De l’enquête de terrain à l’archive orale : pourquoi et comment donner accès aux sources orales de la recherche ?

Le TGE Adonis organise en 2011-2012 un séminaire sur « Le document sonore ». Dans ce cadre, des chercheurs et des experts, français ou étrangers, d’organismes de recherche, de grands établissements ou équipements, d’universités ou d’entreprises sont invités à présenter leurs travaux. Avec cette série de conférences, l’objectif est de crérer un lieu de réflexion et de confrontation des pratiques et des analyses afin d’établir, en liaison avec les grands programmes internationaux, un espace de questionnement sur les normes et les usages, de la conservation patrimoniale aux outils de traitement automatique. Le séminaire a la volonté d’accompagner la définition des nouveaux enjeux qui se dessinent autour des corpus sonores, de la collecte du matériel à la mise en ligne, de l’outillage aux exploitations. Jeudi 8 mars Véronique Ginouvès a choisi de présenter les travaux de la phonothèque de la MMSH dans un format interactif sous le titre De l’enquête de terrain à l’archive orale : pourquoi et comment donner accès aux sources orales de la recherche ?

Le numérique et l’internet ont bouleversé en profondeur les questions de l’accès et du traitement des données mais, plus encore, entraînent de nouveaux usages et comportements face à la recherche d’information et à son utilisation. Les chercheurs sont attentifs à la façon dont ils vont pouvoir accéder aux grands réservoirs de données, et à leurs propres recherches, tandis que la demande sociale et culturelle pour y accéder va sans cesse en s’amplifiant. Dès lors, ce type d’archive jusqu’ici resté confidentiel, s’est trouvé projeté sous les feux de la rampe du web de données. Les gestionnaires de fonds d’archives sonores ont dû en conséquence modifier leurs pratiques et développer des méthodologies d’accompagnement de dépôt des enquêtes enregistrées sur le terrain par les chercheurs en sciences humaines et sociales. Comment, et dans quel contexte, les centres de recherches sont-ils aujourd’hui amenés à donner accès à cette mémoire orale enregistrée ? Quel intérêt ont aujourd’hui les chercheurs en SHS à permettre l’écoute de leurs sources ? Quel encadrement juridique et éthique peut accompagner cette mise à disposition ? L’expérience de la phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme peut apporter des réponses à ces questions qui ouvrent un débat large et collectif auquel cette intervention voudrait prendre part.

Les conférences :

Jeudi 10 novembre 2011 : Michel Jacobson (Archives de France) – L’archivage de données numériques : Retours d’expérience sur des données orales

Jeudi 8 décembre 2011 : Pascal Cordereix (BNF) – Quel avenir pour les catalogues de bibliothèques ?

Jeudi 12 janvier 2012 : Joséphine Simonnot (CREM) – Présentation de TELEMETA, un outil de traitement des archives sonores de la recherche http://telemeta.org

Jeudi 9 février 2012 : Olivier Baude et Gabriel Bergounioux (Laboratoire Ligérien de Linguistique, Université d’Orléans) – Eslo, instrument de comparaison pour le recueil de données linguistiques

Jeudi 8 mars 2012 : Véronique Ginouvès (Phonothèque de la Maison méditerranéeenne des sciences de l’homme, Aix-en-Provence) – De l’enquête de terrain à l’archive orale : pourquoi et comment donner accès aux sources orales de la recherche ?

Jeudi 5 avril 2012 : John Coleman (British National Corpus, Oxford University) – Mining a Year of Speech

Jeudi 10 mai 2012 : Lou Burnard (Meet, TGE Adonis) – Encoder l’oral en TEI : démarches, avantages, défis…

 

Lieu : campus universitaire d’Orléans, 14h,  salle 274 de l’UFR Lettres

 

Crédits photographiques : Photograph of Sound Recording Equipment from the Division of Motion Pictures, February 27, 1941, U.S. National Archives’ Local Identifier: 64-NA-271-A. Pas de restrictions de copyright connues. Permalien : arcweb.archives.gov/arc/action/ExternalIdSearch?id=3493236


Une réflexion au sujet de « De l’enquête de terrain à l’archive orale : pourquoi et comment donner accès aux sources orales de la recherche ? »

  1. Et est-ce que les interventions seront disponibles au format audio?! Justement, je compte parler de la question des dépôts sonores de la recherche à mes étudiants demain!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *