« Faites moi faire un homme sans tête »* : recueil de chansons et musiques traditionnelles du bocage normand

Le quatrième volume de la collection Sources publiée par l’association La Loure est consacré aux chansons et musiques traditionnelles du sud du Bocage Ornais, un territoire de massifs boisés et de landes où se situent les communes de La-Ferté-Macé, Domfront, Bagnoles-l’Orme,… au cœur du Parc naturel régional Normandie-Maine.

 

L’histoire des collectes réalisées sur ce Domfrontais et pays fertois ressemble de près aux autres constitutions de collections sonores dans les régions de France. Dès le début des années 1960, des ethnomusicologues sont venus collecter les chants de ces habitants, bien avant la découverte du bocage normand par l’ethnologue Jeanne Favret-Saada qui l’arpentera dans les années 1970. Monique Brandily et Donatien Laurent respectivement en 1962 et 1963, ont ainsi recueilli une série de chants à la demande du Musée des arts et traditions populaires (aujourd’hui le MuCEM) qui les a conservé jusqu’à nos jours. Dans les années 1970, des groupes folkloriques, à la recherche de nouveaux airs et de précisions sur les pas de danse, vont aussi s’intéresser aux interprètes. C’est ainsi que Michel Poussier, du groupe « Le trou Normand » de Domfront enregistrera le répertoire du musicien André Grossot à Saint-Siméon en 1974. Le disque est l’occasion de découvrir ce violoniste qui savait animer les bals de son rythme redoutable (plages 5, 25 et 32, 1974 et plage 19, 1979). Ce sera ensuite l’Office départemental de la culture de l’Orne, à l’initiative du sociologue Georges Bertin, qui va demander à deux musiciens François Redhon et Michel Colleu d’engager un travail de collecte sur ce territoire. Ceux-ci retrouveront d’ailleurs des interprètes repérés par le MNATP comme Ernest Bourré (plage 1, 1962 et plage 36, 1979).

Il faut attendre la fin des années 1990 pour que La Loure reprenne le flambeau. L’auditeur peut d’ailleurs  s’étonner de la continuité que l’on perçoit dans la qualité des chanteurs comme dans celle du répertoire, et cela même dans des collecte de cette année (2012) : écoutez Denise Rivière (plage 8 C’était la fille d’un geôlier) ou Cécile Mansalier (plage 22 De l’île des Bourbons). Un des intérêt du disque est aussi de laisse percevoir l’évolution des méthodes d’enquêtes qui, au fil des ans, se font plus sensibles au contexte, cherchant à mieux comprendre la façon dont se transmet la musique, comment s’invente un nouveau morceau ou dans quelles circonstances est interprété le chant. Un refrain traverse d’ailleurs le disque et l’histoire de la collecte : J’avons la gerbe du blé chanté par Ernest Bourré enregistré à Saint-Roch-sur-Egrenne en 1962 (plage 1 et plage 38) est repris par un des chanteurs traditionnels enregistrés au 21e siècle à Saint-Fraimbault, qui raconte le temps de la moisson et de son chant… (plage 14, Georges Sexis, 2001).

Comme pour tous les titres de la collection Sources, une introduction documente et contextualise avec précision les enregistrements à laquelle s’ajoute une carte localisant les airs collectés. Pour chacun d’eux, les paroles sont transcrites et les titres uniformes des catalogues Coirault et Laforte indiqués, lorsqu’ils ont pu être repérés. La Sud Bocage ornais se révèle ainsi comme une des régions proposant une des plus fortes concentration de répertoire traditionnel sur cinquante années. A très bientôt pour la suite des publications des sources de la mémoire du pays Normand.

 

* Titre de la plage 4, « Faites moi un homme sans tête », chanson recueillie en 2000 auprès de Germaine Bulot de Saint-Gilles-des-Marais. Catalogue Coirault N°4903 « Faites moi faire un homme sans tête » et Catalogue Laforte II, O-22, « Faites moi un homme sans tête »‘.

Référence du disque : Chansons et musiques traditionnelles du bocage normand, La loure, 2012, 38 titres + livret (12 p.), collection « Sources »

 Ce billet a été publié également sur la revue Pastel, http://www.pastel-revue-musique.org


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.