Tous les articles par Véronique Ginouvès

Des nouvelles de la phonothèque sur la lettre de l’INSHS

La lettre de l’Institut national des sciences humaines et sociales (INSHS) du mois de mars est résolument sonore : non seulement elle fait un focus sur les activités de la phonothèque de la MMSH1, mais elle présente le projet Continuer la lecture de Des nouvelles de la phonothèque sur la lettre de l’INSHS

  1. Merci à Odile Cobtat qui a rédigé cet article après une visite à la MMSH en compagnie d’Armelle Leclerc où elles ont dû affronter les éléments. []

Journées participatives, collaboratives ou citoyennes, crowdsourcing ou édit-a-thon : les mots pour le dire et mieux penser les projets

La journée du 12 mars 2018, organisée par l’UMR MAP autour d’un atelier participatif mettant en  lumière le projet Territographie a été l’occasion pour l’équipe de la phonothèque de réfléchir à ce type d’événements qui se multiplient ces dernières années pour animer des fonds d’archives  et engager les publics dans leur enrichissement et leurs traitement. S’intéresser à la terminologie peut aider à mieux préciser ce type de projets – encore très récents et sur lesquels les financiers nous sollicitent – dont les termes se retrouvent souvent utilisés les uns pour les autres sans différenciation. Continuer la lecture de Journées participatives, collaboratives ou citoyennes, crowdsourcing ou édit-a-thon : les mots pour le dire et mieux penser les projets

Quand j’étais dans mon jeune âge…

L’équipe de la phonothèque de la MMSH est toujours très ravie lorsque les archives sonores ou audiovisuelles sont reprises dans d’autres recherches, citées dans des articles scientifiques ou des ouvrages de tout type, réutilisées dans des expositions ou des conférences ou des écoutes collectives1… L’équipe travaille donc sans relâche pour systématiquement cerner les droits d’utilisation des enregistrements et préciser aux utilisateurs éventuels ce qu’ils peuvent faire de ces archives. Dès que nous retrouvons la trace d’anciens témoins, nous leur faisons signer des contrats d’utilisation dans l’objectif d’offrir le plus large spectre de possibilités aux futurs auteurs/réutilisateurs et jusqu’ici nous n’avons essuyé aucun refus. En retour, lorsqu’un.e artiste nous informe d’une re-création ou d’une ré-interprétation de ces archives, il s’agit toujours d’un moment troublant, en général très joyeux. Continuer la lecture de Quand j’étais dans mon jeune âge…

  1. Pour citer des exemples rapidement il peut s’agir de la fille d’un témoin qui nous demande la  copie d’un entretien pour une écoute familiale autour de la mémoire d’un défunt, du musée de Salagon qui organise une exposition, du lancement du « Prix Seurat » en 2017 où un extrait de l’entretien réalisé entre le chercheur et Jean Métral est diffusé avant le lancement de la conférence introductive… La prochaine intervention publique sera d’ailleurs, en lien avec le projet Territographie, mené par le MAP, l’organisation d’un atelier participatif le 12 mars au MuCEM. []

Recherches/Humanités numériques à l’IMéRA le 22 février

Le 22 février 2018, se tiendra à l’IMéRA le premier séminaire du cycle Recherches numériques – humanités numériques sur l’impulsion de Pierre Livet, philosophe. Pour cette première session, le thème de l’après-midi est celui des incidences sociologiques économiques, politiques et juridiques du numérique sur la recherche scientifique.

De quelle manière les analyseurs automatiques de big data et les outils médiatiques numériques transforment-ils les relations sociales, sont-ils dépendants de modèles économiques et modifient-ils les conditions juridiques de la recherche ? Continuer la lecture de Recherches/Humanités numériques à l’IMéRA le 22 février

Une histoire orale des parcours d’historiens

Après avoir présenté la méthodologie de la constitution du fonds d’archives orales du programme Histinéraires1, Virginie Huynh-Van-Xuan, qui a catalogué une partie des entretiens dans le cadre de son Master, « Archives numériques » (ENSSIB) propose une synthèse ce ce que nous dévoilent ces sources orales.

Dans les entretiens enregistrés dans le cadre du programme Histinéraires2, les témoins reviennent sur leur parcours professionnel et parfois leur jeunesse pour évoquer les éléments qui les ont sensibilisés au passé et à l’histoire. Plusieurs citent l’histoire familiale, racontée parfois à travers le récit des anciens ou les objets du passé, il y a aussi les lectures, l’engagement politique des parents ou une intuition d’imbrication temporelle. D’autres paramètres comme un paysage marqué par les évènements, le territoire et sa culture s’ajoutent à cet inventaire. L’intérêt pour cette discipline et/ou son enseignement est souvent suscité, ou accentué par un enseignant rencontré au lycée ou à l’université. Continuer la lecture de Une histoire orale des parcours d’historiens

  1. HISTINÉRAIRES « La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte », est un programme de recherche financé par l’Agence nationale de la recherche, porté par Patrick Garcia. Il se propose d’étudier les « Mémoires de synthèse des activités scientifiques » des habilitations à diriger des recherches soutenues en histoire depuis le début des années 1990 jusqu’à 2010. Ce corpus inexploité, distinct du « travail inédit » souvent objet de publication et du recueil d’articles, constitue un gisement d’informations sur la communauté historienne contemporaine. Il est susceptible de nourrir une véritable sociologie de la profession et une étude de l’historiographie et de ses évolutions non plus fondée sur les écrits de quelques chefs de file mais ancrée dans la masse des parcours de recherche d’une génération d’historiens. []
  2. Une partie de ce programme, menée par Anne-Marie Granet-Abisset et Véronique Ginouvès consiste à la réalisation d’entretiens sur les parcours professionnels d’historiens, avec un focus sur la question de l’habilitation. Dans ces entretiens, qu’elles ont réalisé ensemble ou séparément, elles suivent une grille d’enquête organisée sous forme de carte heuristique. []

