Archives de catégorie : Corpus de la phonothèque

Consulter les archives d’Annie-Hélène Dufour, demain

Au printemps 1980, alors qu’elle est installée au Brusc pour mener une enquête de terrain, l’ethnologue Annie-Hélène Dufour confie à ses carnets :

J’aime me promener dans ce pays avec un d’ici. J’ai l’impression de le découvrir, de le saisir (sinon de le comprendre) pour lui-même et non pour moi-même, c’est à dire pour ce qu’il est – Bien sûr je sais qu’il est aussi multiple que sont multiples et différents ceux qui l’habitent, mais… Disons que cette médiation donne, à ce que je vois, une épaisseur “historique” (hi hi !) autre que la mienne propre. Le plaisir que j’éprouve à m’y promener seule existe aussi mais tout ce que je vois, sens, entends… est connoté différemment, fait référence à un code qui est le mien, c’est-à-dire, renvoie au bout du compte à moi-même, à ce que je connais déjà et même si je découvre quelque chose d’absolument inconnu où je ne dispose de rien pour l’appréhender ou je ne dispose pas de mes mots et mes termes à moi. (Carnet 1980-1984, page 21) – le texte est transcrit tel quel sans modification des coquilles ou erreur d’orthographe.

Aujourd’hui, au moment où le fonds de l’anthropologue va être confié aux serveurs du CINES pour une conservation sur “le long terme”1,  ces archives peuvent être parcourues en ligne et consultées à la médiathèque de la MMSH. La métaphore de la promenade, telle qu’Annie-Hélène la raconte, nous a paru correspondre à notre travail d’archivage et illustrer le cheminement désormais facilité, à travers les archives de la chercheure – demain, dans 100 ans, et plus tard encore… Continuer la lecture de Consulter les archives d’Annie-Hélène Dufour, demain

  1. Nous avions annoncé la fin du traitement archivistique du fonds en 2019 mais trois années ont été encore nécessaires pour le clôturer complètement. A l’automne 2022 les fichiers numériques et l’XML-EAD correspondant au traitement du fonds seront versés au Centre informatique national de l’enseignement supérieur (CINES) et conservés sur le long terme. Les documents non numérisés et les fichiers numériques seront toujours consultés sur place, à la MMSH. Nous profitons de la note pour rappeler que “long terme” est un euphémisme pour “éternité” ou “pérennité” que les informaticiens rechignent à utiliser. En effet, ils ne savent pas vraiment jusqu’à quand les fichiers et les métadonnées pourront être (re)lus malgré les transferts de formats que le dépôt au CINES implique. []

Du Nord au Sud, la révolution bruit : archiver le son des luttes au Liban

Le dossier Anthropologies libanaises. Entre dispersion et lignes de force paru en 2021 et coordonné par Nicolas Puig et Michel Tabet pour la revue Ethnologie française, croise les regards d’une dizaine d’anthropologues qui explorent le Liban en mobilisant des sources multiples.  Lama Kabbanji a choisi de solliciter les sources enregistrées à travers une Enquête sonore des 20 premiers jours de l’intifada d’octobre 2019 au Liban1. Avec l’aimable autorisation de la revue, nous proposons ici une écoute sonore de l’article, accompagnée d’un bref résumé. Vous pouvez retrouver le contexte de chaque enregistrement en cliquant sur l’icône d’Internet Archives qui héberge les sons2.

“Tous veut dire tous.” Du nord au sud, ces mots reviennent, faisant écho à l’importance historique d’un mouvement insurrectionnel sans précédent. Une déclaration du ministre des télécommunications, Mohammad Choucair, annonçant la taxation de l’utilisation des applications de messagerie instantanée comme WhatsApp, Skype ou Viber met le feu aux poudres le 17 octobre 20193. Occupation des grandes places dans les villes et villages du pays, blocages des artères principales, manifestations devant certains symboles de la corruption comme la banque centrale du Liban, les répertoires d’action sont variés.


Discours d’un leader politique libanais hué au début de l’Intifada libanaise de 2019, 25 octobre 2019.

