Archives de catégorie : Hommage

#IAD2021 : hommage à Umam documentation & research

Pour la journée internationale des archives la phonothèque de la MMSH veut rendre hommage à Umam Documentation & Research, et vous faire le cadeau d’écouter ou réécouter la voix de Lokman Slim, co-fondateur d’Umam D & R, avec Monika Borgmann.

Lokman Slim y explique le fonctionnement des deux sites de Umam Documentation & Research : Memory at work et Umam Biblio et Monika Borgmann raconte une anecdote sur la façon dont il arrive que se fasse la collecte des archives…

Lokman Slim a été assassiné le 4 février 20211, nous attendons toujours les résultats d’une enquête indépendante.

Crédits photographiques : Lokman Slim lors de la 25ème édition du Salon du livre francophone de Beyrouth, atelier sur le numérique comme patrimoine culturel le 10 novembre 2018, photographie de Leïla Doraï, CC-BY-NC.

  1. Une bibliographie sur Zotero suit l’investigation et les réactions à cet assassinat : https://www.zotero.org/groups/2799066/pour_lokman_slim. []

Assassination of Lokman Slim (1962-2021): homage from the academic community

The death of Lokman Slim, cowardly assassinated on February 3, 2021, in southern Lebanon, raises deep feelings of sadness and revolt.

Lokman Slim was a man of culture and engagement. He paid a heavy price for his freedom of thought and his uncompromising freedom of speech.

Humanities and social scientists working in the Near East have regularly benefited from Lokman Slim’s work through Umam Research & Documentation, an association he co-directed with his wife Monika Borgmann. Umam was created in 2004 with a twofold objective: to build a citizen archives centre accessible to as many people as possible, and to raise public awareness on the subjects of war and violence through the arts. Together, they also founded the Hangar, a cultural centre in which many exhibitions have been organized, notably on memories of the war and of the Ghobeiri district where it was located. The building of an archive of Lebanon’s contemporary and present history constitutes a significant contribution to the work research in the field.

Lokman Slim was committed to the development of an open and democratic society in Lebanon. He was a main actor of Lebanon’s cultural life. In 1990, together with his sister, the writer Racha Al-Ameer, he founded Dar Al-Jadeed editions. Its innovative choices had a key impact on the Lebanese and Arab publishing landscape. With Monika Borgmann, he made two essential documentaries: Massaker (2004) is based on the testimonies of former militiamen who participated in the massacres in the Palestinian camps of Sabra and Chatila in 1982; Tadmor (2016) focused on the daily life of detainees in the Syrian prison of Tadmor (Palmyra).

Lokman Slim was also a lively and impactful writer and speaker. He spoke in a chiselled language, in Arabic as well as in French or English. Two of his writings, available in French, testify to the delicacy and refinement of his reflections and his uncompromising love of Lebanon: “Lebanese peace, or the art of reconciliation without moderation”((translated from French to English by the author)) (Liban. Espaces partagés et pratiques de rencontre, Cahiers de l’Ifpo, 2008 [Online] https://books.openedition.org/ifpo/105) and “Beyrouth. A capital which capitulates « (Beyrouth à mots découpés”), Poitiers, 2000, http://www.worldcat.org/oclc/495443604) in which he revealed a few false pretences of Beirut and the publishing profession.

This assassination raises fears of a new cycle of violence targeting intellectuals. The academic community engaged in the study and research of Near Eastern societies associates with the grief of Lokman Slim’s family and honours his memory.[SL1]

With the support of CERMOM – Centre de recherches Moyen-Orient Méditerranée/Inalco,  CéSor – Centre d’études en sciences sociales du religieux (UMR 8216 – EHESS / CNRS), Ifpo – Institut français du Proche-Orient (UMIFRE 6 / USR 3135-MEAE / CNRS), Sciences-Po CERI – Centre de recherches international, département « Etudes arabes » de l’Inalco Institut National des Langues et Civilisations Orientales –  IREMAM – Institut de recherches et d’études sur les mondes arabes et musulmans (UMR 7310 – CNRS), MMSH – Maison méditerranéenne des sciences de l’homme USR 3125 (AMU/CNRS, GIS Moyen-Orient et Mondes Musulmans, SEMOMM – Société des études sur le Moyen-Orient et les Mondes musulmans, Unité de Recherches Migrations et Société (IRD UMR 205 URMIS).

Emma Aubin-Boltanski (CéSOR), Sandra Barrère, (Université Bordeaux-Montaigne, laboratoire TELEM), Hamit Bozarslan (CETOBaC), Myriam Catusse (IREMAM), Frédérik Detue (Université Côte d’Azur), Kamel Doraï (Ifpo), Véronique Ginouvès (MMSH Phonothèque), Eberhard Kienle (CERI), Pauline Koetschet (Ifpo), Stéphanie Latte-Abdallah (CERI), Franck Mermier (IFEA), Sabrina Mervin (CéSOR), René Otayek (Sciences Po Bordeaux/LAM), Anna Poujeau (Ifpo), Nicolas Puig (IRD UMR 205), Candice Raymond (Ifpo), Jean-Christophe Peyssard (MMSH), Elsa zakhia (Ifpo).