La notation musicale à l’épreuve de la recherche dans l’étude et la sauvegarde des musiques traditionnelles dans le Maghreb

Colloque international

La notation musicale à l’épreuve de la recherche
dans l’étude et la sauvegarde
des musiques traditionnelles dans le Maghreb

Bou Saâda, 30 et 31 janvier 2018

Téléchargement du programme

La notation musicale a de tout temps interpelé musiciens, théoriciens et chercheurs en ethnomusicologie/anthropologie de la musique. Ainsi, à l’instar de la théorie des açâbi° wal madjarî (sorte de tablature) développée à partir du huitième siècle à Baghdad sous la dynastie abbasside par l’école des °udistes ou la sculpture musicale des rythmiques ou tala en Inde du Sud dans le temple Manakshi de Madurai, les civilisations anciennes du monde ont régulièrement fait usage d’iconographies et de divers systèmes de représentation afin de protéger et de perpétuer un répertoire ou une technique de jeu. La tablature développée en Europe à la Renaissance pour la transmission d’interprétations instrumentales diverses dont le luth et l’orgue, et plus tard développée pour l’enseignement de la guitare, en est le meilleur exemple. Continuer la lecture de La notation musicale à l’épreuve de la recherche dans l’étude et la sauvegarde des musiques traditionnelles dans le Maghreb

Archives en bibliothèques – 26 janvier 2018

On oublie souvent que les bibliothèques conservent aussi tout autre chose que des livres, et en particulier de vastes ensembles mêlant notes et carnets de travail, correspondances, manuscrits et pièces imprimées. Ces « fonds particuliers », selon la terminologie actuelle,trouvent leur cohérence dans l’activité de l’individu ou de la famille qui les a rassemblés. Véritables « archives en bibliothèque », ils ouvrent sur une histoire des pratiques de l’écrit et de l’archivage domestique, sur une histoire de la manière dont les bibliothèques absorbent des fonds qui ne sont pas des livres, et sur une histoire des usages historiens suscités par ces matériaux.

Programme de la matinée (ouverte à tou.te.s)

A9h30 – Archives en bibliothèques (XVIIIe-XXIe siècle) : présentation d’un chantier de recherches par Emmanuelle Chapron (TELEMMe – AMU, CNRS UMR 7303) Continuer la lecture de Archives en bibliothèques – 26 janvier 2018

Sida, Musées et Communautés : journée d’étude, 18 janvier 2018

Dans le cadre du cycle conserver et exposer la lutte contre le VIH Sida, une journée d’étude se tient le 18 janvier 2018 au Fort Saint Jean, MuCEM, sur le thème « Sida, Musées et Communautés ». Au cours de l’histoire de la lutte contre le sida, la notion de “communauté ” a été utilisée pour désigner diverses catégories d’acteurs engagés à différents titres dans la lutte contre l’épidémie, qu’il s’agisse de groupes exposés au VIH, de volontaires associatifs, de soignant.es, de malades, d’universitaires, etc. Certaines “communautés” encore parfois stigmatisées et/ou minoritaires s’organisent aujourd’hui pour préserver et valoriser leur(s) mémoire(s) dans une quête de reconnaissance sociale. Elles deviennent ainsi des “communautés-sources” pour les musées et centres d’archives qui souhaitent rendre compte de l’histoire sociale de l’épidémie. Ce nouvel enjeu social pose toutefois de nombreux défis aux institutions muséales. Continuer la lecture de Sida, Musées et Communautés : journée d’étude, 18 janvier 2018

Les bonnes résolutions sonores 2018 : sauvegarde sur le long terme et principes du FAIR

Les projets numériques se multiplient mais comment  savoir s’il sera toujours possible d’y accéder sur le long terme ? En 2015 nous nous en inquiétions déjà avec l’arrêt brutal de Crevilles et depuis cet été c’est la plateforme MedMem, pourtant soutenue par une institution solide comme l’Ina,  qui ne répond plus :

Et si nous profitions de la nouvelle année pour tirer la leçon de cette inquiétante situation1 ? Continuer la lecture de Les bonnes résolutions sonores 2018 : sauvegarde sur le long terme et principes du FAIR

  1. Il faudrait tenir le compte des disparitions des bases de données et autres projets en ligne, et vérifier où (et si) les données ont été récupérées sur un autre système. Ainsi depuis plusieurs mois maintenant – peut-être même depuis plus d’une année – le site e-corpus [http://www.e-corpus.org] où plusieurs centres de ressources académiques avaient placé leur données n’est plus accessible. Les liens renvoient la plupart du temps à des pages blanches… 10 références sont encore affichées à travers Isidore. []

Calendrier de l’Avent du domaine public 2018

Depuis 2013 le collectif savoirsCom1 publie un calendrier de l’Avent  qui nous permet de découvrir une sélection des nouvelles œuvres qui entreront dans le domaine public à l’aube de la nouvelle année.

Chaque jour du mois de décembre, retrouvez sur Aventdudomainepublic.org un portrait présenté par l’un des membres du collectif ou des contributeurs qui se sont invités. Vous pouvez également consulter la version québécoise du calendrier, où vous découvrirez  que les pipes, nuages ou les urinoirs de Magritte s’élèvent cette année dans le domaine public. Continuer la lecture de Calendrier de l’Avent du domaine public 2018