Continuer la lecture de Du Nord au Sud, la révolution bruit : archiver le son des luttes au Liban

  1. Lama Kabbanji, « Enquête sonore des 20 premiers jours de l’intifada d’octobre 2019 au Liban: », Ethnologie française, vol. 51, no 2, 1er juillet 2021, p. 239‑54, https://doi.org/10.3917/ethn.212.0239. []
  2. La mise en ligne des sons a pu être effectuée en 2021 grâce au financement de l’Institut SOMUM qui a permis l’accueil par la phonothèque de deux stagiaires, Lyna Benaissa, étudiante en master 1 d’anthropologie à l’Université d’Aix-Marseille et Mahmoud AbdelSalam, étudiant en M1 Traduction et interprétation à l’Université d’Aix-Marseille. Les liens sonores sont ainsi affichés dans l’article publié dans la revue Ethnologie française permet d’en savoir plus sur cette enquête sonore et ses résultats. []
  3. Pour la première fois depuis la fin de la guerre civile, une grande partie de la société libanaise est unie contre l’oligarchie au pouvoir. Certaines agences de presse estiment que 2,2 millions de personnes étaient dans la rue au plus fort du mouvement : https://www.leparisien.fr/international/liban-cinq-minutes-pour-comprendre-la-contestation-21-10-2019-8177196.php. []

Sound archives on the new family models in Algeria at the end of 1980s

Between January and June 2017, the “Secteur archives de la recherche” (archives department), of the  Maison méditerranéenne des sciences de l’homme – Mediterranean center for Humanities and Social Sciences (MMSH) Médiathèque/Libray in Aix-en-Provence, digitised a sound collection recorded in 1987 and 1988 in Algeria by the Algerian socio-anthropologist Faouzi Adel (1947-1999). Adel Faouzi studied philosophy and sociology at the University of Algiers and then defended his first thesis in French at the Université Libre de Bruxelles in 1978, « Les changements socio-économiques dans l’Algérie coloniale de 1830 à 1914 » [Socio-Economic Changes in Colonial Algeria Between 1830 and 1914] comes in 2 volumes, available on line. In 1990, he defended another thesis : « Formation du lien conjugal et nouveaux modèles familiaux en Algérie » [Conjugal Bond Building and New Family Models in Algeria] in Paris. The thesis has never been published but we have digitised it and it is available online. Continuer la lecture de Sound archives on the new family models in Algeria at the end of 1980s

Participez à un atelier sur les archives de Marceau Gast le 18 mai 2022

En mai, l’Association des archivistes français (AAF) propose de fêter l’engagement des archivistes en faveur des archives, de leur défense et de leur mise en valeur. Ce “mois de l’engagement des archivistes” – #AAFMoisEngagement – est l’occasion pour les professionnels des archives d’organiser des évènements ouverts au public afin de le sensibiliser au métier d’archiviste et aux valeurs portées par la profession. Continuer la lecture de Participez à un atelier sur les archives de Marceau Gast le 18 mai 2022

Un nouvel instrument de recherche pour le fonds Marceau Gast : classement des archives papiers du chercheur (1912-2007)

Les lecteurs des carnets de la Phonothèque & Archives de la recherche connaissent bien les archives de Marceau Gast (1927-2010), ethnologue spécialiste de l’alimentation en période de disette. Depuis son premier dépôt en 1999, ce fonds riche, composé à la fois d’archives orales, photographiques et papiers, a bénéficié du travail de nombreux archivistes et chercheurs au fil des années dont certains ont laissés leurs traces ici :

Continuer la lecture de Un nouvel instrument de recherche pour le fonds Marceau Gast : classement des archives papiers du chercheur (1912-2007)

Avent 2021 – Le fonds André Raymond : l’histoire des villes arabes ottomanes

S) Exercices de vocabulaire
Comment pourrait-on classer les verbes qui suivent : cataloguer, classer, classifier, découper, énumérer, grouper, hiérarchiser, lister, numéroter, ordonnancer, ordonner, ranger, regrouper, répartir ? Ils sont ici rangés par ordre alphabétique. Ces verbes ne peuvent pas tous être synonymes : pourquoi aurait-on besoin de quatorze mots pour décrire une même action ? Penser/Classer, Georges Pérec, Hachette, 1985, p.154.

