Archives de catégorie : Journée d’étude

Qu’est-ce qu’une archive de chercheur ?

C’est la question posée par Jean-François Bert lors du séminaire intitulé Histoire comparée des sciences sociales : une approche matérielle qui a eu lieu à l’EHESS de Marseille à La Vieille Charité, le 19 janvier 2017. Il était convié par Christelle Rabier, Maîtresse de conférences à L’EHSS, à l’occasion de la sortie de son ouvrage  Une histoire de la fiche érudite, Lyon, Presses de l’ENSSIB, janvier 2017. Continuer la lecture de Qu’est-ce qu’une archive de chercheur ?

Récit d’un projet collectif à la journée d’études de l’INSHS : Europeana Sounds

On december 7th, the CNRS team will present its involvement in the Europeana Sounds project in the frame of Institute for Humanities and Social Sciences (INSHS) Study Day. The presentation will highlight the benefits for the partners in terms of skills in the field of Scientific and Technical Information.

Ce 7 décembre 2016, la phonothèque sera présente à la journée d’études organisée par l’InSHS sur le rôle des professionnels de l’IST pour présenter sa participation au programme Europeana Sounds, en partenariat avec l’équipe du CREM, du CRESSON et du LARHRA.

Cette journée sera l’occasion pour les partenaires du CNRS de dresser un bilan du projet européen et de ses apports en terme de montée en compétences pour les laboratoires partenaires.

Vous pourrez suivre les interventions de la journée en direct en suivant le lien :
https://webcast.in2p3.fr/live/journee_professionnels_information_bap_d_bap_f

Continuer la lecture de Récit d’un projet collectif à la journée d’études de l’INSHS : Europeana Sounds

Récit public de l’histoire : séminaire d’automne au MuCEM

La phonothèque sera présente lors du premier séminaire d’automne du MuCEM sur la thématique « Récit public de l’histoire », les  les 2 et 3 novembre 2016 coordonné par Maryline Crivello (UMR TELEMME AMU-CNRS) et Jocelyn Létourneau (CELAT, Université Laval), Patrick Garcia (IHTP, Université Cergy Pontoise), Laurier Turgeon (CELAT, Université Laval). Continuer la lecture de Récit public de l’histoire : séminaire d’automne au MuCEM

Les rencontres de la TGIR Huma-Num 2016 : le programme

Du 10 au 13 octobre, se tiendront les rencontres de la TGIR Huma-Num à Lyon-Ecully. La phonothèque y participera, bénéficiant à cette occasion d’une rencontre unique entre professionnels des communautés de recherche, d’institutions et d’infrastructures françaises, européennes et internationales : participants aux consortiums créés au sein d’Huma-Num, habitants des  22 Maisons des sciences de l’homme, partenaires européens impliqués dans les infrastructures de recherche DARIAH et CLARIN ou autres projets H2020 sans oublier l’équipe d’Huma-Num qui présentera ses nouveaux outils et projets. Les questions éthiques et juridiques qui se posent pour la diffusion des sciences humaines et sociales seront au centre de la troisième après-midi, démontrant combien cette problématique est aujourd’hui essentielle :  l’appel à communication lancé récemment par le groupe « Ethique et droit » en est également un témoignage. Continuer la lecture de Les rencontres de la TGIR Huma-Num 2016 : le programme

Un accès exceptionnel aux archives de l’Ina à la médiathèque de la MMSH

Dans le cadre du Master 1 « Métiers des archives et des bibliothèques. Médiation de l’histoire et humanités numériques », j’ai eu l’occasion de découvrir et de travailler autour des Postes de Consultation Multimédia de l’Institut national de l’audiovisuel. Depuis janvier 2016, deux PCM sont disponibles à la médiathèque de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme. Ils offrent un accès exceptionnel aux archives du patrimoine audiovisuel français. Le 27 juin 2016, la journée de découverte « Visual Studies et Méditerranée »1 a officiellement inauguré ces postes Les interventions des chercheurs et des professionnels du monde de l’audiovisuel ainsi que l’atelier pratique ont permis de décliner les usages des PCM. Cette rencontre met en perspective l’exploitation du dépôt légal de l’Ina dans le cadre de la recherche en Sciences humaines et sociales. Continuer la lecture de Un accès exceptionnel aux archives de l’Ina à la médiathèque de la MMSH

