Archives de catégorie : Corpus de la phonothèque

De la lutherie à la sculpture ou comment gagner en liberté créative

Mieke Bodart devant la porte du 14 Rue Paradis à Marseille vers 1974 (coll. Mieke Bodart)

Mieke Bodart est née et a grandi à Oldenzaal en Hollande. En 1968, après avoir passé son baccalauréat, elle intègre l’Ecole de lutherie de Mittenwald en Allemagne. Elle a 18 ans. Elle fait partie des «nouveaux luthiers », venus à ce métier non par filiation luthière mais par goût de la musique, du violon et des activités manuelles. Depuis l’enfance, elle aime « fabriquer ». Vers 8 ans, elle commence à apprendre à jouer du violon et démonte son instrument pour comprendre comment il est construit.

  1. Devenir luthier (Mieke Bodart, extrait de l’enquête n°5187)

Continuer la lecture de De la lutherie à la sculpture ou comment gagner en liberté créative

État des lieux du traitement du fonds Annie-Hélène Dufour

En 2018 la phonothèque de la MMSH a obtenu un financement de l’Agence bibliographique de l’enseignement supérieur (ABES) pour le catalogage rétrospectif sur Calames du fonds Annie-Hélène Dufour.  Ce billet est l’occasion de faire un état des lieux de ce fonds et de son traitement.

Annie-Hélène Dufour a été enseignante-chercheure à l’Université de Provence Aix-Marseille I (devenue Aix-Marseille Université) et à l’IDEMEC à partir de 1994 jusqu’à son décès le 22 août 2002. Ses matériaux de terrain ont été déposés à la phonothèque en 2007. Ils documentent ses travaux de recherche qui ont porté sur : l’étude des pratiques et les représentations de l’espace en Provence sur différents terrains (terre/mer, espaces cultivés/espaces sauvages, villages urbanisés/campagnes) et à travers différentes pratiques (pêche, chasse, agriculture…) ; la définition et l’expression des identités collectives ; et en fin de carrière, sur l’ethnobotanique à travers les thèmes du platane et du jardinage. Ce fonds est constitué d’archives sonores déposées sous forme de bandes magnétiques et de cassettes audio. Elles sont accompagnées d’ouvrages, de photographies, de vidéos et d’archives papier. Les enregistrements sonores (106h) correspondent aux enquêtes de terrains d’Annie-Hélène Dufour. Celles-ci ont été numérisées et mises en ligne sur la base de données de la phonothèque où elles sont présentées à travers 8 corpus répondant à ses axes de recherches. Continuer la lecture de État des lieux du traitement du fonds Annie-Hélène Dufour

La recette du mois : les tautènes, calamars ou encornets farcis

Pour mieux faire connaître les archives sonores de la phonothèque de la MMSH, une fois par mois le dernier lundi, nous vous faisons découvrir des recettes de cuisine enregistrées et révélées par les informateurs sur le terrain . Le choix de ce mois-ci s’est porté sur une recette  marseillaise  de poisson.

Cécile Février, ((qui a  réalisé une série d’entretiens portant sur les traditions orales sur le territoire marseillais dans le cadre d’une collecte lancée par La compagnie du Lamparo.)) est  ethnologue. Elle s’entretient le 3 mars 2007  avec Yolande Hérault,  une habitante de Sormiou (Marseille). Au cours de l’enquête 2291, celle-ci nous livre sa recette de tautènes farcies dont voici un extrait :

Ingrédients pour 6 personnes :
Continuer la lecture de La recette du mois : les tautènes, calamars ou encornets farcis

De la 2CV en ethnologie…

Avant les début d’Internet, les chercheurs en science humaines et sociales diffusaient déjà leurs recherches sur d’autres supports que le papier. Articles scientifiques et ouvrages n’étaient pas suffisants :  le son, l’image et le film ont été des moyens de médiation et de connaissance largement exploités. Ainsi Annie-Hélène Dufour (1947-2002), ethnologue, auteure d’ouvrages et d’articles publiés dans des revues scientifiques (françaises et internationales) sur des sujets aussi différents que la pêche, l’ethnobotanique, les jeux d’enfants ou les pratiques et représentation de l’espace en Provence s’est essayée au film-documentaire. Quatre expériences jalonnent son parcours professionnel : en 1990, elle collabore avec Jean Arlaud autour de la réalisation du film Des yeux plus grands que les oreilles1 ;  en 1992, elle utilise le film pour « fixer » une technique perdue aujourd’hui mais qui était utilisée dans les années 50 pour fabriquer l’huile de cade2 ; en 1993, elle réalise un film sur les Prud’homies de pêche3 dans lequel elle synthétise les rôles clés de cette institution au cours d’une année – c’est de celui-ci dont il est question dans ce billet ; enfin en 2002, elle collabore avec Christian Bromberger pour la réalisation d’un portrait filmé de Germaine Tillion4.

