Tous les articles par Véronique Ginouvès

Fédérer des ressources pour les études sur les mondes africains, 22 avril, MMSH

La 6ème séance du programme inter laboratoires « Archives de la recherche » de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH), s’intéresse aux collections documentaires des études africaines contemporaines. Cette matinée (en distanciel) nous donne l’opportunité d’aborder tous les types de matériaux qui sont accessibles à la médiathèque de la MMSH sur le domaine, de réfléchir aux modalités d’acquisition et aux grandes orientations qui vont permettre de développer ces fonds et faciliter l’accès aux utilisateurs. L’objectif est également de mieux appréhender comment il serait possible de s’engager dans des collaborations avec les laboratoires de recherche spécialisés dans le domaine en France et en Afrique.

Pour rappel, le séminaire est ouvert à tou·te·s,  sur inscription1

Programme de la matinée, 22 avril, 9h-12h30 :

Jean-Pierre Olivier de Sardan, anthropologue, directeur de recherche émérite au CNRS, a fait don d’une partie de ses archives à la MMSH tout en œuvrant pour qu’une copie numérique documentée soit déposée dans un laboratoire au Niger qu’il a contribué à fonder le LASDEL, Laboratoire d’Études et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Continuer la lecture de Fédérer des ressources pour les études sur les mondes africains, 22 avril, MMSH

  1. Pour vous inscrire au séminaire, il suffit d’,envoyez un courriel à veronique<dot>ginouves<at>univ-amu<dot>fr, un lien « zoom » vous sera transmis. []

Digital ethnography, séminaire ABBA – Anthropologie à Bruxelles – Brussels Anthropology

Le Séminaire ABBA – anthropologie à Bruxelles – Brussels Anthropology, organisé au sein du Laboratoire d’anthropologie des mondes contemporains – LAMC, Université libre de Bruxelles, reprend ses activités au second semestre de l’année académique 2020-2021, coordonné par Lisa RichaudJulie Métais et Anneke Newman.  Le cycle Digital Ethnographie propose trois conférences les 26 février, 19 et 26 mars.

Continuer la lecture de Digital ethnography, séminaire ABBA – Anthropologie à Bruxelles – Brussels Anthropology

Les bibliothèques sont-elles des archives de chercheur ?

Le jeudi 18 février 2021 de 9h à 12h30 se tiendra la troisième séance du séminaire inter laboratoire de la MMSH « Archives de la recherche » coordonné par Emmanuelle Chapron (MMSH, UMR 7303 TELEMMe) et Véronique Ginouvès (MMSH, USR 3125) sur le thème : Les bibliothèques sont-elles des archives de chercheurs ? Deux interventions partageront cette matinée qui sera introduite par Emmanuelle Chapron.

Les bibliothèques d’historiennes et d’historiens : enjeux d’une recherche en devenir Continuer la lecture de Les bibliothèques sont-elles des archives de chercheur ?

Assassination of Lokman Slim (1962-2021): homage from the academic community

The death of Lokman Slim, cowardly assassinated on February 3, 2021, in southern Lebanon, raises deep feelings of sadness and revolt.

Lokman Slim was a man of culture and engagement. He paid a heavy price for his freedom of thought and his uncompromising freedom of speech.

Humanities and social scientists working in the Near East have regularly benefited from Lokman Slim’s work through Umam Research & Documentation, an association he co-directed with his wife Monika Borgmann. Umam was created in 2004 with a twofold objective: to build a citizen archives centre accessible to as many people as possible, and to raise public awareness on the subjects of war and violence through the arts. Together, they also founded the Hangar, a cultural centre in which many exhibitions have been organized, notably on memories of the war and of the Ghobeiri district where it was located. The building of an archive of Lebanon’s contemporary and present history constitutes a significant contribution to the work research in the field.

Lokman Slim was committed to the development of an open and democratic society in Lebanon. He was a main actor of Lebanon’s cultural life. In 1990, together with his sister, the writer Racha Al-Ameer, he founded Dar Al-Jadeed editions. Its innovative choices had a key impact on the Lebanese and Arab publishing landscape. With Monika Borgmann, he made two essential documentaries: Massaker (2004) is based on the testimonies of former militiamen who participated in the massacres in the Palestinian camps of Sabra and Chatila in 1982; Tadmor (2016) focused on the daily life of detainees in the Syrian prison of Tadmor (Palmyra).

Lokman Slim was also a lively and impactful writer and speaker. He spoke in a chiselled language, in Arabic as well as in French or English. Two of his writings, available in French, testify to the delicacy and refinement of his reflections and his uncompromising love of Lebanon: “Lebanese peace, or the art of reconciliation without moderation”((translated from French to English by the author)) (Liban. Espaces partagés et pratiques de rencontre, Cahiers de l’Ifpo, 2008 [Online] https://books.openedition.org/ifpo/105) and “Beyrouth. A capital which capitulates « (Beyrouth à mots découpés”), Poitiers, 2000, http://www.worldcat.org/oclc/495443604) in which he revealed a few false pretences of Beirut and the publishing profession.

This assassination raises fears of a new cycle of violence targeting intellectuals. The academic community engaged in the study and research of Near Eastern societies associates with the grief of Lokman Slim’s family and honours his memory.[SL1]

With the support of CERMOM – Centre de recherches Moyen-Orient Méditerranée/Inalco,  CéSor – Centre d’études en sciences sociales du religieux (UMR 8216 – EHESS / CNRS), Ifpo – Institut français du Proche-Orient (UMIFRE 6 / USR 3135-MEAE / CNRS), Sciences-Po CERI – Centre de recherches international, département « Etudes arabes » de l’Inalco Institut National des Langues et Civilisations Orientales –  IREMAM – Institut de recherches et d’études sur les mondes arabes et musulmans (UMR 7310 – CNRS), MMSH – Maison méditerranéenne des sciences de l’homme USR 3125 (AMU/CNRS, GIS Moyen-Orient et Mondes Musulmans, SEMOMM – Société des études sur le Moyen-Orient et les Mondes musulmans, Unité de Recherches Migrations et Société (IRD UMR 205 URMIS).

Emma Aubin-Boltanski (CéSOR), Sandra Barrère, (Université Bordeaux-Montaigne, laboratoire TELEM), Hamit Bozarslan (CETOBaC), Myriam Catusse (IREMAM), Frédérik Detue (Université Côte d’Azur), Kamel Doraï (Ifpo), Véronique Ginouvès (MMSH Phonothèque), Eberhard Kienle (CERI), Pauline Koetschet (Ifpo), Stéphanie Latte-Abdallah (CERI), Franck Mermier (IFEA), Sabrina Mervin (CéSOR), René Otayek (Sciences Po Bordeaux/LAM), Anna Poujeau (Ifpo), Nicolas Puig (IRD UMR 205), Candice Raymond (Ifpo), Jean-Christophe Peyssard (MMSH), Elsa zakhia (Ifpo).

For an international investigation into the assassination of Lokman Slim: https://www.change.org/p/l-assassinat-de-lokman-slim-au-liban-pour-une-enqu%C3%AAte-internationale-ind%C3%A9pendante?signed=true

French language: https://phonotheque.hypotheses.org/33107

Photographic credits: Lokman Slim leading a round table on « Sharing digital data in the Middle East » on May 29, 2019, during the international conference New digital archives in the Middle East: sound, image, film and the web. Challenges of sharing field data in Lebanon, Jordan and Syria, photograph V. Ginouvès, CC-BY

More information (selection on Zotero).

CLARIN Café – How Not to Spill Coffee on Your Tapes. Best Practices for Preserving Oral Archives

Take a coffee with us, on Wednesday 24 February 2021 from 14:00 to 16:00 (CET)!

About the café

Oral sources are rather fragile objects within oral history, mainly if compared to other kinds of historical sources such as artifacts and written documents, and thus rely on a specialised infrastructure for their preservation. This CLARIN Café discusses the best practices for preserving such oral sources. Continuer la lecture de CLARIN Café – How Not to Spill Coffee on Your Tapes. Best Practices for Preserving Oral Archives

Assassinat de Lokman Slim (1962-2021), hommage de la communauté scientifique

C’est avec une immense tristesse et un sentiment de révolte que nous apprenons la mort de Lokman Slim lâchement assassiné le 3 février 2021 dans le Sud du Liban.