  1. Les Visual Studies sont un courant de recherche apparu au début des années 1990, qui englobe la pluralité des phénomènes que recouvrent les notions de vision, de visualisation et d’univers visuels. Pour en savoir plus : http://www.cnrs.fr/inshs/recherche/RTP-Visual-Studies/definition.htm [] []

Jornada académica sobre preservación de colecciones sonoras y audiovisuales de origen digital, 7, 8, 9 septembre 2016

La semaine prochaine la phonothèque de la MMSH présentera deux conférences à Mexico dans le cadre des journées d’études sur la conservation des collections sonores et audiovisuelles nativement numériques : Jornada académica sobre preservación de colecciones sonoras y audiovisuales de origen digital1.

  • La première dans le cadre de la table ronde du 7 septembre  Propuestas y soluciones para la preservación de documentos sonoros y audiovisuales de origen digital, annoncée en langue espagnole sous le titre  « Perfeccionnando el accesso en línea del Patrimonio cultural sonoro. Propuestas de la Fonoteca del Centro national de investigación científica, Francia, Aix-en-Provence ». L’intervention se fera en langue anglaise, sous le titre : « Preserving and disseminating sound cultural heritage: the experience of the MMSH Phonothèque (CNRS) »
  • La seconde, le 8 septembre, se fera dans le cadre d’ateliers pratiques intitulés Clinica para el análisis documental de grabaciones sonores y audiovisuales qui ont pour objectif de suivre toute la chaîne de traitement des documents sonores et audiovisuels. La phonothèque de la MMSH a sélectionné pour cet exercice un enregistrement de terrain du terrain saharien de Marceau Gast. A lire sur https://phonotheque.hypotheses.org/20033

Programme de ces journées :
Sur Europeana Sounds
Sur le blog Papeles de Musica
Sur le blog de l’école SIMMONS – School of Library and Information Science
Sur les Carnets de la phonothèque

Suivre ces journées en direct :
Sur le twitter et FaceBook de l’IIBI UNAM
et sur Twitter, avec le hashtag, certes un peu long :-), #PreservColecc_SonorasAV_UNAM

Lire le storify :

  1. Ces journées sont organisées avec le soutien du programme UNAM-DGAPA-PAPIIT, n° IN402016 et organisées par l’Institut de recherche sur la bibliothéconomie et l’information – IIBIInstituto de investigaciones bibliotecológicas y de la información et le laboratoire national des sources orales – LANMLaboratorio Nacional de Materiales Orales de la UNAM – Université nationale autonome de Mexico = Universidad nacional autónoma de México, l’École Européenne Supérieure de l’image (Poitiers, France), le centre de recherche et de développement de l’Institut national Polytechnique du Mexique – CITEDI-IPN  – Centro de Investigación y Desarrollo de Tecnología Digital del Instituto Politécnico Nacional et l’Alliance française de Mexico []

Humanités numériques en Tunisie

Dans le cadre du cycle de conférences sur les Digital Humanities en Méditerranée de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme  – MMSH1 le 17 juin 2016 a été consacré à la Tunisie. La matinée organisée en 4 temps a été retransmise en visio conférence avec l’Institut Supérieur des Arts et Métiers de Gabès (Tunisie) : après une brève introduction Nicole El Ajmi-Granet 2 a présenté les deux conférenciers, Hédi Jallab, directeur des archives nationales de Tunisie, et Kmar Bendana, historienne à l’Institut supérieur d’histoire de la Tunisie contemporaine – ISHTC qui sont intervenus puis un débat s’est s’installé avec le public d’Aix-en-Provence et de Gabès.