Continuer la lecture de De la 2CV en ethnologie…

  1. En collaboration avec J. Arlaud, Des yeux plus grands que les oreilles, Production : JBA production, La Sept. Il a obtenu le Prix de la mission du Patrimoine ethnologique au 9e bilan du film ethnographique, Paris en mars 1990. []
  2. En collaboration avec J.-F. Robert, Sève de cade, film vidéo couleur BVU SP, durée 22mn, 1992. IDEMEC. []
  3. En collaboration avec L. Bazin, Le partage des eaux, film vidéo couleur, BETACAM, durée 50mn, ARIS. 1993. []
  4. En collaboration avec C. Bromberger, Germaine Tillion, une conscience dans le siècle, SCTAV, Université de Provence. IDEMEC. 2002. []

La recette du mois : Tourte italienne à la saucisse sèche

Pour mieux faire connaître les archives sonores de la phonothèque de la MMSH, une fois par mois le dernier lundi, nous vous faisons découvrir des recettes de cuisine enregistrées et révélées par les informateurs sur le terrain .

Le choix de ce mois-ci s’est porté sur une recette d’origine italienne que nous donne une informatrice dans l’enquête 288 qui partie du corpus déposé par Nicole Coulomb et  Claudette Castell  alors au CREHOP 1 sur la mémoire des quartiers Saint-Jean et du Panier à Marseille. Les deux enquêtrices s’étaient associées pour leurs entretiens à Anne Sportiello,  historienne, dont la thèse portait sur l’immigration italienne à Marseille, En février 1980 toutes les trois interrogent une habitante du Panier, d’origine italienne, née en 1892 Continuer la lecture de La recette du mois : Tourte italienne à la saucisse sèche

  1. Le CREHOP était le Centre de recherches et d’études sur l’histoire orale, les ethnotextes et les parlers régionaux à l’origine de la création de la phonothèque de la MMSH. []

Quand j’étais dans mon jeune âge…

L’équipe de la phonothèque de la MMSH est toujours très ravie lorsque les archives sonores ou audiovisuelles sont reprises dans d’autres recherches, citées dans des articles scientifiques ou des ouvrages de tout type, réutilisées dans des expositions ou des conférences ou des écoutes collectives1… L’équipe travaille donc sans relâche pour systématiquement cerner les droits d’utilisation des enregistrements et préciser aux utilisateurs éventuels ce qu’ils peuvent faire de ces archives. Dès que nous retrouvons la trace d’anciens témoins, nous leur faisons signer des contrats d’utilisation dans l’objectif d’offrir le plus large spectre de possibilités aux futurs auteurs/réutilisateurs et jusqu’ici nous n’avons essuyé aucun refus. En retour, lorsqu’un.e artiste nous informe d’une re-création ou d’une ré-interprétation de ces archives, il s’agit toujours d’un moment troublant, en général très joyeux. Continuer la lecture de Quand j’étais dans mon jeune âge…

  1. Pour citer des exemples rapidement il peut s’agir de la fille d’un témoin qui nous demande la  copie d’un entretien pour une écoute familiale autour de la mémoire d’un défunt, du musée de Salagon qui organise une exposition, du lancement du « Prix Seurat » en 2017 où un extrait de l’entretien réalisé entre le chercheur et Jean Métral est diffusé avant le lancement de la conférence introductive… La prochaine intervention publique sera d’ailleurs, en lien avec le projet Territographie, mené par le MAP, l’organisation d’un atelier participatif le 12 mars au MuCEM. []

La recette du mois : gâteau arménien au chocolat meringué dit « Sourire »

Pour mieux faire connaître les archives sonores de la phonothèque de la MMSH, une fois par mois le dernier lundi, nous vous faisons découvrir des recettes de cuisine enregistrées et révélées par les informateurs sur le terrain .