Homme de culture et d’engagement, Lokman Slim paye d’un lourd tribut sa liberté de pensée et sa pratique sans concession de la liberté d’expression.

Les chercheur·es en sciences humaines et sociales sur la région du Proche-Orient ont régulièrement bénéficié du travail de Lokman Slim à travers Umam Research & Documentation, une association qu’il co-dirigeait avec son épouse Monika Borgmann. Umam avait été créée en 2004 avec un double objectif : construire un centre d’archives citoyennes accessibles au plus grand nombre et sensibiliser le public aux sujets de la guerre et de la violence à travers les arts. Ensemble, ils avaient aussi fondé le Hangar, un centre culturel dans lequel ont été organisées de nombreuses expositions, notamment sur les mémoires de la guerre et du quartier de Ghobeiri où il était situé.

Porté par une parole située et engagée dans le développement d’une société ouverte et démocratique, ce travail de construction d’une archive de l’histoire immédiate du Liban constitue un apport décisif à nos travaux de recherche.

Lokman Slim occupait une place éminente dans la vie culturelle libanaise. Il avait fondé en 1990, avec sa sœur l’écrivaine Racha Al-Ameer, les éditions Dar Al-Jadid qui ont marqué le paysage éditorial libanais et arabe par ses choix innovants. Avec Monika Borgmann, il avait réalisé deux documentaires incontournables: Massaker (2004) livrait les témoignages d’anciens miliciens ayant participé aux massacres des camps palestiniens de Sabra et Chatila en 1982, Tadmor (2016) portait sur le quotidien des détenus dans la prison syrienne de Tadmor/Palmyre.

Lokman Slim était aussi un écrivain et un orateur au style vif et percutant. Il s’exprimait dans une langue ciselée, aussi bien en arabe qu’en français ou encore en anglais. Deux de ses écrits disponibles en français témoignent de la finesse de ses réflexions et de son amour sans concession du Liban : « La paix à la libanaise, ou l’art de la réconciliation sans modération » (Liban. Espaces partagés et pratiques de rencontre, Cahiers de l’Ifpo, 2008 [En ligne] https://books.openedition.org/ifpo/105) et « Beyrouth. Une capitale qui capitule » (Beyrouth à mots découpés, Poitiers, 2000, http://www.worldcat.org/oclc/495443604) dans lequel il dévoilait quelques faux-semblants de Beyrouth et du métier d’éditeur.

Cet assassinat fait craindre un nouveau cycle de violence visant les intellectuel·les. La communauté académique engagée dans l’étude et la recherche sur les sociétés du Proche-Orient s’associe à la douleur de la famille de Lokman Slim et honore sa mémoire.

Avec le soutien du CERMOM – Centre de recherches Moyen-Orient Méditerranée/Inalco, CéSor – Centre d’études en sciences sociales du religieux (UMR 8216 – EHESS / CNRS), l’Ifpo – Institut français du Proche-Orient (UMIFRE 6 / USR 3135-MEAE / CNRS), Sciences-Po CERI – Centre de recherches internationales, le département « Etudes arabes » de l’Inalco Institut National des Langues et Civilisations Orientales, IREMAM – Institut de recherches et d’études sur les mondes arabes et musulmans (UMR 7310 – CNRS), la MMSH – Maison méditerranéenne des sciences de l’homme USR 3125 (AMU/CNRS, GIS Moyen-Orient et Mondes Musulmans, la SEMOMM – Société des études sur le Moyen-Orient et les Mondes musulmans, l’Unité de Recherches Migrations et Société (IRD UMR 205 URMIS).

Emma Aubin-Boltanski (CéSOR), Sandra Barrère, (Université Bordeaux-Montaigne, laboratoire TELEM), Hamit Bozarslan (CETOBaC), Myriam Catusse (IREMAM), Frédérik Detue (Université Côte d’Azur), Kamel Doraï (Ifpo), Véronique Ginouvès (MMSH), Eberhard Kienle (CERI), Pauline Koetschet (Ifpo), Stéphanie Latte-Abdallah (CERI), Franck Mermier (IFEA), Sabrina Mervin (CéSOR), René Otayek (Sciences Po Bordeaux/LAM), Anna Poujeau (Ifpo), Nicolas Puig (IRD UMR 205), Candice Raymond (Ifpo), Jean-Christophe Peyssard (MMSH), Elsa zakhia (Ifpo).