En introduction, Nicole El Ajmi-Granet  a présenté le service où elle travaille actuellement, qui rassemble des collections de niveau recherche sur l’histoire de la colonisation française et l’histoire de la Méditerranée arabo-musulmane à l’époque ottomane :

Depuis Gabès, Olfa Njima, la directrice de l’Institut Supérieur des Arts et Métiers, a salué l’auditoire, exprimant son intérêt pour cette première visioconférence sur un sujet comme les humanités numériques pour lequel les étudiants tunisiens ont beaucoup d’attentes en terme de formation, espérant que de tels échanges pourront se renouveler :

Hédi Jallab, directeur des Archives nationales de Tunisie (ANT), a présenté son institution et la méthodologie impulsée depuis la révolution tunisienne avec un focus sur le nouveau projet numérique. Un portail permettra bientôt de rechercher en ligne tous les documents numérisés ces dernières années par les ANT :

Kmar Bendana, historienne à l’Institut Supérieur d’Histoire de la Tunisie contemporaine – ISHTC3. Insistant sur l’importance de la place des historiens et des des enseignants dans une société en révolution, elle a présenté son carnet de recherche et le livre qui en est issu  :

Un débat extrêmement riche entre les intervenants, les participants aixois et gabésiens a suivi chacune des conférences, avec la conviction profonde que de tels échanges devaient pouvoir continuer à se faire.

27719550341_fefb590c94_z

Billet rédigé par Enzo di Marzo (Master1, métier des archives des bibliothèques, médiation de l’histoire et humanités numériques) et Elliott Tregan (stage de 2de au lycée Thiers).

Cite this article / Citer ce billet : Enzo di Marzo et Elliott Tregan « Humanités numériques en Tunisie, » in Les carnets de la phonothèque, 19 juillet 2016, https://phonotheque.hypotheses.org/19704.

Crédits photographiques : image à la une prise d’une mosaïque romaine du musée national du Bardo (Tunisie) représentant Virgile – domaine public, photographie de la salle où s’est tenue la conférence avec la retransmission vers Gabès, photographie d’Eliott Tregan, CC-BY.

  1. Ces conférences sont organisées par le LabexMed et le Pôle image/son pratiques du numérique en SHS depuis 2014 dans l’objectif est de mieux connaître l’évolution des usages du numérique dans la recherche sur l’aire méditerranéenne []
  2. Responsable du pôle histoire, des études Moyen Orientales et du Cadist – Centre d’acquisition et de diffusion de l’information scientifique et technique SCD AMU []
  3. L’ISHTC est affilié à l’université de la Manouba et relève du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, son actuel directeur est Faouzi Mahfoudh, historien, l’institut tunisien cherche à promouvoir l’enseignement et la recherche sur l’histoire du mouvement national Tunisien []

Inventaires du patrimoine culturel immatériel de la France, 6 & 7 juillet 2016, MMSH

Sur proposition du Département du pilotage de recherche et de la politique scientifique – DPRPS du Ministère de la Culture et de la Communication, l’Institut d’Ethnologie Méditerranéenne, Européenne et Comparative (IDEMEC UMR 7307, CNRS et Aix-Marseille-Université) accueillera les journées 2016 « Inventaires du patrimoine culturel immatériel de la France » à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme. Les deux journées se dérouleront autour d’ateliers de présentation des travaux en cours, d’une réflexion sur les formes d’inventaires interactifs et collaboratifs, d’une présentation de l’outil « semanticpedia » et de questionnements à propos de l’attractivité des inventaires.