Le choix de ce mois-ci s’est porté sur une recette de biscuit arménien nommée « negri-zhpit »1 . L’enquête fait partie d’un vaste corpus mené par l’association Paroles vives qui portait sur Mémoire orale des Arméniens des quartiers de Marseille et des Bouches-du-Rhône où les quelques 160 heures enregistrées sont en libre accès sur Ganoub, la base de données de la phonothèque de la MMSH et une partie est dans le domaine public anticipé sur Wikimedia Commons. Anne-Sylvie Gaucher, ethnologue, interroge  le 09 octobre 2007 à Martigues (enquête  2114) Madame et  Monsieur Arabyan  nous donnent cette recette  préparée  à l’occasion de l’entretien : Continuer la lecture de La recette du mois : gâteau arménien au chocolat meringué dit « Sourire »

  1. Les témoins dans l’enquête sont mal à l’aise avec l’intitulé de la recette « sourire de nègre » lorsqu’ils le traduisent de l’arménien à cause de son caractère péjoratif. Nous avons choisi d’abréger son nom. []

Préparer l’action humanitaire : à la découverte des archives sonores en langue arabe du CICR

Au terme d’un projet de conservation et de numérisation de ses archives audiovisuelles, mené entre 2009 et 2013, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) met aujourd’hui à disposition du public, sur un portail en ligne, de nombreux enregistrements sonores, films et photographies qui retracent l’histoire de l’institution depuis près de 150 ans. Ces archives témoignent de l’action humanitaire de l’institution au cours des décennies ainsi que du développement du droit international humanitaire (DIH), elles renseignent sur la spécificité de chaque conflit. Par ailleurs, ces documents permettent de comprendre quelle a été la politique de communication du CICR au fil des décennies. En effet, l’action humanitaire des délégués du CICR ne peut se passer d’une politique d’information : besoin d’expliquer les fondements de son action, de justifier certaines positions, nécessité également de diffuser les principes du droit international humanitaire auprès des populations touchées par la guerre. Continuer la lecture de Préparer l’action humanitaire : à la découverte des archives sonores en langue arabe du CICR

Honneur au son à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Lyon

Le séminaire recherche de l’UMR 5600 Environnement, villes et société, université de Lyon qui a eu lieu le jeudi 1er février 2018 à l’ENSAL à Vaulx-en-Velin a permis de mettre le son en lumière et en écoute à travers différents axes qui illustrent l’enjeu « Promouvoir le son et les bonnes pratiques dans notre société actuelle » de la résolution sur le son de l’Unesco

Les interventions de la matinée ont décliné le son dans ses différentes formes et usages. Cécile Regnault, (Architecte, LAURe EVS- UMR 5600, Ecole d’Architecture de Lyon) a exposé les protocoles pour un conservatoire d’échantillons sonores du paysage avec le projet Perséphone dont l’objectif est de représenter la dimension sonore des territoires en créant une documentation sonore de référence, un répertoire des effets sonores qui soit pluridisciplinaire. Cécile Régnault a ainsi évoqué Acirène , collectif  issu à la fois du monde de la culture et de l’aménagement du territoire qui a initié une première campagne du projet Perséphone en 1996 à Montceau les mines.  La démarche de collecte sonore est effectuée avec des paramètres définis et très précis pour capter le son et le mettre en scène. Nous avons pu ainsi découvrir  l’encyclophonaire installation sonore panoramique. Continuer la lecture de Honneur au son à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Lyon

La recette du mois : la couronne des rois provençale briochée

Pour mieux faire connaître les archives sonores de la phonothèque de la MMSH, une fois par mois le dernier lundi, nous vous faisons découvrir des recettes de cuisine enregistrées et révélées par les informateurs sur le terrain mais pour Noël, exceptionnellement, nous anticipons la parution d’une semaine. Le choix de ce mois-ci s’est porté sur la couronne  des rois briochée, telle qu’elle se fait en Provence.

La recette de la semaine est celle d’une couronne des rois provençale  briochée. Elle est évoquée dans l’enquête 386, enregistrée par Claude Martel, ethnolinguiste, en 1979 à Digne-les-Bains auprès d’un informateur anonyme. L’entretien est pour lui l’occasion de se souvenir des pâtisseries de son enfance, vers 1930, et en  particulier des santons que l’on trouvait dans ce « gâteau des rois » :

Continuer la lecture de La recette du mois : la couronne des rois provençale briochée