For an international investigation into the assassination of Lokman Slim: https://www.change.org/p/l-assassinat-de-lokman-slim-au-liban-pour-une-enqu%C3%AAte-internationale-ind%C3%A9pendante?signed=true

French language: https://phonotheque.hypotheses.org/33107

Photographic credits: Lokman Slim leading a round table on « Sharing digital data in the Middle East » on May 29, 2019, during the international conference New digital archives in the Middle East: sound, image, film and the web. Challenges of sharing field data in Lebanon, Jordan and Syria, photograph V. Ginouvès, CC-BY

More information (selection on Zotero).

Assassinat de Lokman Slim (1962-2021), hommage de la communauté scientifique

C’est avec une immense tristesse et un sentiment de révolte que nous apprenons la mort de Lokman Slim lâchement assassiné le 3 février 2021 dans le Sud du Liban.

Homme de culture et d’engagement, Lokman Slim paye d’un lourd tribut sa liberté de pensée et sa pratique sans concession de la liberté d’expression.

Les chercheur·es en sciences humaines et sociales sur la région du Proche-Orient ont régulièrement bénéficié du travail de Lokman Slim à travers Umam Research & Documentation, une association qu’il co-dirigeait avec son épouse Monika Borgmann. Umam avait été créée en 2004 avec un double objectif : construire un centre d’archives citoyennes accessibles au plus grand nombre et sensibiliser le public aux sujets de la guerre et de la violence à travers les arts. Ensemble, ils avaient aussi fondé le Hangar, un centre culturel dans lequel ont été organisées de nombreuses expositions, notamment sur les mémoires de la guerre et du quartier de Ghobeiri où il était situé.

Porté par une parole située et engagée dans le développement d’une société ouverte et démocratique, ce travail de construction d’une archive de l’histoire immédiate du Liban constitue un apport décisif à nos travaux de recherche.

Lokman Slim occupait une place éminente dans la vie culturelle libanaise. Il avait fondé en 1990, avec sa sœur l’écrivaine Racha Al-Ameer, les éditions Dar Al-Jadid qui ont marqué le paysage éditorial libanais et arabe par ses choix innovants. Avec Monika Borgmann, il avait réalisé deux documentaires incontournables: Massaker (2004) livrait les témoignages d’anciens miliciens ayant participé aux massacres des camps palestiniens de Sabra et Chatila en 1982, Tadmor (2016) portait sur le quotidien des détenus dans la prison syrienne de Tadmor/Palmyre.

Lokman Slim était aussi un écrivain et un orateur au style vif et percutant. Il s’exprimait dans une langue ciselée, aussi bien en arabe qu’en français ou encore en anglais. Deux de ses écrits disponibles en français témoignent de la finesse de ses réflexions et de son amour sans concession du Liban : « La paix à la libanaise, ou l’art de la réconciliation sans modération » (Liban. Espaces partagés et pratiques de rencontre, Cahiers de l’Ifpo, 2008 [En ligne] https://books.openedition.org/ifpo/105) et « Beyrouth. Une capitale qui capitule » (Beyrouth à mots découpés, Poitiers, 2000, http://www.worldcat.org/oclc/495443604) dans lequel il dévoilait quelques faux-semblants de Beyrouth et du métier d’éditeur.

Cet assassinat fait craindre un nouveau cycle de violence visant les intellectuel·les. La communauté académique engagée dans l’étude et la recherche sur les sociétés du Proche-Orient s’associe à la douleur de la famille de Lokman Slim et honore sa mémoire.

Avec le soutien du CERMOM – Centre de recherches Moyen-Orient Méditerranée/Inalco, CéSor – Centre d’études en sciences sociales du religieux (UMR 8216 – EHESS / CNRS), l’Ifpo – Institut français du Proche-Orient (UMIFRE 6 / USR 3135-MEAE / CNRS), Sciences-Po CERI – Centre de recherches internationales, le département « Etudes arabes » de l’Inalco Institut National des Langues et Civilisations Orientales, IREMAM – Institut de recherches et d’études sur les mondes arabes et musulmans (UMR 7310 – CNRS), la MMSH – Maison méditerranéenne des sciences de l’homme USR 3125 (AMU/CNRS, GIS Moyen-Orient et Mondes Musulmans, la SEMOMM – Société des études sur le Moyen-Orient et les Mondes musulmans, l’Unité de Recherches Migrations et Société (IRD UMR 205 URMIS).