PROGRAMME

Mercredi 6 juillet

10h30-11h Accueil, introduction des journées par Sylvie Grenet et Pascal Liévaux (DPRPS, Ministère de la Culture et de la Communication) Continuer la lecture de Inventaires du patrimoine culturel immatériel de la France, 6 & 7 juillet 2016, MMSH

Une matinée sur les humanités numériques en Tunisie le 17 juin 2016 à la MMSH

En collaboration avec le LabexMed et le Pôle image/son pratiques du numérique en SHS, un cycle de conférences sur les Digital Humanities en Méditerranée a été entamé en 2014 avec l’objectif est de mieux connaître l’évolution des usages du numérique dans la recherche sur l’aire méditerranéenne. Après les DH en Espagne puis en Grèce, cette année l’atelier portera sur la Tunisie et se tiendra le 17 juin 2016. Il se déroulera sous forme de discussion entre Hédi Jallab (directeur des archives nationales du Tunisie) et Kmar Bendana, (Institut Supérieur d’Histoire de la Tunisie contemporaine /Université de La Manouba). Les intervenants seront présentés par Nicole El Ajmi-Granet (responsable du Pôle Histoire , des études moyen-orientales et du Cadist – SCD AMU) .

Les Archives nationales de Tunisie : des traditions solides, des ambitions légitimes. Par M. Hédi Jallab (directeur des archives nationales du Tunisie)

Crées en 1874, avant l’établissement du protectorat Français, les Archives Nationales de Tunisie ont une longue histoire et de solides traditions dans la gestion des papiers de l’Etat. Depuis le 02 aout 1988 les Archives nationales ont pour mission de veiller sur la bonne application du système national de gestion des documents et d’archives. Placée sous la tutelle du Présidence du Gouvernement, cette institution œuvre avec les services de gestion de documents et d’archives aux différents ministères et administrations publiques pour la bonne gestion des documents à travers les étapes de leur cycle de vie : dés leur création jusqu’à l’élimination ou la conservation définitive. Elle conserve les documents à valeur historique ou scientifique, organise leur communication au public en tant que source de recherche et une partie intégrante du patrimoine national. Les Archives Nationales se mettent au diapason des nouvelles technologies de l’information et de la communication par la mise en ligne d’un site web dynamique présentant l’activité de l’institution, ses missions et attributions, les textes juridiques qui organisent le domaine ainsi que les différents fonds qui y sont conservés. Les références relatives à ces fonds sont enregistrées dans deux bases de données bilingues consultables en ligne. Un effort de micro filmage et de numérisation est assuré depuis quelques années. Les Archives Nationales assurent également la présidence du comité national pour les documents électroniques institué par arrêté du 1er ministre en date du 14 janvier 2004. Ce comité a pour mission de mettre en place une stratégie nationale de gestion et d’archivage de ces documents selon les normes internationales de création, d’identification, d’utilisation et de leur conservation à long terme.

Kmar Bendana (Institut supérieur d’histoire de la Tunisie contemporaine, université de la Manouba) :  Autour de l’usage du blogging scientifique d’une historienne tunisienne, dans le contexte post-2011. Comment les Digital Humanities entrent-elles en résonance avec les besoins des chercheurs dans un environnement politique qui bouscule les formes et supports du questionnement scientifique ? La « découverte » de ce mode de communication s’avère en phase avec les possibilités et les besoins d’échange qui s’ouvrent après 2011. La rigidité des formes de communication et le manque d’espaces de débat confèrent à l’outil une utilité immédiate qui permet à son utilisatrice d’expérimenter un ton nouveau, de toucher un lectorat plus large et de questionner sa discipline, l’histoire, en relation avec le présent observé.

Quelques références pour préparer la séance :

– HCTC, Histoire culturelle de la Tunisie contemporaine (carnet de recherche) : http://hctc.hypotheses.org/

– Kmar Bendana à La Fabrique de l’histoire, émission « L’histoire à l’ère du numérique » : http://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-l-histoire/l-histoire-l-ere-du-numerique

– « Libre accès et communication scientifique directe : retours croisés sur une expérience de blog en contexte tunisien », Kmar Bendana et Delphine Cavallo, in Libre accès et recherche scientifique : vers de nouvelles valeurs, actes de la Conférence internationale sur le libre accès (Tunis, 2014), pp. 188-203 : http://icoa2014.sciencesconf.org/37942/document

L’atelier est gratuit et ouvert à tou-te-s merci de remplir le formulaire en ligne pour vous inscrire.

