Tous les articles par Ceux qui passent à la phonothèque

« C génial » : des collégiens à la rencontre de la culture scientifique

Le mercredi 11 Avril 2018, la Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme (MMSH) accueillait la finale académique du concours “C génial”, organisé par la fondation éponyme. Issu d’une co-organisation entre le service Culture scientifique du Rectorat et la MMSH, cet événement  récompense des projets en lien avec la culture scientifique et réalisés par des collégiens. Des domaines aussi différents que le « mieux vivre avec la technologie » (projet du lauréat académique),  la préservation de la biodiversité en milieu péri urbain (par l’installation de niches à oiseaux dans les établissements scolaires) ont été présentés à la MMSH.

Continuer la lecture de « C génial » : des collégiens à la rencontre de la culture scientifique

Los archivos sonoros del cine mexicano a (re)descubrir y apoyar

El fondo de música compuesta específicamente para el cine mexicano entre 1957 y 1975 acaba de recibir el reconocimiento de Memoria del Mundo (para México) de la UNESCO. Sin embargo, este evento mayor  paso desapercibido…El cine mexicano, al menos hasta los años 1990, incluyendo el periodo llamado “Época de Oro” tiene una importante producción de música de fondo y de play-backs cuyos intérpretes son famosos y reconocidos. Continuer la lecture de Los archivos sonoros del cine mexicano a (re)descubrir y apoyar

Les archives sonores du cinéma mexicain à (re)découvrir et à soutenir !

Le fonds de la musique composée spécifiquement pour le cinéma mexicain entre 1957 et 1975 vient d’être inscrit à la Mémoire du Monde pour le Mexique par l’Unesco. C’est un événement majeur qui n’a pas été tellement mis en avant et pourtant…  Le cinéma mexicain jusqu’aux années 1990, au moins, avec la période dite du Cinema de Oro est riche de musique de fond et des  play-backs interprétés par toutes les vedettes à la mode de cette période. Continuer la lecture de Les archives sonores du cinéma mexicain à (re)découvrir et à soutenir !

Lumière sur les données citoyennes et le petit patrimoine : retour sur la journée atelier du 12 mars

La journée organisée par Jean-Yves Blaise  le 12 mars 2018 a été l’occasion de présenter  le projet Territographie,  créé en partenariat avec le Mucem, la Région PACA et le MAP  autour du petit patrimoine en région. Cette plateforme numérique expérimentale de recueil et d’annotation participative, appuyée sur des technologies libres, est fondée sur une approche des sciences ouvertes pour l’identification, la localisation et la caractérisation participatives d’objets qui échappent aux logiques d’inventaire. En introduction, Yolande Padilla, sensible à la rencontre entre recherche, muséographie et public, a rappelé l’importance de la participation citoyenne et de la question de l’autorité partagée dans la perspective de l’Open Science.

Rôle du citoyen capteur, information géographique volontaire, cartographie critique, tels étaient les axes abordés et illustrés lors d’une première intervention du géographe Matthieu Noucher (CNRS–UMR PASSAGES). Il a introduit l’idée qu’une déconstruction de la cartographie est possible, au sens où Jacques Derrida1 l’entendait pour le discours et le savoir. Cette cartographie critique naît de la production des données collectées en géolocalisation par les citoyens. Le citizen sensor (citoyen capteur) apporte une information géographique volontaire en fournissant des données sur diverses applications. Ce système de contribution à la recherche a été décrit par le géographe Michael Frank Goodchild2  en 2007.  Les données ainsi produites sont ensuite analysées par les géographes qui peuvent en retirer des informations inédites.

Continuer la lecture de Lumière sur les données citoyennes et le petit patrimoine : retour sur la journée atelier du 12 mars

  1. J. Derrida, De la grammatologie, Les Éditions de Minuit, 1967 []
  2. « Citizens as sensors: the world of volunteered geography ». GeoJournal. 69 (4): 211–221 []

Préparer l’action humanitaire : à la découverte des archives sonores en langue arabe du CICR

Au terme d’un projet de conservation et de numérisation de ses archives audiovisuelles, mené entre 2009 et 2013, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) met aujourd’hui à disposition du public, sur un portail en ligne, de nombreux enregistrements sonores, films et photographies qui retracent l’histoire de l’institution depuis près de 150 ans. Ces archives témoignent de l’action humanitaire de l’institution au cours des décennies ainsi que du développement du droit international humanitaire (DIH), elles renseignent sur la spécificité de chaque conflit. Par ailleurs, ces documents permettent de comprendre quelle a été la politique de communication du CICR au fil des décennies. En effet, l’action humanitaire des délégués du CICR ne peut se passer d’une politique d’information : besoin d’expliquer les fondements de son action, de justifier certaines positions, nécessité également de diffuser les principes du droit international humanitaire auprès des populations touchées par la guerre. Continuer la lecture de Préparer l’action humanitaire : à la découverte des archives sonores en langue arabe du CICR

À la découverte des archives sonores, un stage à la phonothèque de la MMSH

Dans le cadre d’un stage d’observation de la vie professionnelle en classe de 3ème, j’ai choisi d’effectuer ma semaine à la phonothèque de la MMSH. Étant intéressée par les sciences sociales et humaines, ce stage me convenait parfaitement.

J’ai été accueillie par l’équipe de la phonothèque qui m’a guidée dans ma découverte du monde des archives sonores (le matériel utilisé, les logiciels, les sites…) On m’a proposé de commencer à traiter un fonds que Marie-Luce Gélard, anthropologue,  a déposé à la phonothèque. Continuer la lecture de À la découverte des archives sonores, un stage à la phonothèque de la MMSH

Archiver les sources orales d’Histinéraires

Des historiens, des égo-histoires et des archives
Les historiens sont les chercheurs les plus familiers à l’usage des archives, sans lesquelles ils ne peuvent travailler. Or, dans le programme ANR Histinéraires le rapport s’est inversé : devenant objet de la recherche à travers le récit qu’ils font d’eux-mêmes, de leur parcours d’historien, académique comme intellectuel. Racontés d’abord dans les écrits des mémoires de synthèse des activités scientifiques de l’Habilitation à diriger la recherche (HDR), ils sont désormais enrichis par une série d’entretiens menés dans le cadre de l’enquête orale Histinéraires, et des quelques séances enregistrées du séminaire « L’écriture de soi des historiens ». Le programme est l’occasion de mettre en archive l’ensemble de ce corpus inédit. Forte de son expérience des archives orales de terrain et de sa collaboration avec les chercheurs, la phonothèque de la MMSH s‘est vue confier le traitement documentaire et la conservation des enregistrements sonores du projet Histinéraires. Continuer la lecture de Archiver les sources orales d’Histinéraires

2e congrès international des archives numériques, Morelia, Mexique, 9 – 11 novembre 2017

L’Instituto de Investigaciones Bibliotecológicas y de la Información (IIBI – Institut de Recherches Bibliologiques et de l’Information) et la Escuela Nacional de Estudios Superiores Unidad Morelia (ENES Morelia – École Nationale des Études Supérieurs, unité Morelia de l’Université Nationale Autonome du Méxique – UNAM), avec la Licence Archives et Gestion, en collaboration avec le Programa de Posgrado en Bibliotecología y Estudios de la Información (Programme du Master Bibliologie et Études de l’Information), la Direction Générale des Bibliothèques de la UNAM, l’Universitad  Complutense de Madrid (UCM – Université Complutense de Madrid), et l’Escuela de Altos Estudios en Comunicación Educativa (ESAE – École d’Hautes Études en Communication Éducative de l’Instituto Latinoamericano de la Comunicación Educativa – ILCE – Institut de la Communication Éducative d’Amérique Latine) ainsi que la Asociación Internacional de Archivos Sonoros y Audiovisuales (IASA – Association International d’Archives Sonores et Audiovisuelles), vous invitent à participer au II Congrès International d’Archives Digitales « Connecter les savoirs des bibliothèques, archives, musées et galeries pour la préservation numérique », dans lequel des idées, projets, études et exercices d’applications dédiés à la conservation numérique des collections de bibliothèques, des centres d’archives, des musées et des galeries d’art, seront présentés, discutés et échangés. Continuer la lecture de 2e congrès international des archives numériques, Morelia, Mexique, 9 – 11 novembre 2017

Promenade sonore sur les traces des arméniens de la Cabucelle à Marseille

L’association Paroles Vives a déposé de nombreuses collections sonores à la phonothèque de la MMSH dont une série d’entretiens avec des témoins d’origine arméniennes dont les familles s’étaient réfugiées dans les Bouches-du-Rhône après le génocide de 1915. Cette collecte de récits de vie est aussi un appui pour retrouver les traces visibles et matérielles des communautés arméniennes de certains quartiers de Marseille. Ainsi, le 14 octobre prochain, l’association organise une balade dans le quartier de la Cabucelle.
Extrait de l’enquête 2100 sur le quartier de la Cabucelle :

Le circuit vous amènera à découvrir l’installation des exilés, dans le camp Oddo puis dans différents quartiers de Marseille ; comment la communauté arménienne a imprégné  le territoire et et s’est inscrite dans le patrimoine culturel marseillais.  Le témoignage oral est aujourd’hui la meilleure façon de se représenter comment était la vie des réfutés dans le camp Oddo. En effet ce camp, créé au moment de l’arrivée massive des arméniens à Marseille en 1922, a été fermé en 1927 et  il n’en reste trace principalement qu’à travers des registres. Vous pouvez ainsi écouter un extrait sonore issu de la collection réalisée par l’association Paroles Vives qui complète un article de Wikipédia (extrait de l’enquête 2072).

Cette balade patrimoniale est une proposition à fouler le bitume mais aussi à tendre ses oreilles. Des témoignages oraux ponctuent cette marche et redonnent vie à cette tranche de l’histoire collective. Les mémoires vivantes et les documents vous feront entrer dans l’épaisseur historique de Marseille. Des livrets-découvertes sont distribués aux participants afin de rendre la visite interactive, le marcheur est invité à des jeux d’observations. Si vous voulez vous faire une idée de « comment ça marche ? », vous pouvez jetez un coup d’oeil ici sur de précédents événements.

Continuer la lecture de Promenade sonore sur les traces des arméniens de la Cabucelle à Marseille

Ouverture des données : vers un accès plurimodal à la culture

Le jeudi 28 septembre 2017, la phonothèque était présente au Musée Départemental Arles Antique (MDAA) pour une table ronde sur le thème « Open Data et crowdsourcing pour les acteurs des musées et du patrimoine », organisée par Florine Vanorle de l’association Mise à Jour : l’occasion de partager sur l’une des orientations phares empruntées par la phonothèque, à savoir l’ouverture des données. Les échanges étaient enrichissants et les intervenants tous convaincus de la nécessité d’ouvrir l’accès aux données (et particulièrement aux données culturelles), d’élargir « le champ des communs », avec Internet et le numérique comme moteurs. Continuer la lecture de Ouverture des données : vers un accès plurimodal à la culture