André Raymond était un historien spécialiste des villes arabes à l’époque ottomane. Il a enseigné en Tunisie jusqu’en1951, avant de soutenir un doctorat à Oxford1 et de travailler sur sa connaissance de la langue arabe à l’IFEAD2 de Damas – dont il a pris la direction entre 1969 et 1975 – puis à l’IFAO3 du Caire. De 1957 à 1959, il a été coopérant et Maître de Conférence à l’Université de Tunis. Dans un entretien qu’il a donné à Jean-Robert Henry et François Siino en 2010, il racontait cette expérience : Continuer la lecture de Avent 2021 – Le fonds André Raymond : l’histoire des villes arabes ottomanes

  1. Thèse d’André Raymond numérisée et disponible sur HAL : André Raymond. British Policy towards Tunis (1830-1881). History. University of Oxford, 1953. English. ⟨tel-01402235⟩ []
  2. Institut français d’Etudes Arabes []
  3. Institut Français d’Archéologie Orientale []

Avent 2021 – Le fonds Akoli Daouel, une introduction à la culture orale nigérienne

Il y a dans l’idée que rien au monde n’est assez
unique pour ne pas pouvoir entrer dans une liste,
quelque chose d’exaltant et de terrifiant à la fois. Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.167

Akoli Daouel, né en 1937 à Tchingarène, département d’In-Gall, dans la région d’Agadez (Niger), est un ancien journaliste et homme politique nigérien. Issu d’une famille d’éleveur de bétail dont le père était chef de tribu, il devient dans les années 1960, le premier infirmier touareg du Niger. Son parcours, au cœur du moment de la décolonisation, est marqué par les évolutions liés au besoin d’élite formée dans un pays naissant : infirmier, journaliste, homme de radio, enseignant, entrepreneur dans le domaine du tourisme, acteur politique. Sa vie politique débute en 1970 et se continue avec quelques interruptions jusqu’en 2001 où il occupe deux postes de ministre sous deux gouvernements différents . Pendant cette période, il occupe plusieurs postes à responsabilité  mais il est aussi journaliste ; il couvre les déplacements d’Hamani Diori, devenu le premier président de la République du Niger en 19601. Entre 1961 et 1963, sa carrière de journaliste le mène à devenir directeur de la station régionale de Radio Niger d’Agadez puis, après 1974, il devient directeur des programmes de La Voix du Sahel2. En 1981, il est le directeur d’une société d’Etat, la Société Nigérienne de Télévision (SNT), qui a commencé à introduire la réception en noir et blanc des émissions télévisées au Niger. Continuer la lecture de Avent 2021 – Le fonds Akoli Daouel, une introduction à la culture orale nigérienne

  1. Fiche wikipédia, « Akoli Daouel » : https://fr.wikipedia.org/wiki/Akoli_Daouel []
  2. A la suite du coup d’Etat de Seyni Kountché, Radio Niger, créé en 1958, devient La Voix du Sahel en 1974. Cette station dépend depuis 1967 de l’Office de radiodiffusion-télévision du Niger – ORTN. []

Avent 2021 – Les archives de Marceau Gast, l’anthropologue pédagogue

Notes concernant les objets qui sont sur ma table de travail : Je passe plusieurs heures par jour assis à ma table de travail. Parfois je souhaiterais qu’elle soit le plus vide possible. Mais le plus souvent je préfère qu’elle soit encombrée à l’excès […] Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.17

Marceau Gast (1927-2010), ethnologue, spécialiste de l’alimentation, directeur de recherche au CNRS, dont les archives sont déposées à la MMSH, a recueilli et produit de nombreux matériaux sur ses différents terrains à travers l’Algérie, le Niger, le Yémen et la France – qu’il s’agisse du Queyras, où il a mené un terrain comparatif sur le travail du bois des coffres kabyles, ou des différents projets autour de la pédagogie Freinet menés avec Pierre Guérin. Soucieux de s’assurer la sauvegarde tous ces matériaux et de leur diffusion auprès du plus grand nombre1, il a documenté minutieusement dans différents carnets son terrain et ses documents qu’il rangeait dans ses chemises, ses classeurs, ses boitiers ou ses cartons.  Une des richesse de son fonds réside dans la multiplicité des supports et donne à lire les interactions entre les informations contenues sur les différents matériaux. Ainsi, les photographies viennent en soutien pour nous représenter visuellement ce que décrit à l’oral ou à l’écrit Marceau Gast. Les carnets de terrain nous précisent les dates, le contexte de rencontre avec les témoins, les relations sur le terrain et le cheminement de la pensée du chercheur. Les enregistrements sonores, donnent vie à tous les noms cités et  nous permettent d’entendre les instruments photographiés ou les situations racontées dans les carnets.

En guise de synthèse, et pour vous donner envie de mieux connaître ce fonds qui est loin d ‘être encore circoncis, ce billet vous présente rapidement, à travers une brève biographie de Marceau Gast, les différentes thématiques  présentes dans le fonds sous différents formats.