Emma Aubin-Boltanski (CéSOR), Sandra Barrère, (Université Bordeaux-Montaigne, laboratoire TELEM), Hamit Bozarslan (CETOBaC), Myriam Catusse (IREMAM), Frédérik Detue (Université Côte d’Azur), Kamel Doraï (Ifpo), Véronique Ginouvès (MMSH), Eberhard Kienle (CERI), Pauline Koetschet (Ifpo), Stéphanie Latte-Abdallah (CERI), Franck Mermier (IFEA), Sabrina Mervin (CéSOR), René Otayek (Sciences Po Bordeaux/LAM), Anna Poujeau (Ifpo), Nicolas Puig (IRD UMR 205), Candice Raymond (Ifpo), Jean-Christophe Peyssard (MMSH), Elsa zakhia (Ifpo).

Communiqué en langue anglaise.

Publication du communiqué sur Academia.

Lien vers la pétition pour obtenir une enquête internationale indépendante sur l’assassinat de Lokman Slim

Crédits photographiques : Lokman Slim anime une table ronde sur le thème « Partager les données numériques au Proche-Orient » le 29 mai 2019 lors du colloque international Nouvelles archives numériques au Proche-Orient : le son, l’image, le film et le web. Enjeux du partage des données de terrain au Liban, en Jordanie et en Syrie, photographie V. Ginouvès, CC-BY

lokman

 

 

 

 

Communiqué du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères sur l’assassinat de Lokman Slim, 3 février 2021.

Communiqué de la délégation de l’Union européenne au Liban sur l’assassinat de Lokman Slim, 5 février 2021.

Communiqué des Nations Unis sur l’assassinat de Lokman Slim, UN Says Killing of Lokman Slim is a Loss for Lebanon, 4 février 2021.

***

Revue de presse partagée (sélection)

 

 

Avent -6 : Une machine à remonter le temps

« Il bondissait, trop tard, toujours trop tard, sur son tapis : mais tout avait disparu, sauf l’irritation d’un souhait ayant failli aboutir, sauf la frustration d’un savoir non assouvi. » (La disparition, Georges Perec, 1969, P. 7).

Michèle Battisti, a été durant sa vie active formatrice de droit de l’information dans divers centres de formation en lien avec l’information scientifique et technique. Son blog Paralipomènes a été lu avec attention par de nombreux·ses bibliothécaires, archivistes et documentaliste. Elle publiait des textes écrits issues de plusieurs de ses fonctions : dans le cadre de son activité de veille sur le droit de l’information pour l’ADBS, dans ses activités de lobbying pour l’Inter-association archives-bibliothèques-documentation, d’autres qui ont servi de supports à des interventions, etc. Continuer la lecture de Avent -6 : Une machine à remonter le temps

Avent -23 : Disparition d’Anne Sylvestre

Qui aurait cru voir surgir la Mort dans un Paradis où tout paraît si doux ? (La disparition, Georges Perec, 1969).

Lorsque l’équipe de la phonothèque a lancé le projet du calendrier de l’Avent des disparitions nous pensions à celles des objets numériques, des formats et plateformes et en oubliant les personnes… Nous avons bouleversé notre organisation bien huilée hier en apprenant celle d’Anne Sylvestre (1934-2020). Rien de très relié au numérique sans doute mais cet adieu brutal à une histoire sonore nous interroge… comment l’archiviste du son peut continuer dans le temps à faire partager, avec le répertoire, tout le contexte social, culturel et politique qui accompagne une interprète et ses chansons  ? voilà une question à garder en tête au moment de la documentation de ses fonds…

Nous reprendrons demain le cours de notre Avent des disparitions numériques – avec des mélodies d’Anne Sylvestre dans la tête…

 

Image « à la une » : coucher de soleil sur Beyrouth, juin 2018, photographie V. Ginouvès, CC-BY-NC.

Sur les traces de Charles de Foucauld

Il suffit de feuilleter la thèse de Marceau Gast pour mesurer l’influence de Charles de Foucault (1858-1916), explorateur, religieux catholique et spécialiste de la culture touarègue, sur ses recherches dans le sud du Sahara1. Marceau Gast en a même traduit et édité plusieurs textes dans l’ouvrage Textes touaregs en prose, illustrés de quelques-unes de ses propres photographies2.