Cet atelier sera retransmis par visioconférence en Tunisie, à l’Institut Supérieur des Arts et Métiers de Gabès : http://www.isamgb.rnu.tn

 

Crédits photographiques : image extraite d’un ouvrage de la  British Library : Tunis. Land und Leute geschildert… comportant  40 Illustrations. La photographie « à la une  » est prise page 8 et date de 1882 (domaine public).

UNAM, septembre 2016 : Conservation des collections sonores et audiovisuels nativement numériques

L’Institut de recherche sur la bibliothéconomie et l’information – IIBI1 et le laboratoire national des sources orales – LANM2 de l’Université nationale autonome de Mexico – UNAM3, l’École Européenne Supérieure de l’image (Poitiers, France), le centre de recherche et de développement de l’Institut national Polytechnique du Mexique – CITEDI-IPN 4 et l’Alliance française de Mexico, organisent des journées d’étude sur la conservation des collections sonores et audiovisuelles nativement numériques : Jornada académica sobre preservación de colecciones sonoras y audiovisuales de origen digital les 7, 8  et 9 septembre 20165.

La journée d’étude sur la conservation des collections sonores et audiovisuelles nativement numériques se donne pour objet un espace interdisciplinaire créé dans un contexte international, caractérisé par la recherche scientifique pour garantir que les sons et les images qui rendent compte de notre identité soient conservés sur la longue durée. A cette occasion, la journée d’étude a pour objectif d’explorer, d’analyser et d’appliquer des méthodes et des technologies qui vont contribuer à conserver les fichiers nativement numériques, sonores et audiovisuels, du peuple ramamuri. La journée est organisée en direction des bibliothécaires, des archivistes, des documentalistes et des professionnels de l’information intéressées par la conservation des documents nativement numériques.

La jornada académica sobre la preservación de colecciones sonoras y audiovisuales de origen digital es un espacio interdisciplinario creado en un contexto internacional caracterizado por la búsqueda de soluciones científicas para garantizar que los sonidos y las imágenes que dan cuenta de nuestra identidad se preserven para el porvenir. En esta ocasión, la Jornada se dedicará a explorar, analizar y aplicar métodos y tecnologías que contribuyan a preservar grabaciones de origen digital sonoras y audiovisuales del pueblo rarámuri. La Jornada está dirigida a bibliotecarios, archivistas, documentalistas y profesionales de la información interesados en conocer cómo preservar los documentos cuyo origen es digital.

Ces journées s’organiseront autour de trois grands axes  :

1. Un séminaire de recherche

2. Un état des lieu de l’analyse documentaire des documents sonores et audiovisuels

3. Des ateliers techniques sur les enregistrements sonores et audiovisuels.

PROGRAMME  (Mise à jour sur le site de l’UNAM)

Mercredi  7 septembre

10h : Session inaugurale :  Domingo Alberto Vital Díaz, coordinateur du département des Humanités et Jaime Ríos Ortega (chercheur IIBI, UNAM) et Perla Olivia Rodríguez Reséndiz (chercheur IIBI, UNAM)

10h30 – 11h30 – Table ronde – 1 : Les documents sonores et audiovisuels des peuples autochtones comme biens culturels et ressource d’information / Los documentos sonoros y audiovisuales de los pueblos originarios como bien cultural y recurso de información : Sylvie Marchand (École Européenne Supérieure de l’image, Poitiers France), Margarita Valdovinos (IIBI, UNAM, México), Benjamín Muratalla (Directeur de la Fonoteca del Instituto Nacional de Antropología e Historia Moderna), Carmen Ordoño Vidaña (coordinatrice de la phonothèque),  Henrietta Yurchenco (Comisión Nacional de Pueblos Indígenas). Modérateur : Jaime Ríos Ortega (chercheur IIBI, UNAM, México).

