« Le temps des cigales  » : rencontres nationales des bibliothécaires musicaux 2009

Du 23 au 25 mars à Paris, auront lieu les rencontres nationales des bibliothécaires musicaux organisées par l’association pour la coopération des professionnels de l’information musicale (ACIM). Elles se dérouleront à la Bibliothèque nationale de France et à la Cité de la musique qui co-organisent l’évènement avec l’association des bibliothécaires français (ABF).

Cette année, la thématique est celle du partage et de la mutualisation. Le programme file la métaphore des cigales, inspirée par Bernard Maris dans son Antimanuel d’économie publié en 2003 aux éditions Bréal (Vol. 1 « Les Fourmis »vol. 2 « Les cigales »). Pour donner le la, un extrait de l’ouvrage est mis en exergue en présentation du programme :

L’information semble être un ’ bien ’, une dimension de l’humanité, inépuisable, non polluante et susceptible de croître à l’infini. Elle peut être fournie par les uns sans qu’ils s’appauvrissent, chose qui est inadmissible pour l’économie de marché, fondée sur la rareté et l’exclusion. Elle recèle l’abondance et la propriété collective…

Une bien belle idée qui annonce aussi le printemps…

Pendant ces trois jours vous pourrez découvrir (entre autrs choses) le dépôt légal de l’internet musical, l’offre sonore sur Gallica2, une enquête sur les collections de 78 tours en France, le portail de la cité de la musique ou la base de données de l’IRMA (centre d’information et de ressources spécialisé pour les musiques actuelles) et visiter de nombreuses bibliothèques musicales parisiennes.

Crédit photographique : « Egypte », 1860-1920. The New York Public Library. Photography Collection, Miriam and Ira D. Wallach Division of Art, Prints and Photographs.  http://digitalgallery.nypl.org/nypldigital/id?88466 (pas de restriction de publication connue).


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.