Continuer la lecture de Sur les traces de Charles de Foucauld

  1. Marceau Gast, Alimentation des populations de l’Ahaggar, étude ethnographique, Mémoire du CRAPE VIII., Paris, AMG, 1968, p. 111, 197, 254, 310, 346. Marceau Gast cite à de nombreuses reprises le dictionnaire du père de Foucauld, Dictionnaire touareg-français, dialecte de l’Ahaggar, imprimerie nationale de France, 1951 []
  2. Charles de Foucauld, A. de Calassanti-Motylinsky, Salem Chaker, Hélène Claudot et Marceau Gast, Textes touaregs en prose, Aix-en-Provence, Edisud, 1984. []

Hommage à Michel Vovelle

Le mercredi 29 mai se tiendront au Musée Granet les Rencontres Méditerranéennes de TELEMMe sur le thème Méditerranée(s) en regards, Généalogie et circulation des images en Méditerranée. Durant la journée, coordonnée par Marilyne Crivello, sera présenté un hommage à l’historien Michel Vovelle lors d’une table ronde, en présence de Régis Bertrand, Annie Duprat et Philippe Joutard. Il sera coordonné par Bernard Cousin. Un film, réalisé par le service audiovisuel de ce qui se nommait à cette période l’université de Provence1, présentera son travail précurseur sur les sources iconographiques. Continuer la lecture de Hommage à Michel Vovelle

  1. L’université de Provence a été intégrée au sein d’Aix-Marseille Université en 2013. []

En souvenir d’une autre vie, hommage à Jean-Pierre Belmon (1952-2015)

Jean-Pierre Belmon est surtout connu pour son activité de  journaliste et de sa connaissance des cultures régionales mais il a également enregistré, en collaboration avec Jean-Noël Pelen (ethnologue), plusieurs enquêtes sur la Provence, qui ont enrichi le fonds de la phonothèque de la MMSH. Il parlait un  occitan riche et imagé ce qui lui a permis de réaliser plusieurs entretiens auprès de locuteurs naturels de cette langue :

Je ne l’ai jamais rencontré mais en souvenir de son départ, il y a trois ans – le 27 septembre 2015 – l’équipe de la phonothèque a choisi de vous faire écouter cet extrait enregistré sans le cadre d’une enquête collective sur “Le Pays d’Arles par ses gens” en 19841. Jean-Pierre Belmon échange avec un pêcheur qui a connu le début du XXème siècle et évoque avec lui  les temps anciens et révolus aux Saintes-Maries-de-la-Mer  : Vivem de la rapina (…). Aquò te l’ai dit : de granouille, de lapin, de canard. Et ancora, tutta l’anada : chassa fermet, pas fermet, barrata, pas barrata. Majàvem totes lo gibier, de cascalausas, de champignons. Manjàvem solo de rapina. Èra una autra vida aquò. Èra una autra vida.

Une dizaine d’enquêtes enregistrées par Jean-Pierre Belmon sont en ligne sur Ganoub. Chacune montre, à sa façon, à la fois sa curiosité de l’autre, sa connaissance de la langue occitane mais aussi son amour de l’imaginaire et des images qui font rêver.

Écoutez une émission de Radio France Vaucluse en hommage à Jean-Pierre Belmon, réalisée 2015.

Crédits photographiques : Street in Saintes-Marie-de-la-Mer, Metropolitan Museum of Art, Chalk, Reed pen, quill, and ink over chalk on wove paper (backed with wove paper), Paper, Drawings, Ink, ca. July 15, 1888, Quill. Domaine public.

  1. Vous pouvez écouter en ligne la totalité de cet entretien sur la base Ganoub, n°167 []

Hommage à Jacques Tourrel

Jacques Tourrel aimait la musique, la musique chantée qui s’envole celle qui « tintinnabule », celle qui se chante en choeur et communique la complexité de la vie tout autant que sa joie. Il était aussi un collègue, qui a mis au service de tou.te.s son érudition et ses compétences avec une immense générosité. Continuer la lecture de Hommage à Jacques Tourrel

Journées d’hommage à Luisa Orrù (1944-1998)

Jeudi 26 et vendredi 27 octobre se tiendront deux journées d’hommage à l’anthropologue Luisa Orrù (1944-1998). Cette journée d’étude est organisée conjointement par les départements des sciences de la vie et de l’environnement et d’histoire et du patrimoine de l’université de Cagliari1 en Sardaigne.

La première journée a pour objectif de donner des orientations sur l’organisation des archives de cette chercheuse infatigable, qui a réalisé, ou encadré, dans le cadre de l’université des entretiens des travaux de recherche qui ont produit des entretiens enregistrés, des photographies, des documents d’enquêtes ou des notes… autant de supports déposés à l’archive historique de l’Université de Cagliari. Le lendemain, historiens et anthropologues reprendront les recherches en cours sur les questions qui passionnaient Luisa Orrù et sur lesquels elle a enquêté, revenant sur ses méthodes mais aussi réfléchissant à l’évolution de la recherche dans le domaine. Une belle occasion d’envisager comment les archives qu’elle a constitué pourront être réutiliser par d’autres chercheurs.

PROGRAMME – PROGRAMMA
Continuer la lecture de Journées d’hommage à Luisa Orrù (1944-1998)

  1. Università degli Studi di Cagliari – Dipartimento di Scienze della Vita e dell’Ambiente & Dipartimento di Storia, Beni culturali e Territorio []