12h – 13h – Table ronde – 2 : Situation actuelle et problèmes que posent la conservation des documents sonores et audiovisuels nativement numériques / Propuestas y soluciones para la preservación de documentos sonoros y audiovisuales de origen digital : Dora Alicia Braussin (enseignant chercheur et conseiller auprès des Archives nationales de Colombie6, de Bogotá), Perla Olivia Rodríguez Reséndiz (chercheur IIBI, UNAM), Edurne Uriarte Santillán (Coordinateur des collections numériques de l’université de l’UNAM).

13h – 14h – Table ronde – 3 : Propositions et solutions pour la conservation de documents sonores et audiovisuels nativement numériques / Propuestas y soluciones para la preservación de documentos sonoros y audiovisuales de origen digital : Véronique Ginouvès (Phonothèque MMSH, France) [Preserving and disseminating sound cultural heritage: the experience of the MMSH Phonothèque, National Center for Scientific Research, Aix-en-Provence], Berenice Aracely Granados Vázquez et Santiago Cortés Hernández (Laboratorio Nacional de Materiales Orales, ENES Michoacán, UNAM), Jenny Benois-Pineau (LaBRI, Université Bordeaux), Mireya García (Centro de Investigación y Desarrollo de Tecnología Digital del IPN). Modérateur : César Augusto Ramírez (chercheur, IIBI, UNAM).

Jeudi 8 septembre

Diagnostic pour une analyse documentaire des documents sonores et audiovisuels nativement numériques – Clinica para el análisis documental de grabaciones sonores y audiovisuales : deux tables ronde organisées autour de deux thématiques :

  • Gravures sonores et numérique du paysage sonore et musical du peuple rarámuri / Grabaciones sonoras digitales del Paisaje sonoro y música del pueblo raramuri
  • Gravure audiovisuelle numériques des cérémonies tradiotionnelles et rituelles du peuple rarámuri / Grabaciones audiovisuales digitales de las Ceremonias tradicionales y rituales del pueblo rarámuri

9h – 13h : Table ronde 1 – Participants : Sylvie Marchand (École Européenne Supérieure de l’image, Poitiers France), Véronique Ginouvès (Phonothèque MMSH, France), Benjamín Muratalla (Directeur de la phonothèque de l’Institut national d’anthropologie et d’histoire / Fonoteca del Instituto Nacional de Antropología e Historia), Carmen Ordoño Vidaña (coordinatrice de la phonothèque), María Elena Francode (Responsable du catalogage vidéo et cinéma au sein de la commission7 nationale pour le développement des peuples indigènes), Leticia Cervantes Naranjo (Unversité interculturelle indigène de Michoacán). Modératrice : Perla Olivia Rodríguez Reséndiz (chercheur, IIBI, UNAM).

16h à 19h : Table ronde 2 – Participants :   Alejandro Ramirez y Mireya Garcia (Centro de Investigación y   Desarrollo de Tecnología Digital del IPN) Jenny Benois-Pineau (Université Bordeaux)

Vendredi 9 septembre : trois ateliers
10h-14h :
Organisation de deux ateliers techniques en parallèle de 10h à 14h , le premier sur l’enregistrement numérique des documents sonores mené par Roberto Hernández (expert en production sonore et réseau numérique)et le second, mené par Oscar Carrillo (producteur de télévision), sur les documents audiovisuels.

10h à 13h  : atelier sur la recherche de contenu sonore et audiovisuel mené par     Alejandro Ramirez et Mireya Garcia (Centro de Investigación y Desarrollo de Tecnología Digital del IPN) avec Jenny Benois-Pineau (LaBRI, Université Bordeaux).

Lieu des journées d’étude : Salle des séminaires de l’IIBI / Sala de Seminarios del IIBI, UNAM.

Coordination : César Augusto Ramírez Velázquez, Jaime Ríos Ortega, Perla Olivia Rodríguez Reséndiz.

 

Résumé (en langues anglaise et espagnole) de l’intervention de Véronique Ginouvès, phonothèque de la MMSH, USR 3125 AMU/CNRS :

Preserving and disseminating sound cultural heritage: the experience of the MMSH Phonothèque, National Center for Scientific Research, France, Aix-en-Provence / Un dispositivo para el acceso en línea del patrimonio cultural del sonido conservado en un centro de archivos del sonido : el caso de la Fonoteca, Centro Nacional de Investigación Científica, Francia, Aix-en-Provence

The sound archive center of the Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH) – Mediterranean Research Center for Humanities and Social Sciences, preserves, manages and disseminates archives recorded in the field by social sciences researchers. These archives enabled them to complete their work with the point of view of witnesses, stakeholders in the knowledge. However the researches and the Sound archives centers had to get go through the process of patrimonalization. The main goal of this conference is to present our best practices and rules to collect, preserve and disseminate our archives but also to make them accessible to all. We will focus on long term preservation of the data, their structuration and dissemination in the globalized environnement. A special focus will be put on the Europeana Sounds project, to highlight a best practice network, combining sound and audio heritage institutions from 12 countries across the European Union Member States, together with non-profit organisations, and commercial companies.

El centro de archivos del sonido de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH) – Casa Mediterránea de las Ciencias humanas , conserva, administra y divulga archivos gravados en el ámbito por investigadores en ciencias sociales. Estos archivos han cumplido con su función de archivos gracias al punto de vista de los testigos, que hacen parte del conocimiento. Sin embargo, los investigadores y los centros de archivos del sonido, tienen que atravesar juntos un proceso de patrimonialización. El objectivo principal de esta conferencia es de presentar las buenas prácticas que usamos y normas para colectar, conservar y divulgar nuestros archivos pero también para ponerlos a dispocisión de todos. Nos centraremos sobre la conservación de los datos a largo plazo, su estructuración así que su divulgación en el contexto de la globalización. Se prestará especial atención al proyecto de Europeana Sounds, para valorizar las buenas prácticas de la red, que implica las instituciones del patrimonio del sonido y del audio, con 12 países attraverso los Estados miembros de la Unión Europea, junto a organizaciones sin ánimo de lucro, y con compañías comerciales.

A signaler du 1er au 3 juin 2016, s’est tenu à Mexico le premier congrès international sur les métadonnées sur le thème « Tendances multidisciplinaires et  usages des métadonnées », où est intervenue Joséphine Simonnot, qui participe également au projet Europeana Sounds, pour présenter la base d’archives sonores du CREM. Ce congrès est organisé également par l’IIB – Instituto de Investigaciones Bibliotecológicas y de la Información – UNAM – Universidad Nacional Autónoma de México. Programme en ligne et présentation vidéo du congrès.

Crédits photographiques (à la une) : image extraite de l’exposition en ligne Los pueblos de la Frontera Sur, publiée en mars 2016 dans la galerie de la Comission nationale pour le développement du peuple indigère / Comisión Nacional para el Desarrollo de los Pueblos Indígenas. Pas d’indication d’usages précisées.

  1. Instituto de investigaciones bibliotecológicas y de la información – IIBI []
  2. Laboratorio Nacional de Materiales Orales de la UNAM []
  3. Universidad nacional autónoma de México []
  4. Centro de Investigación y Desarrollo de Tecnología Digital del Instituto Politécnico Nacional []
  5. Ces journées sont organisées avec le soutien du programme UNAM-DGAPA-PAPIIT, n° IN402016 []
  6. J’ai eu la chance de visiter ces archives en 2009, je vous renvoie vers les images et le texte de cette visite. []
  7. Comisión Nacional para el Desarrollo de los Pueblos Indígenas []