Nos premiers pas d’enquêteurs

Dans le cadre d’un module intitulé « Traitement des données numérisées en sciences sociales » du Master 2  « Sociétés et inter-culturalité », Véronique Ginouvès, responsable de la phonothèque de la MMSH, nous a proposé de réaliser des entretiens s’inscrivant  dans un projet patrimonial et imaginer toute la chaîne de traitement (les archiver, les cataloguer, les diffuser et les valoriser). Le thème choisi était  celui du souvenir d’école.

A l’issue de ce travail, nous avons mené une réflexion analytique qui  nous  a permis de dégager les éléments positifs et négatifs des entretiens réalisés. Pour nous aider à rédiger notre grille d’enquête, nous avons découvert, à cette occasion,  la carte mentale. Nous avons utilisé le logiciel libre Free Mind qui permet d’organiser, synthétiser et hiérarchiser ses idées.

 

 

Malgré cette carte, le déroulement des entretiens n’a pas été aisé : nous nous sommes rendues compte  qu’il était difficile de faire parler les témoins sans doute parce que nous n’avions pas suffisamment exploité notre grille d’enquête.  Cependant, la carte mentale nous est apparue comme un formidable outil dans la préparation des entretiens et il nous semble que nous pourrons l’utiliser dans de nombreux autres domaines.

Les auteurs :  Josy Joseph, Jessica Barker, Gabrielle Newton, Dominique Moges et Eliane Izéros.

Le programme de la formation : http://phonotheque.hypotheses.org/8867

Crédits photographiques :

Navy Hill School, photographie de Adolph B. Rice Studio, 10 avril 1958, Rice Collection, Bibliothèque de l’Etat de Virginie, pas de restrictions de droit connues.

Enquête orale à l’université Antilles-Guyane, 12 décembre 2012, photographie de Josy Joseph.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *