Tous les articles par Claire Grégoire Saint-Pierre

Une classification séculaire pour indexer les archives orales numériques

Afin d’assurer la conservation des données produites sur le terrain par les chercheurs en sciences humaines et sociales (SHS) et de permettre leur diffusion, les archivistes de la recherche doivent veiller à méticuleusement indexer et cataloguer ces archives qui, sans cela, resteront difficilement repérables.

Parmi les champs de recherches des ethnologues, le conte populaire occupe une place importante. En effet, transmis oralement à travers les âges et les espaces, les contes se font la mémoire vive d’une société. La littérature orale étant vivante, et par conséquent mouvante, il peut être difficile de retrouver les différentes versions qui existent d’un même conte. Un travail de repérage en ce sens a été effectué tout au long du 20e siècle : établie dès 1910 et révisée jusqu’en 2004 (date de la dernière édition par Hans-Jorg Uther1), la classification internationale « Aarne-Thompson-Uther » (ATU) organise l’ensemble des contes récoltés par les folkloristes à travers les différentes régions du monde suivant leurs typologies narratives. Toutefois, si les ethnologues bénéficient effectivement de cette classification pour organiser leurs données, et malgré la présence de différents blogs2, bases de données3 ou autres sites internet, il n’existait pas jusqu’à présent d’outil interopérable qui permette aux archivistes d’indexer les contes populaires récoltés sur le terrain par les chercheurs4.
Continuer la lecture de Une classification séculaire pour indexer les archives orales numériques

  1. Hans-Jörg Uther, The Types of International Folktales. A Classification and Bibliography, Helsinki, FF Communications, 2004. []
  2. Le blog « Faithful John » par exemple tend à recenser toutes les différentes versions à travers le monde du conte-type classé 516 chez Aarne-Thompson : https://faithfuljohn.hypotheses.org/. []
  3. La « Multilingual Folk Tale Database », dont les gestionnaires ne sont pas identifiés, propose à tout à chacun de saisir des versions de contes en différentes langues : http://www.mftd.org/. La base de données Bibliorécit n’est quant à elle pas disponible à libre accès : http://bibliorecit.com/. []
  4. Sur l’opportunité de la classification Aarne-Thompson pour les phonothèques de l’oral, voir : https://phonotheque.hypotheses.org/4824. []

Le Consortium « Archives des ethnologues » aux Rencontres Huma-Num 2018

Pour la deuxième fois, la TGIR Huma-Num réunira une centaine de participants issus de la communauté scientifique et des institutions et infrastructures de recherche. Les Rencontres se tiendront à Ecully du 11 au 14 juin 2018, avec pour objectif de créer un espace d’échange entre les différents consortiums et services d’Huma-Num, les Maisons des sciences de l’homme et autres partenaires issus du domaine de la recherche en Lettres et SHS.

A travers un programme très riche, les participants évoqueront notamment l’interopérabilité des données, la conservation et l’archivage, la valorisation et le Linked Open Data.

Continuer la lecture de Le Consortium « Archives des ethnologues » aux Rencontres Huma-Num 2018

VENDREDI #OAW2017 et journée internationale des archives audiovisuelles : Discours de Khalil Akkawi lors d’une manifestation à Tripoli en 1985

Les chercheurs qui produisent des données sonores au cours de leur travail de terrain peuvent faire le choix de diffuser en libre accès les sources de leur recherche dans une phonothèque. En collaboration avec l’archiviste et selon les thématiques explorées, les chercheurs décident, au moment du dépôt, des modalités d’accès aux données produites. Ils apportent alors tous les éléments de contextualisation nécessaires à la diffusion de leur recherche. Plusieurs outils sont disponibles à la phonothèque de la MMSH pour mettre en œuvre concrètement cette diffusion, en conformité avec les questions éthiques et juridiques. « Open in order to… » est le thème de cette année : l’équipe des archivistes de la phonothèque de la MMSH vous explique chaque jour pourquoi il lui semble important d’ouvrir les enregistrements de terrain à l’écoute de tous les publics sur Les carnets de la phonothèque : https://phonotheque.hypotheses.org/oa  L’occasion également de mettre en avant des archives sonores libres de droit ou qui sont dédiées avant l’heure au domaine public. Aujourd’hui c’est aussi la journée internationale des archives audiovisuelles… Bonne écoute !

Du fonds Michel Seurat de la phonothèque1, aucun enregistrement n’a pour l’instant été diffusé en libre écoute. Plus de trente ans après la disparition du chercheur en pleine guerre civile libanaise, la recherche des témoins ou de leurs ayants-droits est encore en cours afin d’obtenir les autorisations nécessaires à la diffusion. L’entreprise est d’autant plus délicate que certains témoins ne sont pas identifiés.

Certains documents peuvent toutefois être diffusés, du fait des conditions de leur enregistrement. Par exemple, ce discours de Khalil Akkawi prononcé publiquement lors d’une manifestation du 8 février 1985 à Tripoli.  Continuer la lecture de VENDREDI #OAW2017 et journée internationale des archives audiovisuelles : Discours de Khalil Akkawi lors d’une manifestation à Tripoli en 1985

  1. A propos du fonds Michel Seurat, consulter le billet : https://phonotheque.hypotheses.org/21809. []

L’archive orale interrogée à Carcassonne, 12-13 septembre 2017

Les 12 et 13 septembre 2017 s’est tenu à Carcassonne le colloque « Oralités, de l’enquête à l’écoute. Histoire des collectes et leurs usages. XIXe-XXIe siècle » organisé par l’ethnopôle Garae. Projeté en début de colloque, le film de Marie-Claude Treilhou L’âne qui a bu la lune (1987) sur les contes et la transmission orale de la mémoire donnait le ton. Les 18 intervenants (présentés dans le programme du colloque), ethnologues pour la plupart, y ont évoqué le rôle des témoignages oraux comme vecteurs de mémoire. Les conférenciers, universitaires, conservateurs, acteurs du monde associatif, étaient répartis sur trois ateliers :  « Langues », « Littérature orale » et « Mémoires ». La phonothèque1 intervenait dans ce dernier sur le thème « De l’enregistrement à la diffusion : questions juridiques et éthiques de l’archive orale. Retour d’expérience d’une phonothèque de recherche » ; nous vous en présentons une synthèse ci-dessous.

De l’enregistrement à la diffusion :
questions juridiques et éthiques de l’archive orale
Retour d’expérience d’une phonothèque de recherche

Continuer la lecture de L’archive orale interrogée à Carcassonne, 12-13 septembre 2017

  1. La phonothèque de la MMSH était représentée par Claire Grégoire Saint-Pierre, juriste du patrimoine et archiviste, assistante à la phonothèque. []

Archiver Michel Seurat

L’empreinte de Michel Seurat dans la recherche en sciences sociales sur le Moyen-Orient a perduré bien après sa disparition en 1986. Dès 1989, Gilles Kepel et Olivier Mongin procédaient à une « opération de sauvetage » des écrits du chercheur en publiant L’Etat de barbarie1. Dans leur avant-propos de l’ouvrage, MM Kepel et Mongin écrivaient : « en rassemblant ici ce qui avait déjà pris forme, on voudrait susciter chez d’autres chercheurs le désir d’exploiter plus avant une veine dont la fécondité paraît grande. »2. Mais pour ce qui était des archives sonores de Michel Seurat, elles étaient plus difficilement exploitables du fait de leur format analogique et de leur hétérogénéité. En 2009, l’Institut français du Proche Orient s’est alors tourné vers la phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme pour procéder à leur traitement3. Continuer la lecture de Archiver Michel Seurat

  1. Seurat, Michel, L’Etat de barbarie, Paris, Le Seuil, collection « Esprit », 1989, 335 p. []
  2. L’Etat de barbarie, p. 11. []
  3. En 2009, Franck Mermier, directeur du Département des études contemporaines de l’Ifpo de 2002 à 2009, a confié les enregistrements à la phonothèque de la MMSH par souci de conservation. []