Communiqué en langue anglaise.

Publication du communiqué sur Academia.

Lien vers la pétition pour obtenir une enquête internationale indépendante sur l’assassinat de Lokman Slim

Crédits photographiques : Lokman Slim anime une table ronde sur le thème « Partager les données numériques au Proche-Orient » le 29 mai 2019 lors du colloque international Nouvelles archives numériques au Proche-Orient : le son, l’image, le film et le web. Enjeux du partage des données de terrain au Liban, en Jordanie et en Syrie, photographie V. Ginouvès, CC-BY

lokman

 

 

 

 

Communiqué du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères sur l’assassinat de Lokman Slim, 3 février 2021.

Communiqué de la délégation de l’Union européenne au Liban sur l’assassinat de Lokman Slim, 5 février 2021.

Communiqué des Nations Unis sur l’assassinat de Lokman Slim, UN Says Killing of Lokman Slim is a Loss for Lebanon, 4 février 2021.

***

Revue de presse partagée (sélection)

 

 

Cycle d’ateliers « Travailler avec le numérique dans l’enseignement et la recherche » 2020-2021

Le Service Commun de la Documentation de Paris 8 a organisé un cycle d’ateliers sur le thème « Travailler avec le numérique dans l’enseignement supérieur et la recherche » en 2020-2021. Les activités de recherche actuelles impliquent de plus en plus la manipulation de contenus numériques (données, corpus, images, sons, illustrations). Partant des activités concrètes de recherche et d’enseignement, le cycle d’ateliers présente les outils et les services numériques pour le traitement, la valorisation, la diffusion et la préservation de l’information scientifique. Le SCD de Paris 8 vous invite à sept présentations autour des plateformes numériques, des outils scientifiques, des enjeux juridiques et des méthodes de traitement et d’analyse de données de la recherche qui se tiendront en distanciel. La phonothèque de la MMSH présentera son expérience le jeudi 14 janvier 2021 au cours de l’atelier De la collecte sur le terrain à la citation dans les publications scientifiques : parcours d’une source enregistrée à travers les fonds de la phonothèque de la MMSH.

Programme

Jeudi 3 décembre 2020, beQuali, une banque d’enquêtes qualitatives en sciences sociales : retours d’expérience, 14h30-16h30 Intervenant : Guillaume Garcia, chargé d’études au Centre de données socio-politiques de Sciences Po Paris

Jeudi 14 janvier 2021, De la collecte sur le terrain à la citation dans les publications scientifiques : parcours d’une source enregistrée à travers les fonds de la phonothèque de la MMSH, 14h30-16h30 Intervenante : Véronique Ginouves, responsable de la phonothèque de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, Aix-en-Provence

Lundi 8 février 2021, Le RGPD appliqué dans le cadre de recherche en sciences humaines et sociales, 14h30-16h30 Intervenant : Fabrice Leclere, délégué à la protection des données à l’Université Paris 8

Jeudi 11 mars 2021, Un entrepôt institutionnel : l’exemple du Dataverse du Cirad, 14h30-16h30 Intervenante : Martine Barale, chargée d’appui à la gestion et à la valorisation des données de la recherche, Cirad (https ://dataverse.cirad.fr)

 Jeudi 15 avril 2021, Nakala : une plateforme pour dépôt et diffusion des données de la recherche, 14h30-16h30 Intervenant : Goran Sekulovski, chargé de mission « Données de la recherche » et responsable du développement des services aux chercheurs, SCD, Université Paris 8

Jeudi 6 mai 2021, Propriété intellectuelle et droits sur les données de la recherche, 14h30-16h30 Intervenant : Bertrand Warusfel, professeur de droit à l’Université Paris 8.

 

Vous pouvez sélectionner les atelier et vous  inscrire en complétant ce formulaire. ATTENTION : en raison du contexte sanitaire actuel, tous les ateliers se tiendront en distanciel. Un lien de connexion vous sera envoyé avant chaque séance. Organisation par Goran Sekulovski (Services aux chercheurs, SCD – Université Paris 8), goran<dot>sekulovski<at>univ-paris8<dot>fr Bibliothèque de l’Université Paris 8, 2 rue de la Liberté, 93 526 Saint-Denis, face au métro Saint-Denis université (ligne 13).

Avent -1 : « La vague n’emporte pas les souvenirs »

Il bondissait trop tard, toujours trop tard sur son tapis, mais tout avait disparu, sauf l’irritation d’un souhait ayant failli aboutir, sauf la frustration d’un savoir non abouti. (La disparition, Georges Perec, 1969, p.6).

Voilà déjà Noël, une année difficile qui s’efface – qu’avec elle disparaissent nos soucis et nos inquiétudes ! Repartons avec de nouvelles créations, de nouveaux projets et de nouvelles aventures. 2020 aura été, malgré la distanciation sociale qui s’est imposée au mois de mars, une année riche d’un travail collectif. Une formidable occasion de rencontres fertiles avec celles et ceux qui ont rejoint l’équipe de passage ou sur le plus long terme, parfois en présentiel masqué, parfois à distance à travers toute une série d’outils numériques  : Etienne Bauza, Lina Benzacour, Maryasha Barbé, Annick Boissel, Stevie Kolodziej, Laurence Salze. Merci pour leur travail et le partage de leur expérience !

Pour ce petit bout d’an qui nous reste à passer, concentrons nous sur les souvenirs positifs. L’expérience du calendrier de l’Avent des disparitions numériques – lui aussi collectif – a été une belle aventure :  les bibliothèques et les archives sont là pour nous aider à (re)construire notre mémoire ; Coralie Castel nous fait le récit d’une archive collective et collaborative, exemplaire en cela, dans son article « Reconstruire ses souvenirs : le nettoyage des photographies emportées par le tsunami à Kesennuma » paru dans le numéro 47 d’Ebisu au printemps-été 2012 (n° spécial « Catastrophes du 11 mars 2011, désastre de Fukushima : fractures et émergences »). Une belle lecture de Noël. Bon bout d’an à tout le monde. Continuer la lecture de Avent -1 : « La vague n’emporte pas les souvenirs »

Avent -7 : Je me souviens de Texto-Logotel

20 ans durant j’allais multipliant d’intrigants contacts, payais d’oisifs indics, consultai partout moult sous bibs, m’ouvrant d’importants stocks archiviaux m’informant sur ma filiation, m’acharnai sur d’immoraux magistrats, substituts, avocats, commis, plumitifs, calicots, factotums corrompus, à qui il fallait offrir gros pour savoir pas lourd. (George Perec, La disparition, 1969, p. 121.)

Avec Georges Perec en tête pour ce calendrier de l’Avent des disparitions, beaucoup de choses nous reviennent en mémoire, en mode de son Je me souviens (1978). En écrivant ces billets, je me suis ainsi souvenue de Texto, ou Texto-Logotel. Au cours de mon expérience professionnelle ((Désormais, je cite aussi la référence d’une page web sur la Wayback machine lorsque je renvoie à une page qui me semble essentielle, j’aurais acquis une nouvelle méthode avec ce calendrier de l’Avent 🙂 : Continuer la lecture de Avent -7 : Je me souviens de Texto-Logotel

Avent -13 : Ski Ambience in Bardonecchia

Il s’assit un long instant sur un banc moussu, non loin du grand acacia dont la frondaison balançait, produisant un bruit sourd mais continu, un chuchotis murmurant, un soupir bourdonnant qu’on aurait cru parfois sibyllin, sodonial. (La disparition, Georges Perec, 1969, p 222).

Ce billet a été publié le 8 décembre 2016 . La Wayback Machine permet d’en retrouver partiellement la trace, dernière page conservée du blog : https://web.archive.org/web/20170125115406/http://www.europeanasounds.eu/page/5

L’enregistrement mis alors sur Soundcloud est toujours disponible :

Continuer la lecture de Avent -13 : Ski Ambience in Bardonecchia