyan

Lena Chamamyan est syrienne. J’ai eu la chance de l’entendre un soir de juin 2009 à Damas, où elle est née et elle vit. J’avais eu connaissance de son concert un peu par hasard, aucune diffusion dans les journaux, et pourtant il n’y avait déjà presque plus de places lorsque je suis arrivée  très en avance dans la maison arabe de la vieille ville où elle chantait. Toute la soirée, des gens de toutes les générations – hommes et femmes – ont chanté avec elle les chansons traditionnelles arabes, arméniennes, araméennes, réécrites par le trompettiste Basel Rajoub avec qui elle essaie de transmettre l’âme de la tradition par l’harmonie du jazz. Je découvre qu’elle chantera au mois d’octobre en Provence, emmenée par le festival Ecume. Un enchantement d’entendre sa voix aérienne, à la croisée de plusieurs mondes, pour éclairer celui de demain :

le 15 octobre à 20h30 à l’Église Notre-Dame des Marins de Martigues (avec Marombrina)

le 16 octobre à 17h30 à l’Église Saint-Barthélémy d’Auzet

le 17 octobre à 20h30 à l’Espace Jean Ferrat de Septèmes-les-Vallons

le 19 octobre à 20h30 au Théâtre du Rocher de La Garde (avec Cheikh Zein Al Masri)

le 21 octobre à à 20h30 à l’Église Saint-Nicolas de Marignane

le 22 octobre à 21h00 au Théâtre Henri Fluchère de Sainte-Tulle

le 23 octobre à 17h00 au Théâtre Comoedia d’Aubagne (avec Marombrina).

Crédits photographiques : Lena Chamamyan et Basel Rajoub, Damas, juin 2009. Photographie de V. Ginouvès


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.