Continuer la lecture de Avent 2021 – Les archives de Marceau Gast, l’anthropologue pédagogue

  1. Marceau Gast a commencé à s’intéresser à l’organisation de ses archives et à leurs futurs usages dès 2004 en entrant en contact avec la phonothèque de la MMSH avec qui il a signé quatre conventions sur la conservation et la diffusion de ses fonds. Après son décès, ses archives ont été déposée dans un bureau à l’IREMAM et à la Médiathèque de la MMSH. Par ailleurs une partie des photographies du sud algérien a été confiée à la numérisation, sur un financement du service patrimoine d’AMU pour la numérisation (1902 clichés ont été numérisés). Le secteur Archives de la recherche est en train de repérer ces différents dépôts. Une lettre de don, confiant ces archives a été signée par l’ensemble des ayants droit (épouse et enfants) le 26 mars 2021 . []

Avent 2021 – Métral, le sociologue compréhensif et le réusage de ses archives

L) Raison et pensée : Quelle relation, au fait, y a-t-il entre la raison et la pensée (indépendamment du fait que ce furent les titres de deux revues philosophiques) ? Les dictionnaires ne nous aident guère à répondre ; par exemple, dans le Petit Robert, pensée = tout ce qui affecte la conscience, et raison = la faculté pensante ; on trouverait plus facilement, me semble-t-il, une relation ou une différence entre les deux termes en étudiant les adjectifs dont ils peuvent s’agrémenter: une pensée peut être émue, profonde, banale, ou libre ; la raison peut être profonde aussi, mais également sociale, pure, suprême, inverse, d’Etat ou du plus fort. Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.156.

Du mois de janvier au mois de mai 1975 auprès des Français installés à Beyrouth (Liban), le sociologue Jean Métral s’investit dans un projet de thèse d’État, sur le thème « Les Français au Liban depuis 1945, une minorité allogène »1. Il est alors maître assistant à l’université de Lyon et il est détaché depuis 1969 à l’École supérieure des lettres de Beyrouth (ESL) où il dirige la section de sociologie et d’anthropologie. Il enregistre 71 enquêtes dont 62 ont été conservées. Continuer la lecture de Avent 2021 – Métral, le sociologue compréhensif et le réusage de ses archives

  1. L’instrument de recherche de ce fonds a été publié sur la plateforme Calames et dans la revue Sonorités, sous forme de numéro spécial (n°1, 2019). Le texte de ce billet reprend pour partie l’introduction du fonds documentaire que j’avais rédigé pour la publication, en collaboration avec Hélène Giudicissi, alors archiviste à la phonothèque de la MMSH. []

Avent 2021 – Les archives d’un politiste, spécialiste du fait religieux : le fonds Bruno Etienne

A) Méthodes – Bien sûr, aux différentes étapes de l’élaboration de ce travail – notes griffonnées sur des carnets ou sur des feuilles volantes, citations recopiées, “idées”, voir, cf., etc. – , j’ai accumulé les petits tas, petit b, GRAND I, troisièmement, deuxième partie. Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.152

Bruno Etienne (1937-2009), spécialiste des sciences politiques et des religions, est parmi les premiers politistes à s’intéresser à l’Islam dans les sciences politiques. Son intérêt, nourri tout au long de ses études de droit et de science politique à Aix-en-Provence, l’amène après son diplôme de l’Institut d’Études Politiques  à suivre un diplôme d’arabe à l’Institut Bourguiba des Langues (Tunis). En 1965 il soutient sa thèse Les Européens et l’indépendance de l’Algérie1, à la suite de laquelle il part à Alger comme coopérant technique. Jusqu’en 1974, il enseigne notamment au sein de l’École nationale d’administration et exerce diverses charges de conseillers techniques auprès des autorités algériennes. Il revient ensuite en France où il passe le concours d’agrégation en sciences politiques qu’il obtient en 1975. De 1977 à 1979, il est maître de conférences en droit public et science politique à la Faculté de droit de l’Université de Casablanca mais il a aussi enseigné dans plusieurs pays du Maghreb et du Moyen-Orient. En 1980, il retourne définitivement en France pour enseigner les sciences politiques et l’anthropologie religieuse comparée à Aix-en-Provence. Continuer la lecture de Avent 2021 – Les archives d’un politiste, spécialiste du fait religieux : le fonds Bruno Etienne

  1. Un exemplaire de sa thèse est consultable à la médiathèque de la MMSH http://www.sudoc.abes.fr/cbs/DB=2.1/SET=1/TTL=2/SHW?FRST=2. []